Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2022 2 26 /04 /avril /2022 07:42

 

IDEOLOGIE DOMINANTE ET EFFONDREMENT SOCIAL

Tout ça est bien mal dit : c’est tout ce que je peux faire.

 

L’idéologie dominante est celle de l’économie dominante et de la classe dominante. C’est à dire ici, ici et maintenant et dans le monde, les possesseurs du capital concentré, mondialisé, numérisé, financiarisé et de son mouvement, possesseurs conjoints et en concurrence économique et guerrière. Elémentaire mais à rappeler et re-rappeler…

La fortune personnelle du patron de Tesla, 240 MM, son « offre de rachat » de Twitter de 40 MM, son ambition dans les avancées de pointe de l’humanité comme la « conquête spatiale » et la « communication » immédiate mondialisée, nous donnent un exemple parmi d’autres tout aussi terrifiants de l’état du monde.

Les Constitutions ont été orientées, ici particulièrement depuis le gaullisme-pompidolisme, par cette classe dominante des firmes multinationales, de la finance et de ses institutions ; elles ont été orientées particulièrement sur le plan politique, les Constitutions faisant en sorte que l’idéologie dominante soit dominante et la seule représentée, et que les opinions minoritaires propositionnelles, et pas seulement contestataires, disparaissent. Ce n’est pas complètement le cas, mais ça peut le devenir…

C’est le cas de ce danger en France, dans l’impossibilité d’être représenté dans les institutions représentatives, sinon par l’opinion politique populaire dominée dominante en osmose contradictoire ; antagonique et stérilisante, avec l’idéologue dominante. Ainsi classe dominante et classe dominée se trouvent sous les fourches caudines de la même représentation, de la même aliénation commune, vécues évidemment différemment par le Travail que par le Capital, d’où l’immense mécontentement qui favorise le dégagisme comme le souverainisme et l’anticommunisme.

Un des ressorts de cette maladie de la démocratie, c’est l’impossibilité pour un « petit parti de transformation sociale », d’exister politiquement sans alliance, c’est-à-dire sans soumission relative aux partis de l’idéologie dominante. La barre de 12.5 % des inscrits, c’est-à-dire des 25% lorsqu’il y a 50% d’abstention aux législatives donne une idée de ce qu’il faut pour être représenté en proposant seul une politique de transformation sociale en santé. Idem, pour la présidentielle, institution antidémocratique s’il en est qui laisse le choix entre deux personnages, qui ne peuvent par principe être issus de l’idéologie dominée.

En choisissant le vote Mélenchon, les électeurs contestataires ont grandement privé sans le savoir, le seul parti et le seul programme de sortie de crise d’être représenté sinon sous une alliance avec un programme social-démocrate ripoliné, reconstitué en pire par ce dernier. Dure contradiction et disparition d’une expression propre programmée.

Il faut donc essayer d’exister dans ces conditions. y COMPRIS DANS LES ALLIANCES.

Cependant pas dans l’abandon de la résistance de classe. Exister au niveau de 2% (rappel anecdotique) ce qui n’est pas rien dans le contexte,  il est possible de le faire sans faire de concession à l’explication nécessaire et incontournable-lutte de classe sur la domination du capital, sa politique de domination du monde, y compris sur la question de la guerre d’Ukraine, et d’autres évènements, ce qui rend les choses plus claires sur cette domination, quelles que soient les erreurs ou pas de l’oligarchie russe et de cette nation acculée à mal se défendre ou pas dans cette domination. Contradiction gravement handicapante pour le processus humain, contradiction nation-classe-monde. Certains ont fait cette critique nécessaire, il me semble dans la commission économique du PCF.

Une expression libre, critique de la domination, critique minoritaire mais vivante et existante ça se prépare pendant des décennies, ce qui n’a pas été fait me semble-t-il dans toute une longue période après l’abandon statutaire de référence au marxisme pour s’ouvrir, ouverture qui a eu des effets contraires à celui recherché.

Les analyses comme celles secteur économique du PCF et les propositions de solutions qui en découlent sont et restent un des rares éléments au monde tentant de répondre à une crise économique, des subsistances matérielles, culturelles et morales, qui menace d’effondrement la société humaine. Dans les pays en voie de dépassement de la domination du capital mondial concentré, mais soumis au système économique mondial se trouve un écho à ces propositions et les mettent partiellement en œuvre, dans les contradictions sociales qu’ils vivent, le mort saisissant le vif.

Car la société humaine, sous la dictature de l’argent-capital, de la course et la guerre au taux de profit, de l’accumulation-suraccumulation-devalorisation du capital, est menacée d’effondrement économique et de destruction de guerre mondiale conjointe, tout autant que de crise climatique et sanitaire.

A l’instar de l’Empire Romain d’occident et de son entrée en Moyen Age, à ceci près que le XXIème siècle a des moyens infiniment plus grands de se détruire que le IVème siècle.

Cela je l’exprime dans ce blog et en réunion, assez modestement je crois, depuis des années. Ce n’est pas l’idéologie dominante qui donnera la parole à ceux qui l’expriment et qui sont un certain nombre, mais finalement un nombre infime dans les 7 MM d’humains. Car il faut vivre au quotidien et c’est la force contradictoire et c’est à la fois le handicap des humains quel que soit le système et le processus dans lequel ils vivent. La question est, au-delà de la survie, celle de l’évolution-transformation-complexification sans laquelle il n’y a pas de processus d’existence.

Si les partis et syndicats et associations se réclamant d’une transformation sociale en santé ne le font pas, se réclamer de cette expression pour l’action, personne ne le fera, dans la lutte contre cet effondrement POUR une RENAISSANCE possible dans une libération progressive et radicale du cycle Argent-Marchandise-Argent’ n’assurant plus le développement humain mais le mettant en danger.

Tout ça est bien mal dit : c’est tout ce que je peux faire.

La bataille sociale collective est continue et continuera !

 

Pierre Assante. 26/04/2022 06:02:39.

 

 

SUR CE LIEN : http://pierre-assante.over-blog.com/2022/01/la-critique-de-la-critique-critique-et-les-entites-abstraites-qui-habitent-notre-cerveau.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche