Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 novembre 2019 5 22 /11 /novembre /2019 17:26

 

« … Car le nihilisme constitue un danger encore plus considérable… »

 

« … Car le nihilisme constitue un danger encore plus considérable, et à la différence du happy end, il ne peut être amendé si ce n’est par sa propre disparition. Et sa disparition c’est la vérité, à la fois dépossédante et délivrante, ouvrant la voie à une humanité enfin socialement possible. Telle est donc la vérité, elle qui fait table rase et ordonne de rebâtir, sans affliction  ni froideur. Au contraire, son attitude devient, est et sera celle d’un optimisme critique et militant, qui au sein du Devenu, s’oriente tout entier vers de Non-Encore-Devenu, vers les possibilités cultivables de la lumière. C’est lui qui crée la disponibilité permanente et instruite de la tendance, disponibilité à se risquer dans ce qui n’est pas encore réussi. C’est pourquoi aussi longtemps qu’aucune vérité absolue (le triomphe du Mal) ne se manifeste, le happy end authentique de la voie authentique sera non seulement une joie, mais aussi un devoir pour nous. Là où les morts enterrent les morts, la tristesse peut se justifier et l’échec peut devenir une situation existentielle.  Là où les snobs ont participé en traîtres à la Révolution jusqu’à ce qu’elle éclate, il se peut en effet qu’il n’y ait plus qu’à prier : Donnez-nous aujourd’hui notre illusion quotidienne. Là où les comptes capitalistes ne sont plus justes, il se peut que les banqueroutiers soient amenés à faire une immense tache sur le grand livre de toute d’existence et à l’étendre encore pour que le monde entier devienne aussi noir que du charbon et qu’aucun vérificateur ne puisse amener le faussaire à rendre des comptes. Tout cela constitue une mystification bien plus grave encore que celle des façades pompeuses prêtes aujourd’hui à s’écrouler. Mais le travail grâce auquel l’Histoire progresse et a déjà progressé depuis bien longtemps, ouvre la voie de la bonne issue possible, celle qui est non pas un abîme mais une montagne se dressant dans l’avenir. Les hommes et le monde portent suffisamment d’avenir heureux ; aucun projet n’est bon sans cette foi profonde en lui-même… »

Ernst Bloch. « Le principe espérance I » Ecrit aux Etats-Unis de 1938 à 1947. Revu en 1953 et 1959. Publié en 1959 à Frankfort sur le Main. En français en 1976, Ed. Gallimard.  Traduit par Françoise Wilmart.

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche