Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2021 4 23 /12 /décembre /2021 08:29

 

 

Transformation sociale qualitative lente et conscience humaine : l’humanisme en tant que pratique.

 

La conscience humaine ne peut être une production individuelle mais une production sociale dépendant de la production de l’homme par lui-même, de la reproduction de sa vie. La conscience comme un reflet de la personne isolée des forces productives et de leur renouvellement élargi, en spirale (quantité et qualité) n’est pas conscience et tient plus du ressenti de l’animal évolué par rapport à la satisfaction de ses besoins élémentaires que de la conscience. La moindre connaissance de ses actes, de ses besoins, dans la production et l’échanges collectif, oui comme processus vers sa constitution. C’était celle de l’origine de la production -dès le galet aménagé-, forme humaine d’existence dépassant la forme vie animale et allant vers la constitution humaine des processus universels connus et inconnus de complexification de la conscience de la nature sur elle-même. De l’animal évolué à l’homme il y a un processus d’évolution de l’appréhension du réel. Et de l’homme préhistorique que nous sommes encore, à une humanisation accomplie et ses suites dans une autre forme de vie et de société, il y a processus de construction de la conscience de l’humanité sur le monde réel et non le monde mythique qu’il a construit jusqu’à ce jour et que les dominations et la domination de classe déterminent.

 

Nous parlons là d’une révolution philosophique, le matérialiste dialectique dépassant la logique de non contradiction qui imagine les mouvements de la nature et de la société dans un monde bloqué, une réalité naturelle et sociale figée. C’est une philosophie du devenir élargissant la logique de non-contradiction historique millénaire à la dialectique de la nature

 

La transformation lente de l’eau en vapeur par évaporation est une transformation qualitative qui ne requiert pas de l’eau la conscience d’elle-même…

 

La transformation lente du système économique et social capitaliste requiert la conscience humaine, si limitée qu’elle puisse être historiquement, mais tellement plus développée que chez les premiers hommes. Même dans son inversion issue d’une croyance de la pensée créant la matière, d’une domination de l’esprit sur la praxis dont au contraire il est issu. C’est des prémices de conscience.

 

Cette conscience est celle du développement des forces productives que l’homme a créées, jusqu’à celles à ce jour de la mondialisation capitaliste, sa numérisation, et sa voie de garage, la financiarisation palliative à la crise généralisée du taux de profit et de la civilisation, issue de et produisant en rapport réciproques la suraccumulation-dévalorisation du capital.

 

Il est clair que le processus du système capitaliste, l’accumulation du capital dans le circuit A-M-A’ conduit au paroxysme des inégalités de richesse, de développement, et de l’aliénation humaine, de la contradiction de la personne avec elle-même, des entités humaines avec elles-mêmes, de l’humanité avec elle-même.

 

Il est clair aussi que malgré  les tentatives échouées de transformer qualitativement le système économique et social, un travail profond de transformation lente a poursuivi comme souterrain mais en fait très visible et évident.

 

La conscience du phénomène de suraccumulation et son lien avec la crise et ses effets quotidiens et sur le futur n’est pas encore parvenue à une maturité suffisante pour être une conscience et pour achever un processus de transformation qualitative. Les convulsions de transformations révolutionnaires violentes et rapides qui semblent avoir échoué définitivement cachent le processus lent de fond.

 

La masse des révoltes sociétales fait partie de cette transformation qualitative « lente »  habite un processus de transformation sociale, elle, malgré leurs aberrations et leur défaut de lien direct apparent avec cette transformation sociale, qui ne peut apparaitre clairement que dans l’achèvement d’une transformation qualitative.

 

Une transformation qualitative sociale est la négation de la négation d’une période historique de la société réelle, et pas seulement de la représentation conjointe qu’on s’en fait et du processus de cette représentation. C’est un dépassement global –macro- de normes, issu du dépassement d’une infinité de normes micros et d’une accumulation de dépassements.

 

La dépossession du travail d’un homme –l’achat de la force de travail par exemple- constitue le type essentiel d’aliénation humaine dans la période historique de la société marchande et de propriété, millénaire,  et son aboutissement-impasse actuelle, le capitaliste monopoliste mondialisé numériquement informationnalisé globalement financiarisé.

 

Mais toute dépossession est aliénation, en opposition avec un échange d’activité libérateur redevenant besoin naturel –après l’intermède de la société de classe et de la dépossession du produit et de l’acte, des actes-gestes de produire de l’homme producteur- dans la production matérielle et morale et son unité.

 

La domination de sexe, dans l’évolution des systèmes productifs c'est les prémices de la domination de classe et l’habite historiquement. Production d’objets et d’art, collective du clan, prémices de l’artisanat de la société marchande et de l’aliénation de l’homme producteur.

 

« …Il est connu que l’idée d’aliénation est une idée centrale de la philosophie de Hegel et qu’elle sous-tend notamment toute la phénoménologie de l’esprit, dont Marx dit lui-même qu’elle est ʺla source véritable et le secretʺ de toute sa pensée. Mais peut-être faut-il en préciser quelques aspects qui marquent mieux la filiation entre la conception de Marx et celle de Hegel et permettent de mieux apprécier l’importance de la révolution philosophique accomplie par Marx…)

Emile Bottigelli. Présentation des manuscrits de 1844. Ed. Sociales 1969.

 

La transformation sociale qualitative lente du système capitaliste est en cours depuis sa naissance. Le processus de création par l’homme des forces productives l’a emmené au seuil de son accomplissement ; qui n’est pas se fondre en Dieu (Siam ambe Diu dit Victor Gélu en imaginant un processus beau mais idéaliste de perfection de « mestre Cassian ») mais un nouveau dépassement de résolution de contradiction des forces contraires, processus (au pluriel) du processus infini d’évolution-transformation-complexification de la nature dont nous sommes. Mais que de difficultés, de douleurs signe du besoin, pour passer ce seuil ! Instinctivement il semble que ce ne sont que des débuts dans l’accélération de « l’évaporation », à la fois proche pour l’humanité et longue pour le processus générationnel humain, dans la souffrance et l’espoir et la joie d’y contribuer aussi.

 

Nous y voilà, peut-être, malgré l’apparence contraire, à portée de main de ce seuil.

 

Cette réflexion réclame une suite liant lois du capital, aliénation et processus économique et politique. Et une retranscription moins grossière.

 

Pierre Assante. 23/12/2021 08:26:46.

 

 

VOIR AUSSI, DU BLOGUEUR : 

"Journal intime"

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/11/journal-intime-politique-et-philosophique.html

et 

"la grande peur, France, Europe, Monde :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/12/inquietude-et-peurs.france-europe-et-monde-et-la-grande-peur.html

 

TOUS TOUTES CANDIDAT-E-S

Par Yves Dimicoli

 http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/toutes-et-tous-candidat-es.html

 

VOIR AUSSI : EN AVANT LE MANIFESTE :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/11/boccara-cailloux-lafaurie-le-21-novembre-avec-fabien-roussel-et-le-pcf-un-projet-de-societe-au-coeur-de-la-presidentielle.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche