Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2022 3 02 /03 /mars /2022 06:35

 

Ce n’est pas la guerre qui crée la crise économique. mAIS....

Ce n’est la pandémie qui a créé la crise économique, ce n’est pas la guerre qui crée la crise économique dont nous allons payer, nous populations, massivement les frais. Il y a inversion dans notre tête entre cause et effet. C’est exactement le même phénomène qui fait croire que le soleil tourne autour de la terre. L'apparence est plus forte que la réalité. Si la population humaine dans sa masse n’apprenait pas, à l’école et autres media, que la terre tourne sur elle-même, la vieille croyance demeurerait.

Par contre, pandémie et guerre aggravent éminemment la crise économique; et les frais à payer!

Toutes les tensions dans le monde  ont créé les conditions pour qu’éclate cette guerre. Ces tensions se sont concentrées dans la représentation des pouvoirs que constituent Poutine et Biden. Aux tensions « matérielles » de la guerre économique et la guerre de marché se sont ajoutées les tensions psychiques liées aux tensions matérielles de la guerre économique.

L'Europe, comme autrefois, dans les guerres mondiales précédentes, se trouve au centre du conflit et en prend la responsabilité par délégation. La prépondérance de la guerre économique qui se déchaîne n'est pas garante de toute autres sortes de mode de guerre et leur conséquence.

Les tensions de la guerre économique ont pour origine matérielle une loi propre au système : le développememnt de la baisse tendancielle du taux de profit et la suraccumulation-dévalorisation du capital dans le cycle de reproduction de la société propre au système, le cycle A-M-A’ : la croissance à tendance exponentielle (et les lois qui la contrecarrent) du capital constant (et du capital mort cristallisé sur lequel s’appuie le renouvèlement de la production-échange-consommation) propre au système, son emballement dans l’emballement de la révolution scientifique et technique, les productions et gestions numériques, digitalisées et automatisées mais limitées et handicapées par le système qui pourtant les crée lui-même.

Le capital qui ne trouve pas à se réinvestir au taux imposé par la guerre de concurrence et donc se trouve menacé dans son renouvellement élargi, son existence, cherche dans la guerre de marché, et malgré les contradictions à l’intérieur de l’intérêt commun entre firmes multinationales, qui cherchent donc à survivre avec lui, le capital ; cherchent cette survie dans les débouchés de la guerre économique et militaire de marché ex-colonial et général. On peut aussi remarquer que dans la division du travail économique/politique, les valets politiques vont au-delà des maîtres économiques, ce qui se vérifie dans tout procès de la société de classe.

La réponse de Poutine et du régime oligarchique à l’encerclement de fédération de Russie a donné au capital une ouverture à une généralisation violente de la guerre de marché, et aux sentiments-resserrement-ressentiment de l’establishment la soutenant matériellement et moralement.

Cette guerre y met le prix en monnaie et en menaces létales générales de part et d’autre. L’issue dans le moins pire des cas en sera un prix fort à payer pour les populations et pour le salariat. Et immédiatement en souffrances et en morts. "L'effondrement de l'économie russe" sera celui de l'économie mondiale, au moins partiel. Il donnera de l'air à la baisse tendancielle du taux de profit en détruisant ou gelant une partie du capital. Ce qui veut dire que le capital, par rapport aux populations, n'en paiera pas le prix le plus fort, s'il réussit à survivre et la société humaine avec lui.

A bref terme, les salaires et revenus ne peuvent qu’en être très durement frappés, et en premier lieu la sécurité sociale, l’emploi et la formation généralisés. Même si se créent de grands isolats d’avant-garde de développement ; y compris culturel inséparable, en unité du développement général en difficulté.

Cette guerre retardera pour un temps les avancées sociales possibles dans une nouvelle organisation de la société et du travail répondant à l’évolution-développememnt-complexification des besoins humains, sociaux ; humain et sociaux, c’est une « lapalissade cachée ». Cette guerre peut aussi à terme créer les conditions des actes locaux et acte généralisé d’ébullition-transformation.

Cette guerre comporte un recul de la conscience et de la volonté de la conscience de répondre aux besoins sociaux dans la personne et ses rapports avec la société. Elle créée un repliement sur les normes acquises obsolètes en contradiction avec les normes nouvelles nécessaires. Elle repousse objectivement et subjectivement les besoins de ces normes à plus tard. J’ai ainsi tendance à revenir à mes thèses de « 2034 ».Le talon de fer du système s’exerce plus fortement et cet exercice qui menace la survie du processus général de l’humanité peut aussi déboucher sur les conditions de la rupture du talon de fer lui-même; au profit du développement d'une nouvelle capacité humaine, de qualité supérieure.

Si l’Empire a décidé de s’attaquer à l’oligarchie russe et créant les conditions d’une contre-provocation de la part de ce dernier, c’est que dans le rapport de force au développement de nouvelles entités économiques mondiales, elle a reconnu chez cette oligarchie une faiblesse opportune. Mais l’Empire décadent crée aussi les conditions de regroupement des économies émergentes et nouvellement développées (et aussi de la fédération de Russie), en particulier autour de la Chine malgré les contradictions entre elles. C’est là aussi un élément d’une autre issue à plus long terme aux contradictions qui ont provoqué la guerre. De la résistance interne et externe, économique et démocratique, de la Chine aux difficultés à la poursuite de son développement objectif et subjectif, dépend une issue à la crise de croissance matérielle et morale de l’humanité ; pas seulement d’elle mais sans doute beaucoup d’elle. Un écroulement de la cohérence- développement de la Chine aurait d’immenses conséquences négatives sur le processus humain général. L'hypothèse d'un rôle positif de la chine déterminant, c’est évidemment une hypothèse éminemment possible, ce qui n’empêche pas la surprise d’autres hypothèses naissantes et de leur vérification.

C’est quand même dans la constitution des grandes forces matérielles et morales à l’intérieur de la diversité humaine que et qui constituent ses activités dans son activité générale, que réside le développement général de l’humanité.

Pierre Assante.02/03/2022 06:01:09.

Post Scriptum 1. Le programme du PCF, dans sa présentation par les économistes communistes, reste une de nos meilleures armes immédiate de combat pacifique. L’intelligence du travail est la force principale de cette arme pacifique.

Post Scriptum 2. Réponse  à  un ami :  Je ne t'ai pas bien répondu. Il ne fait aucun doute que Poutine soit l'agresseur direct et responsable de la situation du moment. Il ne fait aucun doute que cette agression revêt un caractère inhumain et mondialement catastrophique. Mais les causes ne viennent pas seulement des personnalités, mais du système en dernière instance. Et elles sont tout aussi porteuses d'inhumanité et de catastrophe. Les 3 millions de vietnamienn-e-s tuées parmi tant d’exemples (lire "Une sortie honorable", Éric Vuillard, Actes sud, 2022), y compris l’usage de l’arme atomique sur des civils, pour affirmer la puissance, ce qui est apparu comme naturel dans une guerre… Et tant d'autres évènements bien sûr. L’agressivité n’est pas unilatérale…Et les misères les plus atroces aussi, au sens propre, dans le monde. Peut-être je surestime les dangers du système ? Je ne crois pas... Je ne veux pas avoir raison, je pense ce moment comme je peux. Les sanctions anticipées, s’ajoutant aux sanctions précédentes conjointes au refus jusqu’au dernier moment de Biden de pas faire entrer  l’Ukraine dans l’OTAN ont fait partie du piège dont nous allons, collectivement, quel que soit la terrible issue du conflit, à payer les conséquences et dont nous commençons déjà à payer les conséquences partout et les souffrances et les morts particulièrement civils, sur le champ de bataille.02/03/2022 23:07:57.

Post Scriptum 3. Cette guerre, certes atroce, va ouvrir une nouvelle phase dans le développement des forces productives. La loi de l’argent et de sa violence conduit à une politique du pire. Mais du pire peut naitre le meilleur, comme on l’a constaté dans l’histoire. Il faut essayer d’avoir une vision historique dans les évènements au jour le jour, comme le faisait Marx par exemple pendant les évènements de la Commune, évènements que je ne compare pas évidemment avec ceux d’aujourd’hui.03/03/2022 07:17:23.

*****

Cet article s’intègre dans une série. Il faudrait donc tenir compte de cet ensemble, sans doute.

*****

Cet article s’intègre dans une série. Il faudrait donc tenir compte de cet ensemble, sans doute.

http://pierre-assante.over-blog.com/2022/02/petite-variation-sur-un-grave-theme-d-actualite.html

http://pierre-assante.over-blog.com/2022/03/le-desir-c-est-l-appetit-de-l-esprit.html

Partager cet article

commentaires

B
Après les bombes , sur les ruines encore fumantes , le capital s'empare des nouveaux marchés .
Répondre

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche