Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 08:06

Je reproduis ici une lettre de René Merle avec son autorisation, lettre dont je le remercie grandement.

L'illustration du roman de London-Strunsky est mon choix personnel. Ce roman est un débat sur les sentiments et le matérialisme, on ne peut plus proche je crois de tout débat qui traite de qu'il est de mode aujourd'hui de nommer "le symbolique". Espérant que l'illustration connote.  

Dans le roman, les sentiments s'affrontent "avec-contre" le matérialisme, ce qui n'est pas ma conception du matérialisme et des contraires de la dialectique qui ne sont pas de l'ordre du "pour ou contre les sentiments", mais des processus qui les contiennent et qui font la vie humaine dans toutes ses dimensions.
Dans "Rien d'autre que l'amour", les sentiments s'affrontent à partir des deux conceptions des deux protagonistes du roman mais peut-être pas dans les conceptions réelles des deux auteurs London et Strunsky, en tout cas sans doute pas de la façon dont les personnages l'expriment.
  

London-Strunsky.jpgCher Pierron,

Un mot rapide (qui n'a rien d'une étude), après ton "Re-ligio", à propos d'un problème qui me turlupine.

Tu sais que les populations méditerranéennes, (avant d'être conquises par les différents groupes de Grecs, de langue indo-européenne) semblaient avoir organisé leur mythologie autour du culte de la Déesse-Mère, reflet de leur organisation sociale matriarcale.

L'unité de la création, l'interaction entre tous ses aspects, relevait de la même origine, la Déesse Mère, qui avait engendré et régulait.

Ce qui persistera dans la trilogie bien connue de la femme dans ses trois âges, et sa mise en abîme dans le calendrier d'une année en trois saisons.

Tu sais aussi que les envahisseurs ioniens, éoliens, doriens, etc. ont substitué à cette mythologie une mythologie fondée sur la primauté du Mâle : Zeus et cie. Sans pour autant pouvoir faire oublier les siècles, peut-être les millénaires, de la croyance néolithique. Mais dorénavant Héra, si elle est toujours là, est dominée et bafouée par Zeus.

Ce qui persiste de l'antique croyance dans la nouvelle mythologie est le sentiment du rapport fondamental entre le divin, (c'est à dire la nature et le destin), et la vie des humains. Rapport qui n'impliquait pas la référence à une autorité transcendatale unique, à un pouvoir clanique ou étatique.

Leurs rapports avec l'Égypte et le Moyen Orient phénicien, hittite ou mésopotamien, ne pouvaient que renforcer les adeptes de la mythologie dans cette conviction, qui n'impliquait aucune éthique transcendantale, mais le sentiment d'une prudence nécessaire des humains dans ce monde qui les englobe et les dépasse.

Cependant,  l'irruption inouïe du monothéisme juif n'a pu que les déconcerter dans la mesure où il leur semblait justement effacer cette perception d'un monde vibrant de rapports quotidiens avec la multiplicité naturelle du sacré (qui je le répète n'impliquait aucune éthique). Et dans la mesure où elle ne s'appliquait qu'à un peuple élu, et non à tous les peuples...

Et l'on sait quelles résistances les pouvoirs étatiques ont opposé à la transformation de cette éthique proposée au peuple élu en éthique universelle. Éthique qui fut initialement la consolation et l'espérance des humbles, des pauvres et des opprimés, mais qui aboutir rapidement à la césure entre le royaume terrestre et le royaume du ciel, à la négation aliénante de l'unité de la nature et des hommes.

Tout ceci est bien loin, mais d'une certaine façon demeure vivant.

Deux exemples entre tant d'autres...

Aujourd'hui, en Grèce par exemple, tu as des gens très sérieux qui refusent l'orthodoxie religieuse officielle (portée sur la carte d'identité) et se déclarent partisans de l'antique mythologie, réconciliatrice de l'homme et du tissu universel des correspondances.

De l'autre côté, tu as le tentative d'un Ernst Bloch de réconcilier le marxisme et le judaïsme (et plus largement la religion vécue personnellement) dans une utopie de la salvation universelle n'a pas eu l'heur de plaire aux dirigeants de la RDA et à nos marxistes officiels français des années 50-70.

Bref, il y a de quoi réfléchir.

Bises.

 Sommaire du blog :  ici

 

et Liste complète des articles : ici 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche