Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2022 5 09 /09 /septembre /2022 06:11

 

Pierre Ivorra. « Des relations internationales transformées »

 

CHRONIQUE publiée le dans  L’HUMANITE,

le Mercredi 7 Septembre 2022

 

Un point de vue du blogueur : cette chronique, au lieu de se lamenter sur « ce qui nous arrive » se plonge avec lucidité et optimisme de la raison, dans le développement historique du monde humain.

 

En cette rentrée, plusieurs déclarations des principaux dirigeants des grands pays de la planète donnent à penser que les relations internationales subissent de profondes transformations, certainement appelées à durer et probablement irréversibles. Elles sont particulièrement marquées par le rôle nouveau de la Chine. Le pays, qui dispose de la population la plus nombreuse au monde avec 1,5 milliard d’habitants, tend à y occuper une place majeure, au point même de bousculer le leadership des États-Unis.

Cette ascension remarquable suscite particulièrement l’intérêt des peuples et des gouvernants de nombre de pays que l’on qualifiait il y a peu de « tiers-monde ». Il y a de quoi, en effet. La Chine est ce pays innombrable, connu jadis pour « collectionner » les famines, pratiquement une par an au moins dans l’une de ses provinces. La deuxième plaie qui accable le monde de la pauvreté, l’analphabétisme, est elle aussi en passe d’y être cautérisée. Au cours des trente dernières années, 120 millions de personnes ont appris à lire et à écrire. Selon les dernières estimations de la Banque mondiale, la Chine est devenue, depuis 2014, le premier pays au monde pour le PIB à parité de pouvoir d’achat (PPA), devant les États-Unis. Il ne s’agit pas, évidemment, pour quelque pays que ce soit, même pour les plus pauvres, de copier les « recettes » de nos amis chinois, mais il est probablement un préalable à tout pas en avant en matière économique et sociale, que la Chine a respecté : le cercle vicieux propre au capitalisme consistant à accumuler des capitaux pour faire davantage de profits et à réaliser le plus de profits possible afin d’accumuler toujours plus de capitaux, en écrasant les hommes et en dégradant la nature, a été interrompu.

Aujourd’hui, ce cercle infernal s’est de plus financiarisé dans les grands pays capitalistes, qui s’efforcent de dicter leur loi au reste de la planète. Le peuple chinois s’est engagé dans la réalisation d’une économie de marché régulée animée par d’autres critères que ceux de la rentabilité immédiate et de la finance triomphante. On est loin, évidemment, du « grand soir », il ne s’agit pas « de faire table rase du passé ». L’expérience est novatrice, compliquée et certainement pleine de périls, mais elle mérite d’être tentée. Il n’est qu’à constater la différence entre la situation de la population de l’Inde et celle de la Chine pour juger de son intérêt. Comment un pays de taille bien plus modeste comme la France peut-il trouver sa place dans ce nouveau monde ? En gardant son autonomie tout en dialoguant et en échangeant avec les uns et les autres. 

https://www.humanite.fr/social-eco/la-chronique-de-pierre-ivorra/des-relations-internationales-transformees-762539

 

VOIR AUSSI :

INVITATION VENDREDI 16 SEPTEMBRE 18 h. :

http://pierre-assante.over-blog.com/2022/08/vendredi-16-septembre-18-h.invitation.la-section-pcf-du-8eme-arrondissement-de-marseille-organise-cet-automne-une-serie-de-formations.html

 

Partager cet article

commentaires