Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 08:47

POLITZER

  

Encore sur la mesure

 

quantitative

 

de l'échange

 

 

Toutes les lois du capital découlent de son mode d’échange, la mesure quantitative de la valeur. Le temps de travail ne doit plus être la primauté dans la mesure de l’échange, mais le besoin humain. Cela veut dire qu’une société arrivée à l’usage de moyens de production qui sont les nôtres (possibilité d’abondance quantitative et qualitative des échanges) et peut procéder à une autre mesure et ne le fait pas, est en crise par rapport à cette mesure devenue obsolète et qui était déjà en contradiction avec le développement humain depuis des millénaires. On peut dire que nous sommes arrivés au point où la mesure de l’échange bloque l’échange.

 

Sans un horizon plus vaste qui est un autre type de société clairement affirmé, les mesures d’ordre financiers, qui sont des passages vers elle, ne peuvent être compris, ni réalisés, sinon comme un « reculer pour mieux sauter » en arrière.

 

Le « je te donne ça contre ça en prenant mon intérêt au passage », c’est le mode de pensée millénaire qui arrive à son pourrissement.

 

La personne ne peut être développée que par le développement de tous.

 

Si nous faisons des mesures restreignant la finance privée (qu'il faut soutenir comme points d'appui) et ouvrant des droits (retraites, sécurité emploi formation, taxation des profits financiers, pôles publics de crédit…) une fin en soi, nous ne ferons que perpétuer cette société de fric et créer les conditions d’une implosion au lieu d’une évolution de la société.

 

Le "quotidien" et "l'horizon" doivent se conforter mutuellement, ils sont impuissants, ils ne sont rien de vivant l'un sans l'autre.

 

Cette "droite rongée par le fric" (citation de L'HUMA de ce jour dont je suis lecteur fidèle), n’est que la pointe extrême de notre monde marchand et de son pouvoir, institutions et gestionnaires du capital, qui s’est auto-placée pour se servir au mieux dans une société basée sur le fric, envahie de la tête aux pieds par l’intérêt privé.

 

Pierre Assante, 6 juillet 2010

 

Sommaire du blog   ici

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche