Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2021 4 12 /08 /août /2021 09:13

 

Sur la

Société marchande et de droit

 

Je crois que l’échec du gouvernement Jospin, qui a accédé au pouvoir en France à la suite des grandes grèves de protestation de 1995, a sonné le glas de la société marchande et de droit, le début de la fin de la société marchande et de droit.

A la démocratie bourgeoise, son échec, sa dissolution succède la « démocratie » des firmes multinationales, la « démocratie » de la financiarisation dans le Capitalisme Monopolistes Mondialisé numériquement Informationnalisé globalement Financiarisé (CCMMnIgF).

Certes une situation aussi nouvelle par rapport au XIXème siècle, celui de l’industrialisation mécanisée et de la pensée Marx restée dès le début fondamentalement inexploitée dans ce qu’elle contient de conscience de l’humanité sur elle-même, d’outils mentaux d’investigation et de réponse au processus de subsistance matérielle et morale de l’homme, exige une pensée nouvelle. Mais pas un recul sur ce qu’il y a de plus avancé, et dont fait partie la pensée Marx et son processus au même titre que la pensée scientifique sur les particules, l’astronomie, la biologie, la génétique, et l’ergologie non en tant que science mais pensée globale sur le travail, l’activité humaine, etc...

Dans le procès de décision des firmes multinationales sur le processus de transformation-complexification de la société humaine et de ses moyens de production, l’aliénation du travail humain, des gestes et de la production humaine demeurent, et demeurent aggravés.

Cette croissance de l’aliénation dont la remontée des racismes et leur violence, (et des inégalités qui en sont non la source, la source en étant l’exploitation de l’homme par l’homme, mais un catalyseur puissant) est un indice majeur, est sources de fascisme, d’un fascisme dont les outils sont ceux de la production et des techniques du XXIème siècle, bien plus puissant sur les esprits que ceux du fascisme historique « ordinaire ».

Il est dérangeant certes d’employer le mot "fascisme" quand la répression est d’un autre ordre que celui des « démocraties » mussolinienne ou nazies.

L’histoire ne se renouvelle jamais mais la puissance de la financiarisation sur l’homme, son quotidien, ses mentalités, son futur, est de cet ordre. On ne peut que respirer l’air que nous autorisent les firmes multinationales, sa quantité et sa « qualité ».

Le gouvernement italien Draghi, issu de la première et plus puissante banque des USA, l’alliance du « centre gauche » jusqu’à « La lega » d’extrême droite, avec la disparition presque totale de forces contradictoires « matériellement et moralement », est une terrifiante illustration du peu d’alternative et même d'alternance qui reste.

Oui, un pouvoir Draghi et ce qu’il représente est de l’ordre d’un nouveau type de fascisme dont la douceur n’est qu’apparente et dont la suite n’exclut pas un fascisme « ordinaire », bien que le CMMnIgF n’ait pas besoin d’un fascisme ordinaire tant que les nouvelles techniques qu’il emploie endiguent les débordements sociaux.

Sans parler du dégagisme en France, des pantins de rechange du pouvoir, et l’agonie annoncée par le changement climatique dû au système P/C (critère de gestion Profit/Capital), s’ajoutant aux changements naturels, et à l'agonie de la production d’énergie,  et plus, l'agonie de la cohérence de l’administration humaine.

L’humanité, comme tout phénomène existant, n’a pu sortir et ne peut sortir d’une crise que par une transformation qualitative des réalités qui l’ont provoquée.

Les économistes communistes travaillent à une alternative qui ne soit pas une alternance d’une aliénation à une autre; les ergologues de progrès à une autre organisation du travail, abolissant le taylorise inhérent au système. A ce travail, l’outil mental de la dialectique matérialiste est incontournable, qu’il soit employé "totalement" ou partiellement, ce qui est  plus évident en fonction des cultures antécédentes.

Il ne s’agit pas ici de tout peindre en noir, mais de voir une réalité en face. Oui, la société humaine procède, invente et crée. Mais les conditions dans lesquelles elle le fait sont d’un extrême danger, et ces conditions sont à transformer en qualité nouvelle assurant la pérennité du processus humain.

Pierre Assante. 12/08/2021 08:51:39.

 

Voir aussi sur ce blog : "La condition de l'invention humaine".

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/07/la-condition-de-l-invention-humaine.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche