Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2020 4 19 /03 /mars /2020 08:53

 

(Publié une première fois le 6 février 2015)

 

Besoins biologiques de l’espèce humaine,

complexification et satisfaction des besoins, conscience.

 

 

 

Très brièvement :

 

Le processus de développement de l’humanité ne connaît meilleure santé et meilleur approfondissement de sa conscience que lorsqu’il adhère profondément aux besoins biologiques de l’espèce humaine (1).

Pour préciser, je propose une formule concentrée un peu compliquée mais nécessaire je crois: La « déadhérence-réadhérence » (2) conceptuelle en aller retour simultané dans le mouvement interne-externe du « corps humain-activité cérébrale-milieu » (« Corps-soi »), et dans mouvement de « déadhérence-réadhérence » de ce corps avec le corps social-milieu élargi, « déadhérence-réadhérence » interne-externe indispensable à production des biens et à la satisfaction des besoins « primaires » et des besoins complexes « fonctionnant » en unité, c’est le travail, l’activité toujours sociale, qu’elles qu’en soient les apparences,  qui la produit et sur lequel elle agit en rapports dialectiques.

C’est là une formule tautologie et une lapalissade, puisqu’il ne s’agit pas d’en faire la démonstration, mais un constat dont l’hypothèse et la conclusion (Evidentes je crois…) reposent sur la même donnée, la même affirmation : le travail en tant que formateur de conscience et les rapports d’une entité pensante avec son « extérieur »

 

....Dans un poème, j’écrivais :

pour contempler un vol d’oiseaux

ou le silence des étoiles

il faut élever son regard

car il est des gestes

inexplicablement

essentiels

 

 Il ne s’agit pas là de substituer un constat à la recherche. Le constat est le résultat d’une recherche, empirique ou-puis scientifique. Et le processus de recherche agit sur la conscience au même titre que toute activité productrice (3) , productrice directement ou indirectement. Il s’agit de donner à réfléchir sur la validité de ce constat.

 La question révolutionnaire est encore toujours la question des subsistances, à l’instar de la révolution robespierriste (Bourgeoise mais non seulement), quel que soit le niveau de développement et de complexification des subsistances et le niveau de développement et de complexification des structures sociales en développement. Il n’y a pas de spiritualité plus grande et profonde que celle-ci.

C’est peut-être ce dont avait l’intuition, ce qu’est la raison, et l’être profond, du christianisme dans sa symbolique du pain et du vin et du dieu à corps humain, au-delà de la mobilisation sociale face à une société de classe, une société coloniale, un affaissement des rites fondateurs,

Pierre Assante, 1er février 2015

 

Notes :

 

(1) Ce qui paradoxalement ne correspond ni au malthusianisme d’hier ni aux nouvelles théories de la décroissance et de la « qualité de vie » dans la décroissance, lesquelles ne posent souvent (mais pas toujours) la question de la croissance qu’en terme quantitatif qui est celui de capitalisme et non en terme qualitatif-quantitatif qui est celui d’un communisme encore à venir, c'est-à-dire de l’économie et du développement des moyens de vie, de produire. Adhérer profondément aux besoins biologiques de l’espèce humaine ce n’est pas les limiter. La conscience humaine a besoin de moyens de développement, en santé bien sûr. Toute l’évolution dans la nature, les espèces animales dont notre espèce pensante découle, semble l’illustrer. La disparition d’espèces est liée à la disparition de leurs moyens de vivre soit par une bifurcation malade dans leur processus soit par une maladie de leur milieu ne permettant pas une bifurcation en santé. Un processus est une bifurcation permanente, une continuité et des sauts de bifurcation, au sens qu’en donne Prigogine.

Autre chose que les théories de la décroissance et de "retour à la nature" de ceux qui peuvent, est le besoin de diversité biologique et culturelle, de coexistence de strates productrices (forces productrices, techniques, cultures productrices, populations "superposées", accumulées « verticalement » et « horizontalement »), traces du temps et conscience anticipatrice du futur. Et plus que trace, mais point de jonction de la durée et de l’instant-devenir.

 

(2) Les termes en italique, ergologiques, ont été crée par Yves Schwartz.

 

(3) Noter que j’utilise le terme « productive » du point de vue et de la réalité capitaliste, de production de profit, et « productrice » (j’oublie parfois !) du point de vue du double contenu de l’objet de production et de production d’objets dans leur double contenu « physique et culturel » et « bien matériel et de service », parasitaire ou non, en système capitaliste, c'est-à-dire de la valeur d’usage et de la valeur d’échange mêlées.

Quel terme futur, à venir, à choisir, pour une production et pour un travail d’un producteur libre, jusqu’au bout, et non au sens où le producteur a le droit de vendre non soi mais sa force de travail et le propriétaire ou la classe en individus ou en entités d’individus groupés dans l’usage privé du mouvement du capital, d’acheter la force de travail du, des producteurs

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

QUELQUES RECUEILS ET LIENS :

 

« PHILO », Le corps, Choix de 7 articles philosophiques  extraits du blog avec dates : ici

http://pierreassante.fr/dossier/LE_CORPS_Receuil.pdf

____________________________________________________

JOURNAL juillet-août 2017  : ici

http://pierreassante.fr/dossier/JOURNAL_juillet_aout_2017.pdf

_______________________________________________________________________

*Essai sur LA PENSEE MARX : ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2017/02/la-pensee-marx-i-ii-iii-iv.html

__________________________________________________________________________

*Site de la Revue Economie et Politique : http://www.economie-politique.org/

__________________________________________________________________________

* 31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

______________________________________________________________

 

REFLEXIONS ITALIENNES JANVIER 2020. LE LIEN :

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/01/reflexion-italienne.1.2.3.la-question-du-choix-reste-majeure-dans-la-pensee-humaine.html

Partager cet article

Repost0
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 23:31

 

MON CHANT EST UN RUISSEAU MON CHANT EST UNE MURE

 

Quand le monde sera une étable comblée
Quand les guerres seront finies
Alors buvez mon chant comme du thé au lait
Dans des tasses myosotis

*
Vous affamés d'hier ombres maigres et dures
Mon chant est un ruisseau mon chant est une mûre

*
Quand
le
chœur des humains fera sonner le monde
Comme un atelier de potier
Alors mangez mon chant dans une assiette ronde
Ornée d'un motif d'oignon bleu

*
Vous affamés d'hier ombres maigres et dures
Mon chant est un ruisseau mon chant est une mûre

*
Dans ce monde incertain comme barque qui penche
Mordez dans mon chant travailleurs
Comme dans le pain blanc du matin à dents franches
Le pain blanc à la fraîche odeur

*
Vous affamés d'hier ombres maigres et dures
Mon chant est un ruisseau mon chant est une mûre

*
O ma patrie de monts et de rivières vertes
Moi qui t'invoque à chaque instant
Je suis comme le coq dressant au ciel sa crête
Je chante et chante tout le temps

*
Vous affamés d'hier ombres maigres et dures
Mon chant est un ruisseau mon chant est une mûre
Mon chant est un ruisseau mon chant est une mûre

*

Vitezslav NEZVAL. "Prague aux doigts de pluie".

Adapté par Jean FERRAT pour une chanson.

 

 

Cliquer ci-dessus

Le Recueil "20 thèses" :

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25) : 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >>

 

Partager cet article

Repost0
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 07:00

Mercredi, 18 Mars 2020, L'HUmanité.
La chronique de Pierre Ivorra. Pas de vaccin contre la crise

 

La crise économique et financière qui se dessine ne sera pas jugulée par une ­ordonnance médicale ou un vaccin. Elle n’est pas la crise du coronavirus, mais celle du système capitaliste mondialisé et financiarisé.

L’épidémie est en quelque sorte l’allumette qui fait exploser les barils de poudre accumulés par une croissance spéculative d’une énorme masse de capitaux à la recherche, à travers le monde, de la plus forte rentabilité. Comment opposer de l’humanité, de la vraie solidarité à la violence de la récession qui s’annonce, des licenciements qui se préparent, au gâchis de ressources et de compétences qui nous menace ? Comment repousser les appels à l’union sacrée autour du capital que l’on entend déjà ? Contre la démolition opérée par l’internationale libérale, cela nécessite de revitaliser partout les services et des dispositifs publics, en premier lieu ceux dédiés à la santé, aux personnes âgées, aux familles modestes, à la formation, à l’éducation, à la culture… Au diable les oukases de Maastricht, la prétendue « rigueur » allemande imposée à l’Europe ! À la lanterne, la xénophobie et les différents diktats trumpesques ! Mobilisation du système bancaire national, européen et mondial en mettant à contribution la Banque centrale européenne, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international. Mesure-t-on les dégâts économiques, sociaux, humains que cette crise va provoquer sur le continent africain et dans certains pays d’Asie ? Agir pour préserver le monde du travail, les salariés, mais aussi les agriculteurs, artisans, petits entrepreneurs, leurs emplois, leur pouvoir d’achat, leurs conditions de travail, protéger l’activité des PME-TPE, mettre à contribution les trésoreries et les moyens des grands groupes…

Dans son discours télévisé de la semaine dernière, Emmanuel Macron laisse entendre qu’il est prêt à donner un gros coup de canif au pacte de stabilité budgétaire, mais cela ne suffit pas.

Il faut aller au-delà, ajuster les conditions du crédit et des aides publiques, les rendre « intelligentes ». On doit enfin pénaliser les activités spéculatives, les OPA, OPE, les opérations financières, les exportations de capitaux et, à l’inverse, pratiquer des taux négatifs pour les crédits visant à préserver et développer l’emploi, la formation. Pour mener à bien des mesures aussi vitales, le peuple doit enfin avoir le pouvoir sur l’argent, décider de ses critères d’affectation. Cela suppose, dans un pays comme la France, d’élargir les marges de décision des salariés, avec leurs comités d’entreprise, de donner de nouveaux droits d’intervention aux assemblées élues.
Pierre Ivorra.

VOIR AUSSI : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/03/la-crise-de-la-repartition-c-est-la-crise-de-la-production-et-de-son-mode-crise-de-la-production-et-rien-d-autre.contribution-au-con

 

 

Cliquer ci-dessus

Le Recueil "20 thèses" :

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25) : 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >>

 

Partager cet article

Repost0
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 06:45

Le coronavirus prÉcipite la crise,

il ne la cause pas!

 

Par Frédéric Boccara et Alain Tournebize des économistes attérés

 

 

Publié le 16 mars 2020 par Front de Gauche Pierre Bénite

 

Le Covid-19 (ex-coronavirus) va-t-il engendrer une crise économique mondiale? C'est ce que prétendent certains commentateurs économiques. Il est fort possible qu’il accélère l’arrivée d’une récession et même qu’éclate une crise financière. Mais il faut distinguer facteur accélérant ou précipitant (le virus) et cause (la suraccumulation financière). Car le ralentissement dans l’OCDE était déjà engagé depuis au moins début 2019.

Et pourtant nos dominants, les représentants de l’oligarchie financière, se pressent déjà pour dire: «la cause de nos difficultés est exogène, c’est un virus imprévu. La finance, et ce que nous faisons avec, n’est pas en cause».

C’est à voir... La poudre financière est là, n’importe quelle étincelle peut la faire sauter. Ainsi la capitalisation boursière des entreprises avait-elle plus que doublé depuis la crise financière, alors que le PIB mondial n’avait augmenté que trois fois moins vite sur la même période (+35% contre +113%, en dollars courants1)

C’est la conjonction de suraccumulation de poudre financière et d’hyper connexion entre les économies mondiales, dont des flux surtendus et des stocks qui tendent vers zéro, qui est responsable de l’épisode de crise violente qui peut à présent se déclencher. Ceci parce que les mêmes règles profondes du capitalisme se sont appliquées et se sont développées depuis la crise financière, à savoir la priorité à la rentabilité financière et à l’accumulation du capital, au détriment de la planète comme au détriment des services publics, de l’emploi, et de la stabilité financière. Et ceci, même si certaines entorses ont été faites aux règles institutionnelles, telles que certaines règles de la BCE avec la mise en place du «quantitative easing» et du TLTRO.

Fondamentalement, la réponse faite depuis 2008 a été de regonfler la valeur du capital et des profits, au lieu de faire jouer un autre rôle aux banques et aux entreprises.

Depuis le déclenchement de l’épidémie, le virus a provoqué effectivement des dégâts économiques dans un certain nombre de secteurs. La Chine, principale victime, est en effet à la fois un marché gigantesque, donc un débouché important pour les exportations de nombreux pays asiatiques et occidentaux et «l'usine du monde», donc un maillon primordial dans les chaînes de fabrication mondiales. Les mesures prises par les autorités chinoises : confinement des personnes, limitation des déplacements intérieurs et internationaux, fermeture des aéroports ou de points de passage terrestres... -ont considérablement ralenti la consommation des ménages, donc les importations de biens, mais aussi les flux touristiques.

Remarquons que les autorités chinoises n’ont pas hésité à arrêter l’activité économique, (bien qu’avec certaines dimensions autoritaires), eux qu’on taxe habituellement de productivisme... Là, où dans nos pays capitalistes développés, il est hors de question pour nos dirigeants d’arrêter la production ... Car cela affecterait les profits!

Cette crise entraîne donc une sévère récession de l'activité des branches concernées: tourisme, hôtellerie, transport maritime et aérien et industrie du luxe. "Nous avons réalisé un calcul préliminaire qui estime que cette crise coûtera au moins 22 milliards de dollars [environ 20 milliards d’euros] au secteur du tourisme dans le monde", explique la présidente du Conseil mondial des voyages et du tourisme (WTTC) dans un entretien au quotidien El Mundo, repris par Les Echos. Pour le secteur, le «manque à gagner» (qui n’est pas intégralement une perte, car il y a en même temps des dépenses en moins) pourrait grimper à 50 milliards de dollars si l’épidémie dure aussi longtemps que celle du SRAS, soit six mois, et à plus de 70 milliards de dollars si elle se prolongeait davantage, selon Oxford Economics.

Ces chiffres convergent avec ceux de l’OMT (Organisation mondiale du tourisme) d’une diminution des recettes de 30 à 50 milliards de dollars. Ils amèneraient à une chute de 3%, comparable à celle de 2019 (-4%). L’IATA (International air transport association), qui regroupe 290 compagnies aériennes, a estimé les pertes de chiffre d'affaires des compagnies aériennes pour le transport de passagers entre 63 milliards de dollars -si la propagation du virus est contenue -et 113 milliards de dollars -si le nouveau coronavirus continue à se répandre. Cette estimation ne prend pas en compte les pertes concernant le fret.

D'autres secteurs sont sérieusement pénalisés par la crise sanitaire en Chine, non pas du fait que ce pays constitue pour eux un débouché commercial, mais parce qu'il est un sous-traitant essentiel pour leur........

......SUITE ici

http://fdgpierrebe.over-blog.com/2020/03/le-coronavirus-precipite-la-crise-il-ne-la-cause-pas-par-frederic-boccara-et-alain-tournebize-des-economistes-atteres.html?fbclid=IwAR14BnpGbEPufk8aMFIQbXwpzefeW5iynfLcreR080DOmbkZ8hIv-u10KIc

 

VOIR AUSSI : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/03/la-crise-de-la-repartition-c-est-la-crise-de-la-production-et-de-son-mode-crise-de-la-production-et-rien-d-autre.contribution-au-con

 

Cliquer ci-dessus

Le Recueil "20 thèses" :

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25) : 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >>

 

Partager cet article

Repost0
17 mars 2020 2 17 /03 /mars /2020 17:49

 

UNE CRISE DE PRODUCTION ! : C’est un débat citoyen, politique et pratique incontournable Pas de débat efficace si solitaire  !!!!!!

 

Dans une contribution au congrès du Pcf de 2008 (1), je commençais par cette phrase : « Une crise de production et rien d’autre... ». Elle est en ligne sur ce blog.

Certes une société n’a pas pour seul but la création des biens dits matériels, pas plus que la production des biens dits matériels ne peut exister sans l’ensemble des activités physiques et morales de l’humanité. C’est un mouvement et un processus en unité.

La crise et économique et politique et culturelle que le covid19 (et les réponses capitalistes qui lui sont données)  accélère et précipite, montre que la base de l’accumulation du capital qui est le moteur du système actuel, mondialisé, financiarisé, numérisé, c’est celle de la production dite matérielle. C’est d’ailleurs la base toute société : produire les biens de survie et de développement. A la différence que l’accumulation capitaliste, comme la financiarisation et la spéculation parasitaire dont le système vit et meurt, dépend de cette production matérielle stricto sensu sans en avoir plus les moyens de la développer, ce dont sa suraccumulation-dévalorisation à son paroxysme témoigne. Le degré de développement scientifique et technique et l'état des forces productives ne peuvent supporter une destruction de capital à l'instar des destructions de capital passées, et de "réévaluation du capital par destruction", dans la crise du covid19, pas plus que dans toute autre crise particulière, aujourd'hui et maintenant. 

On ne peut en aucune façon imaginer un « rebond » sans production matérielle et un rebond de la production matérielle. La société ne peut pas vivre longtemps sur des réserves, et l’accumulation capitaliste encore moins qui a besoin de croissance du capital au jour le jour. Les "sauvetages des PME et ETI" en question dont les firmes multinationales ont elles-mêmes besoin ne peut que conduire, paradoxalement, à une accélération de la concentration capitaliste et de ses contradictions par rapport aux besoins du capital et aux besoins humains in fine. Les nations subalternes en subissent le coup de plein fouet et l’EU et ses institutions sont prisonnières des réalités qu’elle nie, des solidarités qu’elle affirme et qu’elle est incapable, dans le système tel quel, de tenir avec les moyens nécessaires.

Seules les économies, y compris et surtout dans le cadre de la crise sanitaire, qui décideront de relancer la production en échappant graduellement au critère Profit/ Capital pourront rebondir. C’est sans doute en partie la "solution chinoise", quels que soient les autres éléments qui la caractérisent.

Les perfusions massives de monnaie en direction des entreprises et banques, et « accessoirement », aux individus pour survivre, ne peuvent qu’être une mesure d’urgence sans effet à court terme  si le principe d’accumulation tel qu’il existe dans système mondial, ne connait pas des réformes de fond (2).

Pierre Assante. 17/03/2020 18:22:43

(1) Les contributions de ce congrès ont disparu des sites et ce site lui-même, je crois.

(2) C’est à la fois une terreur et un plaisir bien triste que d’entendre les tergiversations de l’Autorité de Marchés Financiers (Fermeture des marchés ?, Ventes à découverts ou pas…etc…) dans la crise des places boursières mondiales. De même les discours de Trump pour rassurer tardivement les marchés, l’Establishment et les populations. La FED de même avec ses baisses brutales de taux, sans doute nécessaires à court terme, et les banques centrales, la BCE, sont en grande détresse et division, malgré  les assurances données au jour le jour.

 

Les 20 thèses, seules :

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/03/je-reviens-sur-20-theses-et-sur-le-recueil-qui-les-contient.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

 

Partager cet article

Repost0
17 mars 2020 2 17 /03 /mars /2020 00:28

 

La crise sanitaire voile la crise systémique.

 

La crise sanitaire voile non seulement la crise systémique mais aussi la crise politique.

En quelque sorte elle accélère la crise systémique mais elle accélère et ralentit à la fois ses effets sur la crise politique.

L’ « union sacré » incontournable sur le plan de la lutte INDISPENSABLE contre la pandémie ne peut en aucune façon se substituer aux réponses à donner à la crise systémique.

La crise sanitaire complique les possibilités de mise en œuvre des solutions à la crise systémique qui fait plus que couver sous la cendre : la crise systémique est déjà un incendie pendant que les yeux se tournent vers un autre incendie, la crise sanitaire qu'il faut aussi éteindre.

Les moyens qui auraient dû être accumulés pendant des décennies pour répondre aux crises de toutes sortes que peut traverser l’humanité, les critères de gestion P/C (Profit sur Capital) les ont empêchés, alors que le niveau de développement scientifique et technique les permettait.

Tôt ou tard se reposera à la pratique humaine, économique, politique  et culturelle, comme elle le pose depuis les années 1970, la question de dépasser le système. Et passée la crise sanitaire, car elle passera, cette question se posera avec encore plus d’ampleur.

Le dégagisme, le nationalisme, l’internationalisme capitaliste mondialisé, financiarisé, numérisé, qui les soutient, pour pallier à la crise politique, ne sont pas une cause mais un  effet de la crise systémique sur la vie quotidienne.

Crise politique et crise systémique vont de pair.

Préparer de plus en plus fortement les explications sur la crise systémique et ses solutions possibles en les liant à la vie quotidienne et ses problèmes multiples à résoudre, reste donc une tache du présent dans le développement d’un processus humain en santé globale. De même qu’une autre conception des activités et du travail, ouverte sur la personne humaine, la coopération du local au mondial, en passant par le pays et l’Europe.

Pierre Assante. 17 mars 2020.

 

Les 20 thèses, seules :

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/03/je-reviens-sur-20-theses-et-sur-le-recueil-qui-les-contient.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

 

Partager cet article

Repost0
16 mars 2020 1 16 /03 /mars /2020 20:34
Lien en bas de page

 

RESSOURCES D’ALTERNATIVES.

 

19 mai 2013

http://pierre.assante.over-blog.com/article-5-articles-sur-l-activite-117782139.html

21 juin 2013

 

 

 

LIEN SUR LE RECUEIL « 20 THÈSES »

Et l’alliance économie-ergologie

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

Les débuts du blog :

http://pierre.assante.over-blog.com/page/119

 

LIRE LE MANIFESTE publié sur  "La somme et le reste N°6"  EN CLIQUANT SUR CE LIEN :

http://www.espaces-marx.net/IMG/pdf/S_R-6.pdf

Partager cet article

Repost0
16 mars 2020 1 16 /03 /mars /2020 09:48
Y. Dimicoli, Commission économique du PCF, expliquant.

 

« La crise était déjÀ lÀ ».

 

Un ami communiste dont la liste vient d’être élue au 1° tour et qui m’écrit sur mon blog :

« Le virus va aggraver la crise, qui avait commencé avant. C'est comme pour le choc pétrolier de 1973, la crise était déjà là ».

Je lui réponds :

« Certes tu as tout à fait raison. Cela va aussi obliger à traduire les progrès électoraux en propositions politiques et économiques et mise en œuvre des propositions.

En tout cas en ce qui concerne la crise on ne peut pas dire que nous, nous n'avons pas mis la société en garde ni pas envisagé des solutions à mettre en œuvre » 

Amitiés. Bonne semaine. Pierrot. 16/03/2020 09:51:09

 

L'illustration : Yves Dimicoli expliquant la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital et ses effets sur notre vie quotidienne et notre devenir, sur la base de la théorie et de la pratique de Paul Boccara et de la commission économique du PCF, développées dès les années 1970.

 

Cliquer ci-dessus

LIEN SUR LE RECUEIL « 20 THÈSES »

Et l’alliance économie-ergologie

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

Les débuts du blog :

http://pierre.assante.over-blog.com/page/119

 

LIRE LE MANIFESTE publié sur  "LA SOMME ET LE RESTE N°6"  EN CLIQUANT SUR CE LIEN :

http://www.espaces-marx.net/IMG/pdf/S_R-6.pdf

 

Partager cet article

Repost0
16 mars 2020 1 16 /03 /mars /2020 07:46
POUR LA LECTURE, LA TETE DE LISTE DU RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE, ECOLOGISTE, ASSOCIATIVE ET CITOYENNE EST MICHELE RUBIROLA
Cliquer ci-dessus

LIEN SUR LE RECUEIL « 20 THÈSES »

Et l’alliance économie-ergologie

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

Les débuts du blog :

http://pierre.assante.over-blog.com/page/119

 

LIRE LE MANIFESTE publié sur  "LA SOMME ET LE RESTE N°6"  EN CLIQUANT SUR CE LIEN :

http://www.espaces-marx.net/IMG/pdf/S_R-6.pdf

Partager cet article

Repost0
16 mars 2020 1 16 /03 /mars /2020 05:39
PROFITONS DES RASSEMBLEMENTS SUR INTERNET.... : FÊTE DE L'HUMANITE 2019 :-)

 

Cliquer ci-dessus

LIEN SUR LE RECUEIL « 20 THÈSES »

Et l’alliance économie-ergologie

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

Les débuts du blog :

http://pierre.assante.over-blog.com/page/119

 

LIRE LE MANIFESTE publié sur  "LA SOMME ET LE RESTE N°6"  EN CLIQUANT SUR CE LIEN :

http://www.espaces-marx.net/IMG/pdf/S_R-6.pdf

Partager cet article

Repost0
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 17:11

 

Quand le cerveau devient capable d’imaginer le processus…

ou

l’invention du futur.

 

 

Quand le cerveau devient capable d’imaginer le processus de fabrication d’un objet d’usage, il peut "transférer"  cette capacité à la « fabrication » d’une organisation sociale. L’organisation sociale n’est plus seulement empirique, elle est scientifique. Pas de Pharaon ni de despote sans savants ! Pas de démocratie non plus ! Une démocratie générale de l'homme producteur, c'est celle d'un savoir partagé, solidaire, commun et divers.

Cependant seul un pouvoir sur d’autres, l’usage d’autres par soi ont procuré les conditions d’origine de cette « fabrication ». Ce qui ne veut pas dire que ce soit une condition éternelle. Le processus social montre dans le passé et le présent des prémisses de transformations pouvant dépasser ces conditions.

Prétendre que cette capacité conduit à une spiritualité détachée de la base matérielle qui nous constitue est une usurpation de sens.

Certes les religions primitives découlent de cette capacité. Elles contiennent de fait la construction humaine du futur, c’est à dire une autonomie de plus en plus grande de la nécessité dans laquelle vit l’humain dans "l’ici et maintenant" de chaque période de développement.

Mais la religion ce n’est pas seulement cela, c’est le mariage progressif et forcé, dans la société marchande, des conditions de construction du futur et de l’accumulation privée qui se développement ensemble, accumulation privée qui doit malgré tout répondre à un besoin collectif sans quoi elle ne peut se constituer et se développer, elle entre en contradiction mortelle avec les conditions de survie du groupe.

C’est bien ce qui se produit aujourd’hui : accumulation, usage des autres par soi, besoins humains, développement et complexification entrent en contradiction dans le type d'accumulation qui est le nôtre, celui du capitalisme financiarisé, mondialisé, numérisé..

Ceci c’est aborder l’achat de la force du travail par l’angle d’attaque du développement cérébral, de son développement en volume et en organisation et du processus social en unité. C'est comprendre l'ontologie de l'être social pour permettre la poursuite de son processus.

C’est aussi, en même temps, considérer la relation interne-externe de l’homme, la double anticipation que constitue cette relation qui permet l’activité pensante, son développement conjoint au développement de la production, de l’homme producteur. L’acte en miroir, l’acte décidé, observé, contrôlé dans son processus en aller-retour "simultané". C’est une relation entre le mouvement interne-externe et la conscience du mouvement, en unité .

Les conditions de survie et de développement tiennent dans un mode de production et d’échange en adéquation. Le mouvement de la société, sa complexification et la complexification de l’organisation cérébrale sont un mouvement commun, accordé ou pas. Dans le cas du « pas », l’extinction est au bout du chemin.

Parler en économie et politique de la suraccumulation-dévalorisation du capital à partir du critère de décision d’investissement P/C (Profit sur Capital), et leur absolue nécessité de dépassement en passant par le critère VA/CMF (Valeur Ajoutée sur Capital Matériel et Financier), ce n’est pas « extrapoler », mais être au centre des conditions historiques et ergologiques, des conditions d’activité humaine permettant leur propre développement. C'est le moment où le cerveau devient capable d’imaginer le processus de dépassement d'un système obsolète manifestant par lui-même son obsolescence à travers les douleurs des besoins insatisfait qu'il enfante.

Pierre Assante. Dimanche 15 mars 2020.

 

LIEN SUR LE RECUEIL « 20 THÈSES »

Et l’alliance économie-ergologie

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

Les débuts du blog :

http://pierre.assante.over-blog.com/page/119

 

LIRE LE MANIFESTE publié sur  "LA SOMME ET LE RESTE N°6"  EN CLIQUANT SUR CE LIEN :

http://www.espaces-marx.net/IMG/pdf/S_R-6.pdf

 

 

Partager cet article

Repost0
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 07:21

 

QUATUOR CASALS : QUATUOR 15 SCHUBERT, et autres…des petits bouts hélas…

https://www.youtube.com/watch?v=hMOWGCDhkxI

 

 

LIEN SUR LE RECUEIL « 20 THÈSES »

Et l’alliance économie-ergologie

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

Les débuts du blog :

http://pierre.assante.over-blog.com/page/119

 

Partager cet article

Repost0
14 mars 2020 6 14 /03 /mars /2020 23:59
__________________Ces articles ont été intégrés dans le recueil "L'humanité entre dans son adolescence, Economie et Ergologie". CLIQUER CI-DESSUS.____________________

 

SOMMAIRE. pAGES :

Pages

2. le titre du recueil.  Pourquoi ?

3. mesure capitaliste du Temps  et Temps nouveau. De la rapidité à moins mais mieux.

5. le fait d’être objectivÉ, mais sur le fait d’être rendu étranger, aliéné, dessaisi.

5. ANTICAPITALISME ROMANTIQUE

8. MASSE CRITIQUE.

9. REGARDEZ

11. LES ADMIRATIFS

12. Comment passer de…

13. L’humanité entre dans son adolescence « Croissance et décroissance ».

14. TOUT CHANGER POUR QUE RIEN NE CHANGE.

15. ROMPRE LE MUR CULTUREL A-M-A’ REFLET DU MUR CONCRET DE CE MODE D’ECHANGE

16. LES PANZERS C’EST LE DOLLAR. Pour une nouvelle NEP.

17. QUE DEVIENT ?

18. Les états du moment personnel, et du moment social actuels.SYNTHESE DE L'ETAT DU MOMENT.

20. Le cerveau est un outil

20. l’existence de réserves d’alternative. Lire Yves Schwartz.

24. De la révolte à la révolution,

25. Avant « Das Capital »,

26. PREVENIR LA VIOLENCE ?

27. LE DIVERS ET LE COMMUN, CONTRE LA HIERARCHIE.

28. « apprendre, apprendre, apprendre » à gérer (« Moins mais mieux »).

29. QUESTIONS. La contradiction dans laquelle nous vivons … Reprise d’un texte de 2007.

31. LA TERRE DES AUTRES. Terre promise et Terre des autres

32. STRIATUM, CORTEX, MODE DE PRODUCTION ET D’ECHANGE ET CLASSE DOMINANTE.

34. De la chute des grandes concentrations ouvrières en France et en Italie…,

36. rupture de cohérence

36. DU PROJET AU RÉEL. LA RÉPONSE DU SEMEUR AUX SEMEURS.

38. CassandreS.

38. Il y a aussi la difficulté des humains à ne pas figer leur propre culture.

39. Lavorare stanca *. Sono stanco (fatigué, las), MAIS je poursuis mes o.v.n.i.

40. LES MANIFS  ET LES BESOINS HUMAINS LA PSYCHOLOGIE, L'ALIENATION. SOKOLOV : HABITUATION.

42. RAPPEL : Karl MARX Introduction à la critique de l'économie politique.

43. J’ECRIS PAR BOUFFEES D’IDEES.

44. LIBERTES  RELIGIEUSES ET  PHILOSOPHIQUES.44. Si l’on veut agir sur le mode de vie il faut agir sur le mode de production.

46. BESOINS. MODE DE PRODUCTION. FORMES d'organisation DE LA PRODUCTION 

48. L'UNION EUROPEENNE.

49. La suraccumulation survient lorsquE…. Lire Paul Boccara.

51. phénomènes de la pensée et des phénomènes économiques. Reprise d’un article de mai 2017.

53. POST SCRIPTUM. Réponse à Y.L.

53. RELIGIONS SOUS TOUTES LES FORMES, DOMINATIONS, DEPASSEMENT

DES NORMES DE PRODUCTION ET D’ECHANGES DU CAPITAL.

55. Le compromis hiStorique SOCIAL-dÉmocrate est dépassÉ ou en voie de dÉpassement. LA QUESTION DE LA DEMOCRATIE.

56. NOTRE DAME DE PARIS.

57. CONTRADICTIONS LIBÉRALES et SOLUTIONS COMMUNES.  Lire A. LEONTIEV.

58. TRANSMISSION. EXTINCTION. TRACE. NAISSANCE. RENAISSANCE

59. LE « NON ENCORE CONSCIENT » Découverte. Formation. Constat de blocage. Lire Ernst Bloch.

62. MORALE ET ECONOMIE. Derrière chaque point de la morale dominante….

63. PARENTÉ.

64. INTERVENTION ADRESSÉE PAR INTERNET AUX MILITANTS ET PRONONCÉE EN PARTIE DANS UNE RÉUNION PUBLIQUE

66. RÉVOLUTION. Tout commence quand la philo….

67. SUR LA COOPÉRATION, LA FRANCE, L’EUROPE ET LE MONDE.

68. propriÉtÉ privÉe et dÉveloppement.

69. Le dÉbat et l’Éclaircissement sur les aptitudes et capacitÉs.

71. un rapport humaniste de l’ergologue à la sociÉtÉ.

71. Les tâches du XXIème siècle. Philosophie.

72. Le présent humain est invention humaine.

73. THEMES ESSENTIELS.

73. TRANSFERTS.

75. Lettre à C. Y. R. R.A. …..

75. LETTRE A DES ENFANTS.

76. RÉflexion sur les conditions de dÉmocratie interne d’un parti

77. C’est quand qu’on va oÙ ?

78. J'INSISTERAI, POUR MA PART (Message reçu)

79. Despotismes, tyrannies, argent.DECOHERENCE.

80. L’ARGENT

81. CREATION MONETAIRE.

82. Contribution (Reprise)  Publiée sur Alternativeforge Le 12 décembre 2008 à l'occasion de la préparation d'un précédent congrès de 2008 du  PCF

84. DERAILLEMENT ?

85. Devoirs de vacances sur le capital.

86. L’éloge de la raison.

87. POINTS DE REPÈRES

89. Com-prendre

90. FIN D’EMPIRE BOURGEOIS ? Ecrit un 14 juillet.

91. Je ne supporte pas.

91. KANT ET LA REVOLUTION FRANCAISE.

92. La puissance idéologique, économique, militaire, institutionnelle…

93. Les « LUMIÈRES ».

93. La désaffection des Partis, le salariÉ expulsÉ par la machine…

94. ÊTRE ENTENDU-E-S OU NE PAS ÊTRE ENTENDU-E-S, THAT IS THE QUESTION…

95. CASSANDRE, LA CRISE ET LES DOULEURS PARTAGÉES.

96. SUR DEUX OUVRAGES DE CHRISTA WOLF. "LE CIEL DIVISE" ET "CASSANDRE".

97. DE BRETTON WOODS À JACKSON HOLE.

98. PIKETTY. TRÈS BRÈVE CRITIQUE.

99. DE LA REPRÉSENTATION DU RÉEL À LEUR TRANSFORMATION EN SANTÉ

 

101. UnitÉ de l’Économie et de la philosophie et le travail. La numÉrisation, l’algorithmisation, l’automatisation, l’intelligence artificielle, le taylorisme, l’Économie et l’ergologie.

102. l’Économie et l’ergologie.

104. Besoins biologiques de l’espèce humaine.

103. UnitÉ de l’Économie et de la philosophie et travail.

107. DE LA REPRÉSENTATION DU RÉEL À LEUR TRANSFORMATION EN SANTÉ. ne pas sauter un maillon : Hegel.

109. ÊTRE-SOI. CONSCIENCE DE SOI.

109. L’Énigme et la foi naïve. DE La transformation sociale concrÈte.

111. LA MALADIE FAIT PARTIE DU MOUVEMENT,  JUSQU'À UN POINT DE RUPTURE…

113. DIALECTIQUE, génétique, épigénétique, activitÉ, corps animal et social.

114. LA NOTION DE PLUS VALUE EST ESSENTIELLE MAIS INSUFFISANTE POUR SURMONTER LA CRISE FINANCIÈRE ÉCONOMIQUE ET DE CIVILISATION.

116. PHILOSOPHIE. RELIGION. LAÏCITE. MOUVEMENT. COOPÉRATION HUMAINE.

118. DE CONSTANTIN A THEODOSE.

120. CRITIQUE DE PHILIPPE AGHION.

122. ANNEXES.

122. Un texte de MARX contenant cette affirmation : « Voir clair en nous-mêmes » Marx. 1859.

125. schemas CRITIQUES de processus contre le darwinisme DE « LA LUTTE CONCURENTIELLE POUR LA VIE » APPLIQUEE à la société et a l’économie.

I. LA COMPLEXIFICATION ET DANS CETTE COMPLEXIFICATION….

II. LE PARADIGME PHILOSOPHIQUE.

III. 127. CORRESPONDANCE MARX-ENGELS. ENGELS À LAVROV 12 NOVEMBRE 1875

128. ÉPILOGUES :

I.  REPRISE de cohÉrence et d’objectif.

II. Lien organique DE la technique dominant la science et la philosophie dans le système d’accumulation capitaliste.

III. RÉification, handicap des progrÈs humains.

IV. De l’anecdote banale au général essentiel…

136. L’Épilogue, le vrai.

137. CONCLUSION. BIS, TRIS, ETC. REPETITA, c’est le travail de la pédagogie ouvrière.

138. UN FINAL QUI NE FINIT PAS…

I. AVANCEES-REGRESSION ET REGRESSIONS-AVANCEE. Du mythe à la raison.

ii. L’INVENTION HUMAINE, L’ECHANGE A-M-A’ AU PAROXYSME, LE TAYLORISME NUMÉRIQUE ET LE LIEN COUPÉ.

III. Ernst BLOCH. « … Car le nihilisme constitue un danger encore plus considérable… »

IV. Concepts et catégories, objets et sujets. LUTTES SOCIALES.

V. DOMINATION ET EXPLOITATION.

VI. D’un Épuisement à l’autre, d’une poussÉe à l’autre.

VII. Taylorisme de droite et taylorisme de gauche.

VIII. LE 5 DÉCEMBRE 2019.

IX. APRES LE 5. LES SUITES.

X. Mode et ModeS de mouvement de la matière. PHILOSOPHIE.

149-150. SOMMAIRE

Cliquer ci-dessus

ouvrir  : ici

https://pierreassante.fr/dossier/RECUEIL_FEVRIER_2019_L_HUMANITE_ENTRE_DANS_SON_ADOLESCENCE..pdf

 

 

 

 

 

et :

 

Cliquer ci-dessus

LIEN SUR LE RECUEIL « 20 THÈSES »

Et l’alliance économie-ergologie

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

 

 

et : 

Cliquer ci-dessus

LE RECUEIL "Le 5 Décembre"

Le premier article de ce recueil  a été écrit et mis en ligne le jeudi 28 novembre 2019.

LIRE LE RECUEIL

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/12/le-5-decembre-2019.recueil.html

 

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

Les débuts du blog :

http://pierre.assante.over-blog.com/page/119

Partager cet article

Repost0
13 mars 2020 5 13 /03 /mars /2020 10:53

 

Publié une première fois sur ce blog

le 13/03/2020 à 10:53

Lettre de La COMMISSION ECONOMIQUE du PCF :

« La catastrophe... et les moyens de la conjurer ».

 

Cher.e. ami.e, cher.e. camarade,

L’épidémie de coronavirus accélère et catalyse une crise financière, économique, sociale, politique dont la cause fondamentale est la suraccumulation mondiale de capital matériel et financier. L’état d’urgence où se trouvent la France, l’Europe, le monde révèle les limites atteintes par le type de croissance capitaliste et le besoin absolu de s'attaquer à la domination du capital pour s’émanciper de la dictature des marchés financiers et pour imposer une logique radicalement opposée à celle des critères de rentabilité capitaliste.

 Le besoin est grand de la présence du PCF dans les luttes, dans la bataille d'idées et dans les institutions pour mettre à la disposition du mouvement populaire les idées et les propositions ouvrant le chemin d’une alternative révolutionnaire.

Vous trouverez sur le nouveau blog d'Économie et politique, encore en construction, une brève analyse des décisions prises hier par le conseil des gouverneurs de la BCE, (1) et une déclaration mettant en évidence les moyens qu'il faut déployer pour faire face à la crise.(1)

Bien fraternellement,

Le collectif d'animation de la commission économique.

(1) cliquer sur ces 2 liens en bleu pour avoir accès à l'analyse et à la déclaration.

 

LIEN SUR LE RECUEIL « 20 THÈSES »

Et l’alliance économie-ergologie

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

Les débuts du blog :

http://pierre.assante.over-blog.com/page/119

Partager cet article

Repost0
13 mars 2020 5 13 /03 /mars /2020 09:52

 

Chronique économique de Pierre IVORRA du mercredi 11 Mars dans " L'Humanité " :

Aux racines même de la crise

 

Dans la crise financière mondiale qui s’amorce, il est deux attitudes à écarter. D’abord celle qui consiste à considérer que cela ne concerne que les riches, les Bernard Arnault, l’héritière Bettencourt, les Peugeot, les grandes sociétés capitalistes, BNP Paribas, PSA et Renault, les fonds d’investissement internationaux, les BlackRock et autres Vanguard, soit un tout autre univers que celui du commun des mortels ou de la PME du coin. L’autre attitude, toute aussi dangereuse, revient à sonner le rassemblement général afin de voler au secours de nos banques, de nos entreprises en grande difficulté sans leur demander de comptes. Avec l’une et l’autre de ces attitudes on évite de se poser la question essentielle qui peut aider à s’attaquer aux racines mêmes de la crise : Mais pour quelles raisons le système économique et financier international entre-t-il régulièrement dans des crises qui bouleversent les économies et épuisent les peuples ?
Il est une idée simple qui permet de comprendre les raisons de ces déflagrations périodiques : quand la finance va trop bien, qu’elle franchit sommet après sommet alors que la croissance réelle se languit, que les peuples tirent la langue, il faut commencer à s’inquiéter. Le quotidien des affaires « Les Echos » titrait le 30 décembre dernier : « Wall Street finit l’année en fanfare ». Et l’auteur de l’article nous expliquait que trois des indices les plus importants de la place financière américaine, le S&P 500, le Dow Jones et le Nasdaq affichaient « des hausses annuelles de respectivement 29 %, 23 % et 36 %. ». Le lendemain, le même quotidien renchérissait en titrant : « La Bourse de Paris enregistre sa meilleure année depuis 1999. » Notre place financière « a grimpé de plus de 26 % » l’an dernier. » En outre, pour se rouler dans cette débauche financière, spéculer sur les titres, les monnaies, racheter des concurrents, … Les banques et les grandes entreprises se sont massivement endettées. Parallèlement, la plupart des grands instituts économiques mondiaux annonçaient une croissance de l’économie mondiale au ralenti en 2019, autour de 2,5 %, loin des 5 ou 6 % d’il y a peu. En France, dès le mois de janvier 2020, soit avant même l’épidémie du Coronavirus en Chine, la consommation des ménages chutait de 1,1 %.
Une finance qui monte au paradis et un monde du travail rétrogradé au purgatoire, éreinté par des politiques d’austérité, ça n’est pas tenable, fatalement, à un moment donné, cela doit se casser la figure. Le capital et le travail ne sont pas deux mondes totalement étrangers même s’ils sont antagoniques.

LIEN SUR LE RECUEIL « 20 THÈSES »

Et l’alliance économie-ergologie

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

Les débuts du blog :

http://pierre.assante.over-blog.com/page/119

Partager cet article

Repost0
12 mars 2020 4 12 /03 /mars /2020 22:26
LES LUTTES DU JOUR, essentielles.

 

Publié une première fois le 07/03/2020 à 00:22

LES MESURES FINANCIÈRES ANNONCÉES :

Gaspillage de capital, donc de l’accumulation de travail passé, de ressources humaines, ce qui handicape leur mise à disposition d’un meilleur avenir.

Un branlebas de combat est annoncé dès ce mois-ci dans les institutions financières, d’Etat et internationales. 

 

De même que la crise financière et de production s’est "préparée" de longue date, la réparation ne se fera pas d’un coup de pouce. Mais elle est possible et peut déboucher sur du meilleur, du progrès humain.

La crise sanitaire n’a fait que précipiter le mouvement de la crise, qui est en dernière instance et au-delà de la crise de l’humanité dans de multiples secteurs d’activité « matérielle et morale », une crise de suraccumulation-dévalorisation du capital liée au système économique et social, au mode de production et d’échange, le capitalisme mondialisé, numérisé, financiarisé.

Un branlebas de combat est annoncé dès ce mois-ci dans les institutions financières, d’Etat et internationales pour tenter de sortir de la crise financière et de production : réunion de la Commission de l’U.E. sur le thème, réunions des banques centrales, décisions de la FED des USA (Banque fédérale) sur le taux directeur, le refinancement des entreprises.

Tout ce monde s’apprête à mettre un pansement, un emplâtre sur une jambe de bois, sur la plaie, dont l’effet ne peut être  ni immédiat en ni encore moins durable.

Car les distributions se feront sur un usage sur le critère P/C (Profit sur Capital) alors que c’est bien ce critère qui a mené le monde à l’état actuel de crise. Et l’usage d’un autre critère correspondant au développement des besoins sociaux, industrie et services, échanges, production et consommation, s’il se fait, ne pourra obtenir des résultats miracles immédiat. Il faudra pourtant en arriver à répondre à la crise par un critère d’investissement VA/CMF (Valeur Ajoutée sur Capital matériel et financier). (1)

Un tel choix ne peut être que la résultante d’une co