Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 20:57

JAN10-010.1.jpgCONCEPTS POLITIQUES ET CHAMP PROPRE DE LA POLITIQUE. Les concepts et les systèmes de concepts ont une autonomie, mais la "dé-adhérence" reste relative.

La dépendance à « la base matérielle» ne peut être « gommée ».

 

Les concepts et les systèmes de concepts (généralisation de généralisations de généralisations, selon l’image de Vygotski), ont une autonomie par rapport aux conditions matérielles dans lesquelles ils sont nés (et non strictement mécaniquement « qui les ont fait naître »).

 

D’où l’emploi du terme « déadhérence » (terme Schartzien) conceptuelle lorsque dans le mouvement de la pensée, elle est portée à des « constructions » autonomes de ces « conditions matérielles »,  conditions matérielles qui incluent ce mouvement matériel qu’est la pensée elle-même.

 

Le terme de « déadhérence » dérive du terme « adhérence » que l’on comprend aisément en termes d’autonomie de la pensée, qu’elle soit adhérence conceptuelle d’ordre de la « normalité populaire » d’un moment historique de la pensée ou de la « normalité savante », les deux en mouvement de dénormalisation-renormalisation incessant et « simultané ».

 

Pourtant on pourrait accuser le terme de « déadhérence », à juste titre (comme ou peut le faire pour tout concept), d’ambigüité contradictoire si ce n’est antagonique. Car il y a, chacun le sait, dépendance de la déadhérence de sa base « élémentaire » (pour ne pas dire « alimentaire », physique) comme de sa base complexe, ses bases complexes.

 

Par exemple, le développement capitaliste dépend d’une quantité de surproduit pour qu’il « puisse se constituer » en nouveau mode de production. L’on peut penser de même d’un autre mode de production, d’un nouveau système « culturel et économique » de production et d’échange dépassant l’échange A-M-A’ ou le précédent. Mais peut-on quantifier mécaniquement un « taux de surproduit nécessaire » ? Certainement pas. Et pourtant il doit y en avoir un qui se manifeste, mais dans une infinité d’autres données « objectives et subjectives », apparentes ou pas, conscientes et inconsciente en ce qui concerne le processus du mouvement des idées de la personne dans la société, dialectiquement.

 

Isabelle Garo dans son magnifique ouvrage  « L’or des images », que je me hasarde à sous-nommer « art et critique de l’économie politique » (je lui en demande pardon), cite la société développée des Inca qui est arrivée un niveau de surproduit et d’échange sans utiliser de monnaie numéraire métallique, bien qu’utilisant le métal. Cet exemple apparemment banal parce que très connu ouvre cependant la pensée à une autre façon de lier économie, système économique, systèmes de concepts, sentiments de beauté….

 

Marx termine son introduction de la critique de l’économie politique par des « considérations » sur l’art. Il ne s’agit pas de mettre entre parenthèse l’origine animale, ni sa métamorphose humaine. Il s’agit de ne pas « raisonner » en politique sans leur lien, c'est-à-dire en se référant seulement à la « courte étendue espace-temps », ou plus prosaïquement avec la tête sur le guidon.

 

Le conseil de ne plus « rouler la tête sur le guidon » a souvent servi pour orienter la « réflexion de parti » sur d’autres modes de pensée tout aussi limités parce que polarisés sur un aspect auparavant négligé, mais tout aussi séparés d’une vision d’ensemble la plus large possible, c'est-à-dire séparée d’une observation de la réalité et de ce que le processus humain crée sur lequel s’appuyer pour le transformer et assurer sa poursuite en santé.

 

Certes la politique est un « champ propre » dans l’activité humaine. Mais l’observation des « champs » n’est que notre mode humain de tenter d’observer le mouvement général de la société et de la nature, du « cosmos saisissable » par ses sens limités même aidés de ses instruments et concepts.

 

Chacun sait que l’élargissement de la « pensée politique » à d’autres champs a toujours enrichi son action, c'est-à-dire ses acteurs. Ce qui est valable pour tout champ dans son rapport tripolaire (autre référence schartzienne) de contact entre activité du champ--accumulation du champ--« extérieur » au champ ; découpage certes « arbitraire » mais nécessaire en l’état des choses.

 

Il en est ainsi de la production matérielle « de base » dans son processus de complexification. D’une part, l’oublier c’est donner vie à toutes les théories niant le lien (mais non mécanique) entre type d’échange et type de développement, en définitive se condamner à n’avoir que prise incohérente sur la réalité. Mais d’autre part se contenter de cette référence de base c’est faire de même « aussi mal » par « une autre voie ».

 

Pour faire simple, caricatural, mais « vrai », comment enseigner sans le maçon qui construit l’école ? Comment construire un « service » sans la production « des biens matériels » qui le permettent et qui sont à la base de la production de valeur au sens capitaliste du terme, et qui déterminent l’échange et le développement précédent et encore actuel, mais qu’il nous faut dépasser à partir de la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital, par une autre utilisation du crédit, d’une « métamorphose communiste » du crédit, partant de la satisfaction  des besoins « matériels et moraux » et non des dividendes….

 

Affirmer est beau et nécessaire. Prendre de tous de même. Procéder est la seule voie d’une humanité en santé suffisante.

 

Pierre Assante, 16 octobre 2013

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche