Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2023 7 22 /01 /janvier /2023 10:07

 

Le capital se pose des questions

 

le congrès du PCF, les salariés et les populations ont bien besoin de voter massivement pour le projet de texte du Conseil National.

 

 

 

Le capital se pose des questions

Et souvent de bonnes questions.

Ce n’est pas un hasard s’il recherche les réponses de Fréderic Boccara sur BFM business radio.

Evidemment il refuse nos réponses.

 

S’il se pose ces questions c'est un signe de la conscience, limitée certes, de la crise générale mondiale du capital à travers leurs entreprises locales et géantes, mondiales, liées dans un même système économique et social et son mouvement.

En ce sens le besoin de nous poser des questions, au-delà de nos traditions ouvrières historiques passées, sans les rejeter comme «le bébé avec l’eau du bain » est vital ; ce à quoi nous ne répondons pas suffisamment en tant que parti, même si dans le parti s’expriment ces questions et ces réponses évidemment provisoires dans la rapidité de transformation des forces productives et productrices (Valeurs d’Usage et Valeurs d’Echange), du capital, de leurs crises irréversibles et du besoin de transformation qualitative systémique.

 

La Nation, par exemple dans la mondialisation capitaliste et la mondialisation progressiste future pose question. Elle est née des marchés historiques nationaux qui ont bien été transformés par le capital lui-même. On ne peut en rester sur le « produire français » sans développer l’idée et la réalité des échanges mondiaux, des coopérations, des solidarités matérielles et morales, objectives et subjectives, tout en s’appuyant sur les acquis sociaux issus de luttes nationales ET internationales ; et des conditions de La Paix et du développement.

Acquis qui ne sont ni immuables ni parfaits mais historiques, c’est-à-dire qu’ils doivent se transformer en progrès et en santé en fonction de l’histoire, du mouvement de la crise du capital et d’un contenu de transformation progressiste pour une sortie de la crise du capital, sortie dont le processus est proposé ici et maintenant par les économistes marxistes de la régulation systémique, propositions en mouvement et elles-mêmes en processus.

 

On apprend que les communistes de Shangaï parlent d’un mouvement de la société chinoise d’aspiration à la paresse. Ce n’est pas une mauvaise chose, cela prouve que la société chinoise est capable, dans ce domaine comme dans la natalité etc. et évidemment dans le développement des forces productives, de se transformer et que les réponses du PCC, à l’instar de Lénine et ses remises en cause-corrections permanentes, se pose la question des changements et des révisions permanentes de la politique, que le parti doit précéder ces évolutions en en descellant les prémices, et tenir compte des voies et des bifurcations de cette évolution.

 

On n’écrit pas l’histoire à l’avance, ni celle de la Chine. Mais le passé récent nous montre que le PCC, c’est-à-dire les peuples de Chine s’il constitue une des consciences suffisantes avancées du processus humain inconscient, ont des outils pour surmonter ces difficultés d’évolution et poursuivre l’évolution positive. Ces outils sont-ils suffisants ? Faut-il les perfectionner ? Certainement.

 

Et il faut toujours mettre dans le paysage actuel que le PIB chinois par habitant est encore loin d’avoir le niveau de celui des pays capitalistes avancés (dont celui des USA et du capital dominant et alliés qui tente dangereusement d’abattre la Chine en tant que concurrence tout en ayant besoin d’elle dans sa course-guerre au taux de profit) ni le développement séculaire de leurs industries et agriculture industrielle, et de gestion économique, politique et sociale, et leur intégration de la « capacité artisanale » dans la révolution industrielle, scientifique et technique du capital etc., même si une centralisation primitive a permis à la Chine de « sauter » par-dessus des «étapes » de développement.

 

Si la question de l’autogestion de la personne humaine, des entités humaines et de la production-travail n’investit pas le PCC dans sa masse, il ne faudrait pas oublier qu’il en est de même dans le reste du monde humain, malgré des expériences localisées et limitées (et que nous vivons sous la coupe d’un patronat « monarchique» si non monarchiste, malgré les avancées très limitées et donc relativement inefficaces de 1936 et de la libération de 1945 sur le plan le l’achat de la force de travail ),  poursuivie dans les CE par exemple qui d’ailleurs sont remises en cause dans la course capitaliste à une absorption impossible par le système de la baisse tendancielle du taux de profit, donc de la suraccumulation devalorisation du capital et de la crise de longue durée, successive aux crises décennales historiquement précédentes

 

Les palliatifs systémiques provisoires des banques centrale et autres sont donc bien provisoires et le congrès du PCF a bien besoin de voter massivement pour le projet de texte du Conseil National, mais aussi de faire de ce vote un besoin « d’approfondissement XXL » de la situation du monde humain, de son « Hobbesisme » (terme issu du théoricien anglais du libéralisme naissant, précédant le « darwinisme social », Hobbes 1588-1679), du contenu micro et macro de la crise du capital et son lien avec toutes les activités humaines en crise commune, et avec les solutions systémiques de transformation sociale qualitative.

 

Lisant ou écoutant des interventions favorables à ce vote, ce qui est très positif, j’y trouve cependant insuffisamment références aux propositions économiques, anthroponomiques, ergologiques, ce qui leur lève beaucoup de contenu et d’efficacité sociale.

Rappelons-les ici, notre recherche processuelle dans la prise de pouvoir sur « l’argent », SEF, Crédits, Fonds, Nouveaux Droits du Travail, DTS-FMI etc. à travers un nouveau critère de développement processuel vers l’abolition-dépassement (aufhebung) du capital : le critère processuel possible VA/CMF, concept issu de la recherche économique marxiste de régulation systémique, antichambre dans la crise générale du capital et de son système, de la mise en commun des efforts humains, « matériels et moraux » ; un communisme appropriateur en santé par les femmes et les hommes des forces et richesses, de la nature (son énergie), dont ils sont, leurs existences en croissance de différence et de condensification commune et globale, leur transformation animale en sublimation concrète de fonction, de production de subsistance ; appropriateur en santé de la terre dans l’univers réel et imaginé.

 

Pierre Assante. 22/01/2023 09:04:19.

 

LIRE ci-dessus

VOIR AUSSI, SCHEMA DE RECHERCHE CONCEPTUELLE, sur ce lien :

http://pierre-assante.over-blog.com/-01

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche