Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2022 4 12 /05 /mai /2022 08:16

 

déconceptualisation MASSIVE relative et extrêmement grave de la pensée

 

IL Y A

 

Il y a les besoins

Il y a les désirs

Il y a le travail.

Il y a la transformation de la nature par l’homme pour subvenir à ses besoins.

Il y a les rapport réciproques organiques entre le développement-évolution-complexification du travail, des besoins, des désirs.

Il y a les rapport réciproque organiques entre le développement-évolution-complexification du travail et de la pensée.

Il y a le développement des concepts, des plus simples au plus complexes, le rapport organique, animal et humain, animal-humain espèce pensante, et la sublimation (terme chimique comme métaphore) continue et par sauts, de l’animal à homme, organisation de la matière en développement-évolution-complexification .

Il y a développement-évolution-complexification des concepts et des systèmes de concepts constituant l’outil mental de réponse au développement-évolution-complexification des besoins et du travail y répondant.

Il y a l’aliénation du travail, l’usage de soi par l’autre qui réduit le rapport opérationnel entre besoins et travail.

Il y a la croissance exponentielle de la productivité dans la révolution scientifique et technique limitée par le système, qui réduit négativement le rapport entre besoins et travail.

Il y a les inégalités de développement qui réduisent la participation de tous au développement du travail, des besoins, laissent les désirs en friche, en attente, en flamme.

Il y a l’aliénation des produits du travail , de l’activité humaine et des gestes physiques et mentaux, en unité, l’aliénation de l’homme producteur et la constitution d’une « élite » face à une masse laissée pour compte, et déconceptualisation massive de la pensée humaine.

Il y a structuralisme-dichotomie-desynthétisation-déconceptualisation de la pensée en tant qu’interrogation et réponse à la perception du réel macro et micro et le lien entre la perception, la science et les techniques en tant qu’outil d’organisation de la production nécessaire au développement-évolution-complexification de la vie humaine, processus de la conscience de la nature sur elle-même.

Il y a déconceptualisation relative, mais certaine de la pensée humaine et ses conséquences sur son processus de qualité dans son rapport avec la nature et l’univers.

Il y a difficulté de traverser ce passage de la développement-évolution-complexification de la production capitaliste à un type de production-développement humain désaliéné ; de l’échange A-M-A’ et de la suraccumulation du capital et le blocage progressif social qu’il induit à un mode de production et d’échange désaliéné, et un homme-producteur désaliéné et l’envol nécessaire de la développement-évolution-complexification du processus de construction des systèmes de concepts (1).

Il y a une école et une formation massacrées.

Il y a un réseau d’informationnalisation mondial financiarisé qui au lieu de faire passer l’humanité à une nouvelle qualité  « supérieure » d’organisation de la nature sur terre et son rapport universel, réduit la capacité humaine globale de conceptualisation, de la construction de la parole et de l’écriture portant la conceptualisation.

Il y a déconceptualisation massive relative et extrêmement grave de la pensée, et par conséquent du travail et de l’activité, des activités humaines et des outils mentaux d’organisation et de mise en pratique du travail et de la production, et du rapport espèce humaine-univers.

Il y sans doute sous cette déconceptualisation, un travail souterrain de reconceptualisation en fonction des nouvelles forces productives.

Il y a aussi urgence à une nouvelle reconceptualisation et à sa massification.

Il y a les difficultés dingues qui tend à réduire en cendre les flammes de l’optimisme nécessaire de passage d’une qualité de la société humaine à une nouvelle qualité de la société humaine en rapport réciproque et organique, dialectique, avec les nouvelles forces productives.

Il y a la compréhension nécessaire de la crise économique et ergologique, son processus, et ses solutions processuelles et les difficultés que la déconceptualisation relative du processus de pensée fait peser sur cette compréhension.

Pierre Assante. 12/05/2022 07:39:01.

(1) En ce qui concerne la « mentalisation » de systèmes de concepts, lire « Pensée et langage », Lev Vygotski.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche