Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2021 6 18 /12 /décembre /2021 09:08

 

DOMINATION RELATIVE DES PULSIONS en régression ET régression DE L’HOMINISATION. Nos fêtes seront bonnes si…

 

Avec la naissance du travail, le galet aménagé, l’humanisation prend son envol.

Organisation de plus en plus complexe de la société humaine, expression de l’humain sur lui-même avec les arts, les mythes comme réponse à tout ce qu’il tente de comprendre sans en avoir les capacités scientifiques historiques, du moment, dans le processus continu de leur développement-complexification (notion d'horizon).

Les mythes, transformés en religion lorsque naît la domination de classe, le despotisme répondant à la fois à une fonction de gestion de la société et à une domination de l’accumulation privée des richesses et de sa personnalisation dans un pouvoir s’éloignant du clan et de l’homme.

 

Avec le recul des « LUMIÈRES », elles-mêmes étape franchie par la bourgeoise du processus humain, mais limitées par des intérêts de classe,  et le recul des capacités de développement continu des sciences, la religion progresse non comme humanisme, mais contre la science, en particulier la théorie de l’évolution des espèces et le communisme comme forme supérieure d’organisation de la société et le développement des humains dans le développement de la société.

 

Avec la déstructuration de l’organisation sociale par le libéralisme, sa "justification" par les firmes multinationales, la réussite personnelle coupée des conditions sociales générales de développement de l’humain, la production et l’échange soumis aux intérêts privés, les progrès de maîtrise relative des pulsions animales régressent à grand pas. S’en étonner est l’expression du plus haut niveau d’hypocrisie. Cette hypocrisie n’est pas seulement d’ordre moral, mais d’ordre économique, politique et philosophique : il s’agit de cacher ce qui peut apporter un avantage personnel contre les besoins commun, les besoins de tous.

 

Le lien ENTRE le mode d’échange dans le mode de production basé sur l’accumulation capitaliste A-M-A’ (Argent Capital-Argent Marchandise-Argent Capital plus) dont il n’est pas nécessaire ici de rappeler le contenu, ET l’individualisme, est évident pour qui ne veut pas se cacher d’un intérêt immédiat exercé contre tous ; et contre lui-même puisque qu’il empêche un développement dont il profiterait d’une façon progressive et progressiste continue ; avec ses accumulations progressives et progressistes et ses sauts de qualité.

 

Le retour visible, qui crève les yeux, d’une régression dans la domination des pulsions est lié à une régression organisée de l’organisation sociale. Violences irréfléchies et violence de classe organisée se nourrissent l'une l'autre. Mais comme disait Oulianov, concernant l'impérialisme par exemple, parmi les diverses et conjointes dominations :  "On ne peut mettre au même niveau impérialisme dominant et impérialisme dominé"; ce qui ne résout pas évidemment la question de la violence et des pulsions.

 

Un grand capitaliste a déclaré : « La lutte des classe existe et nous l’avons gagné ». Sous cette déclaration se cache : « la religion est en train de vaincre la science ». Oh ! pas la science au service du profit, des productions et des échanges permettant le profit immédiat maximum, mais celle qui met le progrès au service du développement de la personne, de l’humanité.

 

Tout progrès de la religion en général se fait au détriment du savoir. Ce n’est pas un secret que le savoir est considéré par les religions comme un péché. Ce qui n’a pas empêché de grands croyants comme Pasteur d’être de grands scientifiques et de grands humanistes ; ou des croyants et des communistes de se retrouver dans la lutte de libération contre le nazisme. C’est la loi naturelle comme sociale des forces contradictoires qui s’exercent en nous, dans la société comme dans la nature, en unité et en identité.

 

Bis repetita : le XXIème siècle sera dialectique ou ne sera pas.

 

Mais il sera. Une fois passées les convulsions d’une crise du système, la suraccumulation-dévalorisation du capital au cœur des contradictions du développement de la société humaine.

 

Travail, formation, transmission, sont le cœur de l’organisation sociale. La libération relative mais continue des nécessités qui permet à l’humanisation de progresser tient dans la sécurité d’emploi et de formation qui garantit la production des biens vitaux pour l’humanité, dans son évolution-complexification, et le pouvoir sur la représentation monétaire des richesses produites pour permettre leur usage en fonction de l’évolution-complexification des besoins sociaux, eux-mêmes liés au rapport de l’homme avec la nature, première richesse humaine de survie, de vie, et de développement. L’humanité, en tant qu’espèce appréhendant une connaissance continue de la nature ; en tant que conscience en processus continu de la nature sur elle-même (Manuscrits de 1844).

 

 

Il ne s’agit pas de nier l’animalité, mais de la dépasser, de la sublimer dans l’humanisation qui est un processus continu, infini, de l’espèce humaine et tout autre sorte d’espèce inimaginable de conséquence.

L’animalité c’est le corps, et c’est vous, c’est moi, c’est nous. Le corps c’est le désir, le plaisir, la douleur signe de son danger, l’amour signe de son besoin, c’est la pensée et c’est la part de la société humaine dépendante et autonome.

Il s’agit de civiliser les pulsions, le contraire de ce qu’à quoi, en partie contradictoire, aboutit la régression de cette fin de système économique et social, son obsolescence et le besoin d’une qualité nouvelle de l’organisation humaine ; organisation humaine qui dépend des nécessités, dans leur état naturel et historique, du moment présent et à venir, et sur lequel la conscience humaine comme l’instinct humain, en unité, et la capacité d’invention qui en découle, peuvent agir.

 

Nos fêtes seront bonnes si nous intégrons à la fête une conception de progrès et la mise en œuvre de cette conception : « il ne suffit pas de comprendre le monde, il faut le changer ».

 

BONNE FÊTES !

 

Pierre Assante. 18/12/2021 08:51:31

 

 

VOIR AUSSI, DU BLOGUEUR : 

"Journal intime"

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/11/journal-intime-politique-et-philosophique.html

et 

"la grande peur, France, Europe, Monde :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/12/inquietude-et-peurs.france-europe-et-monde-et-la-grande-peur.html

 

VOIR AUSSI : EN AVANT LE MANIFESTE :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/11/boccara-cailloux-lafaurie-le-21-novembre-avec-fabien-roussel-et-le-pcf-un-projet-de-societe-au-coeur-de-la-presidentielle.html

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
DIVERSION et BOUC EMISSAIRE : " Un patron du CAC 40 , une ouvrière et un migrant sont devant 10 biscuits que l'ouvrière a fabriqués . Le patron en prend neuf pour les redistribuer à ses actionnaires . Ensuite il se tourne vers l'ouvrière et crie , attention le migrant va te prendre ton biscuit ! " .
Répondre
P
Super !

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche