Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2018 6 14 /04 /avril /2018 07:11

 

SALVIEN ET NOUS.

 

Que ce soit pour l’usage de la terre agricole, ou la lutte contre un obscurantisme armé ou le choix des personnes et des nations de décider de leur sort, il s’agit pour l’Empire de démontrer que toute velléité d’indépendance est vouée à l’échec et qu’il est le seul à pouvoir en déterminer les limites.

 

Salvien de Marseille, dans le cinquième siècle de l’Empire observait les moyens dont disposaient les paysans libres pour réduire les dettes contractées auprès des propriétaires terriens, dettes créées par le poids des prélèvements par l’impôt en nature par ces mêmes propriétaires terriens sur le produit du travail agricole de ces paysans libres.

 

Ces « moyens » étaient :

- Se vendre soi-même ou vendre un enfant en tant qu’esclave au propriétaire terrien pour rembourser.

- Organiser des Bagaudes, révoltes armées rapidement réprimées dont il restait des résidus.

- Aller dans des zones d’occupation Barbares déjà constituées avec famille et outils pour cultiver des terres et la nourrir, terres libres, puisque la propriété n’existait pas chez ces Barbares.

 

Ainsi Salvien disait que les citoyens romains allaient chercher chez les Barbares l’humanité qu’ils ne trouvaient plus chez les romains, dans l’Empire. Il disait aussi que les prélèvements qui entravaient la production des biens agricoles essentiels d'alors, c’est à dire des biens nécessaires à la vie, son entretien et sa reproduction, étaient une menace pour l’existence de l’Empire. Effectivement l’Empire d’Occident s’écroulait 30 ans plus tard.

 

Aujourd’hui, le pouvoir d’une minorité privilégiée sur l’usage du capital mondial qui représente la valeur créée par la force de travail et la conséquence de ce pouvoir sur la vie de l’homme producteur, du salarié et de l’ouvrier de production en premier lieu, est du même ordre. Et il est multiplié exponentiellement par les progrès des forces productives et par les révolutions scientifiques et techniques qui les permettent, confisquées par le pouvoir à partir de sa position de force initiale. Jamais l’Empire n’a possédé des moyens techniques aussi puissants, militaires, idéologiques et institutionnels.

 

L’Empire c’est écroulé au Vème siècle. Qu’il s’écroule aujourd’hui ce n’est pas ce qui angoisse. Ce qui angoisse est qu’il entraîne avec lui la vie humaine dans cet écroulement.

C’est donc du pouvoir sur l’argent qu’il est question aujourd’hui pour permettre à la production de se renouveler et de s’élargir, en quantité et essentiellement en qualité et à la vie humaine de même.

 

C’est de la qualité que découle une quantité viable et vitale. C’est le la condensation dans la transformation que réside une accumulation et une croissance en santé et la possibilité de liberté humaine élargie qui en découle. Pas une liberté abstraire, chosifiée, mais son mouvement et les choix solidaires de la personne dans le mouvement de la société

 

Pierre Assante, Samedi 14 avril 2018

 

« Quand le monde sera/Une étable comblée/Quand les guerres seront finies/Alors buvez mon chant/Comme du thé au lait/Dans des tasses myosotis/Vous affamés d’hier/Ombres maigres et dures/Mon chant est un ruisseau/Mon chante est une mure ».

Viteslav Nezval.

 

QUELQUES RECUEILS ET LIENS de ce blog sur ce lien :

http://pierre.assante.over-blog.com/2018/01/pollution.html

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche