Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2020 3 17 /06 /juin /2020 21:49

 

Statistiques blog mois de MAI 2020.

 

1 150 Visiteurs uniques :

1 665 Pages vues

TOTAL depuis la création :

82 509 Visiteurs uniques

158 191 Pages vues

 

 

Pages les plus visitées en MAI 2020 :

 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/message-d-yves-schwartz-du-president-de-la-societe-internationale-d-ergologie.html

 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/declaration-commune-organisations-progressistes-13.de-nouveaux-jours-heureux.html

 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/christian-bobin.lettres-d-or.html

 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/la-surdite-intellectuelle-la-maladie-systemique-et-leurs-consequences.html

 

http://pierre.assante.over-blog.com/article-besoins-biologiques-de-l-espece-humaine-complexification-et-satisfaction-des-besoins-conscience-125467935.html

 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/04/moins-mais-mieux.l-histoire-ne-repasse-pas-les-plats-23-27-avril-2020.html

 

http://pierre.assante.over-blog.com/2018/05/crise-mondiale-du-capitalisme-force-et-faiblesse-du-capitalisme-us-developpement-guerre-et-paix.nous-revivons-un-besoin-imminent-d-u

 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/la-reunion-de-la-commission-economique-du-parti-communiste-francais-du-mercredi-27-mai-2020-3.html

 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/la-surdite-intellectuelle-la-maladie-systemique-et-leurs-consequences.html

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0
17 juin 2020 3 17 /06 /juin /2020 21:15
___________CLIQUER SUR L'IMAGE CI-DESSUS

 

LIRE EN LIGNE LE DERNIER NUMÉRO 

D'ÉCONOMIE ET POLITIQUE.

Mars-Avril 2020/N° 788/789

Dossier

Conjurer la catastrophe imminente

 

La pandémie n'est pas la cause de la crise. Elle a précipité l'éclatement de toutes les contradiction d'un capitalisme monopoliste d'État mondialisé, financiarisé, en crise profonde.

La fin du confinement n'est pas la fin de la crise : celle-ci est devant nous, avec l'explosion du chômage, l'effondrement financier dont les milliards de dollars des banques centrales ne font que repousser l'échéance, la montée des affrontements et des violences.

Pour conjurer la catastrophe, il est indispensable de s'attaquer à la domination du capital et à son coût, tout de suite, dès les mesures d'urgence à prendre pour écarter le danger sanitaire et empêcher l'effondrement de l'économie.
Ce dossier exceptionnel regroupe les analyses et propositions des correspondants d'Économie et politique, élaborées et mises à jour au fil de ces dernières semaines.

https://www.economie-et-politique.org/wp-content/uploads/2020/06/Eco_Po_788-789-1.pdf

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

 

Partager cet article

Repost0
17 juin 2020 3 17 /06 /juin /2020 16:34

 

SOLIDARITE AVEC LA COLERE INNOCENTE.

 

Nous entrons dans une période où l’impuissance des dominés conduira une partie d’entre eux à une violence innocente, impuissante elle-même, puisqu’il NE s’agit que de la violence de l’insulte et de la colère.

Qui fait usage des autres pour soi-même, et à quel immense prix d’argent, peut-il attendre moins que cela : la colère et l’insulte.

Les supplétifs de cette domination qui se sentiraient insultés ont tort. Si l’insulte va vers eux, c’est qu’il n’y a personne d’autre en face : ils sont pour les insulteurs les fétiches à qui s’adresse LEUR colère. Ils doivent refuser d’être ces fétiches, autant qu’il est en leur pouvoir et leur volonté.

Par contre, du côté de l’argent, le cycle du futurisme fasciste se renouvela à un siècle d’intervalle : ceux pour qui la guerre est belle, ceux dont l’esthétisme est porté à la destruction et au spectacle de la destruction, seront bien plus efficaces, jusqu’à ce que toute la société réagisse, jusqu’à ce que la santé prenne le dessus.

Solidarité avec les hospitaliers et leur grande et généreuse patience. Solidarité avec ceux qui n’en peuvent plus de douleur et d’espoir déçu.

Solidarité et compassion avec la colère, si innocente.

Lorsque les bergers qui mènent le troupeau ne trouvent plus la soumission, alors ils pensent que la bête est mauvaise.

Pierre Assante. 17/06/2020 16:24:07.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

Partager cet article

Repost0
17 juin 2020 3 17 /06 /juin /2020 12:20

 

NE PAS Perdre le rendez-vous

 

Le retard pris dans le processus humain est de l’ordre du risque de tous les retards : perdre le rendez-vous, dans ce cas celui de l’humanité avec le reste de l’univers au moment où il devient plus que jamais possible et nécessaire.

L’idéologie de la numérisation capitaliste mondialisée est du même ordre que la religion dans le haut moyen âge. La contrainte psychique consciente et inconsciente qu’elle exerce, contradictoire avec les progrès possibles qu’ouvre une numérisation mondialisée démocratique, répondant aux besoins sociaux, est du même ordre que l’inquisition en tant que fonction répressive. Qu’on ne puisse comparer les douleurs physiques de l’une et de l’autre ne doit pas cacher la fonction régressive commune.

La crise c’est le retard, et le décalage qui s’en suit, entre les moyens de production et d’échange et le mode de production et d’échange.

 

Pour ne pas se "couper des gens", faut-il partir de ce que les gens ont dans la tête ? Oui et non car ce que les gens ont dans la tête c'est l'idéologie dominante. Partir de ce que les gens ont dans la tête, a fait l'immense succès du Parti Communiste Italien et l'a mené aussi, contradictoirement, à sa dissolution du 3 février 1991.

Plutôt que de vouloir s’échapper tout seul de sa conditions subalterne, ce qui n’est que tout relatif, mieux vaut la transformer, ce qui est une tâche sociale absolue, nécessaire au processus humain parvenu au stade actuel.

La fuite de la condition sociale subalterne ne fait qu’aggraver la subalternité de tous face au capital, aux dominants dont le nombre est de plus en plus réduit et la puissance économique et sociale de plus en plus grande, ce qui leur donne la possibilité réjouissante d’autodétruire l’humanité.

La numérisation capitaliste mondialisée est du même ordre que la religion dans le haut moyen âge. La contrainte psychique consciente et inconsciente qu’elle exerce, contradictoire avec les progrès possibles qu’ouvre la numérisation mondialisée, est du même ordre que l’inquisition en tant que fonction répressive. Qu’on ne puisse comparer les douleurs physiques de l’une et de l’autre ne doit pas cacher la fonction régressive commune.

Le retard pris dans le processus humain est de l’ordre du risque de tous les retards : perdre le rendez-vous, dans ce cas celui de l’humanité avec le reste de l’univers au moment où il devient possible.

Le mouvement populaire et des salariés sur la question de la santé est un point d’orgue du questionnement sur la santé générale de la société. De la mondialisation capitaliste à la mondialisation démocratique en tant que mise en commun des efforts humains et ce que cette mise en commun peut apporter dans le rapport entre l’humanité et l’univers, il n’y a qu’un pas, mais ce pas est extrêmement complexe et dangereux : les forces contradictoires qui agissent dans ce mouvement ont, l’une le pouvoir militaire, policier, technique, et d’organisation du travail, l’autre la force de travail.

La contradiction entre la force de travail et son exploitation de soi par l’autre, le retard qu’elle induit et le besoin de transformation qu’elle pose, c’est l’être fondamental de notre époque.

La résolution positive est possible, permise, mais ni donnée, ni pré-écrite. Il s’agit d’inventer.

Le développement d’une humanité en situation d’adolescence, de conscience en développement sur elle-même encore insuffisante est en passe de résoudre cette contradiction fondamentale de l’époque. Un pas dans cette conscience est encore nécessaire, ce que semble dire, par exemple, les hospitaliers, eux-mêmes traversés par la contradiction évidemment.

La question de la santé peut fédérer tout le salariat et le salariat toute la population, y compris dans le monde où la classe ouvrière stricto sensu est concentrée de par son faible coût et sa faible organisation. Faible organisation par rapport à l’organisation politique et syndicale des mouvements ouvriers avancés des XIX et XXèmes siècles des pays industrialisés dominants. Faiblesse relative en passe possible de se combler.

Finalement, la capacité que s’est donnée le mouvement ouvrier en Chine d’user du faible coût pour son développement a modifié le rapport de force mondial, rapport de force sur lequel s’appuyer mondialement et non pas fuir. L’usage idéologique dans les « réseaux sociaux » et médias des « retards démocratiques » de la Chine n’est pas un hasard, mais un témoin de la domination du capital y compris en Chine même, et des efforts du capital à retarder encore les transformations vitales.

Pierre Assante. 17/06/2020 05:20:11

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

Partager cet article

Repost0
17 juin 2020 3 17 /06 /juin /2020 12:11

Pierre IvorraLA CHRONIQUE ÉCONOMIQUE.

L’ENDETTEMENT CACHÉ DES ENTREPRISES

L’Humanité. Mercredi, 17 Juin, 2020

 

La France est particulièrement menacée par la crise économique, sociale et financière internationale qui s’est manifestée avant même la crise sanitaire et qui a été démultipliée par elle.

Son talon d’Achille actuellement, contrairement à ce que l’on nous serine, c’est moins l’importance de la dette publique que celle des entreprises non financières. La France, en ce domaine, est, après le Japon, le pays le plus endetté des grands pays capitalistes. À Tokyo, la dette des sociétés représente 93,1 % de la richesse nouvelle créée sur une année (PIB). À New York, elle est moitié moindre ; au fil des années, elle se maintient entre 46 et 47 % du PIB états-unien. En Allemagne, elle est de seulement 41,5 % du PIB. Avec un taux de 73,5 %, les entreprises françaises sont même plus endettées que leurs homologues italiennes (63,7 %) et espagnoles (61,1 %). Les grands groupes à base française ont profité de la faiblesse des taux d’intérêt pour emprunter, auprès des banques et aussi des marchés financiers, afin de se lancer dans des opérations financières : prises de participation, fusions-acquisitions, spéculations… Quels risques cela nous fait-il courir ? Selon la Banque de France, en 2020, notre PIB devrait en moyenne annuelle reculer de plus de 10 %. Autrement dit, les entreprises françaises sont plus endettées alors qu’elles ont beaucoup moins de ressources. Les prévisions de notre banque centrale précisent que leur « taux de marge et leur taux d’épargne subiraient en 2020 le plus fort recul enregistré depuis plus de quarante ans ». On peut craindre que nombre de sociétés ne résistent pas à ce traitement. Cette situation risque de provoquer une réduction importante de l’emploi. « Au quatrième trimestre 2020, le niveau de l’emploi serait inférieur de presque 1 million du niveau atteint fin 2019 », ajoutent les analystes de la Banque de France.

En retour, cette débandade économique et sociale va forcément affecter le système bancaire et les marchés financiers, auprès desquels les entreprises et les ménages se sont endettés.

Dans cette situation, deux éléments peuvent aider à surmonter les difficultés. D’abord, un recours accentué à la politique monétaire, c’est-à-dire au crédit de la Banque centrale européenne et des banques commerciales à des taux proches de zéro, voire négatifs, plutôt qu’aux marchés financiers, à la Bourse. Ensuite, une distribution de ce crédit très sélective, qui conditionne l’octroi de prêts aux entreprises à la préservation de l’emploi et des conquis sociaux : durée du travail, congés, salaires… C’est aussi la seule façon de protéger les banques.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

Partager cet article

Repost0
16 juin 2020 2 16 /06 /juin /2020 06:47
Voir note (1)

 

Chômage et non transmission des savoirs et savoir-faire.

ET Une répétition indispensable 

 

J’ai vu, au long de ma vie de citoyen et de militant du mouvement ouvrier, le chômage remplacer progressivement et massivement des emplois, particulièrement les emplois ouvriers pendant que le capital réorganisait mondialement le travail en fonction de son coût.

Certes le citoyen achète « ce qui lui convient au prix le plus intéressant », mais en aucun cas il n’est responsable de cette nouvelle organisation qui est partie de haut, en particulier de la trilatérale de 1972, Gouvernements des Etats-Unis d’Amérique, du Japon et de l’Union Européenne, puis du G7 et du G20.

Il y a un rapport direct entre chômage et non transmission des savoirs et savoir-faire. C’est un drame mondial qui détermine un affaissement de civilisation global.

Les protestations sectorielles ne peuvent remplacer une action globale de reconstruction, d’autant que la numérisation et l’automatisation de la production et de l’échange mondial créent les conditions de l’accentuation par le capital de la crise de l’emploi et de la non transmission des savoirs et savoir-faire. Alors que numérisation et automatisation pourraient être mises au service du progrès humain.

Les dominations et les violences vont de pair. Celles des peuples dits « arabes » imposées par la force militaire et par la force économique en sont un exemple parmi tant d’autres. Le recul de civilisation est plus rapide que les réactions de défense démocratique aux dominations.

Récemment a été remis en ligne une intervention d’Angela Davis sur la relation entre capitalisme et racisme. Elle en sait quelque chose dans sa lutte contre les discriminations des afro américains.

Pauvreté et discrimination vont aussi de pair, que les pauvres soient noirs, blancs, d’ici ou d’ailleurs.

Le développement capitaliste est non seulement en panne, mais en crise structurelle.

Le fond de la crise s’appelle « la suraccumulation-dévalorisation du capital » qui bloque le processus de production et d’échange et handicape à mort la satisfaction des besoins sociaux (2).

La loi SEF, Sécurité d’Emploi ou de Formation, que nous proposons et l’usage démocratique de la création monétaire en fonction de ces besoins sociaux pour relancer les activités de l’humanité et la production qui les permet, nous devons sans cesse les répéter pour les faire connaitre, dans les entreprises, les quartiers, les manifestations, les rencontres de toutes sortes entre nous et les autres.

C’est une répétition indispensable !!!

Pierrot. 16/06/2020 06:36:50.

Notes.

(1) Ce texte n'émane pas de la Commission économique mais s'en inspire.

(2) http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

Partager cet article

Repost0
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 22:18

 

LE JOUR DES QUARANTE-TROIS COUCHERS DE SOLEIL

 

“Un jour, j'ai vu le soleil se coucher quarante-trois fois!»

 

Et un peu plus tard tu ajoutais:
«Tu sais... quand on est tellement triste on aime les couchers de soleil...

 

Le jour des quarante-trois fois tu étais donc tellement triste?
Mais le petit prince ne répondit pas.”

 

Antoine de Saint-Exupéry, "Le Petit Prince".

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 17:47

 

Mon cerveau s’enlise.

 

Pour qu’un cerveau fonctionne, il faut que la relation entre lui et la société soit effective.

Certes, un cerveau a la capacité de produire de la pensée en autarcie relative, à partir de la nourriture qu’il a accumulée. Mais cette nourriture s’épuisera s’il ne la renouvelle pas.

La révolution bobo, ce n’est pas un terme que je partage, mais qui m’est imposé. Elle repose essentiellement sur la coupure entre le travail et la créativité sociale. La déconnection n’est pas totale, évidement, elle n’est que relative, sinon la société serait morte. Mais cette coupure relative est redoutable.

Mon cerveau s’enlise dans la révolution bobo qui le circonscrit et qui nous circonscrit ici et maintenant. Il approche de la dissolution...

Mon cerveau s’enlise dans la révolution bobo qui le circonscrit et qui nous circonscrit ici et maintenant. J'ai vu ça chez d'autres militants frappés à la fois de vieillesse et d'impuissance, pour d’autres raisons que celle d’aujourd’hui, y compris un grand secrétaire général mis en minorité paralysante par sectarisme de son parti, puis en retraite contrainte , avant que son état ne l'impose.

La révolution bobo n’est pas un hasard, elle coïncide, dans les pays capitalistes hautement industrialisés avec les capacités de production libérant la personne d’une part plus grande de travail capitaliste contraint. Elle contraste avec les misères et les inégalités dans le travail et les revenus du travail.

La théorie du « revenu universel » fait partie de cette coupure entre travail et progrès social. C’est de fait une reconnaissance-maintien-perpétuation  de cette misère.

La libération du travail contraint s’est exprimée d’une façon contradictoire, socialement et sociétalement dès le grand mouvement de 1968. La grande grève et les revendications sociales ont rencontré de l’intérieur et de l’extérieur cette volonté d’émancipation du travail capitaliste contraint. Y compris dans le mouvement de revendication d’autonomie familiale, de libération de domination patriarcale. La domination patriarcale n’est pas exercée seulement par l’homme et le père, elle est exercée par toute la société parce que toute la société est imbibée de ce mode ancien et aliénant de développement. L’aliénation par l’achat de la force de travail et l’accumulation du capital privé loin d’abolir la domination patriarcale, la renforce sous des formes nouvelles, non attachées directement à la personne paternelle.

Abolir-dépasser le capital, voilà le lieu d’exercice pour le développement du cerveau, et pas seulement l’exercice de l’invention mentale, mais l’exercice concret et conjoint de son abolition-dépassement dans l’action, de la manifestation contre l’état présent à la construction du nouveau.

Le dépassement de la financiarisation, la loi sécurité d’emploi ou de formation sont au cœur du dépassement de la révolution bobo qui a gagné les masses populaires faute de pouvoir s’attaquer à une transformation globale du système économique et social en crise et en obsolescence.

Faute de répondant, et dans l’attente paralysante, dégradante,  de s’attaquer au repas principal, celui de la poursuite du processus humain à partir du travail et de la production, et de tout ce qui permet ce travail, cette production, sa complexification-développement en réponse à la complexification-développement  des besoins induits réciproquement, il y a perte de dialectique et enlisement dans le sable de l’état présent aliéné.

Et plus l’avance de la conscience du handicap s’accentue entre la réalité et ces besoins nouveaux, plus la personne s’enlise. C’est un double mouvement contradictoire, comme tout mouvement. Mais les forces de réaction de par les moyens et techniques qui sont à leur disposition, mettent l’explosion de cette contradiction dans la situation de destruction conjointe.

Il ne faut pas que cet état perdure trop sans quoi, l’atrophie guette.  Ce qui est le revers de l’explosion destructrice. Cette adolescence (1), cet état de conscience en construction mais sans maturité nécessaire de l’humanité la met en grande difficulté.

Je revendique pour moi-même l’écoute  qui m’est fondamentalement refusée. C’est une revendication peu et très partagée...

Le travail abstrait, la représentation de la valeur marchande du travail concret, celui de la dépense nerveuse et physique du travailleur, gagne et envahit la vie individuelle et sociale unies organiquement par nature mais divisée économiquement et politiquement

Pierre Assante. 14/06/2020 07:02:33.

(1) http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

Partager cet article

Repost0
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 07:18

 

 MÉLANGE d’ÉGOÏSME ET DE GÉNÉROSITE.

 

L’être humain est un mélange d’égoïsme et de générosité. Il doit défendre sa propre vie, celle de son espèce, celle de la société humaine. C’est le B-A-BA de la connaissance de l’humain sur lui-même.

L’homme est la contradiction de lui-même et il ne la résoudra que par une organisation de sa société qui répondra à ces 3 besoins. Cette contradiction a toujours été féconde dans le processus d’humanisation et du processus conjoint, organique, de la conscience de la nature sur elle-même qu’il constitue. Elle le sera éminemment plus dans une société dont les forces productives libéreront le travail de l’achat de la force de travail et de l’accumulation capitaliste comme moyen égoïste de développement.

Le pauvre Marquis de Sade a payé de 30 années de prison sa négation de Dieu, de la religion et de la domination du pouvoir sur la personne humaine. Pourtant ses femmes ont quelque chose à voir avec les vierges du Coran ou de la Bible. L’usage inégal des autres par soi est inhérent au type d’organisation sociale qui la promeut, à double sens, réciproquement. Et la simple négation de la domination qui n’apporte pas la transformation concrète de la société qui la produit peut être plus insidieuse qu’une organisation et une philosophie éléates  qui nient carrément le mouvement, organisent le conservatiste, freinent la lutte interne des forces contradictoires nécessaires au progrès social et celui de la pensée et de l’invention, organiquement liées.La philosophie du mouvement, de la transformation sociale, celle de Marx et du mouvement qu’il représente encore, sans en être un guide (je ne suis pas marxiste disait-il), malgré les « fluctuations » positives et négatives de l’histoire humaine, est celle de l’usage de soi par les autres et des autres par soi en tant qu’échange multiple et divers, mais égalitaire, libéré de la loi de la valeur et de l’échange A-M-A’.

Eléatisme, philosophie de la conservation et de l’immobilité des choses et du monde, et philosophie de héraclitéenne du mouvement, de la transformation et du Novum perpétuel, du plus infime mouvement au mouvement universel dans lequel il est un composant particulier, ces deux philosophies incarnent organiquement la contradiction de l’homme avec lui-même et de l’homme avec la société de classe.

Elles restent la base de la lutte de transformation en santé de notre vie et de notre futur immédiat et lointain. Gommer cette lutte c’est se résigner à maintenir les dominations ou remplacer une domination par une autre.

On ne répare pas des décennies de casse sociale qui ont succédé au début de construction post-libération du nazisme par un coup de baguette magique, mais par une organisation progressive du travail et de la production répondant aux besoins sociaux dont dépend le processus total de la société humaine. Tenir un autre discours que celui de la reprise des directions d’après cette libération du nazisme, en les perfectionnant et les amplifiant et les généralisant à l’Europe et au Monde et ses Peuples, en les expérimentant et les corrigeant pour poursuivre l’humanisation, c’est freiner la transformation concrète en santé. Si la proposition de loi de Sécurité d’Emploi ou de Formation prend autant d’importance, c’est qu’elle répond à cette organisation du travail et de la production en s’opposant à une exploitation renforcée du travail qu’on nous prépare en haut lieu, et en ouvrant la possibilité d’un développement de la participation de tous à cette production, condition du développement de tous dans le développement général de la société humaine. Lorsqu’on a plus grand-chose à dire, c’est que l’on colle au conservatisme ambiant. Alors il ne reste plus qu’à tenir un discours sur le discours. C’est ce que font les intellectuels médiatiques conservateurs, se donnant pour les défenseurs des valeurs dont ils dénoncent impuissamment la déliquescence. 15/06/2020 06:56:48.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

Partager cet article

Repost0
13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 08:56

 

BELLES HÉRÉSIES ITINÉRANTES. L’EUROPE EN PARTAGE.

 

« Les chapitres généraux (Pentecôte) et provinciaux (Nativité de la Vierge, 8 septembre) de Toulouse (Pentecôte mai 1304), Halberstadt (8 septembre 1304), Rostock (8 septembre 1305), Halle (8 septembre 1306), Strasbourg (mai 1307), Minden (8 septembre 1307), Seehausen (8 Septembre 1308), Norden (8 septembre 1309),  Plaisance (mai 1310) et Hambourg (8 septembre 1310), ne constituent qu’une fraction de la somme des distances parcourues par Maître Eckhart, toujours à pied »

Ceci est une note de ce texte :

« … Ce serait plutôt dans une période de grandes pérégrinations pédestres à travers l’Europe, comme ce fut le cas dans le sillage du chapitre général de Toulouse, en 1304, que ce commentaire a pu être rédigé. On imagine l’auteur portant avec lui, puisque de toute manière, il le connaissait par cœur comme beaucoup de texte qu’il cite manifestement de mémoire, pour méditer et élaborer son commentaire au rythme de la marche à pied…) Extrait de la Présentation de « La divine consolation » de Maître Eckhart par Wolfgang Wackernagel.

Parmi les nombreuses annotations que j’ai faites au crayon sur ce texte il y a quelques années, je note celle-ci : Religion et Patriarcat, Patriarcat et dichotomie corps/esprit son liés. Mais cette remarque critique ne réduit en rien la recherche de ce dominicain qui ne participait pas à l’inquisition et qui participait à l’expansion des idées critiques, lui-même mis en jugement pour hérésie, et avait une approche de sympathie envers les hérésies, pour les comprendre (1). Le XIVème siècle préparait la Renaissance du XVIème, mais en même temps, sa critique allait au-delà de la Renaissance, sautant quelquefois par-dessus son temps, par-dessus l’état des forces productives. La bourgeoisie a circonscrit sa propre critique à ses propres intérêts, ce qui n’était pas le cas de ces penseurs « élémentaires » de l’hérésie, libres de déadhérer conceptuellement, c’était leur fonction incontrôlable qu’ils s’attribuaient eux-mêmes, hors discipline, alors qu’un équilibre relatif provisoire des pouvoirs politiques-religieux entre classes et couches sociales alternaient entre libération et répression du peuple et des « intellectuels ».

Pierre Assante.  13/06/2020 08:34:17.

(1) « …Je puis en effet me tromper, mais je ne saurais être un hérétique, car la première chose relève de l’intellect et la seconde de la volonté… » disait Maître Eckhart. Il faudra attendre le mouvement dont Marx et Engels étaient la pointe pointe avancée, et la « critique critique » de la conscience limitée à l’introspection de la personne coupée de la société, pour trouver La Volonté de la transformation qualitative sociale.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

Partager cet article

Repost0
13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 08:19

ITER :

Une des réponses possibles à la crise énergétique mondiale possible et qui s’annonce.

ITER : une machine qui doit démontrer que la fusion — l'énergie du Soleil et des étoiles — peut être utilisée comme source d'énergie à grande échelle, non émettrice de CO2, pour produire de l'électricité.

 

Extrait de La Marseillaise du 11 juin 2020 :

La pièce qui a été réceptionnée au port de Marseille Fos est la plus lourde (400 tonnes, plus de 500 avec son berceau de transport) de toutes celles qui ont été livrées à Iter à ce jour. Elle est aussi la plus large de toutes celles qui seront intégrées dans l’installation (10,5 mètres de diamètre).  La fourniture de cet aimant incombe à l’Europe qui a choisi de la faire fabriquer en Chine par l’Institut de physique des plasmas/ Académie des sciences (Asipp).

La pièce a été finalisée au mois de mars et a pris, ensuite, la mer à Shanghai à la fin du mois d’avril direction le port de Marseille-Fos

Il s’agit d’un des six aimants annulaires (PF6) qui ceinturent le tokamak Iter et contribuent à créer la « cage magnétique » qui confine le plasma à très haute température (150 millions de degrés) au sein duquel se produisent les réactions de fusion de l’hydrogène.  Pour accueillir ces colis exceptionnels, le port de Marseille Fos a dû modifier ses infrastructures et s’équiper, depuis 2017, d’une rampe d’embarquement conçue spécialement pour traiter des colis exceptionnels destinés à Iter.

Située dans les bassins portuaires de Fos-sur-Mer, elle permet d’embarquer directement des véhicules chargés sans toucher à leur contenu. La rampe peut supporter des convois de 880 tonnes transportant des colis de 600 tonnes.  Pour Bernard Bigot,  directeur général d’Iter Organization, « la qualité des infrastructures et des équipements du port de Marseille-Fos a été déterminante dans  la décision unanime de construire Iter à Saint-Paul lezDurance/Cadarache.

Le port est le lien stratégique entre Iter Organization, l’organisation internationale* qui met en œuvre le programme Iter et les sept membres du programme chargés de la fabrication des très grandes pièces de la machine et des multiples systèmes auxiliaires qui lui sont associés. »

Après avoir traversé l’étang de Berre, les pièces ont emprunté « l’itinéraire Iter » qui a été spécialement aménagé par la France pour supporter les pièces les plus lourdes et les plus encombrantes. Trois à quatre nuits sont nécessaires pour convoyer les charges les plus massives de Berre jusqu’au site d’Iter, distant d’une centaine de kilomètres. Depuis le mois de décembre 2014, une quarantaine de convois se sont succédé sur cet itinéraire pour livrer un total de 86 pièces.

 

Sur ITER : https://www.iter.org/fr/proj/inafewlines

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0
12 juin 2020 5 12 /06 /juin /2020 09:18

 

 

HUMANISATION, MONDIALISATION, PENSÉE PAR CONCEPTS

 

Dans sa préface aux « Leçons de psychologie » de Lev Vygotsky, Michel Brossard souligne dans sa présentation :

« Cette hypothèse de la transformation des rapports de dominance entre les fonctions permettra à Vygotski de périodiser le développement de l’enfant, chaque période étant caractérisée par une certaine organisation  des relations entre les fonctions ; le passage d’une période à une autre, se manifestant sous la forme d’une crise.

Mais il faut en même temps comprendre que les transformations des rapports entre les fonctions transforment les fonctions elles-mêmes.

Ainsi à l’approche de l’adolescence, une réorganisation profonde du système des fonctions psychiques se produit du fait de l’apparition de la « pensée par concepts ». Les processus psychiques (mémoire, perception, volonté…) ne vont pas simplement se dérouler comme ils faisaient jusqu’alors. La possibilité d’avoir un rapport conscient et volontaire à ses propres processus transforme les fonctions elles-mêmes. Le fait pour un sujet d’avoir conscience de ses propres processus lui permet d’agir sur leur développement et de les faire opérer autrement. Vygotski parle « d’intellectualisation » des fonctions psychiques. Il utilise ce terme dans la dernière partie du cours sur la mémoire. Mais il nous faut comprendre que ce processus d’intellectualisation est présent dans l’ensemble des transformations qu’il décrit… »

Que les processus naturels et les processus humains en unité aient un développement aléatoire et non linéaire n’empêche pas de repérer des rapprochements des mouvements de ces processus, repères utiles dans nos choix de vie, au présent et au futur et de développement social conjoints.

Ce repère de l’adolescence de la personne humaine me conforte dans le choix du titre de ce recueil « L’Humanité entre dans son adolescence, Economie et Ergologie ». Il me semble que la mondialisation, la numérisation, qui permettent de mettre en relation quasi immédiate les expériences et les connaissances, peuvent favoriser cette construction commune élargie à toute l’humanité, de « la pensé par concepts », qui ne la privera pas des autres fonctions : perception, mémoire, pensée, émotions, imagination, volonté…

Evidemment la mondialisation de la pensée par concept n’est pas une pensée unique, mais une résultante en processus et en croissance les pensées individuelles, de leur mise en coopération, en cohérence sans cesse remise en question et renouvelées en spirale.

Ce processus de mondialisation ne pourra se développer et non s’atrophier, à condition que le mode de production et d’échange, que l’achat de la force de travail et l’accumulation capitaliste aliènent, soit dépassé volontairement. Les techniques de numérisation et d’automatisation mises au service des besoins sociaux peuvent permettre cette désaliénation. Les conditions objectives existent. Il s’agit d’atteindre, dans le mouvement conjoint et organique des forces productives et de la pensée, les conditions subjectives.

Pierre Assante. 12/06/2020 09:09:13.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

 

Partager cet article

Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 23:04
F. Boccara. Com.Eco. Pcf

 

Rapport à la commission Économique

sur la SécuritÉ d’emploi ou de formation

27 mai 2020

Frédéric Boccara

 

Le but de cette réunion est triple :

- Revenir sur le fond sur la Sécurité d’emploi ou de formation (=SEF) pour se l’approprier, y compris sa logique, et la mettre à jour

- Faire le lien avec la situation présente, alors que la crise historique décuple le chômage (près de 1 million de chômeurs supplémentaires, alors que les grands licenciements n’ont pas encore eu lieu) et que grandit de toute parts l’intérêt pour l’idée de sécurisation de l’emploi, mais de façon contradictoire, comme l’idée d’un « chômage partiel »…

- Travailler à outiller la bataille politique, pour une réponse à la crise et une boussole des luttes, et pour faire grandir l’apport communiste à notre société comme à la refondation de la gauche pour une alternative réussie. Il s’agit de travailler et de penser la SEF dans la perspective de chantiers politiques. Mon propos s’articulera en 2 grandes parties : en première partie une présentation de la SEF, en seconde partie des pistes pour travailler à des chantiers et batailles politiques de la SEF. Le bras de fer est d’ores et déjà engagé dans notre pays, comme en Europe et dans le monde.

 

I – Présentation de la Sécurité d’emploi ou de formation (SEF)

1 – Contexte et sens

La sécurité d’emploi ou de formation est un projet communiste, radical et réaliste. Il a été formulé dès 1996 par Paul Boccara, à la suite des grandes batailles de décembre 1995, avant qu’il ne le présente de façon détaillée dans un livre de 2002. Mis en débat dans le parti, il en est devenu ensuite le bien commun dès le xx congrès….

 

….SUITE SUR CE LIEN :

https://pierreassante.fr/dossier/SEF_27.05.2020.pdf

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 18:10

 

développement de la signification

 

Chez l’enfant, la signification du mot se développe. Autrement dit, une fois qu’un mot est acquis par l’enfant, le travail sur le mot ne s’arrête pas pour autant. Bien que se crée l’illusion que l’enfant comprend le mot que nous lui adressons, bien qu’il nous semble qu’il utilise ce mot de la même façon que nous le comprenons, et bien qu’il nous semble que l’enfant a construit la même signification du mot que nous, l’analyse expérimentale montre que l’enfant a effectué seulement un premier pas dans le développement de la signification de ce mot.

Plusieurs auteurs ont travaillé sur ce problème du développement de la signification du mot chez l’enfant. Ils s’efforçaient d’identifier les étapes de ce processus. Dans la psychologie contemporaine, plusieurs schémas caractérisant telle ou telle étape du développement ont été proposés. Mais bien qu'aucune de ces tentatives ne puisse être considérée comme pleinement aboutie, ni même comme un travail préliminaire satisfaisant, si nous en prenons une vue d’ensemble, elles nous apportent malgré tout un matériau d’une grande richesse qui nous donne une idée de l’extrême complexité du développement de la signification des mots chez l’enfant, du développement de ses connaissances. Cette première approche a révélé des faits d’une extraordinaire complexité. Nous avons affaire à un niveau de complexité que la psychologie contemporaine a du mal à traiter, même si elle ne se donne pour tâche que la description de la complexité à l’œuvre. Les conclusions qui en seront tirées seront d’une importance primordiale pour la psychologie du développement et la compréhension globale du problème de la pensée.

Lev Vygotski.1932.

 

Les merveilleuses avancées des neurosciences, les IRM du cerveau en activité, leurs traitements approfondis par l’informatique, vitesse et quantité des calculs, tout cela est extraordinaire. Mais on mesure en même temps, à quel point elles sont en difficultés si elles ne vont pas de pair avec l’expérience vivante dont témoigne ce texte. C’est une raison de plus pour insister sur une analyse synthétique en synchronie et en diachronie, dialectique et matérialiste pour tout dire, en tant qu’outil dans nos effort de subsistance, particulièrement dans une période de crise du processus de la société humaine ou la parcellisation et la dispersion des immenses savoirs que nous permettent les techniques d’aujourd’hui,  les rassemblent pas.

 

Pierre Assante. 10/06/2020 18:08:53.

 

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 16:38

 Voici le texte adopté lors du 38e congrès du PCF

publié ici dans son intégralité

 

LE LIEN :

https://enavantlemanifeste.fr/2020/03/18/pour-un-manifeste-du-parti-communiste-du-xxie-siecle-2/

 

Table des matières 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 14:09

 

Oui, il faut un candidat communiste à la présidentielle de 2022, pour porter les idées communistes

 

 

et notre conception d’une nouvelle civilisation

 

"Des millions d’emplois sont actuellement menacés…."

par Jean Chambon

Le Manifeste adopté au dernier congrès est clair, plus question de s’effacer, de se fondre ou de diluer les idées communistes en refusant de proposer une candidature communiste lors d’élections et notamment à la présidentielle.

A ce propos Fabien Roussel le secrétaire national du Parti Communiste Français interrogé à Cnews et Europe 1 lors de l’émission Le Grand rendez-vous a notamment déclaré « préjudiciable » l’absence de prétendant lors des dernières courses à l’Elysée.

« L’élection présidentielle est un moment important de débat politique dans notre pays. Ne pas y avoir été présents sur l’ensemble des deux derniers scrutins a été préjudiciable, et ça a manqué. Je pense qu’il faut que nous puissions aussi participer à ce rendez-vous démocratique qui est important pour notre pays », a-t-il précisé.

A mon avis il est encore trop tôt pour se lancer dans cette bataille électorale, mais il est bien que les choses soient claires dès maintenant puisqu’elles sont mises sur la table, et respectueuses des décisions de notre dernier congrès.

Pour l’instant, la priorité des priorités c’est de développer les luttes de résistance face aux attaques multiples du capital, d’y apporter nos idées et nos propositions pour changer les choses et ouvrir la voie à une autre logique de développement faites pour et par les êtres humains.

Il s’agit de créer un mouvement populaire et citoyen large et agissant pour changer les rapports des forces........ 

Des millions d’emplois sont actuellement menacés….

 

Lire la suite

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 07:58

RAPIDITÉ

 

Entre autres nombreuses qualités, Tchouang-tseu avait une grande sûreté de main. Le roi lui demanda de dessiner un crabe. Tchouang-tseu dit qu'il lui fallait un délai de cinq ans, ainsi qu'une villa avec douze serviteurs. Au bout de cinq ans, le dessin n'était pas commencé. "Il me faut cinq autres années", dit Tchouang-tseu. Le roi les lui accorda. Quand s'acheva la dixième année, Tchouang-tseu prit son pinceau et en un instant, d'un seul trait, il dessina un crabe, le crabe le plus parfait qu'on eût jamais vu.

In "Leçons américaines". Italo Calvino. 1985.

 

Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0
8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 18:01

A la suite du "thème sur les hérésies".

Mis en ligne le 8 Juin 2020

 

DÉVELOPPEMENT EUROPÉEN !

Mouvement négatif de repli plus ou moins souverainiste et besoin de développement européen sur d’autres bases progressivement et radicalement différentes.

 

Je crois que le mouvement de repli plus ou moins souverainiste, qu’il soit de droite ou de gauche, ne redressera en rien la situation catastrophique de la société française ni des autres.

Je crois que l’Europe a besoin d’un "plan" ou d’un « programme commun de développement industriel et des services publics » intelligent : solidaire et coopératif, dans la diversité des peuples et des cultures, correspondant aux développements multiples et divers des forces productives, hommes, idées, techniques, organisation sociale : progressivement et démocratiquement confédéral (avec=cum-fédéral) et non brutalement, autoritairement, fédéralement ortho-liberal *. (* Voir notes)

J'ai voté NON au traité de Maastricht et au traité constitutionnel, non contre une construction de l'Europe en tant que zone de développement et de coopération mondiale, mais contre son orientation libérale, dont la "concurrence libre et non faussée" est l'expression.

Il s’agit de se développer en santé, c’est-à-dire avec régulation économique, écologique, ergologique *.

Ces trois conditions sont incontournables.

Ces trois conditions sont développées dans ce blog et à partir des hypothèses et propositions dont Paul Boccara et Yves Schwartz ont été à l’initiative non comme tribuns, mais comme « avant-garde » et  animateurs des équipes de recherches économiques et ergologique. L’écologie dépendant des moyens donnés à la production des richesses, leur quantité et leur qualité correspondant à l’ascèse ergologique et économique « en santé », au sens entier du mot. J’y ajoute, à tort ou à raison ma note synthétique philosophique que ces ascèses ne peuvent que contenir pour exister…

* Conditions  nécessaires à l’activité de la personne, à la production, l’échange des biens en santé sociale et individuelles vont de pair avec l’économie et l’ergologie et les conditions de cette santé découlent d’une vision non structuraliste de la nature et de la société, dans leur rapport dialectique.

Quels que soient les progrès faits dans le cadre du structuralisme, une vision pluridisciplinaire et synthétique est incontournable pour répondre au dépassement de la crise de croissance de la société humaine.

On ne peut être marxiste et structuraliste. C’est l’un ou l’autre. On peut être marxiste sans le savoir ou structuraliste sans le savoir, mais on a une conception unitaire ou une conception éclatée. Unitaire ne veut pas dire unique ni dogmatique, mais rassembleuse pour agir dans la diversité des mouvements de la société, qui sont ou interne à soi ou externes à soi, -mais qui ne peuvent être que relativement externes à soi-, et de la nature qui constituent le mouvement général, et la "résultante" générale en mouvement et en complexification continue mais non linéaire et dont l'horizon en marche s'ouvre tout en se renouvelant. Le principe d’autonomie est un principe universel des mouvements de la nature minérale et biologique, comme de la pensée et les trois faisant partie d’un « tout » bien matériel comme disait les atomistes antiques.

Penser que la société peut guérir de sa maladie de croissance actuelle et générale, c’est faire comme les citoyens romains d’Occident du Vème siècle qui croyaient pouvoir réformer de l’intérieur la société esclavagiste sans toucher aux principes dans lesquels ils étaient installés et-ou dont ils souffraient.

Le CMMnIgF* n’est pas plus réformable que la société esclavagiste. Mais le savoir, n’est qu’une idée évidente qui ne remplace pas le mouvement concret de dépassement du système économique et social actuel par l’action humaine et la lutte des contraires, des forces contraires de conservation et de transformation, le capital et le travail.

La société européenne, pour développer un plan de développement commun et de coopération mondiale avec les autres zones de développement a besoin de sécurité d’emploi, de formation et de revenu pour produire ce dont elle a besoin et pour cela elle a besoin d’usage de la création monétaire à partir d’un critère répondant aux besoins sociaux et non plus au taux de profit.

Il s’agit d’une transformation progressive et radicale mais de plus en plus urgente, la vie fait la démonstration de cette urgence.

Produire et échanger à partir d’autre critères, c’est transformer progressivement le critère P/C* au profit graduel d’un critère VA/ CMF*, c’est-à-dire créer les conditions d’une circulation de la valeur restituant de plus en plus de moyens à l’investissement productif, sa quantité et sa qualité conjointes.

Ceci vers une société dont les techniques numériques et d’automatisation, et l'organisation et les choix démocratiques de civilisation où les forces productives soient suffisamment libérées et développées pour permettre une libre activité dans tous les domaines de la vie humaine, des individus humains.

Dixi et salvavi animam meam.

 

Pierre Assante. 08/06/2020 17:04:48.

 

NOTES

*CMMnIgF : Capitalisme Monopoliste Mondialisé numériquement Informationnalisé globalement Financiarisé.

*P/C : Profit sur Capital

*VA/ CMF : Valeur Ajoutée sur Capital Matériel et Financier

* Sur l'ergologie : Conditions  nécessaires à l’activité de la personne, à la production, l’échange des biens en santé sociale et individuelle vont de pair avec l’économie et l’ergologie et les conditions de cette santé découlent d’une vision non structuraliste de la nature et de la société, dans leur rapport dialectique.

* Henri Lefebvre avait bien avancé dans sa critique-critique marxiste du système, plus que bien d'autres, à distance de temps on peut le constater aujourd'hui, mais dans les années 1960, la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital, sa réalité et sa théorie n'étaient pas parvenues au point actuel... Cependant sa vision sur la numérisation et la mondialisation capitaliste était très anticipatrice.

 

Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

 

Partager cet article

Repost0
8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 14:15

 

Italo Calvino. « Leçons américaines, aide-mémoire pour le prochain millénaire ». 1985…

 

« … Aujourd’hui, nous sommes exposés à un tel bombardement d’images que nous n’arrivons plus à distinguer l’expérience directe de ce que nous avons vu pendant quelques secondes à la télévision. Sur notre mémoire se déposent, en couches successives, des débris d’images pareils à des dépôts d’ordure, et il est de plus en plus improbable qu’une figure émerge du lot.

Si j’ai inscrit la Visibilité sur la liste des valeurs à préserver, c’est pour mettre en garde contre le danger que nous courons de perdre une faculté humaine fondamentale : la vision nette les yeux fermé, le pouvoir de faire jaillir couleurs et formes d’un alignement de lettres noires sur une page blanche, l’aptitude à penser les images. Je songe à une éventuelle pédagogie de l’imagination : en nous habituant à contrôler notre vision intérieure sans l’étouffer, ni inversement la laisser tomber dans une rêverie confuse et labile elle permettrait aux images de se cristalliser sous une forme bien définie, mémorable, autonome, « icastica »* … »

Italo Calvino. « Leçons américaines, aide-mémoire pour le prochain millénaire ». 1985…

 

Depuis 1985, quelle aggravation de « la maladie », quels remèdes du XXIème siècle à « l’étouffement » ? Quoi dans ce nouveau ancien ?

Il faut sans doute ajouter que les images produites dont parle Calvino ne sont pas n’importe quelles images, mais celles du marché et de ce que le marché « imprime » dans nos mentalités, et du marché aujourd’hui mondialisé, numérisé, financiarisé, dans le même système économique et social qu’en 1985, changé certes, mais pas dans ses fondements : l’échange en capital.

La citation est donc toujours à méditer…

Pierre Assante. 08/06/2020 11:35:22.

Arte di rappresentare gli oggetti reali per mezzo dell'immagine.

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0
7 juin 2020 7 07 /06 /juin /2020 10:28

 

C’est un mouvement d’ensemble. Éclosion des hérésies mentales et des luttes créatrices de Nouveau. Les écrits, les discours populaires et savants du XIII-XIVèmes résonnent aujourd’hui. Discours sur le discours...

 

Le mouvement de la société, c’est un mouvement d’ensemble.

Mouvement du mode de production, mouvement des forces productives, des mentalités, des institutions, des cultures savantes et populaires liées, des idées des morales et des sentiments, et de leur autonomie par rapport aux conditions qui les ont fait naître. Et les inégalités de développement d’une société à une autre, d’un mouvement interne à une société par rapport à un autre. Et la « résultante globale de l’humanité mondialisée, de son mode de production « majoritaire et massif »*.

Il y a plus ou moins de « concordances » entre des périodes historiques :

Fin ou début « d’Empires », Révolutions scientifiques et techniques : Artisanat développé et commerce athénien, Renaissances du XV°, numérisation et automatisation du XXI°…… Biologie, physique corpusculaire, astronomie, etc.: pas en avant permanents mais non linéaires des premiers atomistes de l’antiquité à aujourd’hui.

Ces concordances donnent à penser les possibles futurs, aléatoires et infinis.

Il y a cependant à mettre en concordance dans cette concordance **, l’expression des femmes et hommes dans les périodes qui semblent « correspondre » à travers les siècles et les millénaires, en particulier dans la société marchande dans sa durée, qui est la nôtre, aujourd’hui  à son paroxysme.

Les écrits, les discours populaires et les discours savants du XIIIème et ce que le peuple semble en avoir « absorbé » et rendu dans le discours « général », partant des conditions de vie du moment, des conditions du travail et de la reproduction sociale du moment, résonnent aujourd’hui.

Le redéploiement des forces productives de l’an mille et leur éclosion du XIVème ont fait fleurir les hérésies mentales et les luttes créatives de nouveau, magnifiques, mais non encore  sorties des normes antécédentes, politiques et économiques.

Les éclosions sont dramatiques et belles, elles contiennent les espoirs des futurs en santé du développement humain dans son rapport d’appropriation intelligente de l’univers qui fait de l’espèce humaine une conscience en processus de la nature sur elle-même. Les XV-XVIèmes seront une floraison de printemps en plein développement, mais aussi d'une puissance nouvelle non régulée et de dominations induites qui pèseront dramatiquement dans le cycle des saisons humaines, et sur la notre, évidemment. Que pourra être "notre renaissance à nous" ?

Il est à noter que la « transition », la négation de l’état  présent, contient d’abord « un discours sur le discours ». Un discours sur le discours c’est dans un premier temps l’illusion de la transformation du réel par le seul discours, par la seule pensée abstraite coupée de l’acte concret. La jonction du subjectif et de l’objectif, le dépassement de la dichotomie Corps/Pensée et ses prémisses sont l’hirondelle annonciatrice du Nouveau, d’une nouvelle qualité dans le processus humain, du développement de tous dans le développement de la société.

Pierre Assante. 07/06/2020 10:07:36

*, le CMMnIgF : Capitalisme Monopoliste Mondialisé numériquement Informationnalisé globalement Financiarisé.

** Concordance dans cette concordance : « Critique de la critique critique ! »

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

 

Partager cet article

Repost0
6 juin 2020 6 06 /06 /juin /2020 18:32

 

l’Apocalypse de Jean ? Comment peut-ON dire …

 

1. Qu’est-ce que l’Apocalypse de Jean ?

Sans doute l’intuition que dès l’an 95 *, les cultures, les institutions, l’idéologie, et le système esclavagiste dont elles découlaient, ne pouvaient être réformés ni radicalement, ni progressivement.

Dans le langage d’aujourd’hui ou plutôt dans le mouvement du  langage d’aujourd’hui, sa part progressiste à mon sens, on pourrait dire que le système économique et social actuel, le CMMnIgF* (voir note), le mode de vie "fin d'Empire" et l’idéologie qu’il induit, tiennent si fortement en prison « les corps et les esprits » qu’on ne peut pas le réformer. Et que seule une apocalypse, un écroulement du monde ancien peut précéder le monde nouveau.

En même temps, Jean et sa symbolique  ne nient pas ce qui existe dans le monde ancien pour que naisse le monde nouveau. Toujours dans un certain langage on dirait que ce qui existe dans le monde ancien de normes antécédentes dont vont être issues les normes nouvelles et qui va créer les normes nouvelles, pour lui c’est le Christ. Mais ce Christ peut être un symbole mental d’un acteur collectif objectivement et subjectivement opérationnel. A l'image du "Prince" de Machiavel repris par Gramsci pour "l'intellectuel collectif".

Nous vivons de même dans les normes d’un Empire, celui du capitalisme et de son « extrémité », le CMMnIgF* (voir note). Nos révoltes ressemblent aux siennes et sont certes douloureuses mais belles, grandes et bonnes, non pour leurs douleurs mais pour leurs espoirs. Voir des policiers USA un genou en terre, non comme soumission mais comme solidarité, et la jeunesse  noire et blanche mélangées  se retrouver, quelle chose magnifique !

2. Comment Des Camarades peuvent-ils dire : "La santé n'est pas une marchandise, la santé est un bien public.". Vos va dieu e vos va repeti… leur dis-je moi, comme disait mon papa.

Mais ça fait des années que ça dure. Pour le travail, pour la santé, pour la formation etc…

Tout ça c’est des marchandises, mais ça ne devrait plus l’être, ça oui.

Bon je ne tomberai pas dans l’unilatéralisme structuraliste d’Althusser, par exemple sur l’école et ce qu’il appelle les Appareils Idéologiques d’Etat (AIE). L’école publique, par exemple, depuis sa création, a bien ce double caractère, possède en elle cette contradiction, ces forces contraires qui se combattent dans le mouvement de son existence et de l’existence de la société qui est la nôtre. Pour l'école, à la fois transmission et oppression. De ce double mouvement peut naître le progrès et c'est ce qui se produit d'une façon générationnelle non linéaire. Et le mouvement doit développer une force d’existence, celle qui permet à la formation de répondre aux besoins humains de formation. Si c'est la force contraire qui domine puis gagne, c’est l’école qui est malade ou, sans remède,  qui meurt. Non, n'en déplaise à des grands amis intellectuels, le progrès n'est pas une illusion, mais il n'est ni linéaire ni spontané. C'est une complexification du mouvement de la société de très longue durée pour, à l'échelle de temps d'un individu de l'espèce humaine.

Certes, la santé est à la fois une marchandise et un bien public. Selon le rapport de force, y compris dans le capitalisme mondialisé, financiarisé, numérisé, la santé peut perdre une "partie" de son caractère de marchandise. Cotisation patronales et cotisations salariés sont là pour ça. Eléments de socialisme dans le capitalisme dit-on. Peut-être mieux : en "partie" dans le tout  plutôt qu’élément ????

Cette inversion qui fait dire à mes camarades « la santé n’est pas une marchandise », c’est bien l’inversion globale de la pensée majoritaire, de la pensée dominante sur la vie de la personne dans le système. Le jour où cette inversion commencera à perdre du poids dans nos têtes c’est que le dépassement-abolition du système basé sur l’achat de la force de travail et l’accumulation du capital sera possible, et l’action opérationnelle au point pour cela.

3. Finalement, l’Apocalypse, Révélation catastrophique est une révélation optimiste qui finit bien. Jean ne va pas chercher la catastrophe, il la constate et lui veut un parcours terrifiant salvateur. Terrifiant mais pas pour lui.

Evidemment, comme tout mythe et toute traduction symbolique du réel, prendre l’Apocalypse pour argent comptant serait prendre l’Iliade et l’odyssée pour l’histoire réelle, rationnelle, du monde Mycénien, par exemple. Cependant, un mythe contient plus de réalité décrite qu’une représentation totalement fausse de la réalité, fausse pour raison d’intérêt de classe et ou de d’idéologie de classe ce qui va ensemble.  D’ailleurs les interprétations de l’Apocalypse par les classes dominantes successives, en opposition avec les révoltes millénaristes populaires des paysans ou des ouvriers, des pauvres et des sans grade sont encore en cours dans le XXIème siècle de la numérisation dans son usage par le capital.

Le "Thomas Münzer" comme "L'athéisme dans le christianisme" d'Ernst Bloch fait le lien entre ces visions et les mouvements de société.

Pierrot. 03/06/2020 19:11:33.

* L'Empire Romain d'Occident s'effondre en 476.

* CMMnIgF* : Capitalisme Monopoliste Mondialisé numériquement Informationnalisé globalement Financiarisé.

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

 

Partager cet article

Repost0
5 juin 2020 5 05 /06 /juin /2020 18:31

 

Nous voulons une nouvelle civilisation

Extrait du livre

"Les retraites : un bras de fer avec le capital" 

aux éditions Delga

 

Nous voulons une nouvelle civilisation, dépassant le capitalisme et le libéralisme globalisés. Une civilisation où la retraite est un nouveau moment positif dans la vie – alors qu’à l’opposé l’âge de départ effectif se rapproche dangereusement de l’espérance de vie en bonne santé. Mais aussi une société où les retraités sont un apport à la société, au développement des activités, où ils y jouent un rôle moteur. Et, comme on l’a vu, l’avidité démultipliée du capital suraccumulé conjuguée à la crise d’efficacité et aux défis sociétaux comme démographiques rend de moins en moins possible la conciliation entre exigences du capital et exigences d’émancipation. D’où la crise mondiale des réformismes sociale-démocrate comme celle du néo-libéralisme globalisé. Cela nous appelle fondamentalement à sortir des conservatismes en ayant l’audace d’une réforme ambitieuse et de progrès social.

Nécessité contradictoire d’union, de débat et de cohérence dans les propositions.

Un front d’action des forces populaires et progressistes est en construction pour faire gagner une alternative progressiste. Il faut pousser les convergences pour une réforme, tout en menant le débat, en dialoguant. Car il faut qu’elle soit cohérente et au niveau des défis actuels.
Nous avons ainsi lancé très tôt, avant même l’appel des forces de gauche, un Appel avec des axes de propositions alternatives pour faire gagner cette grande bataille nationale pour nos retraites, signé par des personnalités syndicales, associatives et intellectuelles diverses et importantes. Il a aussi été signé par un certain nombre de responsables politiques, dont nous-mêmes, dans l’exigence d’une nouvelle relation entre ces forces et les partis politiques, cherchant à tourner la page du cloisonnement exagéré qui a marqué les suites de 1995, mais sans retomber dans certaines errances du passé. Nous avons la faiblesse de penser que, en complément du poids considérable de la mobilisation populaire, cet Appel a contribué à commencer à faire bouger les lignes à gauche, au moins en principe et dans certains actes d’opposition.
Rappelons que l’Appel met en son cœur la question du financement, avec deux axes majeurs : une cotisation nouvelle sur les revenus financiers ; la modulation du taux de cotisation comme levier sur la politique d’emploi et de salaires des entreprises, tout en affirmant le besoin d’en finir avec les exonérations. Il relie cet ensemble à trois autres axes : les services publics du 3e et du 4e âge, ou de l’emploi (y compris de nouveaux dispositifs de sécurisation) ; la démocratie du système de retraites ; l’unification du système vers le haut…

…SUITE SUR CE LIEN : https://enavantlemanifeste.fr/2020/06/05/necessite-contradictoire-dunion-de-debat-et-de-coherence/

LE LIVRE. Lien : « Les retraites : un bras de fer avec le capital »

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0
4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 18:49

 

Cet article a été publié une première fois sur ce blog le 01/06/2020 à 22:20

 

BESOIN RELATIF

ET

BESOIN ABSOLU

 

DE CONSCIENCE.

 

 

 

Cet article est un brouillon de réflexion, et demande à être repris, remanié.

Son thème central est celui-ci : Le fait que nous n’ayons pas besoin de comprendre le processus social d’ensemble dans lequel nous vivons pour procéder aux gestes quotidiens nécessaires à notre vie dans ce processus,  fixe les limites de ce processus.

 

1) Le fait que nous n’ayons pas besoin de comprendre le processus social d’ensemble dans lequel nous vivons pour procéder aux gestes quotidiens nécessaires à notre vie dans ce processus,  fixe les limites de ce processus.

Limites concernant la compréhension de l’ensemble d’un processus, de la naissance, il y a quelques 2 millions d’années, « date » de la création de l’outil et du travail,  à la mort de la société humaine, en passant diachroniquement par l’artisanat et l’agriculture, l’industrie mécanisée, et aujourd’hui l’industrie numérisée en voie d’automatisation généralisée, si rien ne la détruit ou si elle ne s’autodétruit pas :  processus diachronique de passage d’un mode de production à un autre résolvant les besoins humains dans leur processus de complexification qualitative et quantitative ET du processus synchronique dans le processus diachronique, ici et maintenant (1).

De cette ignorance relative mais réelle du processus global (2), découle notre vision majoritairement structuraliste des éléments dont nous usons pour procéder à ces gestes quotidiens.

2) Evidemment lorsqu’on parle de procéder aux gestes quotidiens nécessaires à notre vie dans ce processus, il ne s’agit pas de gestes indéterminés, mais de gestes déterminés causalement par l’état du moment du processus, et pour nous du capitalisme monopoliste mondialisé, numérisé, financiarisé.

Les objets que nous utilisons dans notre vie quotidienne ont une valeur d’usage mais nous nous les procurons par de l’argent. Ils ont une valeur marchande, une valeur d’échange marchande. La quantité d’argent nécessaire à cet échange, celle d’une part de la valeur marchande de la force de travail échangée contre la marchandise, détermine mentalement la valeur morale que nous accordons à l’objet de l’échange. Quelle que soient nos « valeurs morales » héritées, transformées, nous sommes soumis à l’importance que nous accordons à la valeur d’échange, et quelle que soient nos capacité de solidarité sociale, elle domine.

3) Et le processus d’échange de la production est devenu mondial, les activités d’échange et de production entrecroisées et interactives mondialement. Le processus est à la fois mouvant, divers, et les interactions mouvantes, diverses mais indestructible si ce n’est pas leur destruction globale, c’est-à-dire la nôtre, sinon par un retour à un niveau des forces productives et de la productivité locale et globale non pas passées, ça ce n’est pas possible, mais quantitativement et qualitativement en régression, c’est à dire aussi destructif. Une autre organisation de la mondialisation est évidemment possible et dépend d’un autre mode de production et d’échange. (3)

4) Notre activité cérébrale existe dans l’univers. Dans la part de l’univers qui constitue ici et maintenant notre société humaine terrestre. Que cette activité ait lieu dans les conditions de contact avec l’ensemble de la société et celle de la société avec l’univers, cette interaction ne peut échapper aux limites de la compréhension du processus général naturel et du processus social dans lequel nous vivons, formant un tout.

Lorsque l’activité cérébrale s’arrête, le rapport avec ce tout n’existe que par les traces, la trace totale qu’elle a laissée sur ce tout. L’entité physique qui constitue la personne humaine s’évanouit, disparaît, seule l’activité globale de la société demeure. Transmission et régénération sont vitales.

Du type de rapport social dépend le niveau de conscience du processus global. Et du niveau de conscience du processus global dépend la poursuite globale du processus social. Ce «mouvement du tout » est un processus global.

5) Revenant au fait que nous n’ayons pas besoin de comprendre le processus social dans lequel nous vivons pour procéder aux gestes quotidiens nécessaires à notre vie dans ce processus, pose la question de pouvoir modifier le processus quand celui-ci atteint des limites en matière de développement social, c’est-à-dire en matière de survie de la société et de la personne dans  la société.

Dans la société marchande issue des différentes « étapes » des développements précédents, la conscience globale et relative du processus est nécessaire pour passer à une étape nouvelle de développement, devient nécessaire et pas seulement la conscience des gestes quotidiens assurant la survie quotidienne des étapes passées de développements.

Certes, comme dans tous les moments de développement du processus global, mouvement de la société et conscience constituant le « tout » ne font pas de bonds instantanés, le mouvement procède par un processus radical et progressif, et cette radicalité et cette progressivité ne peuvent aboutir sans que le processus réponde aux conditions nouvelles découlant des conditions antécédentes, Lapalisse aurait parlé de même. Sauf que le développement d’une société mondialisée, numérisé, et un échange basé sur la seule mesure de la valeur marchande sont en contradiction antagonique.

6) Soit le processus s’oriente vers un autre type d’échange basé sur les besoins humains, les besoins sociaux, soit elle subit mortellement ses propres contradictions.

Le mouvement du monde du travail commence à saisir cette contradiction dans l’incohérence des entités de production et d’échange, celle de l’instabilité des conditions de travail et de l’instabilité des conditions de survie de la personne qui induit une instabilité générale du développement social.  Instabilité générale du développement social, car ce n'est pas d’immobilité dont il est question, mais de cohérence du mouvement, du processus, et de la cohérence entre la visée sociale et les décisions sociales déterminant le mouvement. Il faut rapporter la complexification de la construction sociale à cet extraordinaire chose qu'est le langage, ces sons qui représentent des objets, leur mouvement, construction de la communication et des échanges sociaux complexes. C'est une construction dans la construction du tout social, la construction de la pensée la précédant pas à pas, et pensée et langage s'élaborant en rapports dialectiques par l'activité, la création de nouveaux objet par l'homme dans la nature. Et la création résultant du besoin alimentaire puis "des besoins simples et complexes" prenant le pas sur les besoins.

7) Partant de ce besoin relatif et absolu de conscience, comment peut se former la conscience nécessaire à un moment du développement du processus social ? Quel niveau et quel contenu d’une conscience répondant, à la fois et à un tout, au niveau de développement technique du capitalisme monopoliste mondialisé, numérisé, financiarisé : c'est à dire capable de répondre à son propre processus, c’est-à-dire à son abolition-dépassement, et la construction d’un nouveau système social en santé, c’est-à-dire un système social d’appropriation du développement terrestre, l’homme compris évidemment, à l’univers, coopérative et non destructrice de l’homme et de son milieu.

Une conscience « plus globale » est une conscience abolissant-dépassant le structuralisme.

Pierre Assante. 01/06/2020 15:33:26.

(1) « Les superstructures : idéologies et institutions. Les structures : rapports de société (structurés-structurants), rapports de production, division sociale du travail. Base : techniques de production, division technique du travail, organisation du travail ». Page 177. « La forme générale de la valeur montre par sa structure qu’elle est l’expression sociale du monde des marchandises ». Page 173. « Ayant une réalité matérielle, les marchandises ont quelque chose de commun avec l’écriture. Les rapports sociaux devenant obscurs, parce qu'ils sont contractés aveuglément à travers l’illusoire transparence lumineuse des choses et de la forme prise par les choses, chaque produit du travail devient un hiéroglyphe » Page 178. Le terme hiéroglyphe est repris de Marx. « Toutefois, dernière remarque, mais non la moins importante, toutes les sociétés actuelles tiennent compte, en le sachant ou sans le savoir,  du schéma structurel laissé par Marx dans son testament  théorique » Page 188.

Henri Lefebvre, « l’idéologie structuraliste », Points. 1975.

(2) Les grands mouvements de pensée philosophiques et religieux ont approché la démarche. Leur démarche récupérée par la domination de classe a subi des avancées-reculs et surtout s'est  heurtée à ses propres limites. Le mouvement de pensée « marxien » et « marxiste » a tenté, à travers un dépassement des dogmes, ceux aussi qu'elle a  reconstitués elle-même, de sortir de l’auto-centrage de la personne humaine dichotomisée du mouvement global social.

(3) Ceci sera l’objet d’une autre réflexion, à moins que quelqu’une, quelqu'un, quelques-unes-uns veuillent la poursuivre dans le cadre de ce blog, comme elle se poursuit dans la myriade des diverses activités humaines convergentes, concordantes.

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

 

Partager cet article

Repost0
4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 09:25

 

Combien d’argent public contre la crise… et pour quoi faire ?

par Alain Paker le 29 mai 2020

 

…Alors même que les chiffres quotidiens diffusés par Santé Publique France semblent marquer une (trompeuse?) diminution des effets de la pandémie dans notre pays, il semble bien venu de procéder à une forme d’inventaire des mesures prises, non pas pour combattre la maladie (nous en avons beaucoup parlé) mais plutôt celles destinées à « accompagner «  le confinement.

Dans le cadre de la loi de finances rectificative du 23 mars 2020 a engagé de nouvelles dépenses, et indiqué de nouveaux engagements de l’Etat.

Au chapitre des dépenses nouvelles, 10 816 millions d’euros, à peine compensés par 598 millions d’annulations.

Ces ouvertures nettes (plus de dix milliards d’euros tout de même) comportaient un ensemble de 5,5 Mds d’euros au titre de la prise en charge du chômage partiel et 750 millions d’aides aux entreprises (notamment les PME et TPE).

Sur le dispositif de prise en charge du chômage partiel, on notera ce que disait le document de présentation du projet de loi (je cite et souligne les points clé)

5,5 Md€ en AE et CP en titre 6 sont prévus afin de couvrir la dépense de l’Etat au titre du financement de ce  dispositif exceptionnel d’activité partielle. Ce montant correspond à une estimation du volume d’heures indemnisées à hauteur de 15% des heures travaillées pour une durée de deux mois. La prise en charge de l’Etat s’élève aux deux tiers du coût total de l’activité partielle, l’Unédic prenant en charge un tiers de celui-ci selon des modalités déterminées par convention. Ceci correspond à une prise en charge moyenne de 13,9€ par heure chômée, dont 9,3€ pris en charge par l’Etat et 4,6€ par l’Unédic… (fin de citation)

 

On aura noté que le plafonnement de l’aide, à hauteur de 4,5 SMIC, intégrait, sans le dire, les effets du « télétravail » susceptible d’être proposé en alternative au chômage partiel aux salariés, et singulièrement aux cadres…

Le reste de l’action publique, soulignons le, était constitué par les reports d’impôts et de cotisations sociales découlant du sérieux ralentissement de l’activité économique induit parle confinement (notamment la TVA frappée de plein fouet par la chute de la consommation populaire et, singulièrement, la baisse des consommations énergétiques).

Le projet de loi intégrait également des pertes.

On aura noté la forte réduction du produit attendu de l’impôt sur les sociétés (plus de 3 Mds d’euros), nettement supérieure aux 45 millions de pertes attendues pour l’impôt sur le revenu.

Car, dans ce collectif, aucune mesure n’est venue interrompre le prélèvement à la source…

Notons aussi l’annulation d’un apport de 2 milliards d’euros destiné à l’amortissement de la dette publique, qui aurait finalement été consacré à assurer l’équipement des personnels soignants en matériels de protection contre la pandémie…..

SUITE SUR CE LIEN :

https://www.economie-et-politique.org/2020/05/29/combien-dargent-public-contre-la-crise-et-pour-qui/

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0
4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 08:04
Cliquer ci-dessus

LETTRE A TOUS MES AMIS

 

Pierre Assante. 19 Mai - 1er Juin 2020.

 

I. PRÉFÈRES-TU ?

II. Structuralisme, vous avez dit structuralisme ?

III. L’humanitÉ est entrÉe dans une Étape de mondialisation intégrÉe.

IV. La "guerre de tous contre tous" de Hobbes (XVIIème siècle), le "darwinisme social" (XIXème siècle), le structuralisme (XXème siècle) et la vente de la force de travail (le salariat) dans le capitalisme mondialisé, financiarisé, numérisé.

V. CRISE DE LA PRODUCTION ! ET RIEN D’AUTRE. 12 décembre 2008.

VI. ENCORE SUR L’ADOLESCENCE DE L’HUMANITÉ ET SA DANGEREUSE CRISE DE CROISSANCE IMMAÎTRISÉE.

VII. au collectif pcf 13008.

VIII. BESOIN RELATIF ET BESOIN ABSOLU DE CONSCIENCE.

 

De nombreux appels intellectuels ou généraux naissent des dénonciations de l'état présent, appels dont les mesures concrètes, si elles n'en sont pas absentes, montrent combien elles sont insuffisantes et tranchent avec la réalité de ce que pose le monde du travail. Le monde du travail dans ses actions est en avance, bien en avance sur ces appels, montrant que l’idéologie dominante est encore très forte dans « le monde de la réflexion ». Ceci dit ne l’est pas de façon pessimiste, mais pour souligner le chemin accompli et le chemin à accomplir.......

 

...SUITE SUR CE LIEN :

https://pierreassante.fr/dossier/LETTRE_A_TOUS_MES_AMIS.pdf

_____________________________

 

VOIR AUSSI :

LE RECUEIL « L’HUMANITÉ ENTRE DANS SON ADOLESCENCE ». ÉCONOMIE ET ERGOLOGIE. CRISE GÉNÉRALE DU CAPITAL.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>  

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche