Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 00:00

PERESTROIKA.jpgHISTOIRE : Une rÉforme était entreprise, SANS DOUTE POSSIBLE DANS LA coopERATION ET UN CHOIX DE LA COEXISTENCE PACIFIQUE DANS LE MONDE, MAIS….

 

Une réforme était entreprise. C'est de l'Histoire...

 

Le coup d’Etat ridicule (d’une vieille garde prétentieuse et incapable),

préventif au coup d’Etat réel, international sous l’égide de

l’homme de paille Eltsine, a stoppé cette expérience.

 

Certes l’état de la société soviétique était fort dégradé et il fallait répondre à ses tares historiques soulignées déjà par Lénine à l’époque des débuts, et à sa transformation indispensable.

 

Il faut quand même de pas laisser le dernier mot aux censeurs de pacotille dont la valeur de  jugements est sacrément dévalorisée au moment où la conscience universelle reconnaît que la crise est mondiale, qu’elle est de civilisation, et qu’en dernière instance l’économie est décisive.

 

Le texte ci-dessous (petit extrait) peut nous montrer ce qu’une coopération des nations pouvait tenter de réaliser en matière de guérison de la crise de croissance de l’humanité dans la période de mondialisation informationnalisée de la production et de l’échange.

 

Le communisme de guerre civile et la période stalinienne a évidemment mis à mal le processus socialiste et humaniste originel. Qui veut s’instruire peut connaître les critiques de ce processus par Lénine lui-même.

 

La décentralisation industrielle et sa reconstitution autogestionnaire en Asie soviétique, pendant la « grande guerre patriotique » de 1941-1945, et la victoire de Stalingrad (voir lien plus bas)  qu'elle a permis  contre le nazisme (essentielle, contre le plus gros des divisions hitlériennes dans monde), a montré les ressources de la démocratie, en matière d’efficacité et de motivation.

 

Mais les deux « marche arrière » et retour au centralisme autoritaire et criminel de l’après guerre et « moindrement criminel, si l’on peut dire » de l’après Kroutchev ont accru les retards et destructions de développement de la participation autogestionnaire en Russie et dans « l’empire » selon les termes usités par les tenants du « rien n’est bon dans cette expérience », comme si on devait tenir comme non avenues des décennies de vie de peuples dans un contexte interne et externe de leur choix dans les choix du monde.

 

Attention, ce texte ci-après est lourd (5 Mo). Il est extrait de « Perestroïka », Mikhaïl  Gorbatchev, (interprète du moment…sans plus, comme les autres humains). 1987, Ed. Flammarion.

 

C’est un extrait du chapitre II « La nouvelle politique sociale en action », comprenant les sous-chapitres « Comment la Perestroïka s’est-elle développée dans l’économie », « La réforme économique. La séance plénière di Comité Central du PCUS de juin 1987 », « Une nouvelle conception du centralisme », « l’objectif : des normes technologique mondiales », « Le tissu vivant de la Perestroïka », « Politique sociale de restructuration ».

 

Sans doute cette expérience nous ramène à considérer en quoi consistait son échec, en quoi on peut le rapporter à celui d’aujourd’hui dans le monde, en quoi elle peut être instructive pour d’autres solution d'aujourd’hui, radicalement différentes, dont quelques proposition sont faites dans ce blog.

 

Pierre Assante, 25 mars 2015

 

LIRE

(Ouvrir puis effectuer une rotation du document dans le sens des aiguilles d'une montre)

ici

  http://pierreassante.fr/dossier/PERESTROIKA_5_Mo.pdf

******

ET sur la bataille de Stalingrad : http://pierre.assante.over-blog.com/article-fevrier-1941-stalingrad-115666166.html

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

******

Partager cet article

Repost0
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 14:28


2015-03-03-006.jpgHISTOIRE, CITATIONS ET QUESTIONS

 

Ces citations sont extraites de « Perestroïka », Mikhaïl  Gorbatchev, 1987, pour répondre à la crise de développement de l’Union Soviétique. Il y a quelque chose d’actuel dans ces mots…

 

« …Au début du mois d’aout….j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec une équipe qui travaillait depuis cinq ans de manière contractuelle sur un projet de technologie agricole intensive. Ils cultivaient des semences de pomme de terre, et l’an passé, cette équipe de cinq personnes a rapporté d’énormes profits à la ferme d’Etat. Il se passe des choses extraordinaires quand les gens prennent la responsabilité de tout ce qu’ils font eux-mêmes. Non seulement les résultats sont différents, mais il arrive que les gens eux-mêmes en soient transformés. Le travail change, ainsi que l’attitude face au travail.

Dans notre société, les individus veulent être partie prenante dans tout ce qui se passe, et c’est une bonne chose. Ils n’aiment pas les situations dans lesquelles on est indifférent à leur opinion, où ils ne sont considérés que pour leur force de travail, où leurs qualités humaines et civiques ne sont pas appréciées. Le contrat collectif et la démocratie qui en est inséparable sont précisément ce qui aide chacun à se sentir son propre maitre, et pleinement citoyen…

 

...Un autre obstacle vient de ce que certains des éléments les plus importants des nouveaux mécanismes de gestion ne sont pas encore prêts et ne pourront pas être mis immédiatement en place. Il nous faudra encore deux ou trois ans  pour élaborer la réforme du calcul des prix et des mécanismes de financement et de crédit, et cinq ou six en pour passer du commerce de gros dans les moyens de production…..

 

…Nous allons donc passer une période de transition extrêmement compliquée, pendant que vont cohabiter les anciens et les nouveaux mécanismes de gestion….

 

…Chaque fois que je rencontre des gens qui travaillent dans l’industrie ou même dans les ministères, je leur dis « Ne reculez jamais. Expérimentez, essayez. Le peuple manifeste une telle sagesse et un tel sens des responsabilités que vous pouvez et devez agir audacieusement, avec confiance. Bon, supposons que nous fassions des erreurs. Et alors ? On pourra les rectifier ; c’est toujours mieux que de rester les bras croisés ! »

 

Ces citations sont extraites de « Perestroïka », Mikhaïl  Gorbatchev, 1987, pour répondre à la crise de développement de l’Union Soviétique. Il y a quelque chose d’actuel dans ces mots…

 

N’y a-t-il pas ce même type d’appel à transformer le mode de production et d’échange actuel devenu mondialisé, informationnalisé, globalisé ?

 

Et la crise du « socialisme réel » ne ressemblait-elle pas à un moment de la crise de la société du capitalisme mondialisé qui est la notre et de l’extinction actuelle de l’impulsion qui fut celle de la société bourgeoise et des révolutions débutées au XVIII° siècle et en fin de course dynamique ?

 

Les questions de la Perestroïka et celle de l’aspiration à une démocratie de l’homme producteur, du « Que, quoi, comment produire » les biens nécessaires à la vie humaine n’ont-elles rien en commun ?

 

Pierre Assante, 25 mars 2015

 

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

******

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 06:00

11 JANVIER 2015 et l'histoire humaine.

CHARB et L'Humanité, journal.

 

11 JANVIER 2015. CE QUE VOUS AVEZ PEU ENTENDU DANS LES MEDIAS :

Voir ci-dessous (photo de texte) un extrait de l’abécédaire de Charb, directeur de publication de Charlie Hebdo, 1° juillet 2011....

.....Dans ce rassemblement de solidarité des habitants de ce pays, la France et de celle du monde, peut-il mûrir la construction d’une société plus juste, pacifique et prospère, d’une action humaine, massive, des peuples dans leur diversité, répondant aux besoins de développement de l’humanité (de l'espèce humaine), des biens matériels et moraux nécessaires à sa vie ?

Je le crois.

Pierre Assante, Dimanche 11 janvier 2015

L'abacédaire de CHARB, extrait :

CHARB JUILLET 2011

 

 

 

 

*******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

******

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 08:45

CHARLIER et KOBANÊ

    CHARLIE et LA REPUBLIQUE54b1598543eba

 

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

   Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 08:15

Le laboratoire de la Seconde République 

La situation française actuelle, grosse de résignations comme de convulsions, vaut d’être revisitée à la lumière d’une brève expérience fondatrice, la Seconde République. Dans sa fraîcheur native, cette expérience condense et révèle une donne que les [...]
Voir le message »

 

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

******

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 06:59

Salvien cerf

 

 

 

 

 

LIRE

ici

 

 

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

******

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 06:25

Lenine portraitJe vous prie de transmettre...ma demande d'être dispensé, pour raison de santé, de participer à la réunion plénière...

Je ne serai pas en mesure et d'assister aux séances et de faire le rapport au congrès...

Le plan du rapport au congrès tel que je l'envisage...

(Lettre à V. Molotov)

Lénine. 23 mars 1922.

 

    3 petites pages en PDF :    

LIRE

ici

 

http://pierreassante.fr/dossier/LENINE_23_mars_1922.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 20:25

RODOLFO2 2014 06 14 028-copie-1L'intervention de Rodolfo AMADEO.

 

TABLE RONDE, 14 juin 14h30, Institut Culturel Italien de Marseille : La contribution de l’émigration italienne à la Résistance française dans le Sud de la France et dans le Nord de la Corse, pendant la Seconde guerre mondiale.

 

"....Pour le soixante-dixième anniversaire de la libération de Marseille, nous avons souhaité organiser cette rencontre pour faire connaître ou rappeler la contribution de l'émigration italienne à la Résistance française contre le nazisme et le fascisme.

Cette lutte et le sacrifice de ces hommes ont contribué à  l'affirmation de la Paix et de la démocratie dans notre continent.

Cette journée nous permet aussi de rappeler l'histoire de l'émigration et sa contribution à la résistance dans toute l’Europe. Cette contribution est peu connue et en partie oubliée. Il est important de la transmettre aux nouvelles générations, parce que sans mémoire historique, il y n'a pas de futur.

L'émigration de masse italienne en France commence dans les premières années du XIX siècle, en général pour des motifs sont économiques. Dans les années 20/30, après la première Guerre mondiale et avec l'avènement du Fascisme en Italie, les motivations politiques s’ajoutent aux motivations économiques......."

 

RODOLFO 2014 06 14 033

........Suite sur les liens ci-dessous :

 

En français

 

ici

 

http://pierreassante.fr/dossier/

LA_CONTRIBUTION_

DE_Rodolfo_AMADEO.pdf

 

 

 

 

En italien :  ici

http://pierreassante.fr/dossier/DUE_Versione_rivista_Nel_settantesimo_anniversario_della_Resistenza_francese.pdf

 

_______________________________________________________   

      rodolfo invit

________________________________________________________

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 11:27

TU NE TUERAS POINTPour ou contre la Russie...??

Pour ou contre Poutine ?

 

C’est en ces termes qu’on voudrait nous faire poser la question de l’Ukraine et la marche du monde en général.

En nous soufflant la "réponse", bien sûr.

 

Ce n’est pas en ces termes que se pose la question.

La question c’est comment sortir d’une crise engendrée par des intérêts financiers qui ne sont pas les nôtres et au contraire s’opposent ici et ailleurs à un développement harmonieux des forces productives, s’opposent à une diversité dans la coopération en fonction des développements inégaux hérités de l’histoire, développement inégaux dans les multiples champs autonomément (pas indépendamment) des lieux, institutions etc.

 

La question c’est comment dépasser une crise de croissance de l’humanité, et en aucun cas de perpétuer les divisions entre peuples et personnes imposées par les luttes nécessaires entre des forces contradictoires répondant à des moments et conditions historiques données, et aujourd'hui encore.

 

Les démocraties sont à reconstruire, et à être réinventées, à la mesure des conditions techniques et morales nouvelles de l’humanité. Les démocraties « de l’habitant » sont à reconstruire et complétées en y incluant ce dont elles sont mutilées, la démocratie du producteur : que, quoi et comment produire pour répondre aux besoins « matériels et moraux » des entités humaines et des individus qui les composent, en ne les opposant pas, mais en orientant le mouvement de la société vers des coopérations fertiles.

 

Savoir qui a commencé la querelle, ce n’est pas le plus important, surtout si l’apparence des choses et celle qu’on nous impose nous incite à poursuivre la querelle, les divisions humaines et les immenses dangers institutionnels et militaires qu’elles comportent. Connaître les conditions réelles des conflits demande un réel effort qui n’est pas une inclination à ce qui nous est « servi », mais une réflexion critique.

 

Il n’est pas simple de faire abstraction de positions partisanes. D’autant qu’une position partisane a quelquefois de justes raisons d’être. A condition de ne pas camper sans discernement sur une position, ce qui est souvent le cas pour tout un chacun. A condition de dénormaliser-renormaliser nos « bases » mentales en santé (autant que possible) en fonction des évènements individuels et collectifs, des perceptions que les consciences analysent.

 

Sincèrement, au vu des multiples interventions, bombardements, sécessions, bouleversements sans autres effets qu’une nouvelle répartition des intérêts privés, soutenus par l’OTAN, mettre dans la balance tous les torts au gouvernement Russe, tel qu’il est, et juger un référendum illégal, au-delà du fait qu’une décision institutionnelle ne règle pas une crise qui menace de s’étendre encore, est plus qu’abusif et ne contribue pas à une sortie démocratique et pacifique de la crise locale et de la crise mondiale.

 

Pierre Assante, 17 mars 2014

 

P.S. Photo d'un monument aux morts de la guerre de 1914-1918, reçue de l'ami, J.G.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 04:15

ElleinsteinETHIQUE ET ANACHRONISME DANS UNE ANALYSE HISTORIQUE, deux éléments d'une action partisane en conflit évident .

 

J’ai bien conscience que les lignes qui suivent ne semblent pas relever des urgences du moment, telles que ces urgences sont perçues majoritairement dans la société ici et dans le monde.

Quoi que...

 

La question du stalinisme ne pose pas seulement des problèmes d’éthique, mais aussi des problèmes politiques, institutionnels, philosophiques, en rapport entre eux. Cependant les poser comme si la question du stalinisme historique d’hier se posait de la même façon aujourd’hui est anachronique, anti historique en science historique comme en pratique sociale.

 

Entre autre, par rapport à un article précédent, il faut préciser que le mouvement FUTURS a été constitué en partie par des communistes « historiques » en réponse à ces questions, et a recueilli la participation de responsables historiques du PCF. Et comme me dit un ami, la question d’aujourd’hui est plus une question de clarté politique, économique, etc.… que de dogmatisme institutionnel (j’espère ne pas déformer son idée en la « résumant » ainsi ! Il me le dira j’espère).

 

Ce qui, a mon sens ne « règle » pas la question des dogmatismes philosophiques et leurs conséquences pratiques. Ce en quoi cet ami me dira peut-être aussi s’il y a divergence sur ce point ?

 

Le stalinisme, dans sa version russe en particulier, a été rejeté par l’opinion populaire et savante, a juste titre.

 

Avant cela il a été dénoncé par les classes dominantes privilégiées, leurs médias, leurs institutions.

Cette idéologie tyrannique, draconienne, au sens historique du terme, son pouvoir et sa gestion n’ont pas été du goût des tenants du capital. Elle mettait en cause, malgré tout, le mode d’échange « Argent-Marchandise-Argent plus » cher aux « 100 familles », selon l’expression du Front Populaire de 1936 et ses conquêtes sociales. Le poids de la Russie Soviétique, même stalinienne était paradoxalement un atout relatif pour les luttes ouvrières et démocratiques, pour « le pain, la paix et le progrès » dans les pays capitalistes avancés et pour les peuples en lutte…

 

Dans la compétition économique, le retard des « pays du socialisme réel » et les séquelles du stalinisme ont accompli l’œuvre de reconquête du capital après ses défaites d’après guerre et après les avancées sociales des « Jours Heureux ».

 

L’insoutenable du stalinisme a-t-il hérité des luttes ouvrières du XIX° siècle et de la constitution du bolchévisme ? En aucun cas je considère le stalinisme comme la conséquence inévitable du développement du mouvement ouvrier par lui-même, ni de la révolution d’Octobre russe en particulier par elle-même.

 

Il est en premier lieu la conséquence des répressions du mouvement ouvrier et populaire pendant des siècles et particulièrement depuis des décennies de la formation d’organisations propres au salariat. Pour qui, jeune ou vieux, sait ou pour qui veut savoir, je rappelle des dates : 1830, 1848, puis 1851, 1871, et la suite en France et tant de dates dans le monde, sans oublier les guerres mondiales et coloniales qui ont été utilisées aussi pour « mâter » le mouvement ouvrier et démocratique. Et la chose n’est pas finie hélas. Il faut le voir, et ce n’est pas difficile si l’on se préoccupe de tout ce qui se passe à ce propos ici et dans le monde.

 

La militarisation du mouvement ouvrier est la conséquence directe de ces répressions et de la recherche de la réponse du tac au tac à la violence des dominants. Certes tous les dominants en tant que personnes ne l’on pas pratiqué directement cette violence, pas plus que tous les ouvriers et démocrates n’ont été les hommes d’exécution des actes du stalinisme, au sens propre comme au sens figuré.

 

Du Parti Ouvrier Social Démocrate Russe aux « Bolchéviques » (Majoritaires, en russe), il y a cette évolution qui consiste à penser à juste titre que le capital achète les compromissions, exécute les répressions lorsqu’il ne peut acheter, tient le pouvoir par tous les moyens, l’embauche au travail, les institutions, les médias, la police, l’armée….Evolution historique qui fut nécessaire à la constitution d’une force capable de répondre à cette réalité de la société de classe.

 

La question de fond du stalinisme, c’est la poursuite d’une violence qui ne répondait pas à une violence, mais servait un pouvoir pour lui-même, au-delà de l’imaginable et non en résistance à la violence du système dominant. Cette tyrannie c’est appuyée sur l’analyse politique et philosophique non marxiste, tout en s’en réclamant. Cette analyse consistait et peut encore consister à penser, avec la pratique y correspondant, que l’évolution sociale suit un mouvement prédéterminé et que hâter la marche de ce mouvement ne peut être que bénéfique, quel qu’en soit le prix du moment historique. Ce qui est une grave erreur politique, historique et philosophique à mon sens, le passé l’a montré je crois, et les crimes du stalinisme aussi en particulier.

 

Et le prix en a été fort, même si l’on considère que dans ce prix il y a eu aussi la victoire contre le nazisme, avec la symbolique et incroyable bataille de Stalingrad, le transfert de la production vers le Caucase et l’Asie en un temps record, et la décentralisation-démocratisation de la production, abandonnée sitôt après guerre avec l’élimination physique de ses inspirateurs et organisateurs.

 

Au nom de « l’occident », le capital poursuit sa double tâche. Enfumer les exploités et les réprimer si l’enfumage ne fonctionne pas suffisamment, aidé en cela par le poids du stalinisme passé.

 

Répondre aux réactions antipopulaires, anti-ouvrières c’est être force de proposition au rythme du mouvement populaire et non contre ses capacités de se mouvoir. Ceci sans renoncer à ce mouvement, c'est-à-dire sans compromissions avec les forces opposées au mouvement de progrès social, et à la conscience individuelle et collective qui en est la condition et que le volontarisme mutile.

 

Oui, la liberté n’est pas une chose, mais un mouvement. Oui, la liberté a été un grand thème dévoyé pour enfumer le mouvement démocratique, face à un volontarisme qui a conduit une masse de l’humanité ou dans la répression stalinienne ou dans l’acceptation d’un mode de production dont les limites rencontrent les graves conséquences actuelles, de part et d’autre : une terre ravagée, une « élite privée » aux commandes de la science et des pouvoirs personnels, au-delà de tout ce qu’ont connu des tyrannies qui ne possédaient pas les moyens techniques de tous ordres actuels d’asservissement.

 

L’économie reste en dernière instance ce qui, dans la causalité qui influe sur le processus humain, une clef des moyens à mettre en œuvre pour satisfaire les besoins « matériels et moraux » en développement dans le processus de l’humanité.

 

En cette période de grande confusion, de grande incertitude, où l’on voit cependant « se rallumer de étoiles », s’efforcer de voir clairement la réalité malade du monde en matière d’économie, et quelle orientations économiques nouvelles à essayer d’y donner, c’est ce que font les économistes marxistes de concert avec d’autres économistes, les nouveaux keynésiens entre autres, et leurs nouvelles approches,

 

Pierre Assante, 9 mars 2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 03:55

Partager cet article

Repost0
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 06:33

 

CHRISTIANISME_NAISSANCE_0001.jpg

 

Une vision certes partisane, sans doute datée, résumée d'une façon simpliste, lapidaire, mais pourtant intéressante, de la naissance du christianisme; vision qui ne peut en aucun cas se suffire à elle-même, mais peut être confrontée à d'autres "résumés".

 

lire

ici

http://pierreassante.fr/dossier/CHRISTIANISME_NAISSANCE.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 06:22

PIROTTE.jpg

 

 

lire

 

ici

http://pierreassante.fr/dossier/JULIA_PIROTTE.pdf

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 


 


Partager cet article

Repost0
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 07:07

2012 01 29 001Ceci est une "réponse" simple à des questions posées sur causalité et déterminisme et temps, faisant suite à la citation d'Engels sur la religion (un article précédent)


 lire

ici

http://pierreassante.fr/dossier/CAUSALITE_ET_DETERMINISME_SUITE.pdf


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 22:54


000 1495à Dühring qui veut interdire les religions, Engels répond :

 

« …Or, toute religion n'est que le reflet fantastique, dans le cerveau des hommes, des puissances extérieures qui dominent leur existence quotidienne, reflet dans lequel les puissances terrestres prennent la forme de puissances supra-terrestres. Dans les débuts de l'histoire, ce sont d'abord les puissances de la nature qui sont sujettes à ce reflet et qui dans la suite du développement passent, chez les différents peuples, par les personnifications les plus diverses et les plus variées. Ce premier processus a été remonté par la mythologie comparée, du moins pour les peuples indo-européens, jusqu'à son origine dans les Védas de l'Inde, puis dans sa continuation, il a été montré dans le détail chez les Hindous, les Perses, les Grecs, les Romains et les Germains, et dans la mesure où nous avons suffisamment de documents, également chez les Celtes, les Lithuaniens et les Slaves.

 

Mais bientôt, à côté des puissances naturelles, entrent en action aussi des puissances sociales, puissances qui se dressent en face des hommes, tout aussi étrangères et au début, tout aussi inexplicables, et les dominent avec la même apparence de nécessité naturelle que les forces de la nature elles-mêmes. Les personnages fantastiques dans lesquels ne se reflétaient au début que les forces mystérieuses de la nature, reçoivent par là des attributs sociaux, deviennent les représentants de puissances historiques.

 

A un stade plus avancé encore de l'évolution, l'ensemble des attributs naturels et sociaux des dieux nombreux est reporté sur un seul dieu tout-puissant, qui n'est lui-même à son tour que le reflet de l'homme abstrait. C'est ainsi qu'est né le monothéisme, qui fut dans l'histoire le dernier produit de la philosophie grecque vulgaire à son déclin et trouva son incarnation toute prête dans le Dieu national exclusif des Juifs, Jahvé. Sous cette figure commode, maniable et susceptible de s'adapter à tout, la religion peut subsister comme forme immédiate, c'est-à-dire sentimentale, de l'attitude des hommes par rapport aux puissances étrangères, naturelles et sociales, qui les dominent, tant que les hommes sont sous la domination de ces puissances. Or nous avons vu à maintes reprises que, dans la société bourgeoise actuelle, les hommes sont dominés par les rapports économiques créés par eux-mêmes, par les moyens de production produits par eux-mêmes, comme par une puissance étrangère. La base effective de l'action réflexe religieuse subsiste donc et avec elle, le reflet religieux lui-même. Et même si l'économie bourgeoise permet de glisser un regard dans l'enchaînement causal de cette domination étrangère, cela ne change rien à l'affaire. L'économie bourgeoise ne peut ni empêcher les crises en général, ni protéger le capitaliste individuel des pertes, des dettes sans provision et de la faillite, ou l'ouvrier individuel du chômage et de la misère. Le proverbe est toujours vrai : l'homme propose et Dieu dispose (Dieu, c'est-à-dire la domination étrangère du mode de production capitaliste). La simple connaissance, quand même elle irait plus loin et plus profond que celle de l'économie bourgeoise, ne suffit pas pour soumettre des puissances sociales à la domination de la société. Il y faut avant tout un acte social. Et lorsque cet acte sera accompli, lorsque la société, par la prise de possession et le maniement planifié de l'ensemble des moyens de production, se sera délivrée et aura délivré tous ses membres de la servitude où les tiennent présentement ces moyens de production produits par eux-mêmes, mais se dressant en face d'eux comme une puissance étrangère accablante; lorsque donc l'homme cessera de simplement proposer, mais aussi disposera, - c'est alors seulement que disparaîtra la dernière puissance étrangère qui se reflète encore dans la religion, et que par là disparaîtra le reflet religieux lui-même, pour la bonne raison qu'il n'y aura plus rien à refléter.

 

Au contraire, M. Dühring ne peut pas attendre que la religion meure de cette mort naturelle qui lui est promise. Il procède de façon plus radicale. Il est plus bismarckien que Bismarck; il décrète des lois de mai aggravées, non seulement contre le catholicisme, mais contre toute religion en général; il lance ses gendarmes de l'avenir à la poursuite de la religion et ainsi il l'aide à accéder au martyre et prolonge sa vie. Où que nous regardions, c'est du socialisme spécifiquement prussien !... ».

 

Certes, l’histoire humaine a poursuivi son enseignement depuis ces considérations bien sensées d’Engels, qui restent valides sur le fond, à mon sens, même, si comme les théories de Darwin, elles sont affinées sans cesse par l’accumulation des connaissances et leurs effets sur la conscience. Et les interrogations humaines sur l’inconnu n’invalident pas la nécessité des interrogations répondant aux besoins de survie de l'espèce et la société humaine et de leur développement.

Et Engels écrit aussi  "la guerre des paysans" dans laquelle il souligne d'autres caractéristiques et effets d'une foi......par exemple celle des premiers chrétiens, celle des premiers communistes, etc...

 

Pierre Assante, Dimanche 23 février 2014

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Partager cet article

Repost0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 22:03

pasolini.jpgCos’è questo golpe? Io so

 

di Pier Paolo Pasolini (dal Corriere della Sera, 14 novembre 1974)
Io so.
Io so i nomi dei responsabili di quello che viene chiamato “golpe” (e che in realtà è una serie di “golpe” istituitasi a sistema di protezione del potere). Io so i nomi dei responsabili della strage di Milano del 12 dicembre 1969. Io so i nomi dei responsabili delle stragi di Brescia e di Bologna dei primi mesi del 1974. Io so i nomi del “vertice” che ha manovrato, dunque, sia i vecchi fascisti ideatori di “golpe”, sia i neo-fascisti autori materiali delle prime stragi, sia infine, gli “ignoti” autori materiali delle stragi più recenti. Io so i nomi che hanno gestito le due differenti, anzi, opposte, fasi della tensione: una prima fase anticomunista (Milano 1969) e una seconda fase antifascista (Brescia e Bologna 1974). Io so i nomi del gruppo di potenti, che, con l’aiuto della Cia (e in second’ordine dei colonnelli greci della mafia), hanno prima creato (del resto miseramente fallendo) una crociata anticomunista, a tamponare il ’68, e in seguito, sempre con l’aiuto e per ispirazione della Cia, si sono ricostituiti una verginità antifascista, a tamponare il disastro del “referendum”. Io so i nomi di coloro che, tra una Messa e l’altra, hanno dato le disposizioni e assicurato la protezione politica a vecchi generali (per tenere in piedi, di riserva, l’organizzazione di un potenziale colpo di Stato), a giovani neo-fascisti, anzi neo-nazisti (per creare in concreto la tensione anticomunista) e infine criminali comuni, fino a questo momento, e forse per sempre, senza nome (per creare la successiva tensione antifascista). Io so i nomi delle persone serie e importanti che stanno dietro a dei personaggi comici come quel generale della Forestale che operava, alquanto operettisticamente, a Città Ducale (mentre i boschi italiani bruciavano), o a dei personaggio grigi e puramente organizzativi come il generale Miceli.

 

Io so i nomi delle persone serie e importanti che stanno dietro ai tragici ragazzi che hanno scelto le suicide atrocità fasciste e ai malfattori comuni, siciliani o no, che si sono messi a disposizione, come killer e sicari. Io so tutti questi nomi e so tutti i fatti (attentati alle istituzioni e stragi) di cui si sono resi colpevoli. Io so. Ma non ho le prove. Non ho nemmeno indizi.....

 

....Suite sur ce lien : 

 http://cambiailmondo.org/2014/02/21/cose-questo-golpe-io-so/

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 11:52

Lenine portraitdeux mondes

 

Nous vivons à une époque

qui n’autorise pas l'acceptation de  compromis pourris.

Les contradictions de classe ne s'estompent pas, elles s'accentuent.

Nous allons vivre des heures qui seront décisives.

Que va-t-il se passer lors des prochaines élections ?

Patientons et nous verrons.

Si les choses évoluent de telle manière qu'un conflit européen éclate en 1912,

alors nous verrons comment nous devrons nous comporter

et quelle position il nous faudra occuper.

Vraisemblablement pas celle qu'occupent actuellement les badois.

 

Bebel, 1910

On ne peut calquer  une situation historique sur une autre.

Ni celle en particulier de 1910 et de 2014.

 

Nous sommes cependant non plus face à deux blocs, mais encore à deux mondes, quelle que soit la réalité de nos semblables en tant que semblables, dans leur masse et leurs différences, y compris de classe et de milieu social, de déterminations par rapport à la domination de classe et de hiérarchie sociale. Mouvement de deux forces en interaction et en contradiction antagonique dans un même monde.

 

Certes, la nécessité de la continuité dans la processualité et les sauts qualitatifs dans la processualité d’une société aussi complexe que la notre, mondialisée et informationnalisée, et ses immenses et rapides transformation technologique entre autres, dans le domaine économique comme dans le domaine de la légalité, cette continuité est plus évidente que jamais pour tout acteur social engagé dans les transformations nécessaires pour sortir de la crise générale de l’échange humain capitaliste. 

 

Mais cette continuité ne remet pas en cause la nécessité de changer de fond en comble la construction sociale qu’est une économie et une légalité dépassée par l’évolution de cette société et que la domination capitaliste rase au sol et  remet elle-même en chantier, mais dans le sens inverse des besoins de développement de l’économie et de la légalité.

 

C’est pourquoi, les conquêtes sociales en matières d’économie et de légalité sont un point d’appui contre les attaques que subissent économie et légalité et pour le développement en santé de l’économie et de la légalité.

 

A une centaine d’années de distance temporelle et spatiale, le texte suivant ne donne pas les clefs du processus politique à venir, mais peut être une leçon d’histoire pratique.

 

Leçon d’histoire pratique QUI NOUS CONFIRME AUSSI QUE L'UNITE EST UN COMBAT complexe qui exclut toute facilité paresseuse, intellectuellement et physiquement.

 

Pierre Assante, 20 février 2014

 

Lire

ici

http://pierreassante.fr/dossier/DEUX_MONDES_OULIANOV_1910.pdf


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 09:54

catalog-cover-icon.pngEntre Lénine et Staline, il n'y a pas tant continuité que rupture, comme l'attestent les dernières volontés du père de la révolution qui affirmait : "Nous ne sommes pas assez civilisés pour pouvoir passer directement au socialisme." Jean-Paul Scot.


La mort de Lénine, Lire

ici

 

http://pierreassante.fr/dossier/LENINE_HUMA_21.01.14.pdf

Acheter ce N° de l'HUMANITE :

http://www.humanite.fr/numerique/lhumanite-du-21-janvier-2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 11:48

Recherches internationale 46 1965Que faut-il pour que l'échange pacifique, individuel et collectif devienne un plaisir supérieur à l'accaparement au moindre frais et efforts  apparents-ressentis et-ou réels immédiats ?

 

D’aucuns pensent que le savoir et l’exercice de la pensée devenant un besoin et sa satisfaction un plaisir, l’abaissement des tendances aux pulsions de violence pourrait  être  proportionnel à l’élévation du taux d’intérêt psychologique : intérêts de connaissance du monde et de ses transformations et intérêts de développement personnel conjoints…

 

Certes si tel pouvait être le cas on peut imaginer la longue évolution que cela pourrait représenter.

 

Mais pour qu’une telle évolution puisse se dérouler, encore faut-il que dans ce même monde violent décrit à juste titre par l’historien René Merle (1), des prémices  d’échange pacifique (et leur douceur-fusion maternelle) existantes dans la société violente (de séparation paternelle et sociale) existent et donnent des signes de développement possible.

 

On peut toujours objecter que la violence est nécessaire pas en tant que violence stricto sensu mais en tant que tendance à la lutte individuelle et collective de survie et de vie, de développement de même. Je le crois.

 

Mais je crois aussi que dans toute transformation, la qualité nouvelle fait que l’on se trouve devant autre chose que ce qui a été transformé ; et que le langage, c'est-à-dire nous-mêmes, le « nouvel être social à venir » aurait besoin lui-même d’un autre mot.

 

Mais comme nous le savons, toute bifurcation étant aléatoire, comme dit Prigogine, et toute transformation sociale étant causale et non déterministe comme dit Lukacs, et fusion et séparation étant nécessaires ensemble comme dirait Marx, de façon diffuse (grâce et malgré ses accidents de vie) dans son œuvre avant Freud, la conscience de notre violence que développe René Merle est absolument nécessaire (2).

 

Pierre Assante, 18 janvier 2014

 

(1) http://rene.merle.charles.antonin.over-blog.com/article-violence-bis-repetita-122116537.html

(2) "Quoi ce serait toujours la guerre la querelle les allures de roi et les fronts prosternés !". Aragon.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 12:26

cn mandelaDès l'annonce de sa disparition, Pierre Laurent a salué, au nom du Parti communiste français, la mémoire de Nelson Mandela.

Le PCF appelle, aujourd'hui, les communistes, à un week-end de recueillement et de mobilisation dans tout le pays, pour lui rendre hommage.

Sous toutes les formes possibles, saluons l'homme de paix et de combat qu'il fut sans relâche, avec à ses côtés dans la lutte contre l'apartheid et la construction d'une nouvelle Afrique du Sud, l'ANC, le Parti communiste sud-africain et la COSATU.

Un immense portrait de Mandela a été déployé dès ce matin sur la façade du siège du PCF.

Un badge d'hommage est édité. Un registre de condoléances est ouvert au siège du Parti communiste français.

Demain samedi, un numéro spécial de l'Humanité paraîtra exceptionnellement, dans les kiosques et les marchands de journaux. Le PCF invite ses militants à diffuser largement ce numéro durant le week-end.

Il appelle tous les militants de la paix, de la liberté et de l'égalité à participer (1)

lundi 9 décembre, à 18 heures 30 au siège du Parti communiste français à une grande soirée d'hommage à Nelson Mandela.

(1) A Marseille : vendredi 6 décembre à 17H30 au Vieux-Port

 Parti communiste français.

Paris le 6 décembre 2013

A retrouver ce samedi,

numéro exceptionnel de l'Humanité.

Le portrait de Mandela et le récit d'une vie pour l'émancipation humaine

Un reportage au bagne de Robben Island

Les portraits de ses compagnons de lutte

Les Une de l'Humanité pour la libération de Nelson Mandela

Le texte de son message aux participants à la Fêtede l'Humanité en 1996

Les entretiens avec Nadine Gordimer, prix Nobel de littérature et avec le philosophe Jacques Derrida...

Dès maintenant retenez  des numéros  chez votre marchand de journaux  pour le diffuser largement autour de vous

 

sur ce lien : http://www.humanite.fr/monde/lhumanite-rend-hommage-mandela-554764


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 12:25

Article déjà publié sur ce blog le 29/11/2012 


Leila_SHAHID.jpgLeïla SHAHID, "le Courrier de l'Atlas" (citations)

 

Sur ce lien : ici

http://pierreassante.fr/dossier/LEILA_CHAHID.pdf


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 00:29

Papa Francesco, appello ai politici: “Povertà non può attendere Questa economia uccide”

 

papa-francesco-10

CITTA’ DEL VATICANO – “Oggi dobbiamo dire no a un’economia dell’esclusione e della inequità. Questa economia uccide. Non è possibile che non faccia notizia il fatto che muoia assiderato un anziano ridotto a vivere per strada, mentre lo sia il ribasso di due punti in borsa. Questo è esclusione”. Lo ha scritto Papa Francesco nella esortazione apostolica ‘Evangelii Gaudium’ pubblicata oggi in occasione della fine dell’anno della fede. “E’ una nuova tirannia invisibile, a volte virtuale, di un mercato divinizzato dove regnano speculazione finanziaria, corruzione ramificata, evasione fiscale egoista”.

Poi l’appello ai politici. “Chiedo a Dio che cresca il numero di politici capaci di entrare in un autentico dialogo che si orienti efficacemente a sanare le radici profonde e non l’apparenza dei mali del nostro mondo. La politica, tanto denigrata, è una vocazione altissima, è una delle forme più preziose della carità, perché cerca il bene comune”, ha scritto Francesco. “Non possiamo più confidare nelle forze cieche e nella mano invisibile del mercato”.

“La crescita in equità esige qualcosa di più. Lungi da me il proporre un populismo irresponsabile, ma l’economia non può più ricorrere a rimedi che sono un nuovo veleno, come quando si pretende di aumentare la redditività riducendo il mercato del lavoro e creando in tal modo nuovi esclusi”......

 

......LIRE LA Suite : http://cambiailmondo.org/2013/11/26/papa-francesco-appello-ai-politici-poverta-non-puo-attendere-questa-economia-uccide/

 

coutcap 0

Illustration (données sur le coût du capital et celui des cotisations sociales en France) choisie par l'auteur du blog P.A.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

  

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 10:48

AJZENBERG3 0001

 

Le cahier No 3 (celui-ci) comprend

les chroniques No 13 à 18 (suite)

ici

http://pierreassante.fr/dossier/

Chroniques_politiquement%20_incorrectes%20_3_.pdf

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 10:20

MARX GOTHA

ENGELS. Lettre à A. Bebel sur le Programme de GOTHA.

18 mars 1875.

 

Londres, 18-28 mars 1875.

Mon cher Bebel,

J'ai reçu votre lettre du 23 février, et je me réjouis de savoir que vous êtes en si bonne santé.

Vous me demandez ce que nous pensons de toute cette histoire de fusion. Malheureusement, il en est de nous absolument comme de vous. Ni Liebknecht, ni qui que ce soit ne nous a fait parvenir la moindre communication, et nous ne savons donc, nous aussi, que ce que nous apprennent les journaux. Or, ces journaux ne contenaient rien à ce sujet jusqu'à la semaine dernière, où ils publièrent le projet de programme. Vous pensez si ce projet nous a étonnés.

 

Notre parti avait si souvent tendu la main aux lassalliens pour faire la paix ou tout au moins pour former un cartel, il avait été repoussé si souvent et de façon si cassante par les Hasenclever [1], les Hasselmann [2] et les Tölke[3] que même un enfant aurait pu en conclure que si ces messieurs viennent aujourd'hui eux-mêmes nous offrir la réconciliation, c'est qu'ils sont dans une sacrée impasse…….

 

Suite

 ici

http://pierreassante.fr/dossier/GOTHA_LETTRE_ENGELS_A_BEBEL.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 06:00

SALVIEN-OEUVRES-II.jpgCet article a été publié sur ce blog une première fois le Vendredi 16 novembre 2012.

D'autre articles de ce blog traitent de Salvien

Salvien de Marseille, citations, 

DE GUBERNATIONE DEI

Editions du Cerf, 1975

Livre cinquième. CITATIONS

 

Gennade nous dit que Salvien était prêtre à Marseille, on ne voit pas d’inconvénient à ce que De Gubernatione Dei ait été écrit dans cette ville ou dans le Midi encore romain de la Gaule….

A vrai dire, ce qui renforce l’hypothèse traditionnelle qui situe l’ouvrage entre 439 et 451, c’est qu’elle fournit aux préoccupations de l’auteur un contexte historique particulièrement éclairant….

 Georges Lagarrigue.

Ce prêtre de Marseille (peut-être moine de Saint Victor ?), est probablement originaire de Trèves, ville de naissance de Marx, 14 siècles plus tard. Il a sans doute vécu le saccage de sa ville et de sa population  par les Goths pour ensuite se retrouver à l’abbaye de Lérins, puis à Marseille.

Cet idéaliste philosophique du V° siècle a démonté dans son ouvrage religieux le mécanisme du prélèvement par l’administration de l’Empire du surproduit du travail de la terre au profit des privilégiés de l’Empire.

Trente ans après cette analyse-dénonciation, l’Empire séculaire s’écroulait….

Pierre Assante

Suite, CITATIONS du livre V, sur ce lien : ici

http://pierreassante.fr/dossier/SALVIEN_CITATIONS_LIVRE_DE_GUVERNATIO.pdf

 

 

(Voir aussi l'essai sur Salvien de l'auteur de ce blog, sur ce blog,

http://pierreassante.fr/dossier/SALVIEN.1.pdf)

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

29 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche