Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 14:28

2014 01 28 002Après le F.M.U*., le PLAN !

28 janvier 2021

Petit conte** futuriste économico-pédagogique...

 

Chers amis,

 

Après le F.M.U.*, le PLAN !**

 

Je m’efforcerai aujourd’hui de mettre toute ma conviction et mon action multi-concertée au service du succès et du progrès du processus de transformation du mode d’échange mondial.

 

Certes, je comprends les impatiences et les déceptions. La vie humaine est courte, et la jeunesse voudrait voir au plus vite ce pour quoi l’humanité à lutté depuis des millénaires et qui s’est le plus souvent soldé, malgré les progrès successifs, par le remplacement d’une domination par une autre.

 

Mais nous n’en sommes plus là. La société sans classes avance à grand pas. Et les limites humaines, sans cesse en voie de dépassement voient déjà les comportements se modifier, correspondre sans cesse mieux au besoins de développement de chacun et non à la guerre entre tous qui a marqué cinq millénaires de développement et de distribution inégaux des forces productives et de leurs produits matériels et moraux.

 

Le passé pèse sur nous. C’est la raison de nos difficultés à œuvrer ensemble dans une plus grande cohésion, que ce soit dans nos actes locaux et quotidiens comme dans nos actes de concertation régionale et mondiale.

 

Nos infinies diversités ne sont pas un handicap, mais un atout !

 

Je vous rappelle cependant, avant de commencer notre débat multiplex micro-centré, le chemin parcouru, certes insuffisant, mais bien réel et prometteur.

 

La création de notre F.M.U. en 2015, en plein cœur de la crise à ouvert la voie grâce aux pays émergents soutenus par les mouvements ouvriers avancés, qui ont fait craquer le mur des impérialismes développés, puis aux forces économiques du monde, petites et grande, régionales, nationales et inter-nationales qui se sont rapidement intégrées à la formation du nouveau F.M.I.-F.M.U. sur les bases que vous savez, c’est-à-dire, le détournement de plus en plus volumineux de capitaux vers les productions choisies en commun.

 

Ainsi, nous pouvons entamer l’étape suivante dont les prémices se sont manifestées déjà dans le monde : la concrétisation des ébauches de plans communaux, provinciaux, régionaux, nationaux, européen et mondial de production et d’échange concertés.

 

Sans nos premières mesures financières et monétaires mondiales nous n’en serions pas là.

 

Nous le rappeler entre nous a quelque chose de grossier sans doute, peut-être ridicule, mais c’est ce qu’il faut sans doute faire au vu des contestations actuelles, certes minoritaires, mais qui pèsent sur l’avancée du processus de démocratisation mondiale et générale, démocratie de l’habitant, démocratie du producteur.

 

le processus a été très rapide puisque ce rassemblement organique de notre F.M.U. avec le F.M.I. n’a pris que deux ans, et s’il n’a pas été totalement opérationnel dès 2017, ni ne l’est encore en 2011, il a pourtant court-circuité une grande partie des opérations de spéculation passant par les places financières et autres, et même à permis que la circulation dans les bases financières deviennent moins parasitaires au point que de nombreux investissements privés ont dû se fixer sur des productions on ne peut plus utiles et de des services publics qui ont fortement progressé.

 

Notre difficulté aujourd’hui sera celle qui caractérise notre espèce : la contradiction entre l’individu, le groupe et l’humanité entière, à la fois sur l’intérêt de l’individu par rapport à l’intérêt commun, et par rapport aux capacités de communication  et de décision collectives inhérent à la constitution de notre espèce et de l’ontologie de notre être social ***. Contradiction aujourd'hui insurmontable et pourtant féconde.

 

Féconde, nous le savons maintenant depuis que les prémices de constitution mondiale se sont manifestées à travers nos activité individuelles-collectives.

 

Les choses sont aujourd’hui en place, et je n’en dirai pas plus. C’est ce qu’ont souhaité les millions « d’intervenants coordonnés », en attendant les milliards, qui m’ont tiré au sort pour lancer le débat général multi-synthétisé.

 

Certes, il nous faudra sans cesse activer le multi contrôle démocratique basé sur l’aller-retour humain concret, le mouvement de ses systèmes de concepts en dé normalisation- re normalisation constante au vu de ses effets « physiques » et des effets affectifs dont nous refusons de nous débarrasser, malgré l’opposition de nos amis les plus « utilitaristes », qui les mettent danger.

 

Le processus de conscience de la nature sur elle-même que constituent la femme et l’homme, l’humain, ne peut être un processus sans âme ; l’âme, au sens matérialiste, c'est-à-dire ce que la biologie ne mesure pas, pas plus qu’on ne mesure le temps de travail lequel est constitué de mouvements objectifs et subjectifs incommensurables.

 

Si nous voulions un processus « sans âme » au nom de l’efficacité et dans le but d’accélérer le processus d’humanisation nouveau que nous avons initiés dans la continuité du processus humain général, et dans l’impatience d’intervenir grossièrement et dans la conception d’un communisme grossier, ce serait le meilleur moyen de le dévoyer sur un nouveau bonapartisme ou stalinisme certes collectif, mais non moins stérile et humiliant.

 

Voila ce qui peut être dit grossièrement sur la multi-micro-macro concertation à son étape actuelle. Que le travail continue, et que les artistes soient remerciés pour le travail d’avant-garde qu’ils ont accompli. Quand aux économistes, qu’ils soient aussi remerciés aussi pour avoir permis à chacun de se saisir des savoirs en mouvement, et de celui qui en dernière instance permet de produire les biens matériels et moraux dont l’humanité a besoin pour vivre.

 

Que les sciences soient notre jeu parmi les jeux, dans un temps sans cesse libéré des mesures qui nous ont emprisonnés, nous emprisonnent encore, mais de moins en moins, au sens matériel strict, comme au sens moral qui fait des nécessités naturelles, un cadre de la poursuite du bonheur et non un mur infranchissable.

 

Honneur aux mères qui non ont portés, nous femmes et hommes, honneur et amour aux femmes qui ont su dépasser la domination dans les premiers moments de notre vie et au-delà.

 

Amitié !

 

Uerèïp Ehtnaça,  Mardi 28 janvier 2021

 

 

* Fond Monétaire Universel.

** Petit conte pas sans importance écrit le 28 janvier 2014 par Pierre Assante alias U.E...Uerèïp Ehtnaça.

*** Illustration : "Prolégomènes à l'ontologie de l'être social", G. Lukàcs.

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche