Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 05:25

Georges LUKACS : LE TRAVAIL. LA REPRODUCTION.

Notes rapides ci-dessous Et extrait ici de l'ouvrage

sur le LANGAGE, pages 286 à 311 avec l'aimable autorisation de l'éditeur (Editions Delga).

 

LUKACS-TRAVAIL-COUV-jpgNotes rapides et remarque de développements possibles à partir, sur le dernier chapitre de ce volume de Georges LUKACS par rapport aux chap. précédents.

(et un "parallèle" personnel sur l'ergologie)

Editions Delga

 

Ontologie de l’être social

LE TRAVAIL

LA REPRODUCTION

Chap. « la reproduction de la société dans sa totalité ».

 

Pages

420 : Valeur

421 : Travail

Fin 422 début 423 : Forces productives. Apparences.

448 : à nuancer « réflexes conditionnés » par la suite de ce chapitre. Relire chapitre « complexe de complexes" (ici Lukacs revient sur  la critique du programme de Gotha par Marx, "droit égal", "langage", "phases de la société communiste"...) à la lumière de « la reproduction de la société dans sa totalité ».

462 : par opposition…. etc.

461 : c’est ainsi que…. etc.

464 : c’est pourquoi…. etc.

465 : Naît ici….une nouvelle marge de manœuvre.

 

Développer la théorie pour l'action : la croissance de la plus value relative par rapport à la plus value absolue décrite par Lukács (et politiques de Roosevelt et de Kennedy) et aujourd’hui (par rapport à Lukács), le « retour » de la PV abs. et la décroissance relative de la productivité par rapport à sa croissance d’après guerre (1939-45) puis sa courbe « ralentie », relativement bien sûr et quelles nouvelles croissances et transformations de la socialité que contient le capitalisme actuel comme prémices internes d’un nouveau mode de production.

 

Rapidité et contradiction du développement interne de socialité et de transformation. Transformation qualitative lente ou accélération-« explosion » ou pourrissement ? Optimisme révolutionnaire raisonnable et justifié.

 

Lien théorique et pratique avec la « nouvelle crise » et accélération du besoin supérieur de socialité. Base de recherches sur lesquelles s'appuyer pour le développement et un autre mode de production. Besoin de théorie, de travail théorique pour une société future à partir de la société présente. Le mouvement populaire et ouvrier quasiment démuni dans ce domaine, "avance à l'aveuglette" depuis sa formation y compris dans ses "essais pratiques" avortés courts et longs et ses transformations internes du système capitaliste..

 

Lien subjectif hors de l'ouvrage : Rapport de l’ergologie et rencontres du travail avec cette continuité accélérée de la socialité à l’intérieur du système. Besoin de GRT-Groupes de rencontre du Travail (auto-étude du travail, de leur activité, par les salariés et particulièrement les producteurs des "biens matériels stricto sensu" partout dans le monde, dans "le particulier et le général", eux-mêmes, à la lumière, avec l’aide de la recherche pluridisciplinaire sur le travail) sur les bases de la connaissance de tous ces éléments et non d’une ergologie « restreinte ».

 

-         et nouvelles formes de la propriété du capital et de sa gestion. Comment les "apprécier" ces nouvelles formes dans l'acte de transformation de socialité et de mode de production et d'échange nouveau, dans les luttes populaires, entre autre leur rapport "concret" aux interlocuteurs gestionnaires du système.

-         Epuisement relatif des nouvelles techniques contenu dans leur propre expansion. Suraccumulation accélérée. Transformation de la suraccumulation dans le nouceau mode de production, communiste.

 

Contradiction en apparence (en particulier dans certains constats sur le rapport du travailleur à l'organisation collective parcellisée -et aujourd'hui mondialement informationnalisée) entre les théories ergologiques et l'analyse du travail de Lukacs, mais convergences à mes yeux dans le rapport du "particulier" et de la "totalité" du travail et de la reproduction. Et le besoin pratique de théorie et de "prospective".

 

à méditer et à discuter sur le travail. Cet extrait n'est cependant pas détachable de son ensemble : « …Il nous faudra revenir dans d’autres contextes sur ce motif de l’orientation de l’évolution de l’homme par le travail et compléter ces remarques. Nous devons, pour dégager pleinement la nouvelle structure fondamentale née du travail, nous limiter ici au fait que dans le reflet de la réalité, comme condition de possibilité de l’objectif et des moyens du travail, se produit une séparation, un détachement de l’homme de son environnement, une distanciation qui se manifeste clairement dans la confrontation du sujet et de l’objet. Dans le reflet de la réalité, la représentation se sépare de la réalité représentée, et se condense dans la conscience comme une « réalité » particulière. Nous mettons le mot réalité entre guillemets, parce que la réalité est simplement reproduite dans la conscience ; une nouvelle forme objective naît sans doute de la sorte, mais pas une réalité, car précisément, sur le plan ontologique, il est impossible que le reflet soit du même ordre que ce qu’il reflète, sans même parler d’identité. Au contraire, du point de vue ontologique, l’être social se scinde en deux facteurs hétérogènes, qui, du point de vue de l’être, ne sont pas simplement hétérogènes, mais directement opposés : l’être et son reflet dans la conscience.

Cette dualité est un fait fondamental de l’être social. Les degrés antérieurs de l’être sont en comparaison très unitaires… »

Georges Lukács, « le travail comme position téléologique » Ed. Delga 2011. 

 

Pierre Assante, 2 juillet 2011

 

Partie de l'ouvrage sur le langage :

http://www.pierreassante.fr/dossier/LUKACS_LANGAGE_1.12MB.pdf

 

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche