Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2021 3 06 /10 /octobre /2021 07:12

 

ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE

 

 

En 30 ans (1963-1993) d’exercice de laborantin de lycée (1), préparateur d’expériences et bricoleur de petit matériel scientifique, j’ai vu reculer le nombre de classes de seconde et première scientifique, par conséquent le nombre d'élèves de classes scientifiques, et vu les conséquences pratiques dans la production et la vie, de ce recul.

Certes, les sciences ont continué de progresser mais leur accès professionnel et général se réduire dans la masse de l'humanité.

Pour un développement de l’enseignement scientifique, il faut un développement de la formation scientifique des enseignants (2) dans le primaire en particulier. Comment peut-on enseigner ce que l’on ne maîtrise pas et plus est ce qu’on n’aime pas. Le goût des choses n'est pas spontané, pour l’élève comme pour l’enseignant, il se cultive progressivement et générationnellement. La disparition des écoles normales et le manque de développement de leur suivi des transformations scientifiques et du monde est un drame pour le développement social, en particulier pour la production humaine d’énergie sur laquelle repose le mouvement, la vie.

 

La régression scientifique est allée de pair avec la régression philosophique, celle qui voyait progresser l’esprit de synthèse et le mode de raisonnement dialectique au profit d’un retour à la vieille et usée « logique » de non-contradiction aristotélicienne, dans tous les milieux sociaux.

Recul relatif ou absolu de civilisation et régression scientifique, relative ou absolu, vont de pair.

De même la régression de l’enseignement scientifique avec de recul scientifique.

Le recul scientifique handicape le développement quantitatif et qualitatif de la production des biens nécessaires à l’humanité, les capacités productives de l’humanité, donc de la personne humaine ; handicape le processus de croissance-transformation-complexification quantitatif et qualitatif humain, nécessaire à la survie humaine, « tout simplement ».

 

J’ai eu une bonne formation arithmétique et une mauvaise formation mathématique. C’est un regret de ma vie, dont je suis en partie responsable, que j’ai tâché de corriger un peu dans mon travail syndical local et national et ses exigences quantitatives de mesure des questions à traiter.

Les 30 ans de laboratoire m’ont aidé à une approche qualitative des sciences. Mais il n’y a pas de "bon qualitatif" sans "bon quantitatif".

La conscience de la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital en tant que limite du développement du système et de l’humanité, ici et maintenant, dépend aussi de la qualité de la transmission des savoirs, et des savoirs scientifiques et philosophiques mis à mal par la mentalité du système : mettre de côté tout ce qui ne rapporte pas immédiatement de profit, de capital dans le cycle A-M-A’ ; donc de réduire au minimum les personnels qualifiés et la formation générale de l’humanité, et laissant de côté la masse des humains exclus par le mouvement du système dans la croissance confisquée de la productivité et du temps "libre".

 

Le développement scientifique et la conscience sociale ont besoin du développement de toute l'humanité et non d'une élite choisie par le capital.

 

Pierre Assante. 06/10/2021 06:47:20.

 

(1) Les dix années suivante, de 50 ans à 60 ans, j’ai été permanent syndical au Secrétariat de l’Unatos et au BDFN et au CDFN de la FSU. 

Voir « Histoire de la FSU », Tome I. Raphaël  Szajnfeld. 2009. Syllepse.

et Actes du colloque "La naissance de la FSU". 2008. Coordination Raphaël  Szajnfeld. Ed. Nouveaux Regards et Syllepse. Page 99.

Je suis à ce jour retraité CGT, comme j'ai été délégué CGT d'établissement de 1963 à 1989.

 

 (2) Qui font un travail magnifique, extraordinaire avec les moyens que la société et son système leur ont donnés et qu’on leur donne, en recul disproportionné d’avec la croissance de complexification-développement de la société actuelle et des 50 dernières années bien mal utilisées par rapport aux urgences à traiter dans la durée.

Illustration : Primo Levi, « Le métier des autres ».

 

****

 

sur l'enseignement scientifique. Long commentaire d’un ami.

Un ami m’envoie ce texte à la suite de mon article sur l’enseignement scientifique. Je vous en fais part, en l’anonymant, à sa demande.

 

Pour ce texte sur l'enseignement scientifique, disons que je suis entièrement d'accord avec toi.

         Certes certains pourraient se sentir pris à partie en se croyant coupables de ce recul de l'enseignement scientifique. Ils ne le sont pas. Et pour le leur faire comprendre, sans doute faudrait-il leur expliquer le rôle qu'on leur fait jouer en ne les formant pas assez -ou pas correctement-, en ne leur donnant pas les moyens nécessaires à un enseignement de masse et de qualité et en rédigeant des programmes obsolètes ou peu en rapport avec les recherches actuelles et/ou sans doute déconnectés des besoins du pays en matière de formation...............

............SUITE SUR CE LIEN :

https://pierreassante.fr/dossier/SUR_L_ENSEIGNEMENT_SCIENTIFIQUE._LONG_COMMENTAIRE..pdf

 

 

Voir aussi :

3 RECUEILS DU BLOGUEUR :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/10/3-recueils-an-2034-l-humanite-entre-dans-son-adolescence-et-mode-de-production-et-mode-de-pensee.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche