Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2022 4 29 /12 /décembre /2022 11:03
DE DAUMIER

 

VIVE LA CHINE !

 

Au départ, il ne s’agit pas d’un communiste, mais de moi, d’un grand-père communiste.

Avec tout ce que cela implique de triste, mélancolique, pas sans regret, renoncement à la force d’intervenir dans la vie ; mais pas aux forces qui restent siennes et autres.

 

La musique, la littérature, le film... et pas seulement… elles, il, peuvent transmettre des sensations, des sentiments, autonomes et dépendants, mouvants et progressifs, des impressions de même, comme si on les vivait dans la réalité ou revivait dans la réalité.

La curiosité, les savoirs partiels, les efforts de comprendre, l’apport social à double sens, leurs synthèses relatives, mentales, opérationnelles, relient les besoins de survie, de production, d’échange et de consommation de subsistances « matérielles et morales unies », à l’apprentissage-travail individuel-social qui le permet.

 

Et il y a la lente fusion sociale dans la disparition progressive et-ou brutale de soi-même.

 

Savoirs, musique etc. ne "fonctionnent" pas seuls et constituent un développement-évolution-complexification-condensification de la personne dans celle de la société, ses progrès, ses régressions dans les progrès et la crainte de retours régressifs sans issue.

 

J’ai mis un extrait précédemment du « GUEPARD » vieux.

 

Aristocrate rural sicilien de 1860 (pendant les luttes bourgeoises et populaires antagoniques de révolution politique issue de 1848, et des transformations des moyens de production de pair), à la fois traditionnel, critique, savant et cependant conservateur, sa classe en déclin et disparition transmet pourtant.

 

L’homme producteur entre dans une révolution scientifique, technique, culturelle, civilisationnelle de l’humain qui peut le libérer des aliénations sociales passées de ses activités et leur devenir.

 

La Chine : Je sais bien qu’elle n’est pas un modèle et que son processus n’est pas plus garanti qu’aucun autre processus et qu’il dépend et s’intègre dans celui du monde humain global.

 

L’effort dit « occidental », le capital dominant, de déstabiliser la Chine se retourne contre elle certes, mais encore plus sur ceux qui le déploient en "jouissant" de ses difficultés.

 

Par exemple « du jour », l'exploitation médiatique des révoltes contre le confinement et la réponse du parti-Etat, ou du moins de la part de celui en capacité d'hégémonie dans le pouvoir, avec ceux qui tendent à mettre en œuvre une régulation systémique progressive, générationnelle et révolutionnaire du pays, du et pour le monde humain, cette exploitation médiatique transfère « l’isolement » de la Chine au monde capitaliste entier, qui bâtit ses propres murs et les renforce sans cesse au détriment de son propre développement sans régler mais en aggravant exponentiellement la crise de baisse tendancielle du taux de profit et de suraccumulation-dévalorisation du capital, insoluble sans processus radical et générationnel de transformation qualitative systémique et organique.

 

Il ne s'agit pas là particulièrement des mesures de protection sanitaires prises à juste titre par tel ou tel pays, mais des mesures et contre-mesures dans lesquelles s'exercent de la part du capital dominant et ses alliés la volonté contradictoire, antagonique, de faire des affaires tout en réduisant les coopérations mondiales, c'est à dire en pratiquant un impérialisme économique et idéologique.

 

Le "sens-unique" est le contraire du besoin de coopération, de solidarité et de cohérence, besoin vital - de survie et de développement de l'humanité au stade actuel de la mondialisation et des forces productives.

 

D'autre part nous en savons assez aujourd'hui du processus d'installation de la répression et des purges staliniennes pour ne pas être attentif maintenant et toujours à toute dérive de ce type.

 

Par tête d’habitant, l’état des forces productives de la Chine, des peuples de la Chine, est à la fois insuffisant pour un type de mode de production communiste ET tend à répondre à un chemin, une voie le permettant, tout autant qu’une voie n’est pas une chose abstraite mais une réalité de mouvement qui dépend de l’immensité et la multitude des rapports sociaux et des qualités propres des personnes qui entrent dans ses rapports sociaux, la classe ouvrière au sens large, le salariat de production des biens matériels « usuels » et agricoles dépendant de lui en dernière instance, comme le cuisinier dépend du contenu et de ceux qui remplissent « son frigo ».

 

Sans blanc seing sur ce qu’elle est et pourrait devenir et ses immenses difficultés, aujourd’hui, VIVE LA CHINE !

 

29/12/2022 10:33:27.

 

 

http://pierre-assante.over-blog.com/2022/09/demarxisation.recueil-progressif.html

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche