Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 12:19

 

 

LA COOPÉRATION PLUTÔT QUE LA DESTRUCTION

 

Aucun « Empire » ne peut accepter sa  destruction. Quitte à en mourir, il se défendra jusqu’au bout, ce qui veut dire que l’agresseur court aussi un danger de destruction mutuelle.

Surtout lorsqu’il a joui d’un grand prestige et joué un rôle mondial dans le développement de l’humanité

Il ne s’agit pas d’un jugement moral sur la qualité de l’entité géographique, politique, économique, culturelle traitée, mais de faits historiques.

« Empires » d’hier comme « empires » d’aujourd’hui… Je n’en fais pas la liste, mais les états de guerres contre eux les désigne en tant qu’Empire à abattre de la part de l’’impérialisme le plus puissant.

La destruction de l’Empire Arabe, entamée dans la reconquête de l’Espagne et l’élimination de systèmes économiques et sociaux avancés comme ceux des royaumes arabo-andalous, l’humanité en paye encore les conséquences, comme elle paye celles des royaumes incas, mayas, aztèques... et des  tribus Seneca et autres, etc...

Les services de renseignements, certains les plus « avancés » dans le monde, au lieu d'être des services de renseignement sont sans doute et souvent des conseillers politiques pour les hommes politiques en place alors qu’un service de renseignement peut être sans dommage qu’un service de renseignement.

Les valets sont pires que les maitres et le développement et coopération du monde payent depuis de décennies les « dépassements de objectifs » par le valet Pinochet.  Régner dans le monde sur la misère et non le développement est mortel pour l’humanité : n’est-ce pas évident ? Mais pas pour le système et son aveuglement de classe.

Une faiblesse politique dans un système et un Etat en crise, servie par une faiblesse d’information parce que jouant un rôle au-delà du sien, et brouillant de fait les cartes est un danger pour « l’équilibre » toujours précaire de la planète –c’est la propriété de tout mouvement que d’être en déséquilibre ni trop grand ni trop petit pour que le mouvement ait lieu- et le processus de développement humain.

Une fois une opération de destruction lancée il est quasiment impossible de l’arrêter et les conséquences en sont imprévisibles et de toute façon ultra dangereuses. On le voit par exemple en Irak ou en Lybie pour ne citer que ces exemples.

Il fut un temps d’avancée de civilisation, dans les années 1960 environ, où l’idée de coexistence pacifique avançait tant bien que mal, avec plus ou moins de succès, et où on pouvait imaginer une évolution positive du monde sur la base des expériences diverses et des coopérations dans ces expériences, ce qui ne gommait en rien les contradictions issues du système de développement basé sur l’accumulation A-M-A’, mais permettait un développement progressif du savoir et des actions des peuples pour les dépasser.

J’ai en souvenir et dans ma bibliothèque un discours de Nikita Krouchtchef  s’adressant à assemblée afghane, et son représentant légal. LA COOPÉRATION PLUTÔT QUE LA DESTRUCTION. Quelle distance avec le monde d’aujourd’hui et son état de tension paroxystique dans la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital et les agressions qu’elle implique, contre les peuples et contre les personnes.

Peut-être, sans doute, fallait-il et faut-il en passer par là dans le processus de transformation continue et discrète de la société humaine.

J’ai des déceptions en tète, mais pas de renoncement ni de désillusion. La marche du monde est une affaire de personnes dans leurs avancées collectives et leurs drames individuels dans le drame commun, la vieillesse, la mort "violente ou naturelleʺ en faisant parties, à regret naturel aussi ; et les inégalités de développement en mouvements réciproques et leurs forces contraires, l’identité des forces contraires puisque dans un mouvement non commun mais en unité du mouvement.

Par exemple, le haut et le bas, sont à la fois le contraire et ont pour identité leur existence dans la même partie d’espace, ce qui implique leur mouvement uni dans l’espace-temps et leur identité dans l’espace-temps. Idem pour toutes les forces contraires, acheteurs et vendeurs de la force de travail entre autres.

Pierre Assante. 08/01/2022 11:42:58.

 

 

VOIR AUSSI, DU BLOGUEUR : 

"Journal intime"

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/11/journal-intime-politique-et-philosophique.html

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche