Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2021 3 21 /07 /juillet /2021 16:46
30 ans avant la chute de l'Empire d'Occident

 

COUCHES MOYENNES HAUTES ET FIRMES MULTINATIONALES. 

FIN D'EMPIRE ?

 

1) Il Existe une alliance de fait sinon subjective entre couches moyennes hautes et firmes multinationales.

Cette alliance "ruisselle" en miettes du gueuleton d’en haut vers les couches moyennes-moyennes.

Les conditions matérielles d’existence, lorsque la « richesse ruisselle un peu vers le bas» -mais pas en bas il faut le rappeler-, contribuent à une expansion générale de l’idéologie dominante, aujourd'hui celle des multinationales, leur mépris du peuple, leur amour de l’élite et de la méritocratie, la haine de la pauvreté à laquelle personne ne veut être mêlé; personne ne veut y être mêlé,  sinon les pauvres eux-mêmes qui n’ont d’autre choix auxquels s'ajoutent "les plus solidairement sociaux" à la fois « par situation et par choix moral».

2) Ce qui peut rompre l’alliance de fait, subjective et objective entre couches moyennes hautes et les multinationales, et renverser cette alliance et la faire croître dans l’autre sens, au-delà d'un blog minoritaire de lutte, c’est la crise si elle touche gravement ces couches moyennes et en particulier les couches moyennes hautes. 

Elle touchera gravement toute la société : toute mise en place du progrès scientifique et technologique contribue à une augmentation relative et galopante du capital constant dans le capital total, une baisse tendancielle du taux de profit, une suraccumulation-dévalorisation du capital dans son cycle A-M-A’ et un frein à son renouvellement élargi dans ce cycle; c’est-à-dire in fine une crise de subsistance de l’humanité, pendant que le parasitisme de compensation et d’idéologie explose conjointement.

3) Seule une régression de la société, à ne pas souhaiter évidemment, peut constituer un palliatif plus ou moins long à la prolongation de la domination capitaliste, à l’emprise des principes et fonctions libérales du tout marchand, dans toute activité et vie humaine.

Une « fin d’Empire » (1) est dans les possibilités historiques au niveau mondial, et dans ce cas et dans le meilleur des cas d’une telle « fin d’Empire », une dissolution-dispersion « moyenâgeuse » des pouvoirs, des institutions, des productions dans des régressions au niveau des nations et au-dessous, d’une reconstitution-recomposition nationaliste de « féodalités locales » sur le plan de la production industrielle et agricole avec ce que cela comporte de pénuries, de misères « matérielles et morales » en « unité »; et de régression et de destruction possible de populations entières. Une telle situation, si elle n'est pas fatale, on en voit pourtant les prémices dans le mouvement mondial et local de la société, "matériel et moral", économique, politique et culturel : agir pour empêcher le développement de ces prémices est de la plus grande urgence; tout en prenant le temps pour agir efficacement -hors de tout volontarisme et agitation stériles-, liant analyse, théorie et pratique, synthèse et action, selon une formule qui a quelquefois fait ses preuves.

Nous avons constaté la concordance des alliances couches moyennes-couches populaires en Grèce lorsque Syriza a gagné 2 législative et 2 référendums. Mais le rapport de force de la Grèce en Europe, contre le capital et ses institutions politiques, juridiques, militaires et surtout financières, montre que le champ de bataille doit être au moins au niveau de l’UE -s'étendant conjointement et solidairement du local au national et à l'Europe- sinon à un niveau mondial reposant la question du système, de la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital et ses remèdes : prise de pouvoir sur l’argent, du local au mondial, droits du travail et organisation du travail en conséquence, sécurité d’emploi et de formation, c’est-à-dire sécurité de production en fonction des besoins sociaux, du processus de développement-complexification de l’humanité, dans une démocratie nouvelle du citoyen et du producteur,  du « que, quoi, comment produire ».

Ceci suppose que l’alliance ne se limite pas à l’alliance couches-moyennes et couches populaires, mais place à son centre l’alliance avec la classe ouvrière et le salariat du local au mondial, ce qui n’était pas le cas en Grèce, évidemment, y compris politiquement dans le mouvement et l’organisation de la protestation elle-même.

Tout ça n’est pas nouveau sur ce blog et ailleurs, mais pas partout, loin de là : et il faut le répéter sans cesse.

4) Les batailles d’aujourd’hui peuvent devenir les succès de demain, d’un demain pas immédiat puisque progresser sur un contenu efficace de la bataille c’est progresser sur une conscience individuelle et collective des remèdes à apporter à la crise systémique généralisée du capital mondialisé, numérisé, financiarisé. Mettre la lumière sur les solutions, les faire émerger du brouillard des idées dans lesquelles nous vivons, dans lesquelles nous sommes plongés est une tâche incontournable; pour dépasser un système archaïque et obsolète de vente-achat de la force de travail.

Pierre Assante. 18/07/2021 16:22:47.

(1) Sur la fin de l'Empire Romain d'Occident :

http://pierre-assante.over-blog.com/article-salvien-de-marseille-de-gubernatione-dei-livre-cinquieme-citations-de-l-empire-et-de-la-barbarie-120933091.html

 

Un lien majeur, pour moi :

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/05/mode-de-production-et-mode-de-pensee.7-articles.par-pierre-assante.18-mai-2021.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche