Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 08:14

COMMUNISME

l’administration de, par, tout un peuple

 

Heym.jpgL’histoire ne se décrète pas.

 

La direction de la société par un, des partis ne s’est pas décrétée. L’exemple de la révolution française et le processus qui a abouti à la convention, au comité de salut public, à la distribution de terres, à l’abolition des privilèges, aux réformes des mesures et des périmètres d’échange etc… le montre. La révolution athénienne de même, la révolution anglaise de même…

 

De même l’histoire des progrès sociaux, de l’introduction de droits du salariat dans les législations à la suite des conquêtes, des rapports de force qui ont précédé et permis ces droits.

 

De même les conditions des premières révolutions prolétariennes, La Commune, la révolution d’octobre et leur devenir ultérieur.

 

Ainsi, l’administration de, par, tout un peuple ( Qui ne s'est manifestée jusqu'à présent que dans de brefs et partiels moments exceptionnels, peut-on dire cela ? ) et non plus d’une avant-garde bourgeoise ou ouvrière, ou de « tout le salariat et ses alliés » ne se décrète pas.

 

Elle se prépare et se réalise(ra) dans la mesure où la volonté humaine, l'unité de l’état physique, technique, "matériels et moraux" seront « en résonance ». Cela ne se mesure pas avec des appareils de mesure.

 

marx.ch.VI 0001Evidemment, l’élargissement à tout un peuple, national, international et mondial, dans une mondialisation informationnalisée reposant sur l’initiative de la personne et des collectifs, la reconnaissance des diversités et des entités, la liberté du producteur et de toute la société du « que et comment produire », du « pour quoi produire » libéré de la propriété privée des moyens de production et d’échange, cet élargissementt est plus proche et plus souhaitable des possibilités d’aujourd’hui que celles d’hier.

 

Avec l’imbrication du village mondial et son "état technique", la gouvernance mondiale devient possible et nécessaire. C’est sans doute sur la base du travail, de son produit et de l’échange, en partant des besoins et non du profit, que cette gouvernance pourra se faire.

 

Elle est en gésine et les soubresauts du monde sont les effets de cette fécondation face aux forces opposées à cette naissance.

 

Les révolutions d’aujourd’hui nous enseignent sur celles d’hier. Elles nous renseignent au jour le jour mais aussi et surtout dans le processus long.

 

14mai10 003Ce sont les progrès vers cette vision issue des réalités et de coopérations économiques qui laissent vivre et se développer « ce qui n’est pas mesurable », qui sont nécessaire à une construction de « fronts de gauche » tendant à des « fronts populaires » ici et ailleurs.

 

Pierre Assante, lundi 7 mars 2011

 

…. « - Tu t’es opposé au relèvement des normes, Pour un peu, tu rassemblais une fraction autour de toi. Tu as pénétré dans l’entreprise  contre l’ordre de la direction du Parti et tu as mené ta propre politique, de ta propre initiative. Et pour finir, c’est toi qui as raison et nous qui avons tort. Comment donc est-ce possible ? »…

 

… «  -  Raison, tort, dit Witte. L’histoire universelle, ce n’est pas oui-oui, non-non. Mais ce que le moment présent a de positif, c’est que lorsque nous l’aurons surmonté, ainsi que celui qui suivra, nous constaterons ceci : rien ne peut plus être comme avant. Chacun devra penser par lui-même, et celui qui ne le fera pas n’aura plus droit au nom de communiste »…

 

Extrait de « Une semaine en juin, Berlin , 1953 » Stefan Heym

Première édition allemande après interdiction : 1974

Edition française : 1990

 

Biographie de Stefan Heym

La vocation littéraire d'Helmut Flieg s'éveille très tôt, alors qu'il a à peine 18 ans et est encore au lycée : il publie un poème antimilitariste qui lui vaut d'être renvoyé. Le jeune homme quitte sa ville natale pour Berlin, où il termine le lycée et commence des études de littérature allemande et de journalisme, interrompues par l'arrivée au pouvoir d'Hitler en 1933. Ses origines juives le contraignent à l'exil : c'est à Prague qu'il se réfugie et prend le pseudonyme de Stefan Heym. Il quitte l'Europe pour les Etats-Unis et la ville de Chicago en 1935. Il termine ses études, vit de petits boulots en même temps qu'il découvre le communisme. Son premier ouvrage, rédigé en anglais, s'intitule 'Hostages' et rencontre un grand succès dès sa publication en 1942. Un an plus tard, Heym met de côté son antimilitarisme profond et s'engage dans l'armée américaine avec laquelle il participe au Débarquement sur les plages normandes. En 1948 Stefan Heym publie 'Les Croisés', véritable best-seller évoquant la Seconde Guerre Mondiale et le communisme. Mais ses convictions dérangent à l'heure du maccarthysme, et font de lui un homme à surveiller dès les années 1950. Déçu, fatigué des pressions qu'il subit, Stefan Heym renonce à la nationalité américaine et part s'installer en RDA en 1953. D'abord flattées par le choix de l'écrivain, les autorités est-allemandes découvrent vite la nature rebelle de Heym. Ses oeuvres, véritables panflets contre les régimes totalitaires lui valent invariablement la censure, l'obligeant à publier à l'ouest. Après la chute du Mur ses fortes convictions le poussent naturellement à s'engager en politique en 1994. Elu communiste et doyen, Heym ouvre la première session parlementaire au Bundestag. Son discours enflammé sur la réunification de l'Allemagne provoque un tel scandale qu'il préfère quitter ses fonctions un an plus tard. C'est en Israël en 2001 qu'il s'éteint, juste après une conférence sur son poète préféré Heinrich Heine.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche