Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 07:00

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 3ème . Les autres les jours suivants...plusieurs jours

Pierre Assante

 

tu lis mes poèmes

 

tu lis mes poèmes

ici il fait chaud

 

mon amour

nous avons marché longtemps

dans cette ville

où l’hiver rend tout encore plus sale

où l’on se sent plus seul encor

où l’on ne peut se séparer d’un ami

lâcher sa main

sans avoir peur du froid qui nous attend dehors

 

ma vie s’arrête un moment jusqu’à la prochaine rencontre

car ces rues ne m’intéressent pas

 

nous avons marché un long moment

l’un vers l’autre à notre rencontre

jusqu’à ce grand abri de béton et de verre

 

chaud et bourdonnant

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Partager cet article
Repost0
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 07:00

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le second . Les autres les jours suivants...plusieurs jours

Pierre Assante

 

dehors le vent

 

dehors le vent

affûte un long nuage

 

plus près c’est un crépitement

qu’il faudrait

                        serrer

entre les draps rigides

 

la chaleur est une amie

que l’on sent

                        mais

l’outil secret

                        le sommeil tranche

sa part d’ombre et de rumeur

                                                    petite enfant

 

le feu brun du silence

attise l’obscurité

 

tu dors

             ma femme

et ta proche radiation

effleure le secret mécanisme de ma peau

 

le moindre frémissement retrouve son calme

                                                                                  tandis que

je reste prisonnier de mon immobilité


 

réveille-toi

 

La lune les murs le froid

                                            crèvent mon souffle

dans cette armée qui serre les coudes

                                                                    j’étouffe

réveille-toi

 

ces visages me tordent les yeux

 

n’y plus penser

être seuls moi

                          ton corps

toi

 

mon désir assourdit la nuit

nos sexes interrogent les minutes

les seins les jambes le lit

le cri de la nuque et des vertèbres

 

clameurs  clameurs 

                                     clameurs

 

un dernier écho apaise les nuages

                                                            l’orage finit

                                                                          réveille-toi

 

 

donnons leur la main

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 07:00

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le premier. Les autres les jours suivants...

Pierre Assante

 

Ces poèmesCE QUE J'AIME DEPOT LEGAL

 

ces poèmes

j’imagine les avoir écrits sur une petite table

comme celle-ci

 

nous serions chez nous et en silence

 

j’écrirais près de toi

 

rien d’original sans doute

mais peut-être un instant

qu’un ami aimerait retrouver en lisant

en me lisant

ou bien une petite histoire avec des mots

banals et tendres

en jeu scandé

jusqu’à ce que la parole suive le pas

 

d’une danse gaie ou langoureuse

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 07:30

Haïku P 2 - Copie-copie-1

 

 

LIRE quelques Haïkaï de Roger Frosini sur ce lien :

http://pierreassante.fr/

dossier/Haiku_P2_Copie.jpg

 

LIRE l'introduction aux haïkaï par Roger Frosini sur ce lien :

http://pierreassante.fr/

dossier/HAIKU_Introduction.jpg

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 07:00

 

rassegna 03

 

Et un peu de MUSIQUE et POESIE avec RASSEGNA :

 

http://www.youtube.com/watch?v=Uho78_RzLGw

 

 *****

 

Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

25 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 18:02

 

à Mahmoud DARWICH



 ● D’abordDARWICH.jpg

                 de bien loin

   vint la musique

   qui marcha en avant

 

● Puis avec la langue arrive

   la philosophie

                         et la science

                                            mêlées

 

● Enfin la poésie achevée de l’instant

                                                            en mouvement

   unifia la marche

 

● Mais musique va

                               toujours en avant

 

● Arafat

             Darwich

   racines et fleurs d’amandier

                                                 esprit d’un peuple

  dans l’océan de l’histoirenéolithique

 

● Héritier

               de la première

                                       agriculture

   de la cité et d’une drôle monnaie d’échange

   et ses progrès-erreurs de l’humanité

 

   Héritier

               dans la nuit des temps

   de la migration des hommes

                                                 de l’Afrique

   dans le monde

 

● Et dans la nuit d’aujourd’hui héritier

                                                  de la guerre de l’énergie-pétrole

   en dollars


● Héritier d’un processus

                                           à poursuivre

   par un retour aux origines

                                               générales

                                               inversées

arafat

   du travail et de la sueur créatrice

 

● Créatrice d’échange

   créatrice de pensée

   créatrice de désir

                                de besoins

                                                 sublimés

 ici, Arafat

DARWICH-copie-1.jpg

    pour toute l’humanité


 

● S'il ne se créait plus là

   rien ne se créerait nulle part

 

    Pierre Assante. 27 juin 2014

 Et là, Darwich

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ic
i

Partager cet article
Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 01:34

MARCHE, ROUTES et SENTIERSescalier contesse 2juin10 002

 

dans le brouillard

l’indéfini

dans lequel j’avance

et  je crois

(ce qui n’est peut-être qu’une croyance)

que l’humanité toute entière

                                                avance

 

 

brouillard qui ne l’empêche pas d’avancer pour survivre

savoirs en marche pour survivre

 

ces sages de tous les âges

Ballade Taoumé 022


incas

présocratiques

ou tant d’autres qui disent ce que chacun sent

 

et prophètes contre leur religion

Jésus contre le sanhédrin

 

contre la sainte inquisition

 

Amautas ou Huacacue nous le sommes tous et nous les sentons  nôtres

chacun à sa façon.

 

Pierre Assante, 9 juin 2014

 

 

Amautas ou Huacacue, voir le blog de René Merle, http://rene.merle.charles.antonin.over-blog.com/article-victor-mazzi-amauta-123854725.html


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 14:13

2012 02 25

Article déjà publié le 5 mai 2014

 

 

L’aveu

 

J’avoue

 

J’avoue que tout ce que j’écris est vraiment casse-croûte

 

J’avoue que je voudrais le monde tel qu’il n’est pas

 

J’avoue que la force est immense

avec laquelle le monde va dans une direction que je ne voudrais pas

 

J’avoue que face à cette force mes cris de fourmi

ne sont pas même ridicules mais indifférents

J’avoue que la direction dans laquelle

va le monde

ne m’importe pas trop pour moi

 

J’avoue que la direction dans laquelle va le monde m’importe beaucoup

pour les humains

 

J’avoue que tous les jeux que j’ai eus avec les humains

enfants surtout

sont teintés de tristesse

 

J’avoue que je mets de la tristesse dans les jeux

 

J’avoue que le monde dans lequel je suis tombé

à ma naissance

n’est pas si absurde mais insoutenable

 

J’avoue que je fais partie de l’insoutenable

légèreté de l’être

 

J’avoue que je ne tente pas de participer

à l’insoutenable légèreté de l’être

 

J’avoue que plus ma conscience grandit plus

l’insoutenable légèreté de l’être m’absorbe

et je me débats sans force 

 

Pierre Assante, 29 avril 2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 06:49

LES-2-DEMI-CERCLES.jpgLes deux DEMI cercles. Poème pratique et tragique et optimiste

 

La dialectique, une logique en mouvement et en relief.

 

Notre pensée, une représentation de la réalité, la réalité qui nous touche par sa proximité physique sensible, notre perception et nos appareils de perception, concrets et abstraits.

 

Une représentation, comme dans un miroir qui ne voit que la superficie et la déforme plus ou moins gravement. Mais aussi une représentation dont l’épaisseur et la hauteur s’accumule.

 

Comme deux demi-cercles qui se font face.

Géométrie dans l’espace, deux demi-cercles dont l’épaisseur et la hauteur s’accumule, l’un le reflet de l’espace-temps réel superficiel, l’autre de double de sa reconstruction....


....suite sur ce lien :

  http://pierreassante.fr/dossier/LES_DEUX_DEMI_CERCLES.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 08:53

composition-2----.jpg

 Ci-contre, composition reçue de Roger Frosini après sa lecture du petit conte futuriste "économico-pédagogique" d'hier

La composition ici

lire le conte ici

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 14:28

2014 01 28 002Après le F.M.U*., le PLAN !

28 janvier 2021

Petit conte** futuriste économico-pédagogique...

 

Chers amis,

 

Après le F.M.U.*, le PLAN !**

 

Je m’efforcerai aujourd’hui de mettre toute ma conviction et mon action multi-concertée au service du succès et du progrès du processus de transformation du mode d’échange mondial.

 

Certes, je comprends les impatiences et les déceptions. La vie humaine est courte, et la jeunesse voudrait voir au plus vite ce pour quoi l’humanité à lutté depuis des millénaires et qui s’est le plus souvent soldé, malgré les progrès successifs, par le remplacement d’une domination par une autre.

 

Mais nous n’en sommes plus là. La société sans classes avance à grand pas. Et les limites humaines, sans cesse en voie de dépassement voient déjà les comportements se modifier, correspondre sans cesse mieux au besoins de développement de chacun et non à la guerre entre tous qui a marqué cinq millénaires de développement et de distribution inégaux des forces productives et de leurs produits matériels et moraux.

 

Le passé pèse sur nous. C’est la raison de nos difficultés à œuvrer ensemble dans une plus grande cohésion, que ce soit dans nos actes locaux et quotidiens comme dans nos actes de concertation régionale et mondiale.

 

Nos infinies diversités ne sont pas un handicap, mais un atout !

 

Je vous rappelle cependant, avant de commencer notre débat multiplex micro-centré, le chemin parcouru, certes insuffisant, mais bien réel et prometteur.

 

La création de notre F.M.U. en 2015, en plein cœur de la crise à ouvert la voie grâce aux pays émergents soutenus par les mouvements ouvriers avancés, qui ont fait craquer le mur des impérialismes développés, puis aux forces économiques du monde, petites et grande, régionales, nationales et inter-nationales qui se sont rapidement intégrées à la formation du nouveau F.M.I.-F.M.U. sur les bases que vous savez, c’est-à-dire, le détournement de plus en plus volumineux de capitaux vers les productions choisies en commun.

 

Ainsi, nous pouvons entamer l’étape suivante dont les prémices se sont manifestées déjà dans le monde : la concrétisation des ébauches de plans communaux, provinciaux, régionaux, nationaux, européen et mondial de production et d’échange concertés.

 

Sans nos premières mesures financières et monétaires mondiales nous n’en serions pas là.

 

Nous le rappeler entre nous a quelque chose de grossier sans doute, peut-être ridicule, mais c’est ce qu’il faut sans doute faire au vu des contestations actuelles, certes minoritaires, mais qui pèsent sur l’avancée du processus de démocratisation mondiale et générale, démocratie de l’habitant, démocratie du producteur.

 

le processus a été très rapide puisque ce rassemblement organique de notre F.M.U. avec le F.M.I. n’a pris que deux ans, et s’il n’a pas été totalement opérationnel dès 2017, ni ne l’est encore en 2011, il a pourtant court-circuité une grande partie des opérations de spéculation passant par les places financières et autres, et même à permis que la circulation dans les bases financières deviennent moins parasitaires au point que de nombreux investissements privés ont dû se fixer sur des productions on ne peut plus utiles et de des services publics qui ont fortement progressé.

 

Notre difficulté aujourd’hui sera celle qui caractérise notre espèce : la contradiction entre l’individu, le groupe et l’humanité entière, à la fois sur l’intérêt de l’individu par rapport à l’intérêt commun, et par rapport aux capacités de communication  et de décision collectives inhérent à la constitution de notre espèce et de l’ontologie de notre être social ***. Contradiction aujourd'hui insurmontable et pourtant féconde.

 

Féconde, nous le savons maintenant depuis que les prémices de constitution mondiale se sont manifestées à travers nos activité individuelles-collectives.

 

Les choses sont aujourd’hui en place, et je n’en dirai pas plus. C’est ce qu’ont souhaité les millions « d’intervenants coordonnés », en attendant les milliards, qui m’ont tiré au sort pour lancer le débat général multi-synthétisé.

 

Certes, il nous faudra sans cesse activer le multi contrôle démocratique basé sur l’aller-retour humain concret, le mouvement de ses systèmes de concepts en dé normalisation- re normalisation constante au vu de ses effets « physiques » et des effets affectifs dont nous refusons de nous débarrasser, malgré l’opposition de nos amis les plus « utilitaristes », qui les mettent danger.

 

Le processus de conscience de la nature sur elle-même que constituent la femme et l’homme, l’humain, ne peut être un processus sans âme ; l’âme, au sens matérialiste, c'est-à-dire ce que la biologie ne mesure pas, pas plus qu’on ne mesure le temps de travail lequel est constitué de mouvements objectifs et subjectifs incommensurables.

 

Si nous voulions un processus « sans âme » au nom de l’efficacité et dans le but d’accélérer le processus d’humanisation nouveau que nous avons initiés dans la continuité du processus humain général, et dans l’impatience d’intervenir grossièrement et dans la conception d’un communisme grossier, ce serait le meilleur moyen de le dévoyer sur un nouveau bonapartisme ou stalinisme certes collectif, mais non moins stérile et humiliant.

 

Voila ce qui peut être dit grossièrement sur la multi-micro-macro concertation à son étape actuelle. Que le travail continue, et que les artistes soient remerciés pour le travail d’avant-garde qu’ils ont accompli. Quand aux économistes, qu’ils soient aussi remerciés aussi pour avoir permis à chacun de se saisir des savoirs en mouvement, et de celui qui en dernière instance permet de produire les biens matériels et moraux dont l’humanité a besoin pour vivre.

 

Que les sciences soient notre jeu parmi les jeux, dans un temps sans cesse libéré des mesures qui nous ont emprisonnés, nous emprisonnent encore, mais de moins en moins, au sens matériel strict, comme au sens moral qui fait des nécessités naturelles, un cadre de la poursuite du bonheur et non un mur infranchissable.

 

Honneur aux mères qui non ont portés, nous femmes et hommes, honneur et amour aux femmes qui ont su dépasser la domination dans les premiers moments de notre vie et au-delà.

 

Amitié !

 

Uerèïp Ehtnaça,  Mardi 28 janvier 2021

 

 

* Fond Monétaire Universel.

** Petit conte pas sans importance écrit le 28 janvier 2014 par Pierre Assante alias U.E...Uerèïp Ehtnaça.

*** Illustration : "Prolégomènes à l'ontologie de l'être social", G. Lukàcs.

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 17:24

 

 

Abou-Ammar.jpg

 

Il faut qu'un souvenir change le cours du temps

Que le temps change le cours du souvenir

Que le temps oublie le processus

Que le processus se concentre en un point du temps

 

Que ce point du temps soit ce moment de Frantz

Où c'est la vie en un infime moment

Où les douleurs les joies les calmes et les infinis 

sont ce temps unique de la note tenue

 

arafat

Que la note tenue soit un bing bang silencieux

Furtif et présent immensément

 

et ce vide mouvant

 

Il faut qu'un souvenir se rappelle de cette immobilité mouvante

parce que tout est là

dans cette musique infinie et sans longueur

 

MARX PORTRAITFrantz

Tu es nous

Nous après les meurtres  Après les sangs qui ne battent plus

après le cœur qui ne se serre plus

Avec ce cœur en expansion sidérante sidérée d'elle-même

 

Frantz et Karl plus de sauvetage mais votre timbre 

calorant colorant calmant calmé

 

La sureté est là 

SCHUBERTplus besoin de sureté mais du chant

 

 

Pierre Assante, 8 décembre 2013

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 08:20

JAN10 010Espoir-désespoir

 

L’immense espoir que fait naître

le développement des capacités humaines

s’accompagne

d’un immense désespoir que leur crise de croissance alimente.

 

Il n’y a pas schizophrénie à ce que ces

deux sentiments

cohabitent

 

C’est au contraire un bon état de santé

et un fort instinct de survie qui les produit

à l’inverse de l’indifférence meurtrière qui laisse tout danger se développer au risque d’éclater

irrémédiablement

 

Certes la vieillesse appesantit la cohabitation du désespoir partagé

dans l’espoir partagé

 

« Au bout de mon âge qu’aurai-je

trouvé » ?

 

Les moissons sont belles et les semailles aussi

Mais rien ne peut substituer

les moissons…

 

Argent Marchandise Argent plus

Echange en fin de vie

 

Résurrection de l’échange

 

Grèves, élections manifestations disais-je à 20 ans.

Cela n’a pas changé sur le fond.

Il y a poésie à fréquenter les lieux de luttes.

Apprendre des autres. Apprendre aux autres.

 

Etre compris et incompris quand il reste

si peu de temps

Savoir Croire savoir Croire pouvoir Ne pas pouvoir

En surdité

 

Que les bons possibles soient !

Et les bons possibles seront !

 

Je sang ralentit

Les larmes sur le cortex

Les pupilles s’élargissent et se ferment

Les paupières tombent

Puis le réveil revient

Calme mais terne qu’il faut repeindre d’assurance

 

Et la couleur revient dans le souffle à sa fin

 

Je ne compterai plus les heures et les minutes

Je te compterai

Toi

Dans la douceur-combat

 

Dans ta présence du monde

A mon monde

A notre monde

et ma présence de monde

En amour

 

Merci Merci Merci

 

 

Pierre Assante. 22 novembre 2013

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 10:35

20mai10 037

 

CLIQUER SUR

VIEUX

 

http://pierreassante.fr/dossier/VIEUX.pdf

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 15:01

ANTI DUHRINGLE PARTI LES HUMAINS L' ARBRE ET LA MER

 

Le parti. Interprète conscient d’un processus inconscient. Intellectuel collectif. Ce qu’on appelle l’univers. Immensité d’espace temps. Insaisissable. Perceptions limitées. Besoin de conscience. Conscience sans science. Science sans conscience. Besoin de science du processus humain. Processus humain et production des biens pour vivre. Travail aliéné et travail libre. Contraintes naturelles et contraintes sociales. Travail pensée concepts systèmes de concepts transmission esthétique éthique processus. Quotidien mimétique et poétique. Invention. Novum. Qualité des biens pour survivre. Elargissement des perceptions. Contacts entre les champs de perception. Elargissement de la conscience. Petite et faible vie humaine dans l’immensité de l’espace temps. Dérisoire survie du processus humain dans l’immensité de l’espace temps. Milliards sans fins d'années lumière. Petit processus mais essentiel processus, c’est le notre. Humanité conscience de la nature sur elle-même. Processus. Observation des champs de vision des processus dans ses "parties". Unité des champs du processus. Structuralisme réduction de la conscience du processus général à ses "parties". Solidarité concurrence de la vie. Besoins de solidarité de l’espèce pour survivre. Conscience de la solidarité. Pensée acte dépassant l’instinct. Besoin et création symbolique du besoin. Seconde nature « dépassant » la « nature initiale » par le symbolique. Usage de la pensée devenu premier besoin-outil « matériel et symbolique » du processus humain. Langage. Musique. L’inexprimable et l’exprimable expression unifiée. Force du rassemblement. Faiblesse de l’isolement. Force immense de l’immense diversité mise en synergie. La planète bleue la beauté la vie. La femme et l’homme la femme et la femme l’homme et l’homme. Les formes de l’instinct les formes de leurs sublimations. La beauté l’esthétique l’éthique. La mort poursuite de la vie dans le processus humain. L’humanité physique symbolique la nature. Joie de vivre en combat pour vivre. Amour en processus de la mère à la femme et à l’homme. Fusion et séparation. La paix le pain et les roses. Le front populaire mondial. Les grandes usines écolos et les petits ateliers formateurs. En se libérant la classe ouvrière libère la société entière. Toutes les classes et individus-personnes sont humains. Le processus de vie et de pensée est un combat contre lui-même dans une société sans classe. Le professeur enseigné par le professé. Le père existant par la mère. Amour joie intime et générale. La poésie en tant que concentré d’amour-processus en disant le dépassement. Fusion séparation fusion à l’infini et instantanément communes. L’espérance réalisée dans toute nouvelle attente. L’avenir dans le présent l’air dans nos côtes brûlant de jouissance. Le présent dans le mouvement de l’espérance. L’acte solidaire comme bonheur fusion séparation fusion. Pour regarder un vol d’oiseau il faut lever le regard. Il est de gestes inexplicablement essentiels. Il y avait toujours le même arbre devant ma fenêtre. Aujourd’hui toujours la même mer. Lo cèu la terra e leis estelas. Toujours recommencés. Lo credo de Cassian : m’agantaras a l’embruni. La Veuse Metge au fiu : esconde te fau pas que partes lei mestres diran que desartas la lei dau senhor va dis pas. Toujours recommencer dans et par les autres. L’espoir joie dans le présent. Présent conscience de l’à peine passé et du goût tenu en bouche. Désir en plaisir. La création action. La création de soi par l’autre. La création de soi par soi et les autres. Les récréations. Les créations. Parler et se répondre.

 

Pierre Assante, 19 septembre 2013


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 15:24

C’est douleur et regard c’est rage mais patience Tu es un vrai désir

 

Le ventil’ attristé crisse de jalousie

Au stylo élimé qui veut faire sa france

La chaleur de l’été porte la descendance

 

Le bol de thé amer entre dans la romance

Chute de l’assurance et chanson de l’Asie

Timidité de l’œil effort sur soi assis

 

Donnez-moi seulement la simple subsistance

La mousse du discours regret de l’aphasie

Chaîne de l’immuable arrêt de la cadence

 

C’est douleur et regard c’est rage mais patience

Voltaire enfant puni sur les seins de Zazie

Eclair de la vieillesse et long temps de l’enfance

 

On est si sûr de soi noyé dans l’ignorance

On voit l’éternité encor dans le fini

Transfusion et saignée et douce euthanasie

 

Marx et Jésus enfuis tétée de l’ignorance

Pas de fin sans témoin pas de début rassis

Le Novum du printemps n’est pas sans Innocence

 

Le bateau va partir au quai de l’infini

Drap de la mer froissée vague au papier jauni

Réel peint à nouveau Pastel de l’espérance

 

Rien ne te donnera vigueur et appétit

Cri et mort de l’apnée Souffle grand et petit

Immensité de vie à remplir de silence

 

J’aime Dans l’eau croupie dansent les excellences

Oreille et cœur posés sur la terre assoupie

Ensemble dans le vent Ensemble dans la vie

 

Calme sans retenue inévitable transe

Disparition sans fin infinie parousie

Je t’attends et te vois et vis ton apparence

 

Je te touche et te danse Je te clame et te prie

Tu n’es pas un espoir ni une dominance

 

Tu es un vrai désir Et impalpable éminence

L’idée mirage Le froid venir Destruction de l’enfance

 

Je plie à ton vouloir commun

Ce qui n’est pas liberté.

 

 

Pierre Assante, 4 août 2013

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Et «  2 questions pour procéder  ». Sur ce lien :

http://pierre.assante.over-blog.com/article-2-questions-pour-proceder-118937707.html

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 07:57

SILENCE.jpg

Poème : SILENCE

ici

http://pierreassante.fr/dossier/SILENCE.pdf

 

aux silences qui nous parlent encor

****

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 21:46

2012 01 29 001POEME

 

Plus on se rapproche de ce point infini de la connaissance du temps

Plus on s’approche de la perception du temps

 

Ceci est à la fois une tautologie, une répétition  et deux réalités séparées en une.

 

Temps physique et temps perçu.

 

Présent, passé proche le plus « immédiat » perçu dans lequel s’intègre de savoir d’un possible futur le plus immédiat imaginé.

 

Double anticipation. Inconscience et conscience. L’une dans l’autre.

 

Plus on se rapproche de ce point infini de la connaissance du temps, plus on s’approche de la perception du temps : ceci est à la fois une tautologie, une répétition et deux réalités séparées en une : temps physique et temps perçu.

 

Qu’est-ce que le présent physique physique et le présent physique perçu : passé proche le plus « immédiat » perçu, dans lequel s’intègre le savoir d’un possible futur le plus immédiat imaginé.

 

Vécu. Imaginé.

 

Double anticipation. Base de l’espoir de construction d’un futur lointain qui vit dans le quotidien nécessaire et beau, face au renoncement et à la perte de l’instinct de vie humaine, face au renoncement de sa soif de conscience.

 

Plus on se rapproche de ce point infini de la connaissance du temps, plus travail et temps se respectent l’un l’autre ; laissent  leurs exploiteurs se dissoudre dans la contradiction.

 

Naissance

Renaissance

Autre naissance

 

 

Pierre Assante, 11 juillet 2013

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 18:34

 

http://ensemble-multitudes.com/actualites.html


Cie Rassegna : Bruno Allary [guitare, direction artistique] Carine Lotta [chant sicilien] Sylvie Paz [chant hispanique] Carmin Belgodère [cetera, chant corse] Fouad Didi [violon, oud, chant arabo-andalou] Marc Filograsso [chant napolitain et d’Italie du Sud] Julian Babou [percussions] Philippe Guiraud [basse, clavier] Luca Scalambrino [batterie]

La Cie Rassegna réveille les chansons des grandes villes de Méditerranée des années 1950 et 1960 avec ses voix puissantes et à l’ombre bienveillante d’instruments traditionnels colorés de sonorités électriques.

 


 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 05:00

Article publié une première fois le Mercredi 3 avril 2013

     

Avec Rassegna

Au Théâtre Armand, Salon de Provence.

Compte rendu du concert, La Provence,  ici

http://pierreassante.fr/dossier/CONCERT_SALON_LA_PROVENCE.pdf

 

Les chansons ici : http://ensemble-multitudes.fr/actualites-rassegna.html

Les poèmes ici :  ce que j'aime

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

 


Partager cet article
Repost0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 12:46

SAINT-VALENTIN-2.jpg

 

Et, Tout savoir sur les pièges et ruses de l'accord dit de sécurisation de l'emploi, signé par le Medef et trois organisations syndicales le 11 janvier dernier. Sous couvert de droits nouveaux, ce texte, qui détricotte le code du travail, arrive devant le Parlement en avril.

Sur ce lien : 

http://www.humanite.fr/social-eco/lhumanite-dimanche-decrypte-laccord-de-securisatio-515309

H.D. 3,20€

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 08:55

KUNZE.jpgQuestion et réponse

 

A mes petits enfants

 

Notre destin ?

 

Beaucoup de choses en nous

sont plus vieilles que nous

 

 

Les comptes que nous rendons ?

 

Si nous avons eu maille à partir avec la vérité

ce n’est pas parce que nous étions dans l’erreur,

mais constamment parce qu’elle est ce qu’elle est

 

 

Notre conseil ?

 

Séparer le possible

de l’impossible

 

 

Notre chagrin ?KUNZE 0001

 

Que nous ayons pu être

ce que nous fûmes une fois −

                                             ils nous avaient formés

à leur image

jusqu’à ce que nous vîmes

dans les miroirs interdits

 

 

Nos fêtes ?

 

Sous les arbres

partager ensemble lumière et ombre

 

Au pianiste

jeter des grains de renommée

 

Taire les poInts d’orgue

après les notes du vignoble

 

1997

 

 

Vieux cimetières des grandes villes

 

 

Un jour le cimetière lui aussi meurt

 

 

 

Il n’en peut plus de tant de morts

et avec tout ce marbre il ne peut plus respirer

 

 

2011 09 07 001

Les hommes ne savent pas quoi en faire −

il n’y a pas de cimetière pour les cimetières −

et laissent le temps s’en charger


 


 

Ensuite ils y vont pour voir ce qui reste.

 

 

1983-1985

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 07:40

 

AIME-en-famille.jpgCHANSONS PEDAGOGIQUES

 

Ces chansons ont été composées et enseignées aux enfants de l’école communale marseillaise de la Rue François Moisson vers 1919 par un instituteur socialiste du nom de Vielmas.

C’était l’instituteur de mon père, et mon père m’a retranscrit de mémoire ce document d’histoire qui succédait de peu à  la guerre de 14-18.

Mon père était fils d’un marin puis docker, issu de l’immigration italienne (de Procida, vers 1860, mon arrière grand père était capitaine de grand cabotage avec son voilier installé à Marseille)…. et politiquement des grandes grèves de 1904 et 1907 ; et d’une mère marseillaise de trois siècles, famille vaudoise arrivée d’Embrun pendant des guerres de religion, ainsi le disait la légende familiale.

Mon arrière grand mère ne parlait quasiment qu’en occitan de Marseille au point que mon père, se réveillant d’un coma à la suite d’une hémorragie cérébrale dans sa vieillesse,  ne connaissait plus pendant un temps que sa langue d’enfance, ce marseillais-là. Mais ceci est une autre histoire…écrite par lui-même qu’il serait intéressant de conter….

La famille de ma mère arrivait des Baléares avec aussi de beaux moments d’histoire à raconter. Comme dans beaucoup de familles qui ont pérégriné au fil des évènements politiques ou économiques ou les deux….

Ces chansons, que l’on trouvera sans doute naïves témoignaient d’une volonté de renouveau de paix et de progrès. Resituées dans leur contexte, et malgré leurs limites politico-historiques elles sont porteuses d’une autre construction sociale qui nous interpelle aujourd’hui.

 

Pierre Assante, 2010

 

Illustration, une photo de mon père (à droite de la photo) avec ses parents et ses frères vers la même époque que celle de ces chansons.

 

2 Chansons :

http://www.pierreassante.fr/dossier/chanson_VIELMAS_1.pdf

http://www.pierreassante.fr/dossier/chanson_VIELMAS_2.pdf

 

Ces documents ont été écrits à la main par mon père, sans doute sont-ils plus lisibles imprimés.

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 18:23

Action Poétique N°23 couv.

 

La fatalité n’est plus ce qu’elle était. POEME. 7 mars 2004

 

« sortie » de l’entropie comme « naissance » de la dissymétrie

 

Postulats.

Pourquoi ne pas imaginer le contraire de ce que l’on imagine d’ordinaire :

 

1 L’entropie maximum serait l’état de la matière correspondant au vide. En fait le vide serait dans ce cas pour nous à ce qui nous semble « le plus plein », et ce plus plein « n’aurait pas de mouvement » au sens où nous l’entendons.

2 L’état connu de l’univers correspondant à cette « sortie » de l’entropie maximum, donc du vide pour entrer dans l’état de mouvement. Et l’état connu du mouvement, l’agitation correspondant à une « sortie » de l’entropie maximum étant le phénomène du big bang, par exemple.

3 La propriété de « sortie » de l’entropie étant la « naissance » de la dissymétrie, l’expérience montrant d’ailleurs cet état de dissymétrie dans l’état de mouvement.

4 La bifurcation étant l’effet de dé-normalisation et de re-normalisation de l’état de dissymétrie......

 

Suite sur ce lien ici

 http://pierreassante.fr/dossier/ENTROPIE_ET_DISSYMETRIE.pdf


 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 05:42

http://www.pierreassante.fr/dossier/CE_QUE_J'AIME3.pdf

article déjà publié le 10/10/2012 

      POEMES 1969-copie-1

 

 

 

Cliquer sur l'image du recueil

ci-contre

ou le lien ci-dessus


 

 

 

 

 

Et avec la Cie RASSEGNA ci-dessous

Avec-Rassegna.jpg

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

29 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche