Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 09:23

 

Anna Proto Pisani.

« Cet amour sombre, cet amour ombre ». 2. Mars 2021.

 

 

Cet amour sombre, cet amour ombre

Cet amour lourd,

Je t’aime de cet amour de plomb,

De cet amour pierre,

Je t’aime de cet amour non romantique

De cet amour d’aplomb.

 

 

Je t’aime de cet amour pierre céleste,

cet amour qui t’atterre et t’atterrit

cet amour noir

Je t’aime de cet amour météorique

cet amour silent,

cet amour silence

cet amour nuit

cet amour non dit.

 

Je t’aime de cet amour violence.

 

Et toi qui rentres en moi,

T’aventures dans la nuit

Qui se déchire dans les éclairs

Je t’aime de cet amour perdition,

De cet amour perdu

De cet amour à perdre.

 

Je t’aime de cet amour malade,

cet amour malade d’aimer

cet amour impossible,

Je t’aime de cet amour passion,

Passion qui passe

De cet amour passation,

Amour passoire, amour passé.

 

Je t’aime de te cet amour pastiche

Sans que je ne puisse dire un mot,

Sans que tu parles, sans que tu ne dises un mot,

Nos conversations faites de rien,

Nos regards loin,

ces regards ordonnés, ces regards  d’ordinateurs.

 

Je t’aime de cet amour de listes,

Je t’aime de cet amour de listes de courses,

De cet amour frigo,

De cet amour frigorifique,

Je t’aime de cet amour congelé.

 

Je t’aime de cet amour statistique,

Cet amour pourcentage,

Cet amour sondage,

Cet amour qui sonde, qui inonde

Dans ton âme, dans mon âme.

 

Je t’aime de cet amour couché, de cet amour couche,

Cet amour strate,

Je t’aime de cet amour fossile, de cet amour fossilisé,

cet amour stratifié,

cet amour granite.

 

Et là, dans la dureté de la pierre devenue fer

De cet amour oxydable,

Je découvre les armes de l’amour,

Et je te combats au loin,

Les armes de la chasse

Et je te traque,

Les armes de l’attaque

Et je t’affronte,

Les armes de la fuite au loin,

au delà de la mer.

 

Et tu prends avec toi la pierre céleste,

Tu la mets dans ta valise,

Au milieu du linge et de ton pantalon

Et tu pars loin,

En amenant mon amour météorite

Et je reste ici,

Immobile et pétrifiée.

 

Sans plus dire mon silence,

Sans plus dire mes mots,

Sans silence et sans mots,

J’avance dans cette nuit.

 

Tu arrives à l’aéroport,

Tu montres ton passeport avec ta photo,

Ton bagage est scannerisé

Puis il  est catapulté

Et l’employé ne s’aperçoit pas du météorite

Qui voyage contre la gravité,

Qui voyage contre moi.

 

La pierre céleste est à nouveau dans le ciel,

Mon amour est là en l’air,

À l’air libre

Je t’aime de cet amour soute,

cet amour contre,

cet amour qui contraste le courant gravitationnel

tu portes loin mon amour météoritique

Tu m’aimes en apesanteur

 

Et maintenant que tu descends de l’avion,

Tu voyages au centre du monde,

Et là tu libère la pierre noire,

Et tu l’exposes à l’air, aux vents, à la poussière.

 

Et je suis là sans météore, sans mots, sans silence,

Et j’avance dans la nuit noire

D’un mot non mot,

Et j’attends la prochaine ère géologique

Pour me dépétrifier

Et prendre une forme autre

Que celle d’un amour sans amour,

d’une pierre sans pierre,

D’une femme sans femme,

D’une voix sans voix.

 

Anna Proto Pisani, mars 2021

 

 

Voir aussi SUR CE BLOG Recueil "2034" : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/09/2034-recueil.html

 

ET TOUS LES ARTICLES PAR SÉRIES : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Magnifique !!!!
Répondre

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche