Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2021 6 11 /12 /décembre /2021 18:57

 

JUSTE UNE REMARQUE SUR ÉCONOMIE POLITIQUE ET DIALECTIQUE MATÉRIALISTE.

 

RésumÉ : pour développer la critique des théories UNILATERALES de la crise de suraccumulation et de la dévalorisation du capital, Paul Boccara a utilisé la méthode dialectique. Ce qui lui a permis d’avoir une vision meilleure des conditions de transformation sociale pouvant assurer la pérennité et le développement du processus d’humanisation de l’espèce humaine et de la conscience en évolution de la nature sur elle-même qu’elle constitue.

La vision dialectique de la crise de suraccumulation et de la dévalorisation du capital consiste à démontrer que la crise de suraccumulation-dévalorisation contient la sur-épargne et son contraire, la sous-consommation et son contraire et qu’une crise n’est pas à photographier seulement un moment donné et c’est tout, mais à observer dans tout son processus et le mouvement dans le temps long de la relation entre épargne et consommation, sur-épargne et sous-consommation.

Pour utiliser une méthode dialectique, la formation non dogmatique à la dialectique est incontournable. La transformation de la méthode dialectique en collection de formules et dogme figés a constitué un handicap majeur à sa diffusion savante et populaire et aux luttes de progrès.

 

******

Pour ce qui est de la dialectique comme de l’économie, mon journal  internet en traite ensemble ou séparément depuis des années.

Il ne s’agit ici que d’une brève remarque adressée à mes amis économistes, bien plus savants que moi dans leur domaine ; et par la même occasion, à tout un chacun intéressé par la question.

 

Paul Boccara a fait la critique approfondie, développée, sur les théories unilatérales sur la suraccumulation et la dévalorisation du capital. Cette critique s’ouvre sur l’état économique, politique du monde, la crise de civilisation, et l’action transformatrice concrète de la société, dont in fine sur ses neuf leçons d’anthroponomie systémique.

 

La formulation, la proposition et l’action :

 

pour d’autres critères de gestion économique,

pour une autre organisation, une évolution-complexification du travail et une sécurité d’emploi et de formation successifs et simultanés,

Et

pour une autre organisation, une évolution-complexification progressive et progressiste et démocratique et autogestionnaire de la personne et des entités sociales :

- de la parenté, des transmissions parentales, générationnelle, et sociales en général dans leurs particuliers et leur global en unité,

- des marchés du travail, de la production, des moyens de production, de l’échange et de la consommation, du marché international, leurs « fonctions », leurs particularités et unité

- de l’informationnalisation numérique et son usage,

ET

- pour un autre usage de la création monétaire du local au mondial etc.

 

Font partie des leviers, particuliers et en unité pour sortir de la crise  tout en créant simultanément et les conditions de la transformation et la transformation elle-même.

 

Il ne peut y avoir autogestion de la personne et des entités sociales et du mouvement-processus des systèmes de concepts, en santé, sans une expérience et une connaissance de la personne et des entités. Le processus de connaissance passe par la reconnaissance de l’identité, des aptitudes, des capacités de l’enfant à l’homme, de la naissance à l’enfance à l’adulte en passant par l’adolescence, des normes antécédentes et des normes en création dans le processus d’évolution-transformation-complexification et les conditions savantes, populaires, causales et aléatoires de sa santé ; de la femme et l’homme dans leur unité d’espèce, de la personne, et leur identité et contradiction d’espèce et de personne ; à l’intérieur du corps-soi comme dans les rapports entre les corps ; les corps pensants en rapports dialectiques, réciproques, interactifs, avec la société pensante, la conscience collective formulée dans la transmission interactive sous toutes ses formes anciennes ou nouvelles ; leurs strates temporelles toujours en relation vivante entre elles et non mortes. Le mort saisit le vif, mais cette relation contient régression dans le processus et progression dans le processus contradictoire causal et aléatoire.

 

C’est-à-dire qu’en faisant la critique économique Paul Boccara développe sa propre conception sur la suraccumulation et la dévalorisation du capital et comme il ne s’agit pas de comprendre le monde humain mais de le transformer en santé, pour qu’il puisse exister, être, sur terre et dans l’univers, de mettre cette propre conception au service de la société.

 

Pour parvenir à une analyse dialectique de la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital, Paul Boccara use de la méthode dialectique, à la place et contre la méthode aristotélicienne qui est sous diverses formes, la méthode générale de non-contradiction qui imbibe la pensée millénaire de notre société, issue de la société marchande et ses développements jusqu’au capitalisme du XXIème siècle et ses caractéristiques déjà développées ici.

 

A la différence de la logique majoritaire de non contradiction, avec la méthode dialectique Paul Boccara a pu démontrer que la crise de suraccumulation-dévalorisation contient la sur-épargne et son contraire, la sous-consommation et son contraire et qu’une crise n’est pas à photographier seulement un moment donné et c’est tout, mais à observer dans tout son processus et le mouvement dans le temps long de la relation entre épargne et consommation, sur-épargne et sous-consommation. Ce qui le conduit aussi au concept économico-politique et à la catégorie philosophique de crise de longue durée réclamant transformation qualitative du système économique et social et l’analyse et l’action individuelle et collective pour y parvenir.

 

La logique de non contradiction est paralysée par son incapacité de comprendre que des phénomènes contraires se développent simultanément, que des forces contraires s’affrontent dans un même mouvement, et que leurs rapports évoluent. Et que ces rapports, dans lesquels interviennent les hommes, leurs analyses, leurs choix et leur action influent sur le processus ; et que la bataille dans et pour ces choix influent sur la santé du processus. Et que de la santé du mouvement dépend la survie et le développement humain, de l’homme individu et de la société, les entités sociales et l’entité globale, l’humanité ; et que le rapport en santé de l’homme avec la nature, ressource première de richesses pour l’existence humaine, dont la force de travail humaine tire les autres richesses vitales, dépend de la santé du processus humain, en unité, en contradiction  et en identité.

 

Si Paul Boccara fait appel à la dialectique, c’est qu’il a pu se former à la dialectique. Et s’il s’est formé à la dialectique c’est qu’il a fait appel à l’accumulation cognitive de la société et de lui-même dans la société.

La conscience du processus inconscient passe par la formation de toute la société et pour ce qui est des « ingénieurs » de la transformation sociale que chacun peut être en étant ingénieur du « quotidien d’observation d'activités », à la différence des ingénieurs de champs particuliers des sciences ou des activités circonscrites par la spécialisation, qui s’en isoleraient, du quotidien d’observation d'activités .

 

Un parti communiste ne peut ignorer la question de la formation à la dialectique, en tant que part avancée ou qui se veut avancée et nécessairement avancée de la conscience particulière dans la conscience collective du processus inconscient de la société et de la personne dans la société en unité contradictoire et en identité.

 

Voilà ou je voulais en venir : la formation à la dialectique qui mène Paul Boccara, à la suite de Marx à formuler sa vision dialectique de la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital, comme Yves Schwartz à l’analyse pluridisciplinaire des situations de travail et aux conditions d’existence et de développement de l’activité de la personne dans l’entité sociale, et aux concepts ergologiques qui les expriment, cette formation dialectique ne peut naitre de la science infuse.

 

La conclusion, si conclusion il y a, je laisse à tout un chacun, et à chaque militant progressiste, et aux chercheurs et ingénieurs et personnels et citoyens rêveurs ou pas, tous savants, en faisant partie, de façon organisationnelle ou pas, mais organique ça c’est sûr, les soins de se la faire lui-même, sans surestimer ni sous-estimer les arguments que j’ai pu fournir en ce sens…

 

En parlant de dialectique matérialiste, je m’adresse à tout le monde. On peut être attaché à des formes relativement « spiritualistes » de la pensée, mais être finalement sous l’hégémonie matérialiste du quotidien, et des activités matérielles savantes et populaires et créatives de l’exigence humaine de survie et de développement, de son quotidien et de sa construction du futur.

 

Pierre Assante. 11/12/2021 18:00:15.

 

 

VOIR AUSSI, DU BLOGUEUR : 

"Journal intime"

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/11/journal-intime-politique-et-philosophique.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Au Conseil national , combien y a t ils de camarades travaillant dans des entreprises ?
Répondre

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche