Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 06:08


Travail....Continuité et sauts. Instant-devenir et durée.

"Le Capital".

 

 

Sans doute,

la vérité n’est que la représentation

la  plus « exacte » possible

que nous nous faisons du réel,

le notre d’abord, le réel commun enfin.

….Il me semble.

 

 

Schéma de réflexion sur continuité et sauts, sur « le Capital » de Marx et sa validité constante dans ce système et son ajournement à la lumière de la mondialisation-informationnalisation-capitaliste réelle et ses effets sur les lois-tendances du capital réel dans une transition vers un autre mode d’échange (et donc de production-échange) dont  l’obsolescence effective se manifeste dans une dissolution-rigidification des lois-tendances.

 

1) Transformation quantitatives et qualitatives et rapports dialectiques, simultanéités et durées.

 

2) Lois-Tendances du capital découvertes par Marx toujours d’actualité et réelles dans leurs bases et leurs transformations à partir de leurs bases.

 

3) Leur continuité et leur transformation à l’intérieur du capitalisme et leur transformation dans un autre type de mode d’échange en gésine avancée (donc déjà réel), donc lois-tendances les mêmes déjà autres.

 

4) Exemple de la formation des prix dans « le Capital », de la relation entre valeur marchande et prix, de la dissolution-rigidification des lois-tendances au fur et à mesure que les besoins-règles d’échange se distendent entre elles et la réalité nouvelle de l’échange (et de la production qui les induisent, non mécaniquement mais dans le contexte, les diversités, les inégalités de développement mondialisé-informationnalié et en même temps de leur uniformisation-diversification)

 

5) Dissolution-rigidification des lois-tendances qui restent celles du capital et en même temps subissent des « transformations forcées » dans le chemin vers un autre type de mode d’échange dont la possibilité naissante s’annonce.

 

6) Le constat de ces transformations qui ne sont pas qualitatives, et en même temps non seulement indiquent un besoin de dépassement du mode d’échange, mais aussi une sorte de dépassement forcé avant le dépassement réel accompli, tout en restant lois du capital, qui ont à la fois une caractéristique de transformation qualitative « sans l’être vraiment ». Cela ne dénote-il pas la réalité d’une infinité de transformations qualitatives dans les transformations quantitative préparant les possibilités de saut de qualité à « un niveau plus élevé, plus global ». Cela ne dénote-t-il pas aussi la relative rigidité de notre perception du réel et de notre action sur le réel extérieur-intérieur a chacun de nous et à nous tous collectivement, limites en mouvement, en avancées et en régressions de notre espèce vers de nouvelles possibilités en santé, et dans la nécessité à laquelle nous donnons mouvement de même.

 

7) N’y a-t-il pas dans cette notion abstraite de niveau plus élevé non un jugement de valeur hiérarchisée, physiquement et mentalement, mais une réalité de l’unité du macro-micro-cosmique et de continuité non seulement dans le temps mais dans l’espace, le temps-espace du physicien comme de la conscience de l’être social, et donc de la société en inégalité de développement, dans cet espace-temps ?

 

*******

 

Il n’y a pas là matière à élucubration, mais matière à recherche et action car la période de transition possible , c’est le spectacle du monde, de notre vie qui nous le fournit en tant que crise généralisée du mode de production-échange, son niveau de violence économique et civilisationelle et le niveau d’échec des solution traditionnelles aux crises auxquelles s’accrochent l’individu propriétaire-accumulateur de capital ou la classe en individus ou en entités d’individus groupés dans l’usage privé du mouvement du capital, achetant la force de travail du, des producteurs.

 

Je n’oublie pas en cela ni la recherche économique et l’action économique « stricto sensu », idem pour la recherche des situations de travail de l’individu et de l’entité de production, ni le recherche et l’action politique, mais l’unité de marche et de développement dans leur inégalité de développement sur laquelle agir.

 

Ne pas oublier non plus l’autonomie des objets dans l’unité de mouvement, par rapport au moment de leur création naturelle et humaine, « des deux types superposés en strates vivantes, et leur création et auto-création continue », autonomie-unité qui rappelle le principe de continuité-saut-processus ;

 

….autonomie de l’objet idée-conscience et de son processus en particulier, puisque justement notre conscience du moment tend à nous la faire rigidifier…relativement

 

Pierre Assante, Lundi 2 février 2015

 

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

******

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche