Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2021 5 12 /11 /novembre /2021 07:58

 

L'URGENT ET LE GÉNÉRATIONNEL, EN UNITÉ.

 

1) Sortir de la crise de croissance de l’humanité pour poursuivre son processus d’humanisation et d’appropriation relative et infinie et en santé (1) de son univers demande des mesures d’urgences s’insérant à long terme dans le processus à long terme.

L’état d’adolescence de l’humanité la met en grand danger.

Passer à l’âge adulte et à la capacité de répondre à la crise de croissance suppose une élévation du niveau de conscience sur elle-même et sur la nature dont elle fait partie.

Le stade actuel de développement a besoin à la fois de plan d’urgence et de plan de développement à long terme.

C’est l’incapacité de faire front sur ces deux question-plans qui en fait n’en sont qu’un, dans la contradiction, l’opposition et l’identité de ses éléments, c’est cette incapacité à laquelle nous nous heurtons. Et avec un peu d’observation nous pouvons l’observer dans nos propres comportements, mentalités et raisonnements unilatéraux excluant la coexistence d’éléments à la fois communs, unis et contradictoires : en nous comportant dans une logique de non-contradiction héritée des débuts de la société marchande en développement en général, et d’Aristote en particulier.

 

2) L’urgence c’est la sortie d’un mode de production ayant atteint ses limites : la suraccumulation-dévalorisation du capital dans le cycle A-M-A’ et son origine, l’achat-vente de la force de travail comme mode de rapports sociaux de production-échange-distribution-consommation dans son mouvement uni.

Le long terme c’est la réduction générationnelle des inégalités, radicalement et progressivement, inégalités et leur interaction du local au mondial ; l’urgence c’est l’usage progressif du processus de la révolution scientifique et technique, numérisation- automatisation de la production-informatisation-informalisation et de l'échange et sa mise en accord avec la résolution des besoins sociaux matériels et moraux, objectifs et subjectifs.

La conscience, son processus de transformation-développement-complexification, ça fait partie des besoins sociaux, en unité avec tous les besoins sociaux, l’unité de leur transformation-développement-complexification, avec leurs inégalités spatio-temporelles de développement, loi naturelle du développement universel.

 

3) Travail et formation restent et resteront la base de l’humanisation, à condition d’être libérée de l’aliénation issue de rapports sociaux de domination et que cette base de ces rapports sociaux devienne la coopération et l’autonomie de la personne et des entités humaines dans leur interdépendance et leurs mouvements contradictoires.

Résoudre les contradictions, ce n’est pas éliminer les contradictions, mais les faire évoluer-transformer-complexifier dans des stades supérieurs de développement.

Constituer une conscience relative et en processus infini dans le processus inconscient du développement humain, une conscience en tant que « partie » intérieure et extérieure en unité de l’entité humaine globale, c’est une volonté d’agir, une patience et une détermination dans l’action qui puisse former les actes et l’acte global des hommes.

Les droits du travail en tant que réponse à la nécessite de productions en quantité et en qualité conjointes des biens nécessaires à la vie est la réponse à la fois à l’autonomie et à la dépendance des humains entre eux, en tant qu’individus et espèce pensante. Individus et société, personne et espèce ne constituent pas des contradictions antagoniques. La contradiction antagonique réside dans les limites entre une organisation humaine donnée et le développement de ses forces productives, entre l’antécédent obsolète et les besoins de normes nouvelles, en santé (1) spatio-temporelle.

Ni l’ergologie, ni l’anthropologie ne donnent une réponse à tout. Elles sont deux champ de la recherche de l’activité humaine en santé (1), l’une plus dirigée vers le micro de l’activité humaine, l’autre plus vers le macro de l’activité humaine, et-mais se rejoignant en elle-même et entre elles-mêmes dans l’unité micro-macro de l’activité humaine.

 

Pierre Assante. 12/11/2021 07:20:12.

 

(1) « En santé » : en état de vie-développement possible.

 

VOIR AUSSI  : MODE DE PRODUCTION ET MODE DE PENSEE :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

 

et EN AVANT LE MANIFESTE :

 https://mailchi.mp/de676f4f1f4f/retroussons-nos-manches-pour-promouvoir-les-ides-communistes?e=e0895ed80a

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche