Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 08:10

 

Article publié une première fois le 17 décembre 2011

 

René FENICHE, « l’Ecole Fédérale ». Histoire sérieuse et anecdotes.

 

J’ai « fait », comme l’on disait, « l’école fédérale » en 1964. J’avais 21 ans.

 

C’est le temps où venait de mourir Maurice Thorez et un an auparavant, Palmiro Togliatti. La génération de fondateurs des partis communistes français et italien.

 

Je me souviens d’avoir assisté à Moscou, à l’occasion d’un voyage-vacances d’un mois organisées par L.V.J. (Loisir et vacances de la jeunesse),  à l’inauguration, été 1964, du Quai Togliatti sur le Canal de La Moskova je crois, commémorant sa vie et sa disparition. C’était aussi le temps d’une tentative de démocratisation du système soviétique avec le personnage symbolique de Nikita Kroutchev et les succès économiques techniques et culturels du moment et les limites du système, de même qu’une démocratisation de l’Eglise avec le Concile Vatican 2 et Jean XXIII, et un retour des aspirations chrétiennes du christianisme originel, d’égalité et de transformation sociale « tout de suite ». Tentatives qui ont abouti plus à une liquidation qu’une démocratisation…

 

Pour de nombreuses raisons qu’on ne peut résumer ici.

 

Je me souviens aussi de longues et passionnées discussions avec une amie des Komsomols, Oksana Kochéléva (qu’est-elle devenue ?) sur les concepts de communisme et leur différences entre le PCUS et le PCF, les concepts de démocratie, d’acquis et conditions historiques, de « rôle du salariat et de classe ouvrière », de « Peuple » etc…

 

Les écoles fédérales étaient organisées par le Parti Communiste Français sur 15 jours. Dans la fédération des Bouches du Rhône, c’était René FENICHE, camarade bien oublié, qui en était le directeur, assurait l’essentiel des cours (et des lectures des élèves), avec des invités divers.

 

Nous étions « internes » pendant 15 jours, week-end excepté. Je me rappelle avoir discuté avec des camarades qui suivaient l’école tous les jours jusqu’à tard dans la nuit. Nous dormions 1 heure ou 2 puis reprenions l’étude, ne nous reposant qu’à la fin de semaine. Je me rappelle aussi avoir été incapable au bout de 15 jours de me réveiller qu’après une journée complète de sommeil, lorsque les amis sont venus me chercher pour sortir ensemble et que je les entendais dans mon sommeil sans pouvoir en sortir.

 

Cette période était la période de dé-dogmatisation d’un enseignement réduit du marxisme qui avait sévi après guerre et après disparition d’un bon nombre de communistes de générations qui s’étaient instruites, disparition à travers la longue répression bourgeoise et « presque » achevée avec la répression nazi.

 

On recommençait à étudier le « livre III du capital » et non plus, pour caricaturer la situation, seulement  les formules de la plus value.

 

« Suraccumulation du capital », « baisse tendancielle du taux de profit », « causes qui contrecarrent la loi », « la marchandise », « son caractère fétiche et son secret », l’histoire du « capitalisme avancé » « du colonialisme », « l’histoire tout cours » et « celle de la pensée » à la cette lumière, cela a éclairé bien ou mal, et « en mouvement » toutes mes périodes de militantisme et de vie. Sans m’y obnubiler non plus. Simplement un élément de plus, un outil de plus. Et un plaisir de plus de savoir, avec ses limites et ses ouvertures.

 

Cette période de dé-dogmatisation a été marquée par des étapes importantes : le Comité Central sur « l’Economie » de 1965, celui sur les «  Intellectuels » de 1966, le Conseil National sur « La culture et les intellectuels » de 1980 et son expérience de la transformation mondiale du capital, de sa nouvelle organisation du travail,  et de la « Trilatérale », sur quoi s’est « éteinte » cette période dans la période des travaux pratiques de 1981 et leur résultat à analyser encore. Eteinte jusqu’à nos jours où elle semble se raviver avec l’enseignement de la crise systémique qui manifeste sous notre nez la validité des analyses de Marx et de cette mouvance dite marxiste ou marxienne, selon le sens que l’on veut donner à ce mouvement.

 

Cette période c’est éteinte pour de multiples raisons que j’ai essayé d’aborder et de comprendre sur ce blog et dans de nombreux écrits pour qui en a connaissance ou a envie d’en avoir connaissance à travers une expérience parmi une multitude d’autres.

 

L’apparent retour d’une telle période « de cet ordre » est une bonne nouvelle. Elle en est à des prémices prometteuses, mais évidemment la question de fond est la course entre la destruction sociale par le capital monopoliste et financier mondial dégénérescent et ses animateurs privilégiés et le mouvement de prise de conscience créative que la réalité de la crise systémique peut induire. Pratiquement, théoriquement et moralement.

 

Pierre Assante, 17 décembre 2011

 

QUELQUES RECUEILS ET LIENS :

 * Version AUGMENTEE de « PHILO », Le corps, Choix de 11 articles philosophiques  extraits du blog avec dates : ici

http://pierreassante.fr/dossier/LE_CORPS_Receuil_Copie_AUGMENTEE.pdf

*JOURNAL juillet-août 2017  : ici

http://pierreassante.fr/dossier/JOURNAL_juillet_aout_2017.pdf

*Essai sur LA PENSEE MARX : ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2017/02/la-pensee-marx-i-ii-iii-iv.html

*Site de la Revue Economie et Politique : http://www.economie-politique.org/

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

* 31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
J'étais à Moscou en 1964. Je garde un souvenir nostalgique de cette époque, pleine d'espoirs.
Pourriez-vous reprendre contact avec moi
Répondre

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche