Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2021 2 12 /10 /octobre /2021 16:41
CLIQUER CI-DESSUS

Taxation à 15% des multinationales ? : est-ce vraiment une révolution

Frédéric Boccara. Jean Paul Tchang.  

Sur ce lien : https://youtu.be/5f3vT9NgVNI

 

*****

Voir Aussi sur ce blog, 20 thèses :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/10/je-reviens-sur-ces-20-theses-publiees-sur-le-blog.html

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Les réformistes keynésiens acceptent l'existence des crises , mais ils croient que l'Etat peut les prévenir par des politiques appropriées . Marx a démontré que les crises économiques ne sont pas des accidents que l'on peut éviter en appliquant certains aménagements . C'est le principe du capitalisme lui-même , la maximalisation du profit qui par son succès même mine les conditions de la production de profits futurs . ( la suraccumulation du capital matériel et financier conduit à une baisse du taux de profit ,d'ou les crises .) Donc les crises ne viennent pas du dehors ,mais du coeur du capitalisme . Par certaines politiques économiques on peut atténuer les conséquences des crises , mais on ne peut pas contrôler ou empêcher le processus des crises elles-même (le taux de profit étant le régulateur du capital ) comme certains veulent le croire . ( C'est comme si on mettait un clou de girofle dans le creux d'une dent , cela soulage un moment , mais la carie continue ) . Il nous faut prendre le pouvoir sur l'argent ,la création monétaire pour l'utiliser autrement et face au rapport Profit sur capital matériel et financier , opposer dans les luttes le rapport Valeur ajoutée sur capital matériel et financier . Le taux de profit n'est plus la finalité , mais la satisfaction des besoins . Patrick Artus et Marie Paule Vivard expriment parfaitement les inquiétudes qui agitent les forces dominantes et les débats qui les traversent dans un tout récent ouvrage " La dernière chance du capitalisme " Leur analyse doit être regardée de près ,dans la mesure ou le premier vient de la banque Natixis et l'autre de la presse patronale .Ils résument la situation en deux traits : " Le capitalisme néolibéral disent ils a sapé les bases sociales de la plupart des régimes sociaux en place et il se heurte désormais à son inefficacité ." CONCLUSION : l'Histoire est loin d'être finie , cela dépend de nous .
Répondre
P
Certes ! Et comme tu le sais bien, ils ne vont pas jusqu'au bout de l'analyse au sens qu'ils critiquent le libéralisme mais n'arrivent pas comme toi et moi à l'analyse systémique de la crise de longue durée. Mais c'est pas mal déjà et tu fais bien de le signaler. C'est un signe des temps, en tout cas pour une part de la classe dominante, un peu comme des aristocrates prenaient des distances avec la monarchie absolue, pour une monarchie constitutionnelle. Cette remarque est un peu courte de ma part, je le comprends bien. Amitiés. Pierre

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche