Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2021 3 13 /10 /octobre /2021 06:16

 

PRODUCTION,

ENERGIE ET

SUPERCHERIE PRESIDENTIELLE.

 

 

Dans la campagne électorale Emmanuel Macron nous sort un plan de production d’énergie nucléaire par de petites unités. Conscient de la montée d’une légitime inquiétude populaire sur la question de la production d’énergie, son prix en argent dans les ménages, son prix en carbone destructeur du climat, sa grave et dangereuse crise de pénurie annoncée, il lance à la cantonade un plan non encore élaboré, et ignorant les besoins immédiats, l’entretien et le développement de l’existant, la réparation des abandons dans ce domaine en particulière celui de la formation des travailleurs du secteur présents et à venir. Les prévisions de formation de 50 chaudronniers sont d'une indigence dramatique.

 

Il n’y a pas de consommation durable sans production. Une société qui ignore ou oublie cela est vouée au déclin et à la mort.

 

La société française et la société dite occidentale a vécu les 30 glorieuses sur les acquis économiques, techniques et politiques de la Libération du nazisme et du rapport de forces qui en était issu.

 

Elle vit depuis 1984 en recul sur ses acquis et dans l’inconscience de les faire fructifier, moderniser, au niveau des exigences incontournables du développement humain.

 

La révolution scientifique et technique a été mise au service du profit capitaliste, et particulièrement, dans  le profit capitaliste, du profit financier au fur et à mesure que la crise de production du système s’est aggravée et parvient à un paroxysme en développement.

 

Les sociétés dites du socialisme réel, elles, malgré leurs erreurs et crimes, pas pires que ceux « de l’Occident », se sont préoccupées de production et ont été battues sur ce terrain dans la guerre de concurrence et par les erreurs faites sur la production elle-même. Et sur une erreur dans la conception du monde s’éloignant d’une pensée s’appuyant sur la raison dialectique.

 

Une facilité de consommation doit s’appuyer sur un politique de production et une politique de production sur une politique économique. Je renvoie aux propositions des économistes communistes et de leur diffusion dans les luttes : nouvel usage de la production monétaire des banques centrales, nouveaux droits du travail, Fonds et crédits démocratiques, réformes du FMI et Droits de tirage spéciaux, Sécurité d’emploi et de formation et de revenu, coopération internationale, etc.

Je renvoie pour ma part à ma contribution du congrès de 2008 du PCF :

http://pierre-assante.over-blog.com/article-crise-de-la-production-et-rien-d-autre-70602308.html

 

La crise de production et ses solutions : voilà ce que j’aimerai dire et entendre dire à la conférence départementale d'organisation du 6 novembre et dans la campagne de mon candidat, Fabien Roussel.

 

Pierre Assante. 13/10/2021 05:59:30.

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Dans les difficultés des pays dit socialistes , il faut ajouter le poids de la 2 ème guerre mondiale , la course à l'armement lancée par les Etats-Unis , la bombe atomique qui ont eux seuls utilisée , la création de l'OTAN en 1949 , dirigée contre l'URSS ,ils ont été les 1ers à lancer les sous marins nucléaires etc...Faut dire que les deux guerres mondiales ont enrichi les Etats Unis .
Répondre
P
Tout à fait. C'est mieux de le préciser. Merci

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche