Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2021 7 07 /11 /novembre /2021 22:41

 

LA CLASSE OUVRIÈRE,

UN DOGME MARXISTE ?

 

La désindustrialisation relative provoquée par les choix de recherche ailleurs des bas coûts de travail par le capital a réduit numériquement la proportion de classe ouvrière ici et maintenant. Ce n’est pas seulement l’effet d’une « mutation technologique » des moyens de production.

La désindustrialisation relative a affaibli les capacités et possibilités du  mouvement revendicatif et protestataire du salariat sans pour cela le supprimer. Ce mouvement a malgré les difficultés poursuivi sa progression.

Dans les derniers grands mouvements sur la retraite ou les services publics, un rassemblement s’est réalisé.  

La durée des mouvements et le soutien populaire des cheminots élargi à toutes les retraites, qui ne s’est pas démenti, y compris dans les sondages où participaient toutes les couches sociales est une indication de la résistance à la déstructuration présidentielle de la société dans la réorganisation mondiale du travail au service des firmes multinationales industrialo-financières et de leur pouvoir sur la mobilité du capital, productrice de capital.

Par exemple l’intervention des ouvriers de raffineries dans un moment, celle des cheminots dans un autre ont été déterminantes ici pour maintenir la puissance et la durée du mouvement montrant que c’est toujours autour de la classe ouvrière, le salariat de production au sens strict, du manœuvre à l’ingénieur de production, qui a pu réaliser, pour ces moments, un rassemblement large alliant les autres couches sociales. Les plus combatifs et les plus déterminés et les mieux organisés ont tiré l'ensemble du mouvement.

En outre la réduction, la régression numérique relative ici (au sens du nombre et non au sens informationnel ou digital) ne doit pas nous faire oublier la croissance mondiale du salariat et du salariat de production au sens strict. C’est sur cette croissance, pas seulement mais surtout, qu’ont pu se développer les économies émergentes des « ex-pays dominés », cependant encore dominés, mais relativement moins, de la Chine entre autre ;  et un contrepoids poids à l’impérialisme capitaliste dominant et pu se créer un nouveau rapport de forces qui mobilise en réaction une nouvelle agressivité dominante du capitalisme dominant.

 

Cependant, la nouvelle organisation mondiale capitaliste du travail en affaiblissant l’organisation du salariat a affaibli sa puissance idéologique : sa capacité d’intervention dans les décisions économiques et politiques régissant la production dans le monde, celle que nous consommons à chaque moment, sa quantité et sa qualité.

 

Le rôle de la classe ouvrière n’est pas un dogme et reste un élément déterminant de la libération du travail de son aliénation et de l’aliénation humaine, qu’on soit ouvrier ou pas. Certes l’ensemble des activités non salariées de production ou pas, et d'échange et de consommation sont indissolubles de l’activité de production mais force est de constater dans les évènements l’importance de la composition sociologique des mouvements, y compris pour 1968 dans le rapport exercé sur la société par le mouvement du salariat avec le mouvement étudiant et toutes les autres composantes.

 

Ce qu’on peut constater, et cela à l’encontre du mouvement ouvrier s’est un affaiblissement idéologique dans la dissolution des conditions et des droits du travail par la mondialisation capitaliste de l’organisation du travail et le poids idéologique de cette organisation du travail qui font des firmes multinationales et de l’organisation capitaliste de la finance le véritable gouvernement du monde.

Cet affaiblissement tend à la renaissance d’un lassallisme et d’un proudhonisme moderne (si l' on peut employer ce qualificatif à ce sujet), c’est-à-dire une idéologie de la répartition contre une conscience de la production et de sa pratique, gommant le rôle fondamental de la production, et en même temps de l’exercice et de la démocratie du « que, quoi, comment produire » : niant la nécessité vitale d'une hégémonie de la reconnaissance de l’homme producteur pour dépasser la domination du capital, de sa loi du profit et de son critère « d’investissement » pour faire court, le rapport préférentiel P/C (Profit sur capital) auquel devrait répondre progressivement et radicalement un nouveau rapport VA/CMF (Valeur Ajoutée/Capital Matériel et Financier).

 

On peut mesurer le danger pour toutes la société, toutes les femmes et tous les hommes, les humains vieux et jeunes de cette terre, si les solutions palliatives à la crise du capital développé par le capital lui-même, réussissaient à être un affaiblissement suffisant de la puissance matérielle et idéologique de la classe ouvrière (conjointement à la durée de sa crise de suraccumulation-dévalorisation) au point de précipiter l’organisation sociale dans une régression trop profonde pour mettre en danger une renaissance dans un nouveau type d’organisation sociale, saine et progressiste, ce qui va de pair. Question qui doit habiter toutes les forces sociales contradictoires à l’organisation capitaliste mondiale et locale, économies et puissances émergentes y comprises.

 

Pierre assante.07/11/2021 15:19:20.

 

VOIR AUSSI : https://www.economie-et-politique.org/2021/11/07/sept-commentaires-sur-les-chiffres-de-croissance-du-pib-au-troisieme-trimestre-2021/

 

et EN AVANT LE MANIFESTE :

 https://mailchi.mp/de676f4f1f4f/retroussons-nos-manches-pour-promouvoir-les-ides-communistes?e=e0895ed80a

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche