Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 09:14

Copie de 100 1686La démocratie dans le monde et le sport en France garantis par les monarchies pétrolière et leurs commanditaires plus haut placés dans la hiérarchie financière, cela devrait nous faire réfléchir sur les bruits de bottes qui s’amplifient et se répandent.

 

Les héritiers de "la bête immonde" ne sont rien sans ce genre de soutien.

 

La « démocratie du producteur », du « que et comment produire », la sortie de crise qu‘elle constitue, elle et elle seule, l’aspiration à une plus grande conscience des peuples, au « pain et à la paix » tout de suite, cela ne va pas aussi vite que l’on voudrait.

 

Au contraire les choses s’aggravent. Et revient dans l’air la musique du temps long d’Augustin. Mais Salvien nous en dit plus : la légitimité des barbares, le travail asphyxié par le profit, la chute à venir si ceux qui savent sont « pire » que les barbares, 40 ans à peine avant la chute effective de l’Empire (romain).

 

Après les 30 glorieuses, nous fumes les conservateurs d’une conscience ouvrière, à la fois préservateurs et « bloqueurs relatifs » d’avenir. Aujourd’hui se lève une nouvelle conscience, encore confuse, mais sortant des frontières, diffuse et généralisée.

 

Non, cela ne va pas aussi vite que l’on voudrait. Mais l’impatience est mère du désespoir, et le désespoir le père de la sénilité.

 

La jeunesse nous ira bien, et c’est de la société que nait le renouveau, incertain, endolori du passé, mais beau. Il ne faut pas abandonner le rôle de transmetteur historique. Pas historique seulement au sens de la connaissance des évènements, mais aussi celui de l’acte personnel et collectif pour la transformation nécessaire que nous voulons, avec Marx. Ni abandonner l’organisation, l’outil nécessaire à cette transmission générationnelle.

 

C’est de cette nouvelle conscience, encore confuse, mais sortant des frontières, diffuse et généralisée, que peut naître la lumière, les nouvelles lumière, dépassant celles d’une bourgeoisie révolutionnaire confisquant la transformation sociale à son seul profit, et devenue ainsi, à son corps défendant, accoucheuse d’un salariat qui tient en ses mains la clef du processus humain en santé, la « démocratie du producteur », du « que et comment produire », contre l’exploitation et son corollaire, le taylorisme stérilisateur d’activité libre.

 

Pierre Assante, 12 novembre 2012

 

J'ai mis ici la photo d'un ami disparu car je pense très fort à lui dans ce moment. Comme souvent. Les actions nationales et européennes du 14 novembre 2012, voilà ce qui lui aurait plu beaucoup, je crois.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

29 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche