Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 05:41

 

Marx GothaPoser la question de la répartition des richesses (qu'est ce que c'est que la richesse dans une société capitaliste, quelle transformation de l'échange capitaliste ?) sans poser la question de "que produire et comment les produire" (1), est un signe d'immaturité ou de démagogie, ou d'impuissance de la contestation sociale. Des mesures économiques sont nécessaires pour passer d'un type d'échange "Argent-Marchandise-Plus d'argent" (au niveau régional, national, mondial...) à un autre et ainsi produire, avec  une autre répartition d'une autre richesse. Par exemple, comment s'émanciper des marchés financiers pour que l'activité humaine soit rendue à une production permettant la satisfaction des besoins humains ? Comment constituer des pôles bancaires publics et une Banque Centrale Européenne mettant l'euro au service d'un nouveau crédit qui transfère la représentation sociale de la richesse qu'est la monnaie et sa force matérielle, de la spéculation vers la production ? Comment développer le service public par ce type de mesures, etc.......

Quelles transitions vers quel autre type de mode de production ? Il y a une différence entre inventer en marchant, ce qui est incontournable et lancer des catalogues de revendications sans cohérence ni liens avec des solutions possibles, ce qui est sans issue pour un  mouvement social.

 

Pierre Assante, 2 mars 2013

       

(1) « La conception matérialiste de l'histoire part de la thèse que la production, et après la production, l'échange de ses produits, constitue le fondement de tout régime social, que dans toute société qui apparaît dans l'histoire, la répartition des produits, et, avec elle, l'articulation sociale en classes ou en ordres se règle sur ce qui est produit et sur la façon dont cela est produit ainsi que sur la façon dont on échange les choses produites. En conséquence, ce n'est pas dans la tête des hommes, dans leur compréhension croissante de la vérité et de la justice éternelles, mais dans les modifications du mode de production et d'échange qu'il faut chercher les causes dernières de toutes les modifications sociales et de tous les bouleversements politiques; il faut les chercher non dans la philosophie, mais dans l'économie de l'époque intéressée. Si l'on s'éveille à la compréhension que les institutions sociales existantes sont déraisonnables et injustes, que la raison est devenue sottise et le bienfait fléau, ce n'est là qu'un indice qu'il s'est opéré en secret dans les méthodes de production et les formes d'échange des transformations avec lesquelles ne cadre plus le régime social adapté à des conditions économiques plus anciennes. Cela signifie, en même temps, que les moyens d'éliminer les anomalies découvertes existent forcément, eux aussi, - à l'état plus ou moins développé, - dans les rapports de production modifiés. Il faut donc non pas inventer ces moyens dans son cerveau, mais les découvrir à l'aide de son cerveau dans les faits matériels de production qui sont là. Quelle est en conséquence la position du socialisme moderne ?....... »

F. ENGELS, Anti-Dühring, Troisième partie, Socialisme, II. Notions théoriques

       

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche