Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2022 2 26 /04 /avril /2022 09:35

 

DROIT DE CONTESTER ET DROIT DE SAVOIR.

 

L’ergologie et une chose merveilleuse. J’ai pris contact avec ses prolégomènes dans la thèse d’Yves Schwartz publié aux éditions sociales en 1988.

J’ai essayé d’en suivre le déroulement historique et d’en comprendre les développements, avant tout pour des raisons et motivations syndicales et politiques. Chacun a son accès particulier (1).

Cependant, l’efficacité de la connaissance des concepts ergologiques tient à la période historique dans laquelle on y fait référence pour agir en santé.

Ce qui caractérise notre période historique est l’état sénile du mode de développement, et dans cette sénilité, l’apparition d’une galopante baisse tendancielle du taux de profit -non de la masse- et d’une exponentielle accumulation-suraccumulation-devalorisation du capital dont les limites sont la transformation qualitative sociale ou l’effondrement social.

L’ergologie ne peut faire l’économie de ce savoir. Sinon cela rend caduques ses propres compétences.

La connaissance de l’économie, de sa réalité ici et maintenant , dans le monde, implique la recherche des remèdes économiques à cette sénilité-obsolescence du système économique et social, sa culture et ses contradictions antagoniques.

Je plaide pour les remèdes, prescrits par hypothèse par les économistes communistes, les travaux de Paul Boccara et leur suite actuelle.

On a le droit de les contester, à condition de les connaitre. Donc échanger sur la question...

Apprendre, apprendre, apprendre s’applique pour l’ergologie, comme pour toute recherche fondamentale et appliquée, et en dernière instance, pour l’économie politique, et la critique de l’économie politique orthodoxe et unilatérale dominante.

A MON SENS, la rencontre des « savoirs » ergologiques et économiques est incontournable dans toute tentative de construction d’une santé sociale, et dans ce « cadre » d’une action humaine consciente sur le processus d’évolution-complexification de l’homme et sa société, condition de sa vie, du mouvement matériel que constitue sa vie.

Il y a sans doute une origine dans la divergence de sentier et de route dans notre période historique : c’est une conception-addition-complémentarité du continu et du discret (continu et quantum) ou une conception d’unité et d’identité du continu et du discret : ce qui ne peut pas ne pas avoir de conséquences sur notre conception des rapports entre micro et macro, sur notre conception de l’histoire.

Il ne s’agit pas de guerre de conception, mais d’usage des porosités de frontières de pensée pour dépasser les handicaps communs.

En cela il y a aussi une réponse aux attaques officielles subies par l’ergologie. Car il s'agit bien, pour moi, d'une attaque venue du système, plus que des personnes.

 

Pierre Assante. 26/04/2022 09:14:06.

 

(1) Chacun a son accès particulier : Je suis aujourd’hui retraité d’un EMPLOI classé dans la nomenclature « non-qualifié ».

 

 

SUR CE LIEN :

https://pierreassante.fr/dossier/LA_CRITIQUE_DE_LA_CRITIQUE_CRITIQUE.pdf

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche