Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 06:14

Article déjà publié sur ce blog le 01/06/2014 


Cahiers du Communisme 1966

C.C.1980

La construction de l’alliance,

Pierre Duharcourt.

(extraits)

 

Le problème de l’alliance … ne se pose pas en termes métaphysiques. L’alliance

 est quelque chose qui se construit, un processus qui doit se développer dans les luttes… C’est un combat difficile, dont on se saurait se contenter d’expliquer les difficultés par l’insuffisance du travail du Parti. Car, même s’il y a des retards ou des insuffisances, c’est du fait d’obstacles réels à la construction de l’alliance.

La sous-estimation par les intellectuels ou leur réticence devant le contenu de classe du changement nécessaire sont des données de fait. Elles tiennent…à la situation particulière des couches intellectuelles elles-mêmes très diverses, par rapport au procès de production et dans le jeu des rapports sociaux. La spécificité des intellectuels se traduit par des représentations et des attitudes particulières. Elle a un fondement objectif qu’il serait illusoire de nier.

 

Il est nécessaire à la fois d’éclairer la convergence des intérêts fondamentaux de la classe ouvrière et des couches intellectuelles, et de situer les contradictions secondaires qui les opposent afin de mieux les surmonter et de travailler à les dépasser. Il ne suffit pas de procéder  à une photographie instantanée de ces contradictions ; il faut les analyser dans leur développement. La construction de l’alliance ne peut se comprendre et se forger que dans le mouvement….La crise développe les inégalités, les tensions et les réflexes de crainte, en même temps qu’elle favorise les convergences des différentes catégories de travailleurs, tout en frappant plus brutalement encore les ouvriers et les couches les plus défavorisées, en montrant que l’issue à la crise pour tous passe par la lutte prioritaire pour la réduction des inégalités et pour l’obtention par la classe ouvrière du rôle qui lui revient, qu’on pourra amener les intellectuels dans leur masse à prendre part au combat contre le grand capital et pour la transformation socialiste et autogestionnaire de la société….

….Monteux a montré que la crise de l’Université pouvait aviver les oppositions catégorielles, encourager l’enfoncement des universitaires dans leurs problèmes, favoriser les réflexes corporatistes, les penchants technocratiques, l’attachement à des hiérarchies dépassées…

 

…Mais il ne suffit pas de mettre en évidence les obstacles à l’union, ni même de théoriser  la possibilité de les surmonter. La construction de l’alliance exige de mener l’action…Le 23° Congrès a proposé  -sur la base de l’expérience passée-  une vision renouvelée de l’avancée au socialisme. Il a précisé la liaison entre les pratiques de sommet et l’union dans l’action à la base. Il a éclairé la dialectique entre les acquis arrachés par la lutte quotidienne et la transformation permise par les changements réalisés au niveau de l’ensemble de la société. Il appelé chacun d’entre nous à être un agent actif de la lutte. L’avenir se construit dans l’action dès maintenant ; c’est aujourd’hui qu’il faut commencer le processus d’avancée démocratique au socialisme, en développant les luttes  immédiates et en capitalisant leurs acquis. Cette question de l’avancée pas à pas, par la lutte quotidienne et son inscription dans une perspective révolutionnaire, est au centre de la deuxième partie de la résolution…

 

…La démarche du pas à pas dans l’action à la base n’est pas acceptée d’amblée par les intellectuels, y compris communistes…

 

Pierre Duharcourt, 1980, au CN du PCF sur les intellectuels, la culture et la révolution, a été membre du Conseil Economique et social et Co-secrétaire général de la FSU

 

Note du blog : peut-on replacer cette réflexion au niveau de la lutte dans une situation de mondialisation informationnalisée des forces productives ? Les obstacles qui ont empêché hier d’avancer plus avant et qui ont même fait reculer dans des domaines importants, sont-ils insurmontables aujourd’hui ? La transformation n’est pas une perspective Nevsky, mais les bases « matérielles » des forces productives se sont élargies pour le permettre. La question est de s’instruire pour être capable de le faire, d’en développer la conscience des moyens et des possibilités, à commencer par la question de la production, du travail et de son organisation cohérente pour la personne dans une cohérence générale de l’activité humaine. La "surpopulation salariale" inhérente à l'organisation du travail dans le système capitaliste, et le fait qu'elle entraîne la formation "d'élites de la qualification" d'une part, et la déqualification relative généralisée du travail d'autre part, c'est à dire une organisation toujours plus inégalitaire de l'accès au travail et de la qualification dans le travail, accroit les phénomènes décrits par pierre Duharcourt. C'est une raison supplémentaire de mettre en avant la question de l'alliance et des conditions de sa réalisation. P.A.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche