Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 08:06

armanc 2009Langues, langue d’Òc, économie, dominations et pouvoirs.

les "3 niveaux"  et les "3 pôles" de l’activité et du développement humain.

 

Je Suis relativement illettré dans la langue d’Oc.

Au sens que même si je la parle partiellement dau brès (de « naissance »), et du côté paternel et grand maternel fortement dominant –domination familiale dans la domination générale!-, je n’en possède que les éléments de l’enfance c'est-à-dire de la période où les concepts complexes ne sont pas encore développés, et donc l’écriture en est mutilée par la culture dominante.

La domination linguistique est l’archétype de toute domination impérialiste. C’est la raison de cette mutilation qui fait dominer aussi une graphie d’une langue sur une autre langue. Il y a d’ailleurs dans la graphie du français un point d’appui à un maintien d’une autonomie de pensée passant par le local qui s’oppose encore au taylorisme mondialisé et à l’échange par la circulation du capital et du profit. Perdre cette graphie – non figée-, ce qui se déroule dans des SMS par exemple est une perte de résistance et un handicap au développement d’une mondialisation démocratique, à la renaissance d’une démocratie. Et une domination de la graphie française sur la langue d’Oc est du même ordre d’effet dans les deux sens.

Une démocratie non formelle ne peut exister et vivre sans la démocratie locale et la naissance et le développement d’une démocratie du producteur, celle du développement des droits du travail et son contrôle sur l’organisation de la production et du travail, de ses gestes et de la propriété de ses gestes physiques et mentaux dans leur unité par les travailleurs en tant que personne humaine.

La résistance à une domination s’avère quasi-totale lorsque la langue locale s’efface devant la langue de la puissance économique dominante, et donc de la puissance militaire dominante.

Une mondialisation qui porterait la mise en commun des efforts des humains dans une cohérence planétaire verrait la coexistence et la coopération de l’expression locale, nationale et mondiale. Une langue d’expression mondiale ne nait que d’une réalité du processus humain tel qu’il existe dans une réalité du moment, c'est-à-dire la combinaison d’un passé, d’un projet et d’un temps présent dont la conscience n’est pas immédiate.

Une fois encore, les trois pôles de l’activité humaine se trouvent confirmés cette fois dans le moyen de communication linguistique, et si l’un des pôles est mutilé, toute l’activité est menacée de maladie ou de mort. L’activité linguistique est comme toute activité dépendante de l’interaction entre le pôle de gestion, celui de la politeïa et celui du marché.

Le marché s’est l’échange. Si l’échange est mutilé par le système de production et d’échange, une maladie de développement et de fin de système, la langue est menacée de crise et de mort comme toute autre activité car son contenu est menacé par sa correspondance-inadéquation avec le développement des besoins nécessaires et insatisfaits.

Dans les trois pôles la forme d’échange qu’a pris le marché et qui substitue une part de l’échange au passage, àtravers lui, pour accumuler du capital, stérilise une part de plus en plus grande de l’activité, du besoin d’échange et du contenu de la langue, de la communication humaine expression et interaction de l’échange…et de la production sans laquelle il n’y a pas d’échange.

Dans l’autonomie relative de mouvement des champs d’activité, et des pôles de l’activité humaine et leur unité de mouvement, l’autonomie relative de la langue et de l’unité-interaction des langues ne peut se détacher de la réalité locale, nationale, mondiale de l’activité générale, du travail producteur des biens –« matériels et moraux »-nécessaires à la vie humaine.

Il nous faudra donc être capable de faire vivre socialement et géographiquement les trois pôles de l’activité et de l’échange, et non se replier ni sur une communication impérialiste mondialement et nationalement, ni se replier sur un « local » sans lien avec le processus mondial de développement.

Il nous faut transformer la domination mondiale de l’anglais ou de toute autre langue se développant sur la base d’une domination économico-institutiano-militaire, en une coopération-interaction avec les trois lieux de constitution de l’expression linguistique, les trois lieux de l’échange.

Mais cela passera aussi par le remède qu’est l’action populaire organisée pour un autre mode d’échange et de production dont l’obsolescence de l’actuel démontre de plus en plus l’évidence et le besoin de transformation à travers le développement impétueux de la crise économique, morale et de civilisation qu’elle induit.

Ce n’est que lorsqu’un mode de production et d’échange devient obsolète et que sa crise et les douleurs humaines qu’elle induit se manifeste concrètement que peut se développer une réaction à cette crise et une possible et nouvelle construction sur le substrat de l’ancienne.

Que tous ceux qui, dans le mouvement populaire, affirment l’inutilité de la bataille pour les « langues régionales », vernaculaires, se disent bien qu’en condamnant celles-ci ils condamnent les langues véhiculaires à l’incapacité à répondre aux besoins de développement du monde, de l’humanité.

Il n’y pas de contradiction antagonique entre les trois niveaux de communisation. Il n’y a  contradiction antagonique qu’entre un mode d’échange qui les nie en niant l’autonomie d’activité qu’est le taylorisme et une circulation monétaire prélevant et stérilisant une part croissante du travail au passage, circulation qui porte le nom du capital.

Toute autre opposition anthropologique réelle est recouverte par cette opposition dominante au développement humain qu’est l’échange Argent-Marchandise-Plus d’argent, à son activité « matérielle et morale » dans son unité.

L’homme (l’être humain) est le mouvement, le développement de la conscience de la nature sur elle-même (Marx).

Pierre Assante, 31 août 2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 15:27

Ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires

      Discussion d’une proposition de loi constitutionnelle


L'intervention d'André Chassaigne, député PCF, Groupe GDR.

"...Ce qui me semble important, c’est de pouvoir faire sortir les langues de l’espace privé pour aller vers l’espace public. Se limiter à l’espace privé, malgré les avancées qu’ont pu constituer les lois que je viens de citer, ce n’est pas suffisant. Il faut que ces langues prennent davantage de place dans l’espace public, car nous savons très bien que si la langue n’est pas portée dans l’espace public, elle disparaîtra. Or pour qu’elle ne disparaisse pas, il faut faire avancer une partie de notre législation et s’appuyer sur cette charte, indispensable aujourd’hui. (Applaudissements sur les bancs des groupes GDR, SRC, écologiste et RRDP.)..."


M. le président. La parole est à M. André Chassaigne, pour le groupe de la Gauche démocrate et républicaine.


M. André Chassaigne. J’ai écouté avec attention M. Guaino. Sans partager la totalité de ses propos, je reconnais qu’il nous a livré une intervention très étoffée et très argumentée, mais je ne soutiens pas sa demande de rejet. Pour l’essentiel, vous vous appuyez, monsieur Guaino, sur une approche de la cohésion sociale qui serait figée, comme si ce qui a fait la France, au fil de son histoire, devait être analysé aujourd’hui de la même façon. Je ne vais pas remonter à l’époque médiévale, mais si on s’arrête au XIXsiècle, l’unification de la langue a été un double instrument, qui a permis avec l’école de la IIIe République et ses hussards noirs, les instituteurs, de développer l’alphabétisation et…


M. Jacques Myard. Et le progrès social !


M. André Chassaigne. …de donner une culture. L’instrument de la langue unique a été considéré comme un levier indispensable, à tort, je pense, dans ses excès, puisque l’on a, à côté de cela, interdit l’usage de la langue parlée qui était celle de beaucoup de ruraux. Il y a eu un second élément : la révolution industrielle. Le marché du travail exigeait alors d’avoir une main-d’œuvre qui venait des territoires ruraux pour travailler dans les entreprises et les fabriques et cela nécessitait une unification de la langue. Cette situation, qui était celle du XIXsiècle et dela III° République, a évolué. Aujourd’hui, la cohésion sociale s’appuie au contraire sur la diversité. On pourrait développer ce sujet au regard de la mondialisation et de l’exigence d’un retour à une approche plus locale des choses, sans pour autant faire du folklore ou de l’identité réductrice. C’est au contraire une richesse de la France que cette diversité, en particulier la diversité linguistique, car elle s’accompagne d’une diversité culturelle.

La question que l’on peut se poser aujourd’hui est celle-ci : est-ce que la législation, telle qu’elle existe, suffit pour répondre à cette attente ? Notre législation est en mouvement et en progrès continuels. Il y a d’ailleurs eu à ce sujet un débat hier soir sur l’IVG, autour d’un article qui a beaucoup fait discuter, prouvant qu’une législation doit évoluer et tenir compte de la réalité d’un moment. La première loi, celle du 11 janvier 1951 relative à l’enseignement des langues et dialectes locaux, alors portée par un socialiste, Maurice Deixonne, est-elle suffisante aujourd’hui ? Est-ce que cette loi fondatrice permet de répondre à la diversité culturelle nécessaire et au multilinguisme que nous souhaitons ? Les différentes évolutions qui ont eu lieu ensuite, celles des lois de 1974 pour la langue corse, de 1981 pour le tahitien, de 1992 pour quatre langues mélanésiennes, puis la loi Toubon de 1994 et la loi du 22 janvier 2002 de Lionel Jospin sont-elles suffisantes ? Je ne le pense pas.
Ce qui me semble important, c’est de pouvoir faire sortir les langues de l’espace privé pour aller vers l’espace public. Se limiter à l’espace privé, malgré les avancées qu’ont pu constituer les lois que je viens de citer, ce n’est pas suffisant. Il faut que ces langues prennent davantage de place dans l’espace public, car nous savons très bien que si la langue n’est pas portée dans l’espace public, elle disparaîtra. Or pour qu’elle ne disparaisse pas, il faut faire avancer une partie de notre législation et s’appuyer sur cette charte, indispensable aujourd’hui. (Applaudissements sur les bancs des groupes GDR, SRC, écologiste et RRDP.)


Toutes les interventions : http://pierreassante.fr/dossier/Ratification_de_la_Charte_europeenne.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici


Partager cet article
Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 13:43

Oui à la ratification de la charte européenne des langues régionales ou minoritaires

 

OC1Les langues et cultures de France sont une composante de notre patrimoine national. Le reconnaître officiellement est un impératif démocratique. Il découle de notre attachement aux droits humains.

Il est une manière de dire que la diversité des langues et des cultures est une richesse, à l’échelle de la planète comme à l’intérieur de chaque nation. Aujourd’hui moins que jamais, on ne peut considérer que le déclin des langues régionales mais aussi celles issues des migrations qui ont peuplé notre pays, sert l’indispensable combat pour le rayonnement dans le monde du français, Colloqui occitan 2013langue de la République. Au contraire la protection et l’épanouissement des langues et des cultures de France sont une condition pour que la France continue de jouer tout son rôle dans le concert des peuples et des nations...


...Suite sur ces liens : 

http://www.pcf.fr/49500

ou 

http://languesculturefrance.free.fr/index.htm

 

Les illustrations sont librement choisies par l'auteur du blog en fonction du sujet.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 



Partager cet article
Repost0
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 10:52

Copie-de-2013-11-30-027.jpgE ÒC ! BASTA PAS DE S’INDIGNAR !

 Que siá organizat de Forums pariers d’aquest que se debanèt au Faròt, a Marselha, es tras qu’important. Fau grandmercejar lo monde e leis associacions qu’an complit un gròs trabalh per que capitèsse. Aquò tant per la cultura d’Òc que per l’avançada dei principis democratics de pluralisme culturau, de cotria ambé lei mejans economics  que permeton de satisfaire aquelei  revendicacions  e lei besonhs de desvolopament umans en generau......


....sur MESCLUM, 3 janvier 2014, SUITE, LIRE

ici

http://pierreassante.fr/dossier/MESCLUM_COLLOQUE_OC_PIERROT.pdf

 

Copie-de-2013-11-30-029.jpg

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 18:20

ARMANAC-2014.jpgBientôt à votre disposition, en décembre 2014 sortira "MESCLUM L'ARMANAC 2014", L'Almanach deis Amics de Mesclum.

En avant première sur ce blog, vous trouverez la couverture, la présentation du 20ème (et oui, 20 ans !), son introduction (portisson), et son sommaire (ensenhador).

Cette édition 2014 comportera, comme à l'acoutumée, un lexique et un guide de prononciation. et de nombeux auteurs et illustrations.

CLIQUER

ici

à commander à (voir ci-dessous détails en ÒC)

LEIS AMICS DE MESCLUM, Madame Joanina DUGAS, 52 Allée de la Grande Bastide Cazaulx, 

12 € + port, chèques à l'ordre de LEIS AMICS DE MESCLUM.

 

L’ARMANAC DE MESCLUM 2014 QUE VEN DE SORTIR FESTEJA SON VINTEN ANNIVERSARI !

 Vaquí l’Armanac de Mesclum 2014, que festeja lo 20en anniversari de sa  creacion ! I trobatz lei tèxtes en pròsa e de poèmas dei laureats dau concors literari deis Amics de Mesclum, « Escriure en Lenga d’Òc 2013 » : Jaumelina Arnaud, Marineta Mazoyer, Martina Michel, Marina Gadea e Camil Gastaud,  Francís Cournut, Yaneck Martin,  Cristian Jourdan. BD de Gerard Phavorin. E de segur lei tèxtes en pròsa e lei poèmas de nòstrei collaborators costumiers e novèus qu’aquest an son un molon estent que l’armanac de 2014 ten quasi 300 paginas ! Bèla pròva de sa capitada !  De mai, trobaretz dintre tot plen d’entre-senhas utilas : organismes, estagis, ensenhament, librariás, cinemà, teatre, espectacles, publicacions. Lexic per utilizacion de l’armanac dins l’ensenhament. Prètz : 12 € ;  pòrt : 1 exemplar, 3,20 € ; 2/3 exemplars, 4 € ; comandas a la dòna Joanina Dugas, 52, lèa de la Grande-Bastide Cazaulx, 13012 Marselha ; 04 91 93 27 35.


http://pierreassante.fr/dossier/ARMANAC_2014.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 10:11

Colloqui-occitan-2013.jpg

 

 

 

 

cliquer

ici

 

http://www.aeloc.fr/articles.php?lng=fr&pg=1116

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 09:22

Copie de 21.04.12 024 resize

 

 

 

 

 

Prend sa "retirada" lo Glaudi ?

 

Cliquer

ici

http://pierreassante.fr/dossier/MESCLUM_BARSOTTI_3.10.13.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 13:29
Jeudi 19 septembre 2013

barsotti Glaudi Barsotti pren sa retirada de Mesclum, la paja occitana dau quotidian progressistaLa Marseillaise (enfin, mieja retirada, v'espèri).

Direm jamai pron lo ròtle d’iniciator, de difusaire, d’acampaire, de creator que joguèt lo Glaudi, despuei tant d’annadas. Ambé doas qualitats fondamentalas, la perseverança dins la bòna dralha, e lo desir de tocar tot lo monde, e pas ren que leis iniciats…

Per ieu, fa de temps, siguèt, lo promier benlèu, un d’aquelei que me duerbiron la pòrta d’un occitanisme esclairat de marxisme.

E, per lei tòtis que se creson qu’aquò es una istoria de cromosòmes provençaus, apondi qu’avèm toei dos de rasigas dins lo meme pichon ròdol de Toscana…

Lònga mai, Glaudi…

 

cf. [ Claude Barsotti et les "Trobaires" ]

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 17:30

SSA50671

 

Dépliant pour programme et inscription.

 

ici

http://pierreassante.fr/dossier/ROP_2013_Desplegant.pdf

 


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici


Partager cet article
Repost0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 20:45
JAN10 010Place au peuple à ses langues à ses cultures

Nous appelons à voter pour les candidat-e-s du Front de Gauche à l'élection présidentielle et aux élections législatives : Place au peuple, à ses langues et à ses cultures !

Ar bobl, e yezhoù hag e sevenadurioù war al leur !

Plaça al pòble, a sas lengas e a sas culturas !

Lekua utz herriari, haren hizkuntzei eta kulturei !

Femu u so locu à u populu, à e so lingue, à e so culture !

Feu lloc al poble, a les seues llengües i a les seues cultures !

De plekke is om 't volk, om ze taelen en om ze kuulteuren !

Plàtz ìm Volk, ìn sina Sprocha un ìn sina Kültüra !

Plaz fir de Vollek, fir seng Sproochen a Kulturen !

Done la plasse le pèp, zot  lang, zot kiltir !

 

Premiers Signataires de l'Appel (par ordre alphabétique) :

— Henri AUSSEIL, professeur honoraire, ancien responsable syndical de l’académie de Montpellier, catalan, PCF — Viviane BIANCARELLI, éducatrice spécialisée, élue à l’Assemblée de Corse, Porto-Vecchio (Corse-du-Sud), PCF — Jacques BLIN, animateur culturel, Réseau des langues et cultures de France : http://languesculturefrance.free.fr, Sète (Hérault) — Pierre BOUTAN, maître de conférences honoraire en sciences du langage, IUFM de Montpellier, auteur de : "La langue des Messieurs", histoire de l'enseignement du français à l'école primaire, PCF — Dominique BUCCHINI, président de la Collectivité Territoriale de Corse — Delphine CASTELLI, enseignante, élue régionale (Nord), PCF — Alain CHARRIÉ, musicien et chanteur occitan, Sète (Hérault) — Denis-Serge CLOPEAU, médecin, Morbihan, PG — Elian CELLIER, professeur d’occitan, Bagnols-sur-Cèze (Gard), PCF — Gilbert DALGALIAN, linguiste, ancien directeur pédagogique de l’Alliance française de Paris, auteur de : Enfances plurilingues. Bénéfices et conditions d’une éducation bilingue (Morbihan) — Laurence DALEAU, professeur des écoles maître formateur, classe bilingue créole réunionnais/ français. La Réunion — Magali DARGENT-BIZOT, enseignante, écrivaine occitane, Roquevaire, (Bouches-du-Rhône) — Hervé FERRIÈRE, maître de conférences en épistémologie à l'IUFM de la Guadeloupe, FASE et PG — Marie-Jeanne FEDI, employée, syndicaliste, élue locale et à l’Assemblée de Corse, Vescovato (Haute-Corse), PCF — Joël GALLAIS, parent d'élèves en école bilingue breton/français, responsable politique départemental (Morbihan), PCF — Denis GALVIER, enseignant, auteur compositeur interprète, groupe Coriandre, Sommières (Gard), PCF  — Gege GWENN, écrivain en langue bretonne, instituteur Diwan et vice-président de la Communauté de communes du Yeun Elez, (Finistère) — Pierre GRAU, enseignant retraité, catalan, Montpellier — Roger HILLEL, universitaire honoraire, journaliste au Travailleur Catalan, Pyrénées-Orientales, PCF — Anita KERVADEC, professeure, responsable syndicale en charge des Langues Régionales, membre du Conseil Académique des Langues Régionales, Vannes (Morbihan), PCF — Patricia LABORIE, professeure, militante culturelle, ancienne responsable syndicale académique, Pontivy (Morbihan) — Célina LE BOUR, professeure des écoles bilingues publiques breton-français, militante FASE — André LE GAC, ancien maire et conseiller général en charge du breton, Plougastel (Finistère) — Stéphane MANGANELLI, chanteur provençal, Vaqueyras (Vaucluse) — Isabelle MAZELIN, professeure en collège, Landerneau (Finistère) — René MERLE, écrivain, historien, auteur de : Culture occitane, per avançar, Toulon (Var) — Daniel MURINGER, artiste musicien, syndicaliste SFA-CGT, Mulhouse — Noelle PEOC'H, militante syndicale et associative, Chateaulin-Carhaix (Finistère) — Michel PÉDUSSAUD, étudiant en occitan, Plaisance-du-Touch (Haute-Garonne) — Jean-Luc POUGET, cadre territorial, Fondamente (Aveyron), PCF — Philémon POUGET, professeur honoraire, ancien responsable académique de l'enseignement de l'occitan, Montpellier — Alain RAYNAL, journaliste retraité, Montauban (Tarn-et-Garonne) — Maximilien REYNÈS-DUPLEIX, syndicaliste et Libre Penseur, Moissac (Tarn-et-Garonne), PCF  — Marie-Jeanne VERNY, maître de conférences en occitan, Université Paul-Valéry Montpellier III, militante associative, co-coordinatrice de : L'école française et les langues régionales, PCF

Annexe : le texte du Front de Gauche sur les langues et cultures de France (La diversité culturelle, les langues de France...)

Le Front de Gauche entend promouvoir en France et dans le monde la diversité culturelle, dont un des fondements concerne la reconnaissance de la richesse que représente la diversité des langues et des cultures. Ce sont des vecteurs populaires d’échanges sans égal dans un monde avec plusieurs milliers de langues et seulement moins de deux cents Etats. Les langues en effet, contrairement à d’autres pratiques sociales, ne s’excluent pas, et le monolinguisme est un handicap qu’il s’agira de faire reculer, sur la base d’une donnée de fond : il n’y a pas en soi de langue inférieure ou supérieure à une autre. La situation française avec une seule langue officielle commune ne saurait pour autant conduire à des pratiques d’exclusion par la langue que manifestent les projets officiels et ceux de l’extrême-droite, par exemple pour acquérir la nationalité française.

Consciente de ses responsabilités pour préserver les richesses de la diversité culturelle qui constitue le patrimoine de l’humanité, menacé par le rouleau compresseur de l’uniformisation liée à l’impérialisme culturel anglo-saxon, la France doit s’engager à mettre en œuvre un programme de défense et de promotion de toutes les autres langues et cultures, en particulier celles qui sont en danger, au sens des recommandations de l’UNESCO. C’est le cas pour la plupart des quelques soixante-quinze langues repérées sur son territoire (dont le plus grand nombre dans les DOM-TOM). C’est le meilleur moyen de combattre les repliements communautaristes qui favorisent la xénophobie en instrumentalisant les langues et les cultures.

Il relève des obligations de l’Etat de proposer une offre généralisée d’enseignement en matière de langues et de cultures, et de soutien à la création et à la diffusion culturelles qui tiennent compte de la géographie et de l’histoire de ses territoires, en coordination avec les différentes collectivités locales : régions, départements, communes… A cet effet, la Délégation générale à la langue française et aux langues de France verra ses moyens renforcés. Elle sera mise en relation directe avec un Haut conseil aux langues et cultures de France qui sera institué avec la représentation des différents groupes linguistiques, y compris les langues issues de l’immigration  et celles sans territoires.

Un plan de promotion des Langues et des Cultures de France sera présenté pour chaque législature au Parlement, en vue de permettre une présence renforcée dans la vie sociale de cette diversité culturelle, en particulier dans les médias, en redéfinissant leur cahier des charges.

Une nouvelle loi mettra à jour la loi  Deixonne de 1951, qui autorisait l’apprentissage des langues régionales dans l’enseignement public, et le Front de Gauche s’engage d’ores et déjà pour en rédiger le projet, en s’adressant aux différents partenaires et associations linguistiques et culturels.

Le Front de Gauche, dans sa volonté de refonder une Europe au service des peuples, intègrera les langues et cultures de France comme moyens d’ouverture sur nos voisins, en proposant de réviser tant sa constitution que la Charte européenne des langues, pour en permettre sa signature.

 

Pierre Boutan Montpellier

 

Vous pourrez vous joindre à cet appel si vous le désirez
dès le 14 avril 2012, en vous rendant sur le site
http://www.petitions24.net/placeaupeuple_aseslangues_asescultures

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

25 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 06:00

ANEM_OC_HUMA-2.4.12_0002.jpgANEM_OC_HUMA-2.4.12_0001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SUR "LA MARSEILLAISE" AVEC CE LIEN :

http://www.pierreassante.fr/dossier/LA_MARSEILLAISE_0C_2.4.12_2PAGES.pdf

 

Sur la défense et la promotion de la diversité culturelle, voir article sur ce lien :

http://pierre.assante.over-blog.com/article-defense-de-la-culture-occitane-pour-quoi-sujet-accessoire-ou-principe-democratique-diversite-bi-100186640.html

 

La position du FRONT DE GAUCHE

sur les LANGUES ET CULTURES REGIONALES sur ce lien :

http://pierre.assante.over-blog.com/article-langues-et-cultures-de-france-une-position-du-front-de-gauche-101790646.html

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

25 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 22:07

Aficha-2012.png

Défense de la culture occitane, pour quoi :

 

sujet accessoire ou principe démocratique ?

Diversité biologique et diversité culturelle.

 

Cet article de septembre 2000 a été publié avec quelques modifications dans le journal quotidien "LA MARSEILLAISE" du 12 novembre 2000 à propos de multiples conflits dans le monde et de la "question" corse.

 

lllustrations : l' ouvrage de René MERLE, "Une mort qui n'en finit pas ?" édité par la MARPOC, 1990, et René NELLI, "Raimon de Miraval, du jeu subtil à l'amour fou", Verdier, 1979. 

 

ET l'affiche appelant à la manifestation pour la langue occitane qui a lieu chaque 2 ans et réunit des milliers d'amoureux de la langue, (20.000 il y a 2 ans) et qui cette année se tiendra à Toulouse le 31 mars.

 

Bien que  la résolution de nos problèmes soient de plus en plus influencée par des  modes de pensée dialectique, les conflits locaux et planétaires destructeurs de richesses humaines (hommes et culture humaine utiles à tous ) persistent et menacent l’existence de l’humanité.

 

Pourtant dans le domaine de la biologie, le besoin d’un équilibre écologique dans un milieu est unanimement reconnu.

 

Mais ce et/et, principe vite affirmé, difficilement contestable en l’état de nos connaissances, recèle, par sa simplification les mêmes dangers racistes ou/et les mêmes dangers de passivité qui ont engendré les horreurs humaines du passé.

 

En effet, dans un milieu donné, les espèces et les individus de chaque espèce ET sont à la fois en conflit ET sont  à la fois en complémentarité.

 

Si vous n’envisagez que le premier élément, vous faites comme Le Pen, vous « mettez les étrangers à la mer ».

 

Si vous n’envisagez que le second élément, vous faites preuve d’humanisme, mais vous ne créez pas les conditions de la complémentarité ou plutôt de l’UNITE.

 

La troisième solution, c’est non la tolérance des différences mais la compréhension des différences, leur mise en coopération, sans ignorer leur lutte pour exister, l’évolution dans le temps de leurs rapports et de leur résultante.

 

Voilà une tache bien difficile : savoir que tout objet est en conflit pour son existence, que parmi les objets existant, il y a des être humains, y compris des êtres proches, et malgré cela, ou à cause de cela, rester HUMAIN.

 

Dans les valeurs humaines dites éternelles, mais de toute façon séculaire, il y a le principe d’amour.

 

A la source  de l’amour, il y a le besoin « égoïste » de l’autre. Puis il y a la sublimation de ce besoin : le sentiment qu’a fait naître ce besoin va subsister, vivre autonomement, détaché du besoin qui lui a donné naissance.

 

Mais cette autonomie ne peut se perpétuer indéfiniment sans une nourriture. Le besoin de solidarité humaine est si ancien qu’il a entretenu, en antagonisme aux conflits destructeurs, le sentiment d’amour de l’humanité.

Il me semble que cette vision ne soit pas une vision « idéaliste judéo-chrétienne » mais un vrai raisonnement dialectique.

 

merle agonieMoi qui AIME la culture occitane, je suis émerveillé (sentiment légitime) par la beauté de la naissance de l’amour courtois dans la poésie troubadouresque.

 

J’AIME aussi beaucoup le dialogue musical de Janacek illustrant des querelles amoureuses.

 

J’AIME aussi beaucoup la tragique gravité de la sonate duo de Ravel, écrite après la mort de sa mère et de la fin de la 1° guerre mondiale : elle inaugure le chant profond, douloureux et d’un désespoir en attente contenu dans l’œuvre de Chostakovitch et qui étreint magistralement la réalité de ce siècle.

 

Savoir-faire, savoirs universitaires ou autodidactes, savoirs populaires hérités et transformés d’une génération à l’autre, exercice de ces savoirs : la définition de chacun de la culture peut représenter une de ces choses, toutes ces choses, d'autres choses  encore.

 

Clairement, que l’on ait une vision restrictive ou large de la culture, selon les individus, selon les groupes, les ensembles, les sous-ensembles, les intersections d’individus ou de groupes, nul ne peut ignorer la nécessité absolue de la  DIVERSITE CULTURELLE.

 

nelliNul ne peut ignorer non plus le rôle d’une ou de langues véhiculaires dans le développement des échanges, qu’ils soient économiques, culturels, politiques, techniques, scientifiques…..

Le développement des échanges peut aussi concourir aux lutes populaires sans lesquelles toutes les avancées dans les autres domaines risquent de ne pas aboutir à un progrès social.

 

La question est aussi d’affranchir les échanges des bases inégalitaires, dominatrices du système marchand.

 

Cela suppose non seulement une ou des langues véhiculaires mais aussi, outre la quantité des échanges, leur qualité.

 

Le débat sur l’enseignement des langues illustre bien combien nous sommes plus clairvoyants sur les choses qui nous touchent « de plus loin ».

Comment ne pas reconnaître le besoin de diversité linguistique lorsque nous paraît évidente la nécessité de diversité biologique ?

 

ET JE N’EN VIENS  ENCORE NI A LA LANGUE DOMINANTE NI A L’ESPECE DOMINANTE, l’histoire nous ayant démontré qu’il n’est pas possible pour l’humanité de dépasser tous les obstacles à son développement en même temps.

 

L'article de LA MARSEILLAISE du novembre 2000 :

http://www.pierreassante.fr/dossier/Diversite_culturelle_La_Marseillaise_nov.2000.pdf

 

Pierre Assante septembre 2000

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

25 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche