Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 06:01

MARX PORTRAITDépasser la vision franco française du salariat et nourrir de cette nouvelle vision les luttes

On peut dire que malgré les avancées des com-préhensions humaines, nous connaissons un recul relatif des conditions globales de synthèse des conditions de transformation sociale. Il y a, paradoxalement, relative dilution de la com-préhension du général dans la com-préhension du particulier, au mauvais profit du second sur le premier au lieu d’une vision unitaire dialectique. Plus que jamais nous baignons et dans un programme de Gotha et dans les limites étroites des solutions franco-française, quand le paysage social est plus que jamais l’imbrication internationale des conditions de production et de vie. Bien sûr on part toujours de ce qui est, du donné historique. La nation constitue donc toujours un élément relativement fort du processus, mais un élément fort qu’il ne s’agit pas d’isoler d’un contexte et des inégalités de développement dans l’unité du développement mondial humain. C’est avant tout le mouvement des cultures, au sens large (et donc évidemment aussi les arts) de toutes les activités humaines en interaction, leurs frontières relatives et ultra poreuses, qui caractérisent les « donnés » historiques locaux, nationaux, personnels. Dans ce contexte, une vision mondiale des classes et couches sociales et de la classe ouvrière de main d’œuvre de production au sens strict, ses conditions d’exploitation et de lutte, ses perspectives générales dans le processus concret de développement des forces productives et leurs conséquences dans le mode de vie et les alliances qu’elles peuvent susciter, est centrale parce que reflétant bien, peu, ou pas une approche de la réalité en mouvement.

 

L’idée fausse de la prépondérance en première instance de la communication ou des institutions sur l’organisation du travail et de l’activité humaine dans leur processus un, handicape ET la conscience que nous avons sur le processus humain ET la conscience de l’importance et le  poids indubitable de la communication, comme celui des les institutions elles-mêmes. C’est le processus concret des forces productives, les moyens de nos subsistances et l’action de l’économie en dernière instance sur l’ensemble des activités « matérielles et morales » unes, que nous devons com-prendre.

De la même façon que l’exploitation capitaliste (et « même » la guerre impérialiste) a mis femmes et enfants au travail et permis, contradictoirement, avec les luttes pour le pain et la justice, de donner (par exemple) un début d’indépendance à la femme, le processus d’exploitation dans l’impérialisme capitaliste mondialement informationnalisé ouvre des formes d’activités et des conditions nouvelles d’activité qui contiennent les prémices avancées de la libération du travail, au-delà de toute indépendance humaine relative vis-à-vis des contraintes de classe et naturelles au sens propre.

 

La vision franco française du salariat, de la classe ouvrière, de son poids numérique et idéologique limité à la France bien qu’essentielle à la compréhension de la situation française ne peut se suffire à elle-même. Le contexte numérique et idéologique mondial des classes sociales et de la classe ouvrière est l’élément en dernière instance d’une vision opérationnelle.

Pierre Assante, 21 mai 2011

 

Témoignage de mai 68 ,

Pour lire cet article paru dans L'Humanité du 8 mai 2008, cliquer :  ici

 Témoignage de mai 68  

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche