Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2021 2 21 /09 /septembre /2021 20:07

 

GERALD NEVEU. SE RAPPELER.

 

TANDIS QUE

 

Tandis que tombe un jour singulier à cette date je me retourne pour ton visage, pour quelques-uns de tes mouvements de temps translucide et je m’étonne de ces pas imprévus, entrevus plutôt qui sont étoile et qui sont effleurement, tiédeur, chair. L’habitude te montre aimée dans l’alignement des meubles, des rues. L’habitude perd la tête, s’effeuille dans un grand bruit de tempes battantes. Marquée par un ongle, tu t’inscris dans le vent et le retard d’un papier oublié et la force des choses.

Ces instants qui m’émeuvent comme une forme voilée, ces instants qui passent sur fond d’épis, ces instants à corps perdu dans le roulis nuit-jour, une gaucherie leur donne soudain la persistance de tout ce que tu peux faire, qui ne regarde que moi, et pourtant tu t’en vas, quotidienne, et que me reste-t-il, sinon cet alcool au-delà du mensonge.

Gérald Neveu. 1948.

 

 

(Bilan du 28 février 1960)

 

Plus de cheveux

plus de dents (incisives 2 droite)

plus d’argent

plus de femme

plus d’appartement

plus de temps

plus de feu

plus de poids

 

( billet retrouvé dans son portefeuille après sa mort)

 

(Plus de signature)

 

VOIR AUSSI SUR CE BLOG :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/09/pensee-et-matiere.encore.et-capital-et-alienation.html

et 

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

Partager cet article
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 08:39

 

L’état des forces productives n’était pas assez avancé… Dit-on…

 

L’état des forces productives n’était pas assez avancé… Dit-on…

Mais il n’était pas stupide du tout de la part de Marx d’imaginer un processus relativement rapide de construction d’une république sociale rompant avec la république bourgeoise.

Pas plus qu’il n’est stupide de poser la question du blocage de la société et de son effondrement dans la crise de suraccumulation du capital et l’intégration du salariat à l’idéologie libérale.

Pas plus qu’il n’est stupide « d’accorder foi » à la possibilité de transformation-dépassement du capitalisme monopoliste mondialisé numériquement informationnalisé globalement financiarisé (CMMnIgF) dans le processus des mesures développées par les économistes communistes dans la revue « Economie et politique » et les hypothèses avancées, au double sens du mot, par Paul Boccara et « son école ».

La transformation quantitative du CMMnIgF se déroule à une allure fulgurante et l’évolution comme l’involution visibles du système et sa manifestation concrète, objective et subjective ne ralentit pas, visiblement,  son processus.

Ces considérations ne règlent en rien les tâches du moment, le contenu des luttes protestataires, de la campagne des communistes, du processus de l’analyse du processus de la société. Mais sont des questions à l’ordre du jour de ces processus.

Lorsque les bourgeoisies et le capital monopoliste en crise lancent les classes ouvrières les unes contre les autres dans la première guerre mondiale, la donne change. De la république sociale issue des sociétés capitalistes avancées, Lénine et les Bolcheviques passent à celle de la société soviétique, la guerre civile et la NEP, la construction du socialisme dans un seul et immense pays, et le bonapartisme stalinien d’après révolution ; rien n’était écrit d’avance et rien ne pouvait par principe empêcher initialement, définitivement et irréversiblement une nouvelle évolution révolutionnaire de la société soviétique dans la guerre de concurrence économique et politique entre « les deux systèmes ». On connait relativement, un peu, et c’est une question à approfondir, ce qui a pesé dans l’évolution des forces productives pour « empêcher » cette évolution. Certes, les critiques sur les limites du système soviétique sont fondées pour rechercher de nouvelles voies n'aboutissant pas à un échec interne et externe.

Mais plus avant, à travers « la guerre civile en France », la Commune de paris, le mouvement communaliste et son massacre systématique par la bourgeoise, Marx, a à la fois assoupli et radicalisé sa vision de la transformation sociale qualitative.

Il me semble que nous nous n’en sommes qu’à des balbutiements collectifs d’une nouvelle réflexion de ce type, sinon de la part d’une « pointe avancée » du mouvement social se confrontant à la réalité du capital, sa nouvelle crise généralisée, systémique, et la crise de civilisation, de croissance non maitrisée de l’humanité sous la coupe des lois du capital.

Pierre Assante. 18/09/2021 08:12:17.

 

Voir aussi : CRISE DU CAPITALISME ET CRISE DE CIVILISATION.

 

Partager cet article
17 septembre 2021 5 17 /09 /septembre /2021 08:32
MON EXEMPLAIRE. 1960. Page 161.

 

 

 

« J’entends j’entends ».  

 

 

Une partie du poème d’Aragon extrait de « Les Poètes ». 1960.

 

et 

Pages 161-163, le poème

Pages à remettre à l'endroit ..... 

https://pierreassante.fr/dossier/J_ENTENDS_J_ENDENDS._ARAGON_1960.pdf

 

 

 

Tout est dit.

 

 

 

 

J’entends j’entends le monde est là

Il passe des gens sur la route

Plus que mon cœur je les écoute

Le monde est mal fait mon cœur las…

…..

J’en ai tant vu qui s’en allèrent

Ils ne demandaient que du feu

Ils se contentaient de si peu

Ils avaient si peu de colère

 

J’entends leurs pas j’entends leurs voix

Qui disent des choses banales

Comme on en lit sur le journal

Comme on en dit le soir chez soi

........

Les choses vont comme elles vont

De temps en temps la terre tremble

Le malheur au malheur ressemble

Il est profond profond profond

 

Vous voudriez au ciel bleu croire

Je le connais ce sentiment

J’y crois aussi moi par moments

Comme l’alouette au miroir

 

J’y crois parfois je vous l’avoue

A n’en pas croire mes oreilles

Ah je suis bien votre pareil

Ah je suis bien pareil à vous

 

A vous comme les grains de sable

Comme le sang toujours versé

Comme les doigts toujours blessés

Ah je suis bien votre semblable

 

J’aurais tant voulu vous aider

Vous qui semblez autres moi-même

Mais les mots qu’au vent noir je sème

Qui sait si vous les entendez

 

Tout se perd et rien ne vous touche

Ni mes paroles ni mes mains

Et vous passez votre chemin

Sans savoir que ce que dit ma bouche

 

Votre enfer est pourtant le mien

Nous vivons sous le même règne

Et lorsque vous saignez je saigne

Et je meurs dans vos mêmes liens

 

Quelle heure est-il quel temps fait-il

J’aurais tant aimé cependant

Gagner pour vous pour moi perdant

Avoir été peut-être utile

 

C’est un rêve modeste et fou

Il aurait mieux valu le taire

Vous me mettrez avec en terre

Comme une étoile au fond d’un trou

 

VOIR AUSSI SUR CE BLOG :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

Partager cet article
16 septembre 2021 4 16 /09 /septembre /2021 08:32

 

crise du capitalisme et crise de civilisation.

La crise du capitalisme a accéléré la mondialisation du capitalisme.

Elle a eu un double effet et but en unité :

La réorganisation mondiale du capital, de la production et de ses moyens, du marché du travail.

La réponse à la montée du mouvement ouvrier et social ici et dans le monde : en caricaturant, réponse du même type que la désindustrialisation de Paris et de l’expulsion des la classe ouvrière « hors des murs » dans la phase de développement du capitalisme du XXème siècle en France.

Si « l’élite » intellectuelle a pris conscience de la crise du capital dès les années 1970 (1), ce n’est qu’aujourd’hui qu’elle devient évidente pour la masse de la population.

Et que la contradiction entre cette évidence et le rejet, relatif mais réel,  momentané du projet communiste, s’approfondit.

Avec le recul, il semble évident, mais c’est à discuter, que le mouvement  ouvrier national n’avait pas les qualités pour répondre à cette fuite en avant du capital et ses conséquences pour le Parti, le pays et le monde. De  ce manque de qualité, fait partie l’inorganisation internationale du mouvement ouvrier, pour de multiples raisons à analyser de même.

L’état « physique et moral» de la société capitaliste et de sa crise est reposé drastiquement et de façon saisissante aujourd’hui. Saisissante pour la société toute entière et saisissante pour le militant en tant qu’ingénieur de la transformation sociale. Et repose plus que jamais la question de l’unité de la « protestation » et de la gestion, unité bien mise à mal par le souverainisme « de gauche » et évidemment par le nationalisme face aux besoins d’Europe, de coopération, de coordination et de cohérence des zones mondiales de développement.

Evidemment,  coopération, coordination et cohérence mondiale passe par celles des cités, des régions, des nations en tant qu’entités constituées et en mouvement-transformation encore non qualitative mais en accumulation.

Un autre rôle de la BCE mis en avant par les économistes communiste, dans les propositions de « nouvelle gestion » des entités humaine, politiques et sociales en unité, de l’entreprise locale à la production et consommation globale, tout en soulignant les mesures déjà prises par le capital pour soutenir sa survie donc celle des producteurs qui lui sont indispensables, et du marché  ̶  relative aux besoins du cycle d’accumulation du capital en crise  ̶ , illustre tout à fait les besoins essentiels de transformation et de dépassement du système.

Comment passer de la conscience relative de la crise à la lutte pour dépasser le système, est une question qui interroge les mesures concrètes comme les mentalités héritées du système.

Paul Boccara, pionnier de l'analyse et des propositions de transformation du capitalisme, dans son état actuel et son mouvement actuel a affirmé la nécessite d’une autre civilisation ("Pour une nouvelle civilisation", Paul Boccara, 2016), ne séparant pas crise du capitalisme et crise de civilisation.

Pierre Assante. 16/09/2021 07:51:52.

(1) Lire le dernier chapitre de « Etude sur le capitalisme monopoliste d’Etat sa crise et son issue », 1973, Paul Boccara, article de Juillet 1972,  en particulier à partir de la page 394. « En novembre 1971, le président de la république française, Georges Pompidou, évoquant dans un discours à l’UNESCO la « société désaccordée et mise en cause » [1968, entre autre, et pas seulement, était encore proche], prétendait : « la question à mon sens, n’est ni économique ni politique. Elle est morale et métaphysique ». On entend encore cela, mais moins « clairement ».

En ce sens, Pompidou  dichotomisait « corps et pensée », idées et état physique de la société, comme le fait toute pensée idéaliste.

Plus loin, dans ce chapitre : « La plus courante des explications, celle dont font état  les gens au pouvoir, que ce soit en France ou ailleurs, consiste à parler de crise de civilisation (…). Les communistes disent qu’il ne s’agit pas de crise de civilisation mais tout simplement  de crise du capitalisme… On aurait tort de prendre à la légère cette affirmation communiste puisqu’elle rencontre de plus en plus d’écho. L’église catholique romaine vient de condamner le capitalisme ». L’opinion économique et financière du 17 juin 1971.

VOIR AUSSI SUR CE BLOG :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

Partager cet article
11 septembre 2021 6 11 /09 /septembre /2021 07:36

PENSÉE ET MATIÈRE. ENCORE. ET CAPITAL et ALIÉNATION.

 

Alors que la connaissance de l’univers, de l’infiniment petit à l’infiniment grand et le lien et l’unité entre ces deux « dimensions » ont progressé sur un plan strictement scientifique, la pensée matérialiste a dramatiquement reculé.

Ce recul va de pair avec le caractère grossier du matérialisme diffusé institutionnellement. Le caractère avancé d’un matérialisme intégrant le rôle des idées, de la pensée dans le processus matériel de l‘humanité est à « relancer ».

La pointe avancée d’un matérialisme intégrant le rôle de la pensée se trouve abordé dans les manuscrits de 1848 dans la formule résumant une longue observation et réflexion anthropologique et philosophique « de jeunesse » de Marx qui a permis et abouti à son analyse et critique de l’économie politique dominante encore aujourd’hui, celle de la société de production et d’échange dont le développement est basé sur le cycle d’accumulation Argent-Marchandise-Argent. Cycle aboutissant à la suraccumulation-dévalorisation du capital, son blocage social de la satisfaction des besoins humains et de leur processus, la crise structurelle et systémique « matérielle et morale », ses effets au quotidien et au futur.

La formule en question est celle-ci : « l’homme est la conscience de la nature sur elle-même ». Evidemment il s’agit là d’un processus examiné sur le plan historique, Marx résonnant à l’aide de la « méthode dialectique matérialiste » basé sur l’opposition des forces contraires, leur identité et leur unité, les transformations qualitatives qui en résultent ou pas, leur non-linéarité processuelle et leur réalité aléatoire, mais aussi leur causalité.

En travaillant sur cette notion de conscience de la nature sur elle-même, j’ai essayé de la relier avec le processus de complexification-transformation continu et discret (par bonds micros et macros) en unité. Ce n’est qu’une prolongation d’exposé de ce qui habitait Marx  génialement et avec anticipation sur la conscience humaine historique, dans son dépassement de la tradition religieuse et l’aliénation qu’elle contient et qui cloue l’homme au sol et au pouvoir extérieur au lieu de le libérer dans l’espace universel. Aliénation  -à l’instar et produit par-  de la vente de la force de travail, aliénation du corps et de la pensée, de ses actes et produits « finaux » des actes, du mouvement du corps en unité –le « corps-soi » selon la formule d’Yves  Schwartz –, la pensée étant un mouvement du corps et de la société dont le corps est partie organique.

C’est la raison pour laquelle dans les 3 recueils des années précédentes, j’ai mêlé actualité militante à réflexion anthropologique et philosophique (1). Il ne s’agit pas de complément d’âme à l'envers, mais d’unité propre des travaux humains, travaux au sens large d’activité, au sens des recherches d’Yves Schwartz, et dans laquelle le travail productif, industrieux au sens strict est aussi partie organique.

Concevoir la pensée comme un «esprit » agissant indépendamment de la matière est une tare de la pensée aliénant les capacités de développement de l’homme et de la société humaine et issu de la domination marchande. Ce qui pose cette tare à son paroxysme dans le capitalisme monopoliste mondialisé numériquement informationnalisé globalement financiarisé, son mouvement, ses institutions, ses destructions systémiques déstructurantes : de domination de la société humaine. Mais ne pas relier la matérialité de la pensée à son effet sur la matière c’est nier son rôle dans le processus de transformation-complexification de l’humanité et de la nature sur elle-même.

Aucun phénomène matériel n’est isolé ni par la distance ni par le temps, mais il n’y a pas d’effet non matériel de la pensée - qui est matérielle - sur la matière.

La connaissance procède de l’expérience et de l’expérimentation, accumulée et remise en service en permanence dans l’accumulation continue et discrète en unité.

Dixi et salvavi animam meam.

Pierre Assante. 11/09/2021 07:01:13.

(1) Pour moi, je place en lien direct cette réflexion et, par exemple mon intervention dans l’AG de section du PCF du 10.09.21. sur la « Campagne sur la Sécurité-Emploi-Formation-Revenu » et les « Conférences régionales pour l’Emploi, la Formation, et la transformation Productive ».

 

VOIR AUSSI SUR CE BLOG :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

Partager cet article
10 septembre 2021 5 10 /09 /septembre /2021 11:47

 

STATISTIQUES BLOG AOÛT 2021

 

 

STATISTIQUES BLOG pour AOÛT 2021

440 Visiteurs uniques

667 Pages vues

1,519 Vues / Visiteur

Total depuis la création

92 764 Visiteurs uniques

173 964 Pages vues

1,875 Vues / Visiteur

 

 

   Pages les plus visitées en Août 2021 :

 

URL

Pages vues

2

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

65

3

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/08/mot-d-ordre.html

32

4

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/08/dialectique-et-pratique-du-militant-et-du-citoyen-en-deux-mots.html

24

5

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/08/universite-d-ete-du-pcf.a-doube-sens.pas-a-sens-unique.html

17

6

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/08/universite-d-ete-du-pcf-27-29/8/2021.atelier-des-conferences-regionales-pour-l-emploi-la-formation-et-la-transformation-productives

16

7

http://pierre-assante.over-blog.com/article-on-verra-que-le-monde-nourrit-depuis-longtemps-le-reve-d-une-chose-dont-il-lui-suffit-maintenant-de-88859705.html

15

8

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/08/4-aout-1789-la-nuit-du-nouveau-monde-par-florent-le-du.html

15

9

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/08/securite.html

15

10

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/08/lettres-sur-la-beaute.4-articles-anciens.html

12

 

VOIR, "LA CONDITION (et « l’explication ») DE L’INVENTION HUMAINE"

l’autocréation de la nature et l’autocréation de l’homme par lui-même sur ce lien :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/07/la-condition-de-l-invention-humaine.html

Partager cet article
9 septembre 2021 4 09 /09 /septembre /2021 08:41

MIROIRS.

L’immigration contrainte, refuge illusoire mais incontournable contre la misère et la guerre – de même que la condition féminine en progression-régression  ̶   et l’ampleur des camps et leur inhumanité sont un miroir de la déstructuration capitaliste de la société humaine.

Autre miroir, la non-compréhension de la valeur de la force de travail, de son historicité et de sa relativité, de sa signification : cela montre à quel point il y a coupure-opposition négative entre la production réelle et sa perception et l’organisation du travail taylorienne et ses formes actuelles, numérisées, algorithmisées, mondialisées,  de l’échange A-M-A’ ses contradictions antagonistiques et ses excroissances parasites en expansion exponentielle et socialement paralysantes.

09/09/2021 08:27

VOIR AUSSI SUR CE BLOG :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

Partager cet article
8 septembre 2021 3 08 /09 /septembre /2021 14:14

3 CONDITIONS. EFFORT DU DIFFICILE.

Une création inimaginable commence par une création imaginée.

 

Il existe 3 conditions pour répondre à l’autodestruction de l’humanité par elle-même, autodestruction en cours, par régression et élimination relative ou absolue de population et de ressources vitales à la population, conjointes. Ce « en cours » est relativement lent, mais ne peut que s’accélérer exponentiellement dans des conditions actuelles non modifiées et sans la guérison de la maladie sociale d’une croissance nécessaire mais non régulée, non maitrisée à l’instar d’un enfant ou un adolescent en grande difficulté mais sans soins, la croissance capitaliste et ses limites structurelles.

 

1) sortie radicale et progressive du système du profit capitaliste Profit/Capital qui élimine toute possibilité d’accumuler les richesses nécessaires à une humanité et une planète en état de santé commune : la croissance sans régulation et sans soins et les limites objectives du système ; sortie que d’aucun ont appelé le communisme, mais le terme importe peu, c’est le contenu qui importe, le développement de la personne, des entités humaines, dans le développement de la société.

 

2) produire massivement l’énergie nécessaire sans laquelle on ne peut réparer les dégâts accumulés et encore moins redémarrer un développement en état de santé : un déséquilibre relatif et consciemment mesuré, assurant le mouvement et le processus-développement-complexification du mouvement, à l’instar de tout mouvement qui peut se perpétuer. Par exemple une énergie nucléaire non carbonée et produisant le moins de déchets nocifs possible, la fusion. Ou toute autre énergie biologique issue d’une agriculture révolutionnaire : à la fois productive et écologique.

 

3) faire l’effort du difficile sans lequel rien ne peut être créé ni n’a été créé par l’homme. Le difficile dans le domaine conjoint et uni du « physique et du mental », du « matériel et moral », en unité organique et dialectique (de la nature, de la société et de la pensée, le mouvement social et mental). Dans cet effort global sont inclus celui du développement d’une pensée dialectique en opposition à une pensée aristotélicienne de la non-contradiction, et  celui d’une économie nouvelle et d’une ergologique progressiste (étude scientifique pluridisciplinaire du travail et de l'activité humaine);  économie et ergologie qui dépendent en relation mutuelle du développement de la pensée dialectique.

 

Une création inimaginable commence par une création imaginée.

 

Pierre Assante. 08/09/2021 13:24:22.

 

VOIR AUSSI SUR CE BLOG :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

 

Partager cet article
31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 06:47

 

EN DEUX MOTS

Dialectique et Pratique du militant

et du citoyen 

 

Marx a reconnu user de la « méthode dialectique » pour analyser le mouvement et le processus de la société capitaliste.

Pour Marx, la méthode dialectique est issue de l’effort de comprendre la matière elle-même en tant que réalité dans laquelle l’homme existe, vit, et en tant que catégorie philosophique (1).

La méthode dialectique, sa construction et son processus continu et discret (par sauts) n’est réservée ni à Marx, ni à une entité politique organisée, ni à qui que ce soit, elle appartient à toute l’humanité.

Parmi les leviers pour prendre le pouvoir sur l’argent, c’est-à-dire assurer le développement-complexification des subsistances « matérielles et morales » nécessaires à l’humanité, il y a les Conférences régionales pour  l’emploi, la formation et la transformation productive : le projet, l’élaboration, le fonctionnement de ces conférences appelle un usage de la dialectique, qu’elle se nomme ou non. Il n’y a pas création ni de mise en œuvre mécanique de quoi que ce soit qui soit un progrès humain durable, viable. D’autant que ces conférences, activité particulière, ne peuvent que fonctionner dialectiquement en rapport avec l’ensemble des activités particulières constituant l’activité générale de l’homme, de l’humanité.

De même que l’enseignement de l’économie politique, dans le parti et dans la société devraient progresser et sortir de leur préhistoire, l’enseignement des méthodes de pensée, de leur évolution, de leur diversité et de leur rassemblement sur des objectifs de survie et de développement de l’humanité, doit progresser.

Si l’enseignement ne doit pas prendre le pas sur les objectifs et leur réalisation, mais les accompagner en aller-retour dialectique, l’enseignement de la dialectique comme de l’économie politique sont légitimes et nécessaires dans la formation politique d’un parti de transformation en santé.

Légitimes, nécessaires, mais négligés.

Que deviennent par exemple les 9 leçons d’Anthroponomie ? Il en est de même de l’Analyse pluridisciplinaire des situations de travail, qui comme la dialectique dont elle découle peut être la pire et la meilleure des choses : utilisée par le patronat pour l’exploitation du salariat ou par le mouvement social progressiste pour une transformation-dépassement d’un mode de production et d’échange malade par obsolescence. Ceci comme toute création humaine.

Ceci dit, non pour discréditer ce qui se fait, tout ce qui se fait, mais pour aider en santé ce qui se fait en ayant en tête le meilleur outil de réflexion possible et en processus.

Coller une afficher du Parti, diffuser et expliquer un tract, se réunir politiquement dans son entreprise et son quartier, agir et manifester dans la rue et les institutions, élaborer de nouveaux critères de gestion tel "VA/CMF" (Valeur ajoutée/Capital Matériel et Financier) se libérant progressivement de la dictature du profit "P/C" (Profit/Capital), aider la jeunesse et s’en instruire, recevoir et transmettre.… sont des tâches toutes « nobles » et dialectiquement complémentaires.

Pourquoi pas un atelier "Méthode dialectique" à la prochaine université du PCF et user de la dialectique dans la campagne de Fabien Roussel pour mieux élaborer et comprendre le programme ? Sans exagérer ni minimiser les effets immédiats.

Pierre Assante. 31/08/2021 06:26:17.

(1) POST SCRIPTUM. La pensée a besoin d’un large panorama de perceptions et d’expériences ; et de construction de cohérence processuelle. Notre sensation de croissance de l’univers et de condensation organique de ses éléments et de leurs liens est de plus en plus confortée par les sciences ; rejoignant ainsi la philosophie antique du devenir, en opposition à la philosophie éléate. Finalement cette philosophie antique, nous n’en sommes pas fondamentalement sortis et nous n’en sortirons sans doute que dans une transformation qualitative de la pensée ou forces productive et usage de la dialectique mentale seront en phase évolutive conjointe : en dissymétrie spatio-temporelle viable et vivable. 31/08/2021 12:04:08

VOIR AUSSI SUR CE BLOG :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

 

Partager cet article
30 août 2021 1 30 /08 /août /2021 09:09

 

 

UNIVERSITE D'ETE du PCF 27-29/8/2021

 

 

Atelier "Des conférences régionales pour l'emploi, la formation, et la transformation productives" avec Muriel Ternant élue régionale PCF Belfort, Denis Durand Commission Economique PCF, Frédéric Mellier élu régional Gironde.

 

Avec FABIEN ROUSSEL

 

LIRE, "7 leviers pour prendre le pouvoir sur l'argent", Denis DURAND :

http://pierre-assante.over-blog.com/2017/07/une-bonne-page-de-sept-leviers-pour-prendre-le-pouvoir-sur-l-argent-editions-du-croquant.denis-durand.html

 

Pour tous les ateliers et programme tenus : https://d3n8a8pro7vhmx.cloudfront.net/pcf/mailings/2101/attachments/original/document_ue_programme2021_4.pdf?1629975073

 

Sur Facebook Pierre Assante, d’autres infos. sur l’UNIVERSITE d’ETE du PCF :

https://www.facebook.com/profile.php?id=100009951677785

 

 

Un libre commentaire du blogueur "à côté ou complémentaire au sujet":

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/08/universite-d-ete-du-pcf.a-doube-sens.pas-a-sens-unique.html

 

 

 

La photo : lors de l'intervention de Fabien ROUSSEL, secrétaire national du PCF, candidat aux présidentielles de 2022.

 

**********

 

VOIR AUSSI SUR CE BLOG :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

 

 

Partager cet article
28 août 2021 6 28 /08 /août /2021 17:47

 

UNIVERSITE D’ETE DU PCF.

"A DOUBE SENS. PAS A SENS UNIQUE".

Réflexion personnelle en forme d'intervention dans un débat.

 

Ce matin,  Frédéric Mellier, élu régional, PCF Gironde, Muriel Ternant élue régionale, PCF Belfort, Denis Durand, Commission économique du PCF, développaient, à l’occasion de l’université d’été du PCF, chacun  avec son expérience, le rôle des Conférences Régionales pour l’Emploi, la Formation et la transformation productive dans un processus de transformation sociale radicale et progressive.

Denis Durand nous proposait d’imaginer, sous une forme nouvelle, les « sept leviers permettant de prendre le pouvoir sur l’argent », leur mise en œuvre et les nouvelles possibilités de mise en œuvre. Le tableau dressé par lui a été d’une grande clarté de compréhension, plus qu’on ne peut le dire dans ces quelques mots. Ce serait bien que nous en ayons l’enregistrement, puisque la compréhension du monde contribue au développement de la lutte des classes en fonction des transformations des forces productives.

Cela me faisait penser à ceci : Gai, Latil, Clap, Perrin (Membre du Comité Fédéral du PCF), Biancheri (Secrétaire Général CGT 13 de la métallurgie)..., voilà quelques noms d’ouvriers communistes des Moteurs Baudoin. Magnifiques organisateurs des luttes et de la compréhension du monde. Dans les années 1970 ils ont pris en pleine face une transformation inouïe des forces productives. « D’artisans » ultra-qualifiés de l’industrie capable de construire "de leurs mains" les prototypes de moteurs marins, ils sont devenus "surveillants" selon leurs propres termes, des machines automatisées usant des « disquettes » mises au point par les ingénieurs. Dans le même temps, l’unité ouvrière des ingénieurs et des ouvriers « de main-d’œuvre » ne se constituait pas parce que la culture ouvrière antécédente issue de l’industrie mécanique au sens strict ne le permettait pas.

Secrétaire de section du PCF de 1964 à 1975, j’ai connu avec et grâce à eux ces transformations des forces productives et la difficulté des ouvriers et de moi-même « d’adapter » les luttes aux transformations des forces productives.

Le développement de la lutte des classes en fonction des transformations des forces productives contribue à la compréhension du monde.

Et la compréhension du monde contribue au développement de la lutte des classes en fonction des transformations des forces productives.

Lapalissade ? Certes, mais pas pour tout le monde, pas pour qui pose de façon unilatérale lutte des classes ou compréhension du monde.

Dans la compréhension du monde entre « l’épistémologie ("Etudes des textes") ouvrière » et l’épistémologie de la recherche « savante » et dans « l’épistémologie ouvrière » et l’épistémologie de la recherche « savante » entre la compréhension du monde. Rapport dialectique qu’on ne peut ignorer sans dommage pour l’action.

La réflexion sur « mode de production et mode de pensée » entre dans l’épistémologie ouvrière et l’épistémologie « savante » qui constituent en unité l’accumulation de l’expérience et de la connaissance sociales  et leur usage à double sens, du savoir à l’action et de l’action au savoir, en unité de fonction de même.

La transformation des forces productives n’a pu se faire sans le développement de la mondialisation capitaliste et la mondialisation capitaliste sans la transformation des forces productives. C’est un même mouvement de la société humaine.

C’est dans la même période qui a vu la disparition de la parité Or-Dollar, la trilatérale, la réorganisation mondialisée capitaliste du travail donc de la main d’œuvre ouvrière « non qualifiée », qualifiée, très qualifiée, du manœuvre à l’ingénieur de production.

Hier se tenait la réunion annuelle –cette fois à distance- de Jackson Hole des dirigeants des banques centrales (en l'absence de la directrice de la BCE et de la Banque du Royaume Uni, semble-t-il). Autour des propositions de Powell, de  la FED s'organisait la suite de la domination du capital, du profit capitaliste, de sa confiscation mortifère, des palliatifs, taux directeurs, inflation, "recalibrage" d'achat d'actifs, et des solutions impossibles à réformer le système par lui-même.

Le tableau qui se présente à nous aujourd’hui, nous avons la capacité de le comprendre et la capacité d’agir en fonction. C’est une tâche d’aujourd’hui du PCF, compréhension du monde et lutte des classes, dans leurs réalités respective du XXIème siècle, et la réduction de la classe dominante à une poignée de décideurs de l’usage du capital et de la productivité du capital en crise systémique de suraccumulation-dévalorisation entraînant la société dans sa chute. Mais pas inévitablement évidemment, la lutte des classes, la transformation révolutionnaire des forces productives  étant la réponse à la crise du capital et de la société humaine.

Pierre Assante.28/08/2021 17:11:25.

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

Partager cet article
26 août 2021 4 26 /08 /août /2021 09:25

Copie de 100 1686Article publié une première fois le 16/11/2011, 18:13

 

"L'idéalisme intelligent est plus proche du matérialisme intelligent que ne l'est le matérialisme stupide"

(Lénine cité par Ernst Bloch dans "L'Athéisme dans le Christianisme", Editions allemande 1968, Gallimard 1978, page 324.

 

"On verra que le monde nourrit depuis longtemps le rêve d'une chose dont il lui suffit maintenant de prendre conscience pour la posséder réellement"

Marx, lettre à Ruge, 1843, cité par Ernst Bloch dans "L'Athéisme dans le Christianisme", page 327.

Bloch E Athe Chris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ernst Bloch dans "L'Athéisme dans le Christianisme", page 299

 

Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

et

25 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

Partager cet article
26 août 2021 4 26 /08 /août /2021 08:03

 

MOT D’ORDRE

 

« Dorénavant ce sera comme auparavant ».

Voilà ce qu’on trouve sur le site du ministère de l’économie et des finances,

ET DE LA RELANCE : 

https://www.economie.gouv.fr/facileco/karl-marx

Réponse ?

 

Le texte du ministère

à ce jour : 

 

Karl Marx

Karl Marx (1818-1883) est le père de la théorie marxiste. Sa pensée combine les idées économiques des classiques anglais, notamment de Ricardo, les idées politiques des socialistes français et les idées philosophiques allemandes, notamment celle de Fichte et Hegel. Il donne une interprétation politique à l’analyse économique de Ricardo divisant la société en classes sociales.

Les deux principales, le prolétariat et la bourgeoisie ont des intérêts antagonistes. Les ouvriers (le prolétariat) vendent leur force de travail, seule source de valeur, aux capitalistes (les propriétaires du capital des entreprises). Mais les travailleurs sont exploités car ils sont payés à vil prix, c’est-à-dire à « la valeur des objets de première nécessité qu’il faut pour produire, développer, conserver et perpétuer la force de travail ». Or par sa force de travail, l’ouvrier crée plus de valeur que ce pour quoi elle est payée.

Le capitaliste confisque une « plus-value » au prolétaire. Cette plus-value est donc, au sens marxiste, du travail qui n’a pas été payé à l’ouvrier. Marx prend l’exemple d’un ouvrier fileur. Pour renouveler sa force de travail, il a besoin de trois shillings, soit six heures de travail. Mais pour ce salaire, il travaille 12 heures. Le fileur travaille donc pendant six heures sans être rémunéré pour cela. Quant à l’État, c’est l’instrument de domination d’une classe sur l’autre. Mais le capitalisme finira par disparaître au terme d’une lutte entre ces classes.

Mis en œuvre dans de nombreux pays, en Europe de l’Est et en Chine notamment, le marxisme a systématiquement engendré un totalitarisme politique et s’est soldé par un échec économique général. Les régimes dits communistes se sont pour la plupart effondrés ou ont fini par se convertir à l’économie de marché. Ils ont seulement sauvé les apparences en gardant officiellement l’étiquette communiste.

********

Voir aussi sur ce blog :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

 

 

Partager cet article
22 août 2021 7 22 /08 /août /2021 06:51

ABSENCE

Si nous oublions un être humain nous les oublions tous.

Ainsi notre rapport aux autres et à nous-mêmes est une absence.

Dans une grève du nettoyage c’est l’accumulation de la saleté qui est visible et on oublie qui entretient la propreté, et comment. Reste le pourquoi.

Je parle d’expérience de T.O.S. (personnel Technique Ouvrier et de Service d’un Lycée), TOS moi-même et délégué syndical TOS local pendant 30 ans (situation choisie et assumée) et 10 ans de plus délégué national de ces personnels.

Oublier un être humain, c’est aussi le considérer comme un coût.

La cybernétique et l’organisation du travail de loin considère un être humain comme un coût.

Mais la cybernétique n’est pas neutre, elle obéit au système de production et d’échange pour lequel le cycle d’accumulation A-M-A’ (Argent-Marchandise-Argent’) considère l’humain comme un outil à économiser.

Cela conduit à la suraccumulation du capital et sa crise actuelle.

J’ai été surpris qu’un homme comme Basaglia, psychiatre italien qui a tenté de révolutionner le rapport aux « fous » et leurs soins, que j’admire profondément, cite les personnels des médecins aux administratifs et s’arrête ces derniers. Pas d’entretien ? J’ai peut-être mal lu et en tout cas je ne lui en tiens aucun grief évidemment.

En même temps je ne peux pas ne pas mettre en relation les concepts d’écrasement de l’individu développés par Basaglia ou Foucault avec les protestations anti-obligation de vaccin actuelles. Une aspiration à la décision et l’initiative de la personne dans la gestion de la société et de soi-même ne commence jamais en général par ceux qui souffrent le plus de la répression institutionnelle, mais par ceux qui sont plus ou moins « privilégiés moyens » du système et l’oublient.

La pression répressive institutionnelle s’exerce avant tout dans le travail et sur les salariés en bas d’échelle, femmes et hommes (1), et sur les « représentants » des salariés. Elle est d’autant moins visible que la vente-achat de la force de travail est une norme bien établie dans nos têtes ! La pression sur le travail est une norme dans cette norme.

En oubliant la lutte de classe on oublie tous les êtres humains. Basaglia ne l’oubliait pas. Un délégué syndical peut parfois l’oublier…

Se toucher peut, peut-être, briser l’absence.

Pierre Assante. 22/08/2021 06:29:14.

POST CRIPTUM SUR domination masculine et domination de classe.

Certes les femmes sont victimes d’une double exploitation.

Certes,  il est nécessaire de distinguer domination masculine de la domination de classe, mais non de les séparer. L’usage de soi par l’autre ne peut être compris et  dépassé en santé de la personne et de la société sans que soit compris le processus historique à très long terme, passé et hypothétiquement à venir, des forces productives et des modes de production. La domination a joué un rôle, a eu une fonction de vie et de survie dans le règne animal. L’humanisation est un processus de dépassement du règne animal dans le processus de l’organisation sociale, du travail et de la pensée, et de justice, et de la conscience en processus infini qui en découlent.

Il ne s’agit pas de gommer les différences entre les êtres humain, ni leur transformation-évolution-complexification dans leur autocréation continue et discrète. Il ne s’agit pas non plus d’un problème strictement moral, même si la question morale en fait partie.

Matriarcat et patriarcat ont correspondu à des modes de production dans des conditions historiques des forces productives. En ce sens domination masculine et domination de classe entrent bien dans une réflexion-soin sur "mode de production et mode de pensée", ce qui demande un long développement ultérieur et antérieur (1).

23/08/2021 05:36:33.

(1) Du blogueur : « L’amor e pas mai » ou "retour" du matriarcat », ou « Division sexiste du travail », essais, 2004.

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

Partager cet article
21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 11:36

 

UNITÉ DE DÉVELOPPEMENT ET DÉVELOPPEMENTS INÉGAUX. La baisse tendancielle d’intÉrÊt psychologique

La baisse tendancielle d’intérêt psychologique et la suraccumulation-dévalorisation de la connectivité entre humains sont un même phénomène, un même mouvement, dans le rapport antagonique développement-profit.

 

Henri Lefebvre développe, dans « Métaphilosophie », une vision de l’homme « quotidien », « mimétique », « poïétique ».

Le développement de l’homme est le développement du rapport entre ces trois qualités.

Lucien Sève analyse, dans « Marxisme et théorie de la personnalité », le rapport entre baisse tendancielle du taux d’intérêt du capital et baisse tendancielle du taux d’intérêt psychologique de l’activité physique-mentale en unité.

Yves Schwartz formule la critique de la critique de Lucien Sève en poussant en avant l’expérimentation et l’observation de l'activité humaine, en particulier dans le travail, stricto sensu, dans la vente-achat de la force de travail et toutes les activités de toutes sortes à la « périphérie » en rapport avec un « centre »,  sous domination de l’activité dominante réglée par les « lois » économiques du capital et leurs effets multiples dans la production des biens matériels et moraux nécessaires à la vie humaine ; et dans les activités parasitaires « centrale » et « périphériques » en croissance exponentielle et au paroxysme, à l’instar de la productivité parasitaire du capital dans la croissance de la productivité générale. Il démontre l’inséparabilité du travail concret et du travail abstrait dans l’activité humaine, et en même temps la contradiction antagonique qui les habite dans le système capitaliste, la société marchande et de droit qui se dissout dans l’aggravation des rapports inégaux de production et d’appropriation privée de la révolution scientifique et technique, ses capacités de croissance exponentielle et ses incapacités de les mettre en valeur, au sens concret du terme, et en valeur sociale dans le développement-complexification de l’évolution processuelle nécessaire des besoins humains

La croissance quantitative de la connectivité entre humains va de pair avec la décroissance de la cohérence de la connectivité entre humain. Elle est un même mouvement que celui de la parcellisation « matérielle et morale » exponentielle des actes humains dans la division exponentielle du travail dans la vente-achat de la force de travail, dissolution de sa synthèse et de sa cohérence

La baisse tendancielle d’intérêt psychologique et la suraccumulation-dévalorisation de la connectivité entre humains sont un même phénomène, un même mouvement, dans le rapport antagonique développement-profit. Cela vaut pour et entre les « couches populaires relatives» en croissance absolue  comme pour les « couches savantes » en décroissance relative. « Pauvres » et « riches » sont frappés de la même maladie sociale, malgré leur différence de condition concrète et de perçu, de réalité subjective  de leur réalité respective concrète dans la réalité commune.

Il ne peut y avoir de remède économique  à la crise de croissance de l’humanité  sans remède conjoint à la baisse tendancielle du taux d’intérêt psychologique et il ne peut y avoir remède à la baisse du taux d’intérêt psychologique sans dépassement de la vente-achat de la force de travail, sans rétablissement du lien-cohérence entre le travail concret et le travail abstrait : en économie, dans notre système capitaliste mondialisé, financiarisé, numérisé, le travail abstrait correspond à la dépense effectué par le corps-soi pour effectuer un travail indépendamment de la particularité du travail et c’est en même temps sa valeur marchande, le salaire et la plus-value « réunis » ; le caractère antagonique des rapports sociaux accroit ses effets dans ce capitalisme-là ;  l’indifférence du capital vis-à-vis du travail concret, ou la priorité du taux de profit produit par une force de travail sur son produit concret est au cœur de la baisse tendancielle du taux d’intérêt psychologique, et de la suraccumulation-dévalorisation du « capital mental » de la personne et de la société, de la société-personne, du corps-soi social (Tautologie)

Ceci n’est pas élucubration gratuite et pose le besoin humain  de développement du rapport entre ces trois qualités  soulignées  par Lefebvre et leur lien avec le dépassement (précisons « Aufhebung », en cas de malentendu). Conditions de travail, de production, de développement au sens du schéma de dispositif dynamique à trois pôles * (Pôle des savoirs organisés et disponibles, Pôle des forces d’appel-rappel et des savoirs investis, Pôle des exigences éthico-épistémologiques) dépendent du type de rapports sociaux dans lequel elles évoluent ou involuent.

Une fois encore, l’appel à la coopération de ces trois champs est vital, au sens propre, pour le processus humain de la personne et le processus humain global, en unité, (l’un, l’ergologie, n’étant pas un champ scientifique, mais un rassemblement pluridisciplinaire philosophique synthétique en processus) : économie-ergologie-dialectique matérialiste ne sont pas séparables sans handicap majeur pour le mouvement en santé de la société humaine.

Il y a unité de développement et le développement global procède par « rattrapages-séparation-unité » des inégalités de développement. C’est cette unité que le cycle A-M-A’ met à mal en mettant à mal la spirale de la régénération de la production sociale, de la production de l’homme par lui-même et de la société par elle-même. La maladie d’incohérence économique et celle d’incohérence mentale globale est la même : la même ! La découper en tranches est la meilleure faconde ne rien voir de la réalité sociale, humaine et de la maladie de la conscience de la nature sur elle-même qui est celle de l’accumulation sans synthèse et sans cohérence qui est celle du capital à son extrémité.

Pierre Assante. 21/08/2021 09:09:53.

* "Le paradigme ergologique ou un métier de philosophe", Yves Schwartz, 2001, page 717.

 

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

Partager cet article
16 août 2021 1 16 /08 /août /2021 08:05

 

D'UN CELINE A L'AUTRE

 

La redécouverte de documents et de manuscrits de l’écrivain donne lieu à un emballement médiatique faisant bon marché de son antisémitisme forcené.

L’Atlantide engloutie remonterait-elle du fond des mers qu’elle ne susciterait pas autant de remous. Le Figaro salue sur une page la « découverte exceptionnelle de manuscrits inédits »Le Monde consacre trois pages à « des trésors retrouvés »Libération, avec la une et quatre pages, évoque un « trésor à crédit », qualifié « d’inestimable » dans l’éditorial. Diable ! Mais de quoi s’agit-il ? En résumé, écrit le Monde, qui a ouvert la partition : « Disparus en 1944, des milliers de feuillets inédits de l’écrivain, auteur de Voyage au bout de la nuit , viennent de ressurgir dans des circonstances étonnantes. » Le journal aurait donc remonté la piste, façon polar ou film de série B…..

 

…..Suite : https://www.humanite.fr/edition-dun-celine-lautre-717075

 

 

VOIR sur ce  blog :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/08/pensees.2021-08-13.html

Partager cet article
15 août 2021 7 15 /08 /août /2021 05:00

 

Le 15 aoÛt 1971, la parité OR-DOLLAR était supprimée

 

Le 15 août 1971, la parité OR-DOLLAR était supprimée. Ainsi la suprématie du dollar entamée et confirmée par les accords de Bretton Woods établis pendant la guerre en 1944 -répondant à une autre guerre conjointe, la guerre économique, dans le contexte d’un nouveau rapport de force dans laquelle entrait l’Union Soviétique et le mouvement Communiste (et non alignés à venir)-, la domination économique, institutionnelle, militaire USA était totalement installée. 

Ce n’est pas là un "échec" de Keynes, mais le pas définitif dans lequel l’administration Nixon confirmait implicitement et dans la pratique l’ineptie de la théorie d’un équilibre naturel dans le développement capitaliste, qui aurait fait du mode de production et d’échange capitaliste « la fin de l’histoire » et « la profusion graduelle de la richesse de l’humanité ».

5O ans plus tard, nous voyons qu’il n’en est rien. Aucun artifice ne peut réduire la contradiction inhérente au système et le Capitalisme Monopoliste Mondialisé numériquement Informationnalisé globalement Financiarisé (CMMnIgF) est entré dans une crise de suraccumulation-dévalorisation du capital telle que ses jours sont comptés. Ce qui ne veut pas dire que sa mort induise automatiquement un nouveau système en santé. Le salariat, la classe ouvrière mondiale au sens large de productrice de biens matériel et de plus-value, dans les conditions nouvelles scientifiques et techniques des moyens de production, de formation et de cultures, est de nouveau appelé à se trouver au cœur d’une transformation de l’humanité assurant la pérennité du développement du processus humain.

 

5 articles de l’HUMANITE : cliquer sur les liens bleus :

 

1) LES VŒUX PIEUX DE LA FINANCE. DE BRETTON WOODS À JACKSON HOLE, LE CAPITAL EN CRISE.

6 sept.2019

https://www.humanite.fr/les-voeux-pieux-de-la-finance-de-bretton-woods-jackson-hole-le-capital-en-crise-676703

2) Moins mais mieux, brève introduction à l'ergologie | L'Humanité

https://www.humanite.fr/moins-mais-mieux-breve-introduction-lergologie-598115

5 févr. 2016 - Par Pierre Assante, syndicaliste. « Un des concepts ergologiques : usage de soi par soi et usage de soi par les autres. »

3) Les bureaux de paiement | L'Humanité

www.humanite.fr/node/391207

Pierre Assante Marseille (Bouches-du-Rhône). Mardi, 8 Avril, 2008. L'Humanité. Notre établissement, le lycée Marcel-Pagnol à Marseille, a été le premier dont ...

4) Intellectuel collectif et producteur collectif | L'Humanité

https://www.humanite.fr/intellectuel-collectif-et-producteur-collectif-633813

24 mars 2017 - De la Renaissance à notre futur par Pierre Assante Retraité, syndicaliste. Le XVIe siècle et le XXIe siècle ont en commun deux révolutions ...

5) Une reconstruction s'impose sur une autre base | L'Humanité

www.humanite.fr/une-reconstruction-simpose-sur-une-autre-base-601025

Par Pierre Assante, syndicaliste. La survie à crédit mondial du capital, dans ses monopoles, ses entreprises.

 

Voir sur ce blog, un essai-recueil incomplet, en développement :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

Partager cet article
14 août 2021 6 14 /08 /août /2021 07:43

 

La révolution, la rÉalité et ses apparences. Une découverte aux conséquences encore inimaginables : la baisse tendancielle du taux de profit.

 

La découverte de la baisse tendancielle du taux de profit du capital et des lois qui la contrecarrent est du même ordre que la découverte que le soleil ne tourne pas autour de la terre, mais que c’est la terre qui tourne sur elle-même, malgré les apparences qui semblent indiquer le contraire et le font croire.

 

Découvrir la bataille entre le salaire et la plus-value, ce qui constitue le livre 1 du Capital de Marx, est insuffisant pour répondre à la maladie que connaît le mode de production et d’échange des biens que nous consommons pour vivre et pour la vie de la société humaine dont nous dépendons tous mutuellement.

 

La production et la consommation sont réglées par le cycle de renouvellement élargi du capital.

La baisse tendancielle du taux de profit liée à la croissance du capital constant et sa  suraccumulation dopée par la révolution scientifique et technique, et la suraccumulation-dévalorisation du capital qui en découle est la maladie du cycle de reproduction élargie du capital sur lequel est basée toute l’existence de notre société et de nous-mêmes. Le livre 3 du capital contient la découverte de la baisse tendancielle du taux de profit. Paul Boccara et les économistes communistes l’ont développée.

 

Se limiter à la bataille pour le salaire, bataille pourtant  indispensable, est essentiellement protestataire et ne permet pas de construire un autre mode de production, de consommation, de distribution, d’échange qui soit en bonne santé et nous avec.

 

Le capital a gagné, provisoirement ou pas, la bataille idéologique sur la lutte entre salaire et plus value (la part que conserve le capital dans le produit réalisé par le salarié). Et la bataille pour répondre à la crise structurelle, systémique de la baisse tendancielle du taux de profit et la suraccumulation-dévalorisation a du mal à se développer. Il y a un rapport concret entre ces faits. Les robinsonnade populistes « de gauche » à la Mélenchon n’y sont pas pour rien. Il y a un rapport direct, un lien à double sens entre les robinsonnades, l’existence et l’ignorance des lois du capital, particulièrement de la baisse tendancielle du taux de profit.

 

La révolution, c‘est à dire la réponse à la crise sociale et ses conséquences, ne constitue pas seulement à protester, aussi belle que soit la protestation, mais à construire le nouveau répondant au blocage du système et ses conséquence sur notre vie quotidienne et son futur.

 

Luttes pour une sécurité d’emploi et de formation (SEF), usage de la création monétaire mise au service des besoins sociaux, nouveaux droits du travail intégrant le contrôle de l’usage du capital sur la base d'un critère Valeur Ajoutée/ Capital Matériel et Financier, dans l’entreprise et toute la société, dans ce sens répondant à la fois aux intérêts du travailleur et de la production, Fonds régionaux, nationaux, européens démocratiquement gérés, crédits de même, et au niveau international "Droits de tirage Spéciaux" (DTS) du Fond Monétaire International pour répondre à la domination du dollar sur la vie du monde,  peuvent constituer un processus abolissant les causes de la crise et la crise elle-même en reconstruisant dans le même temps la santé des rapports entre les êtres humains dans et par une société en bonne santé.

 

Se limiter à la batille pourtant indispensable entre salaire et plus value à donné naissance au réformisme, c'est-à-dire à l’illusion négativement opérationnelle, c'est-à-dire à la croyance que le capitalisme est aménageable et que la justice sociale et la santé de la société et de l’homme peuvent découler d’un aménagement du capitalisme.

 

Cette croyance a pu se développer dans la période de santé relative du capital.

L’explosion de la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital mondialisé, numérisé, financiarisé, la découverte de la crise systémique qu’elle constitue peut remettre en question cette croyance. La remise en question de cette croyance peut donner naissance à une nouvelle phase de la lutte du salariat et des populations, en unité, c'est-à-dire à une révolution radicale et progressive du mode de production et d’échange malade et son abolition-dépassement en santé.

 

Pierre Assante. 14/08/2021 07:24:17.

 

Voir sur ce blog, un essai-recueil incomplet, en développement :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

 

Partager cet article
13 août 2021 5 13 /08 /août /2021 07:05

 

 

PENSÉES. 2021-08-13.

 

NÉGATION

Le christianisme originel nie la société marchande mais ne la résout pas.

Il nie donc aussi et en même temps la religion antécédente.

En ce sens il mérite l’attention de notre temps,  celui du Capitalisme Monopoliste Mondialisé numériquement Informationnalisé globalement Financiarisé  (CCMMnIgF),  société marchande à son paroxysme.

Le temps du dépassement.

 

DÉPASSEMENT

C’est la traduction du terme HAUFHEBUNG employé par Marx à la suite de Hegel pour indiquer l’abolition et  la continuité dans un processus naturel ou social, le social étant une continuité dans le naturel.

La physique relativiste et la physique quantique en font la démonstration. Il nous manque le rassemblement des sciences en démontrant l’unité.

 

ÉphÉmÈre et continuitÉ

L’éphémère c’est le continu, fait partie de la continuité.

Le Continu et le Discret.

Continuité n'est pas linéarité mais causalité et aléatoire.

Le déploiement de l’espace-temps procède par sauts particuliers et par sauts globaux, généraux, qui construisent l’évolution-complexification de la matière, l’évolution-complexification des formes de la matière (par exemple de la forme « vie pensante ») dans la forme générale de la matière et son mouvement-transformation.

 

REMERCIEMENTS

J’ai pris connaissance des travaux du Professeur Yves Schwartz avec la publication en 1988 de sa thèse « Expérience et connaissance du travail ». Ces travaux répondaient, pour moi, à des questions que je me posais dans mon activité syndicale et politique. Faire le lien entre la connaissance de l’homme, philosophique et économique, et l’analyse des situations de travail, dans leur unité, me semble incontournable sinon à mutiler les choix et les actes susceptibles de répondre à la crise économique et  sociale dans une nouvelle construction sociale en santé.

Par la suite, j’ai pu suivre ses cours de philosophie donnés au Département d’ERGOLOGIE de l’université d’Aix en Provence dont il est le créateur, suivre les activités du collectif du département et du mouvement associatif lié à la recherche et l’ascèse ergologique, et suivre les activités liées à cet enseignement.

Le recueil « Mode de pensée et mode de production » encore en progression fait appel à une interprétation personnelle de son enseignement et extrapole peut-être un peu trop librement dans des domaines qui ne sont pas propres à l’ergologie mais qu’elle peut traiter et traite, et n’engage que son auteur. S’il y a « usurpation », au sens que donne Yves Schwartz à ce mot, elle est involontaire et découle d’une ignorance sur un sujet traité.

J’ai trouvé de plus auprès de lui une aide amicale permanente dans mes réflexions personnelles.

Je dois un grand remerciement au professeur Yves Schwartz.

 

Subsistances

Le recueil « Mode de pensée et mode de production » en développement se veut répondre au souci collectif dont témoigne la 11ème thèse sur Feuerbach « Les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde de différentes manières, ce qui importe c'est de le transformer ».

J’ajouterai « Le transformer en santé », ce qui est implicite dans la formule de Marx, puisqu’il s’agit des subsistances de l’homme, de leur développement-évolution-complexification, celui du processus humain, « conscience de la nature sur elle-même ».

La subsistance c’est la vie, la forme de la matière qui se nourrit du milieu « extérieur » et en restitue une forme intérieure et extérieure transformée constituant une unité d'existence.

« Le point de vue de l'ancien matérialisme est la société "bourgeoise". Le point de vue du nouveau matérialisme, c'est la société humaine, ou l'humanité socialisée ». 10 ème thèse.

 

Pierre Assante. 13/08/2021 06:58:19.

Partager cet article
12 août 2021 4 12 /08 /août /2021 09:13

 

Sur la

Société marchande et de droit

 

Je crois que l’échec du gouvernement Jospin, qui a accédé au pouvoir en France à la suite des grandes grèves de protestation de 1995, a sonné le glas de la société marchande et de droit, le début de la fin de la société marchande et de droit.

A la démocratie bourgeoise, son échec, sa dissolution succède la « démocratie » des firmes multinationales, la « démocratie » de la financiarisation dans le Capitalisme Monopolistes Mondialisé numériquement Informationnalisé globalement Financiarisé (CCMMnIgF).

Certes une situation aussi nouvelle par rapport au XIXème siècle, celui de l’industrialisation mécanisée et de la pensée Marx restée dès le début fondamentalement inexploitée dans ce qu’elle contient de conscience de l’humanité sur elle-même, d’outils mentaux d’investigation et de réponse au processus de subsistance matérielle et morale de l’homme, exige une pensée nouvelle. Mais pas un recul sur ce qu’il y a de plus avancé, et dont fait partie la pensée Marx et son processus au même titre que la pensée scientifique sur les particules, l’astronomie, la biologie, la génétique, et l’ergologie non en tant que science mais pensée globale sur le travail, l’activité humaine, etc...

Dans le procès de décision des firmes multinationales sur le processus de transformation-complexification de la société humaine et de ses moyens de production, l’aliénation du travail humain, des gestes et de la production humaine demeurent, et demeurent aggravés.

Cette croissance de l’aliénation dont la remontée des racismes et leur violence, (et des inégalités qui en sont non la source, la source en étant l’exploitation de l’homme par l’homme, mais un catalyseur puissant) est un indice majeur, est sources de fascisme, d’un fascisme dont les outils sont ceux de la production et des techniques du XXIème siècle, bien plus puissant sur les esprits que ceux du fascisme historique « ordinaire ».

Il est dérangeant certes d’employer le mot "fascisme" quand la répression est d’un autre ordre que celui des « démocraties » mussolinienne ou nazies.

L’histoire ne se renouvelle jamais mais la puissance de la financiarisation sur l’homme, son quotidien, ses mentalités, son futur, est de cet ordre. On ne peut que respirer l’air que nous autorisent les firmes multinationales, sa quantité et sa « qualité ».

Le gouvernement italien Draghi, issu de la première et plus puissante banque des USA, l’alliance du « centre gauche » jusqu’à « La lega » d’extrême droite, avec la disparition presque totale de forces contradictoires « matériellement et moralement », est une terrifiante illustration du peu d’alternative et même d'alternance qui reste.

Oui, un pouvoir Draghi et ce qu’il représente est de l’ordre d’un nouveau type de fascisme dont la douceur n’est qu’apparente et dont la suite n’exclut pas un fascisme « ordinaire », bien que le CMMnIgF n’ait pas besoin d’un fascisme ordinaire tant que les nouvelles techniques qu’il emploie endiguent les débordements sociaux.

Sans parler du dégagisme en France, des pantins de rechange du pouvoir, et l’agonie annoncée par le changement climatique dû au système P/C (critère de gestion Profit/Capital), s’ajoutant aux changements naturels, et à l'agonie de la production d’énergie,  et plus, l'agonie de la cohérence de l’administration humaine.

L’humanité, comme tout phénomène existant, n’a pu sortir et ne peut sortir d’une crise que par une transformation qualitative des réalités qui l’ont provoquée.

Les économistes communistes travaillent à une alternative qui ne soit pas une alternance d’une aliénation à une autre; les ergologues de progrès à une autre organisation du travail, abolissant le taylorise inhérent au système. A ce travail, l’outil mental de la dialectique matérialiste est incontournable, qu’il soit employé "totalement" ou partiellement, ce qui est  plus évident en fonction des cultures antécédentes.

Il ne s’agit pas ici de tout peindre en noir, mais de voir une réalité en face. Oui, la société humaine procède, invente et crée. Mais les conditions dans lesquelles elle le fait sont d’un extrême danger, et ces conditions sont à transformer en qualité nouvelle assurant la pérennité du processus humain.

Pierre Assante. 12/08/2021 08:51:39.

 

Voir aussi sur ce blog : "La condition de l'invention humaine".

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/07/la-condition-de-l-invention-humaine.html

Partager cet article
12 août 2021 4 12 /08 /août /2021 06:06
Russie
L’usine Kirov,
la garde rouge de la révolution prolétarienne

Par Vadim Kamenka,  

L’Humanité. 9 Août 2021

 

LES LIEUX DE LA MÉLOIRE OUVRIÈRE

 

À la périphérie de Saint-Pétersbourg, ces ateliers historiques symbolisent deux cent vingt ans d’activité industrielle et l’histoire autant sociale que révolutionnaire de tout un pays.

En direction du palais Peterhof, à la périphérie de l’ancienne capitale impériale, les ports commerciaux du golfe de Finlande apparaissent. Sur cette route qui mène à la résidence d’été des tsars, construite comme une réplique du château de Versailles, des murs de brique verts encerclent un immense bâtiment. Un « K » orne certains endroits. Au numéro 47 de la perspective Statchek (perspective « des grèves »), dans le sud de Saint-Pétersbourg, d’imposantes lettres rouges indiquent « Kirovsky Zavod » : usine Kirov.

Les hautes cheminées sont toujours présentes au-dessus de cette fabrique constituée de blanc, de métal et de verrières. Elles symbolisent l’activité industrielle qui n’a pas cessé depuis deux cent vingt ans. L’histoire des ateliers retrace celles de la Russie et de la ville : industrialisation, grandes grèves, révolutions de 1905 et de 1917, la guerre patriotique, la chute de l’Union soviétique, le capitalisme et les privatisations. « C’est une vraie fierté, admet Tatiana, dont le grand-père a longtemps travaillé dans l’usine. Il nous a toujours rappelé les combats menés par ces ouvriers pour de meilleures conditions de travail, logement, sécurité… Et leur victoire pour tous. »

Le véritable cœur du prolétariat russe

À travers les époques, l’usine a gardé le même emplacement tout en s’agrandissant pour développer plusieurs ateliers : fabrication de locomotives, tracteurs, métallurgie, technologie du gaz, université d’entreprise… Elle emploie aujourd’hui encore 7 000 personnes sur 200 hectares, contre 100 000 à son apogée durant la période soviétique avec la construction des célèbres tracteurs Kirovets. « L’usine retrace l’histoire du mouvement ouvrier et ses grandes luttes sociales. Juste avant la révolution de 1905, l’usine devient le plus grand centre industriel de la capitale avec 12 000 ouvriers », explique Olga Shishguina, une guide russe. Avec le virage industriel entamé à la fin du XIXe siècle sous l’impulsion de Serge Witte et le règne du tsar Nicolas II, l’agglomération de Saint-Pétersbourg devient un des centres les plus importants en Europe. Les ateliers Poutilov (1) en profitent car ils fournissent des rails pour les chemins de fer, des wagons, fabriquent de l’acier de haute qualité et produisent des armes et des munitions pour l’armée impériale.

« L’usine devient le plus grand centre industriel de la capitale avec 12 000 ouvriers .

Les premiers soulèvements durant la période 1904-1905 éclatent dans cette usine. Les ouvriers ont organisé des manifestations dans la lutte pour leurs droits et un certain nombre de réformes. En janvier 1905, une grève éclate à l’usine, provoquée par le licenciement illégal de quatre ouvriers par le directeur S.I. Smirnov. « Le mouvement est soutenu par les travailleurs d’autres entreprises de Saint-Pétersbourg. Il débouche sur une marche massive d’ouvriers jusqu’au palais d’Hiver, le 21 janvier 1905, pour leur réintégration et présenter au tsar une pétition sur les besoins sociaux des travailleurs. La manifestation pacifique a été accueillie aux abords du palais d’Hiver et fusillée à bout portant par les militaires », rappelle Yekaterina Strogova, du Parti communiste de Saint-Pétersbourg (KRPF). Il s’agit du « dimanche sanglant », qui marque la première révolution russe. »

Les ouvriers s’inscrivent pleinement dans le processus révolutionnaire en faisant partie des premiers soviets et font partie de la garde rouge. 

À la veille de la révolution de 1917, à Petrograd, les ateliers emploient désormais 24 000 ouvriers. « On les surnomme les ’’poutilovites’’ car ils font partie des rares usines à participer à l’ensemble des grèves de 1912 à 1917. Les ouvriers s’inscrivent pleinement dans le processus révolutionnaire en faisant partie des premiers soviets et font partie de la garde rouge. Ils accueillent la première conférence des comités de Petrograd en 1917, participent à la prise du palais d’Hiver et 10 000 d’entre eux rejoindront l’Armée rouge lors de la guerre civile », raconte Olga Shishguina. Ce véritable cœur du prolétariat russe change même de nom en 1922 pour s’appeler « Krasny Poutilovets Zavod » (l’usine des poutilovites rouges), puis « Kirov » en 1934, après l’assassinat du dirigeant communiste Serguei Mironovitch Kostrikov.

Des bâtiments mauves pour révolutionner la vie des habitants

L’autre élément de fierté pour ces salariés demeure son musée d’histoire et de technologie. Dès les années 1930, les ouvriers ambitionnent de collecter les documents pour retracer l’histoire de leur mouvement et de l’usine. L’idée d’un musée est même envisagée afin de servir de centre éducatif aux futurs employés. Seulement, la guerre va ralentir le projet, qui reprend dans les années 1950 et voit le jour avec deux salles inaugurées le 3 novembre 1962. Son organisation est confiée à Nikolai Skvortsov, qui travaillait à l’usine depuis 1929 et en devient le premier directeur (1962 à 1977).

Aujourd’hui, une salle entière met en avant le rôle du site industriel et de ses employés durant la grande guerre patriotique. Si l’essentiel du complexe – comme d’autres usines – a été rapatrié vers l’Oural, à Tcheliabinsk, pour assurer la production d’armes, tanks et blindés soviétiques dans le célèbre « Tankograd », une partie reste présente. Le front, qui se situe à six kilomètres, pousse l’usine à devenir la première ligne de défense et affronter le blocus que subit la ville durant neuf cents jours (septembre 1941-janvier 1944) pour assurer la production. Le siège, qui a fait plus d’un million de victimes mortes de faim, touche aussi les ouvriers de l’usine (2 500 décès).

Ce passé ouvrier est largement présent dans le quartier. Au numéro 3 de la rue Traktornaïa, une œuvre constructiviste apparaît avec ses formes atypiques comme ces semi-arcades qui ouvrent les passages entre les immeubles. À quelques kilomètres du complexe industriel, ces bâtiments mauves ont fait partie des nombreux projets architecturaux visant à révolutionner la vie des habitants et de la zone industrielle. Ils doivent mettre un terme à l’individualisation « bourgeoise » de la société au profit d’espaces collectifs qui permettent les interactions. Ici, il s’agit d’un quartier résidentiel d’une quinzaine d’immeubles de trois étages achevé en 1927 afin d’améliorer les conditions de vie des prolétaires. Le souhait des architectes – Gegello, Nikolsky, Simonov, Demkov – est de remplacer les anciens habitats en bois, précaires et insalubres.

D’autres expériences architecturales sont également visibles, comme l’usine-cuisine (un lieu de restauration collective) sur la perspective Statchek et l’ancien palais de la culture Maxime Gorki (un espace de théâtre, cinéma, concerts, meetings…), réalisé en 1927, avec ses courbes, ses briques et ses verrières, devenu palais des arts, où se tiennent des concerts et des pièces de théâtre, au 4, place Statchek.

Autre élément important de l’arrondissement, la station de métro Kirovski-Zavod reste majestueuse et l’une des plus appréciées de l’ex-Leningrad. L’extérieur pourrait ressembler à l’entrée d’un théâtre avec ses longues colonnes et l’imposante architecture soviétique typique des années 1950. Construit en 1955, l’intérieur a été particulièrement décoré avec des frises, sculptures d’ouvriers, de faucilles et de marteaux, lustres, lampadaires et un buste de Lénine en bronze qui trône au bout du quai sur un piédestal en granit rouge.

Dans l’imaginaire russe, l’usine Kirov reste un modèle malgré la difficile transition durant les années 1990 et son passage en société par actions. Non loin de Moscou, le sovkhoze Lénine, l’ancienne ferme d’État apparue en 1917, dirigé aujourd’hui par Pavel Groudinine, poursuit ce modèle dans une société russe ultracapitaliste. École, logements, centre de soins, espace culturel et sportif, tout est fait pour améliorer les conditions de vie des travailleurs et leur épanouissement. « Un paradis socialiste qui se construit avec et pour les salariés », selon l’ancien candidat communiste à la présidentielle de 2018.

(1) L’ingénieur Nikolai Poutilov, propriétaire à l’époque.

Le tracteur K-700, un succès planétaire

Un emblème demeure : les tracteurs Kirovets. Dès 1924, un premier modèle sort des usines, s’inspirant du constructeur américain Ford. Le tracteur porte le nom Fordson-Poutilovets. Mais c’est surtout au sortir de la Seconde Guerre mondiale que les usines Kirov vont développer la production de machines agricoles. Et, en 1962, le modèle K-700 des tracteurs Kirovets (200 chevaux, 4 roues motrices) va s’imposer comme le plus populaire en Union soviétique et à l’étranger, surnommé « char civil » tant il résiste à tous les types de météo et notamment au gel. Sa réussite pousse les usines à en faire leur marque de fabrique. Environ 600 000 tracteurs ont quitté les ateliers, dont 12 000 ont été exportés vers une vingtaine de pays du monde. Des modèles plus récents ont ainsi été vendus en Australie, au Canada, en France, en Pologne ou au Kazakhstan.

SUR L’HUMANITE : https://www.humanite.fr/russie-lusine-kirov-la-garde-rouge-de-la-revolution-proletarienne-716833

 

Voir aussi sur ce blog : "La condition de l'invention humaine".

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/07/la-condition-de-l-invention-humaine.html

Partager cet article
9 août 2021 1 09 /08 /août /2021 10:03
Partager cet article
9 août 2021 1 09 /08 /août /2021 06:24

 

SÉCURITÉ ET NATION.

DÉVELOPPEMENT ET COOPÉRATION.

 

Enfin, la sécurité ne peut trouver réponse dans un repliement national. Ce n’est pas le souverainisme qui peut créer des emplois et de l’activité, mais la coopération. Le souverainisme c’est l’exacerbation de la concurrence, celle qui en fin de compte ne peut être que « libre et non faussée », c'est-à-dire celle du plus fort et de l’appauvrissement de tous.

Il est temps de passer d’une construction de l’Europe confédérale actuelle de fait  et à une mondialisation remise sur pied. Il en est de l’Europe de construction fédérale capitaliste comme de la dialectique idéaliste de Hegel : il faut la "remettre sur ses pieds", selon l’expression de Marx à l’instar de la dialectique. Ce n’est pas là une métaphore gratuite : avancée des idées et avancée de l’organisation sociale sont dépendantes l'une de l'autre. Les progrès de Hegel dans la pensée dialectique, non libérée de la pensée économique libérale était une impasse et un recul ; elle le reste. L’écriture de  « Le capital » et sa traduction dans le mouvement  ouvrier était la réponse progressiste. Elle le reste. Celle de Hegel conduisait au « nationalisme prussien ». De même la pensée libérale et la logique de non contradiction, en deçà même d’une dialectique idéaliste conduit à un nationalisme européen fédéral soumis au capital dominant en déclin, en crise et dont l’agressivité reste une menace pour la paix et le développement.

Les grandes déclarations oratoires nationales d’indépendance économique et politique sont le pendant, l’autre bout de la même dépendance à une construction capitaliste fédérale soumise au capital dominant et son pouvoir économique, politique, militaire. Le développement des pays émergents et de la Chine est une réponse à cette domination dans le cadre du mode de production et d’échange dominant à transformer, à révolutionner dans un processus de lutte des forces contraires agissant dans la société capitaliste, vers la mise en commun des forces de l’humanité, le communisme.

Dans ce processus, il faut penser, entre autre, au rôle d'une BCE et d'une création monétaire mises au service de la résolution du développement des besoins sociaux.

Les luttes nationales de libération du nazisme et leur victoire ont eu un  effet à long terme et à double sens : elles ont porté à des progrès des forces productives et des réformes structurelles sociales progressistes ; en même temps elles ont eu un double effet contradictoire : renforcement des bourgeoises nationales -devenues depuis multinationales et concentrées en un petit nombre de gestionnaires-décideurs-profiteurs du capital-, et de leur dépendance au capital dominant ; le fait que les partis communistes aient renforcé dans cette lutte leur caractère national contenait une contradiction qui à long terme, dans le développement de la mondialisation se révèle à double tranchant.

Leur évolution dans la prise en compte de la mondialisation pour transformer qualitativement la mondialisation est incomplète et le compromis national et mondial du rapport de force de la Libération est dépassé mais non révolu ni résolu, expression du moment de la lutte des forces contraires.

Pierre Assante. 09/08/2021 05:58:09.

 

Voir aussi sur ce blog : "La condition de l'invention humaine".

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/07/la-condition-de-l-invention-humaine.html

Partager cet article
8 août 2021 7 08 /08 /août /2021 06:37

 

SECURITE

 

Plus une société est développée, plus elle est complexe.

Plus elle est complexe, plus elle est précaire, plus elle a besoin de réserve de sécurité ; sécurité de production, de distribution, de consommation : sécurité du mode de production et de son processus, réserves de production, de distribution, de consommation, de gestion, d’administration : de santé au sens large.

La loi du profit, dans le mode de production capitaliste, le cycle élargi A-M-M-A’, s’oppose à la constitution de réserves, accroît la précarité par manque de constitution de réserves, accroît  l’insécurité sociale et menace de laisser sans défense une société en crises générales.

La baisse tendancielle du taux de profit, la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital le contraint à réduire les réserves de sécurité au minimum possible, jusqu’à en arriver à l’insécurité complète si le mouvement social, les choix et l’action humaine ne résolvent pas la contradiction du système par sa transformation-dépassement, la transformation-dépassement de la vente-achat de la force de travail (1).

Certes les économistes communistes ont raison dans leur alerte sur le risque d’effondrement de la production, de la distribution, de la consommation dans la crise de suraccumulation du capital.

Mais avant que ne se produise cette extrémité, c’est l'écroulement de la gestion et de l’administration de l’humanité, du local au mondial qui menace de se produire.

De se produire dans le manque de réserves d’administration de la production, de l’échange, de l’échange-production : ce n’est pas la complexité de la numérisation de l’administration des entreprises et de la société qui est le danger majeur, c’est le manque de réserves dans cette administration numérique, manque de réserves allant de pair avec toutes les restrictions imposées par la course au profit dans l’échange A-M-M-A’ et sa crise.

La précarité de la société ne se résume pas à celle des pauvres, de ceux laissés de côté par le système. La précarité existe potentiellement dans toute la société. Le remède de la douceur est une des réponses à la violence et l’angoisse sociale, mais elle ne peut résoudre les contradictions « matérielles et morales » du système. La société humaine aura encore à échapper à une grande peur.

Le communisme, réponse aux contradictions d’un système qui a développé la société mais rencontre ses limites n’est pas seulement une réponse technique : sa réponse touche à toute les activités de la société humaine, le mouvement de ses idées et le mouvement de ses sentiments qui ne sont pas des "fonctions" humaines séparées, mais une unité d’existence humaine dans son évolution-complexification.

Les idées, les mentalités, les sentiments,  perdurent au-delà des conditions matérielles qui les ont créés. Si le mort saisit le vif il est du ressort du vif de créer les conditions matérielles du dépassement de ce saisissement.

Il faut ajouter à ce panorama les propositions des économistes communistes, SEF, nouveaux droits du travail, nouvel usage du crédit, de la création monétaire, DTS, nouveau critère de gestion P/CMF etc., sujets qui ne peuvent être séparés de la solution gestionnaire, administrative et morale.

Pierre Assante. 08/08/2021 06:12:14.

(1) La « force contraire » susceptible de s’opposer à l’achat-vente de la force de travail, et dans laquelle réside les solutions aux contradictions du système, c’est la force de travail elle-même et ses possesseurs, essentiellement les salariés mondialisés dans les formes anciennes et nouvelles de la vente-achat de la force de travail et les formes anciennes et nouvelles du travail productif et producteur et ses techniques.

Voir aussi sur ce blog : "La condition de l'invention humaine".

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/07/la-condition-de-l-invention-humaine.html

Partager cet article
5 août 2021 4 05 /08 /août /2021 18:10
Chez l'ami Rodolfo

 

 

CATÉGORIES PHILOSOPHIQUES

 

Vous prenez une boite.

Vous y mettez tous les concepts (1) de « matière » acquis à votre disposition.

Vous assaisonnez d’empirisme et d‘expérience de vie,

Et vous obtenez ainsi VOTRE catégorie philosophique de MATIÈRE.

Ainsi de suite pour toutes les généralisations de généralisation (2) abstraire de la réalité par vos perceptions de la réalité, vos observations de la réalité et votre interprétation de la réalité.
Certes, les concepts acquis et en cours d’acquisition répondent au besoin vital de subsistance, et ne sont pas acquis par vous tout seul. Ainsi votre catégorie philosophie étant sociale ou n’étant pas, les catégories philosophiques et la votre ont en commun le processus de l’humanité, local et global, spatiotemporellement micro et macro, et les controverses pratiques et théoriques du processus de production, d’acquisition, d’appropriation des subsistances « matérielles et morales » en unité.

N’oubliez pas les forces contradictoires qui font le mouvement de la réalité, dans la société donc en vous-même, son évolution-transformation-complexification sinon votre catégorie sera une abstraction sans vie.

Si  vous avez com-pris ça vous aurez aussi compris comment on peut faire du pain et du vin, les manger et boire…

Vous aurez compris que l’être humain, la société humaine ne peut se passer de catégories philosophiques pour vivre.

Mes excuses aux vrais philosophes pour cette métaphore grossière d’un travailleur au sens propre, stricto sensu, dilettante.

Pierre Assante. 05/08/2021 17:56:51.

(1) Et systèmes de concepts en mouvement, au sens qu’en donne Vygotski, le processus mental de généralisation, de généralisation de généralisations, de formation de concepts et de système de concepts.

Exemple de généralisation élémentaire dans le développement de la pensée : chez le petit enfant, « chaise » ne désigne pas toute les chaises mais d’abord un objet particulier qui est en usage propre dans son entourage ; de même  les mots « pantalon », « veste » etc.

Le mot « vêtement », lui, ne désigne pas un vêtement particulier mais tout objet destiné à se vêtir, ce qui demande une construction mentale abstraite, une généralisation. Cette forme d’abstraction simple procède jusqu’à des abstractions complexes, des concepts, des systèmes de concepts, leur mouvement de complexification-condensation.

Apprendre c’est inventer avec l’aide sociale des acquis transmis, gestes physiques et mentaux en unité.

(2) Exemple : catégories philosophique de « Liberté », « Appropriation », « Aliénation », « Activité » etc. etc. etc.

 

Ce qu’en dit Rodolfo Ricci :

« Letto. Bello. Sono d'accordo, ovviamente. La nostra vita è la vita dentro le nostre scatole.

Che sono prevalentemente scatole "umane".

Se potessimo astrarci da queste scatole "umane" e adottarne altre, per esempio scatole di un gatto o di un cane o di qualsiasi altro essere, vedremmo il mondo e la vita in modo diverso.

Cioè saremmo qualcos'altro: un gatto, un cane, ecc.

Se ne può dedurre che la nostra visione, la nostra vita, ciò che definiamo come nostra identità, è relativa al nostro stato.

E' forse per questo che stiamo distruggendo il mondo.

Un abbraccio,

Rodolfo ».

 

Voir aussi sur ce blog : "La condition de l'invention humaine".

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/07/la-condition-de-l-invention-humaine.html

Partager cet article

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche