Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2021 4 17 /06 /juin /2021 08:07

La chronique économique de Pierre Ivorra.

"Ce que révèlent les mouvements de capitaux"

 

Mercredi 16 Juin 2021

Pierre Ivorra

L’examen des mouvements internationaux de capitaux contribue à éclairer les rapports de forces entre les différents capitalismes, à révéler les pratiques de dirigeants politiques et patronaux.

Ainsi, les rois américains d’Internet, les Google, Facebook, Amazon, Apple, Microsoft… et aussi des princes de Big Pharma, comme Pfizer, ont obtenu des dirigeants irlandais de pouvoir s’installer dans le pays afin d’y localiser les profits tirés de leurs exportations de biens, de services et de capitaux à bon compte vers le reste de l’Europe tout en bénéficiant d’une taxation au minimum. L’examen des mouvements de capitaux entrés en Irlande en apporte la preuve. La valeur totale des investissements directs (IDE) de non-résidents, autrement dit le stock de capitaux étrangers présents dans le pays, représente en 2020 trois années du PIB. C’est énorme ! En France, pays à l’économie trois fois plus puissante que celle de l’Irlande, le stock d’IDE entrants n’est que de 32 %. La situation du Luxembourg est encore plus caricaturale. Ce pays, qui a tout juste la dimension d’un département français, est une plaque tournante de la spéculation. Il dispose d’un stock d’IDE qui représente plus de huit fois son PIB pour les investissements entrants et douze fois pour les sortants ! Au-delà de ces extrêmes, on peut repérer en Europe des paradis fiscaux qui ne disent pas leur nom. Ainsi, les IDE sortants à la mode belge représentent 114,84 % du PIB du pays et les entrants, 91,7 %. Les Pays-Bas font mieux : les IDE entrants équivalent à 355,57 % de leur PIB et les sortants, à 455,42 %. Mais il est un autre type d’investissements dont on parle peu et qui, souvent, drainent des sommes encore plus importantes, ce sont ceux de portefeuille. Ils consistent à acheter des obligations, des actions et d’autres titres financiers pour gagner encore plus d’argent.

La France, en ce domaine très spéculatif, est aux premiers rangs, les investissements de portefeuille entrants et sortants y sont en moyenne trois à quatre fois supérieurs à ceux constatés pour les investissements directs. En 2020, en pleine crise sanitaire, ces placements ont frisé les sommets. Les achats par des résidents extérieurs de titres français ont atteint un montant record : 152,4 milliards d’euros, soit l’équivalent des trois quarts du budget de l’État.

Ainsi, si l’Irlande tient table d’hôte pour les multinationales made in USA, la France soumet la politique de son État, l’activité de ses services publics et l’autonomie de ses grands groupes à la pression des marchés financiers et particulièrement des investisseurs américains.

 

Sur ce blog  : MODE DE PRODUCTION ET MODE DE PENSEE, sur ce lien :

https://pierreassante.fr/dossier/MODE_DE_PRODUCTION_ET_MODE_DE_PENSEE._Par_Pierre_Assante._18_mai_2021..pdf

 

VOIR AUSSI : « Crise de la production le recueil augmenté ».

http://pierre-assante.over-blog.com/2021/04/crise-de-la-production-le-recueil.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche