Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 07:01

escalier contesse 2juin10 002Réponse à L.

 

Les incohérences, les nôtres et celles des autres, c'est "l'odeur du temps"....

 

Nous sommes inclus dans un processus de développement devenu incohérent qu'on ne peut stopper net sous peine que le remède soit pire que le mal (pour la production, l’échange, l’énergie, etc.)

 

Il faut en infléchir la direction, comme celle d'un bateau dont la masse empêche un changement de direction brutal, ce qui demande du temps, si tant est que le délai nécessaire ne soit pas trop court pour éviter une catastrophe.

 

L'incohérence tient à 2 éléments et un troisième qui est leur résultante, résultante qui est l'état de la chose en mouvement, comme dans tout processus, apparemment évident, si on a une petite idée de la dialectique de la nature, des contradictions internes à un processus, de la négation de la négation qui en est leur résolution et permet la continuité du mouvement.

 

Un élément c'est l'échange marchand qui ne peut aboutir qu'à cette incohérence finale et menaçante pour la poursuite du processus humain, l'échange "Argent-Marchandise-Argent plus" et son paroxysme.

 

L'autre c'est le passage en quelques milliers d'années de la gestion du clan restreint où chacun côtoie son proche, son semblable, à la gestion élargie puis du monde où les rapports centralisés nécessaires à la cohérence d'ensemble met hors circuit l'intervention citoyenne tant que l'échange marchand poursuit un type de rapport de gestion individuelle, perversion individuelle du clan, qui en a perdu les propriétés et qui empêche la naissance de propriétés nouvelles nécessaires.

 

Et ce "tant que l'échange" que j'ai placé par commodité d'expression dans l’expression du deuxième élément est le troisième élément, la résultante des 2 éléments précédemment énoncés, de la crise générale du processus humain.

 

Je te renvoie à l'intervention de Denis Durand (et accessoirement à l'ensemble de ce blog et particulièrement à mon essai "La métamorphose du travail"), intervention de Denis qui, je le répète me semble un résumé saisissant des tâches d'aujourd'hui, indispensables à la poursuite du processus humain, et que je crois possible, bien que non assuré "mécaniquement".

 

La conscience et les capacités de recherche et d’action qu’elle permet, reste l'arme première de l'humanité.

 

Pierrot, 11 décembre 2012

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche