Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2021 2 23 /03 /mars /2021 08:01
_______2010. Au mur des Fédérés

 

1700 €

 

On ne peut comprendre un.e être humain.e si l’on n’essaie pas de comprendre le contexte personnel et social dans lequel elle-il vit, ni comprendre une société sans comprendre le contexte historique dans laquelle elle évolue, sans comprendre l’état des forces productives, dans leur complexité et la conscience que nous en avons, dans sa complexité.

On ne peut situer une mesure économique, politique, culturelle hors d’une dynamique sociale.

Si un salaire minimum à 1700 € est revendiqué par le PCF (lire le N°166 de la lettre du RAPSE sur les programmes FI et PCF), ce n’est pas seulement parce que cette somme correspond à couvrir les besoins essentiels actuels d’une personne, ce qui est quand même la base de la revendication, c’est parce que, dit d’une autre façon plus rationnelle, scientifique, cela correspondrait à une valeur historique nécessaire actuelle de la force de travail minimum pour que la reproduction de la force de travail soit plus saine donc plus durable dans son mouvement de progression.

Ce n’est pas « seulement », car il faut comprendre ce que ces 1700 € minimum peuvent enclencher  un processus social de progrès humain (tautologie).

Comme disait Berlinguer, « Enrichetto » disaient les italiens.nnes amoureux.ses, dans les années 1970, ce n’est pas choisir la marque de voiture ou de téléviseur que souhaitent essentiellement les ouvrier.es, mais c’est une démocratie du "que, quoi, comment et pour qui produire".

Les 1700 €, il faut les situer dans un contexte qui est celui d’une lutte pour une sécurité d’Emploi ou de Formation. 1700€ et la lutte pour développer l’emploi, c’est une augmentation des revenus de toute la société à travers les cotisations patronales et ouvrières, conquête de la Sécurité Sociale de 1947 à élargir au travail ; à la production des biens nécessaires à notre vie, ici et dans le monde, dans l’économie mondialisée, numérisée se construisant sur le substrat des anciens moyens de production en couches successives historiques sans que l’existence ou la trace des couches anciennes ne disparaissent.

Les cotisations, c’est le point de départ des moyens que s’attribue la société et celui d’un développement nouveau et progressiste possible dépassant « une société de consommation » crée pour le marché capitaliste et l’accumulation du capital et non pour les besoins sociaux.

A partir de ces moyens on peut imaginer un autre développement où  la Formation, l’Education, la Recherche, la Santé interdépendante de l'humain et de la planète, la solidarité et la coopération, devenant un bien et un besoin commun à tous les êtres humains, permettront de répondre aux divisions, aux violences et à l’austérité capitaliste entravant les désirs de la personne et le progrès de la société. Le désir c’est l’appétit de l’esprit (citation de la première page de « Das Kapital »).

Ce n’est pas s’envoler dans la stratosphère que dire que le système social actuel, au paroxysme du libéralisme est la cause de la crise morale de l’humanité, des déchirements et des guerres. L’explication de l’homme bon ou de l’homme mauvais est une vision courte et dangereuse.

On ne peut imaginer une poursuite du processus de l’humanité et de l'humanisation sans une action développant la compréhension de tous de la condition humaine, condition dont les capacités productives et les qualités de capacité productive sont les bases vitales.

Dégager du développement de l’activité, et pour cela de l’Emploi et de la Formation,  les Moyens Financiers du développement des savoirs, des savoir-faire, des savoir -être, autant que l’homme est capable de les développer à l’infini de son existence présente et future, quelles  qu’en soient les formes, c’est reprendre la marche en avant qui a été celle de l’après-guerre, initiée par le programme du Conseil National de la Résistance replacé au niveau non seulement de la nation, mais de l’Europe, et du Monde, c’est-à-dire au niveau de toute l’humanité.

Relancer l’emploi et la formation à partir des salaires et des revenus, passe par l’augmentation  conjointe du salaire minimum et des salaires. Et relancer l’activité c’est relancer la productivité. Et relancer la productivité bloquée par la crise de suraccumulation des capitaux, c’est relancer la diminution du temps de travail, c’est relancer la diminution de la vente de la force de travail jusqu’à son abolition-dépassement dans un futur historique peut-être pas si éloigné qu’on ne l’imagine.

Evidemment développer la sécurité d’Emploi et de Formation ne va pas sans droits nouveau du travail et sans transformation progressive mais rapide du système financier national, européen, mondial, du crédit, de la production monétaire vers le dépassement de son état présent d’outil d’accumulation de capital en contradiction avec les besoins sociaux.

Rappeler des citations peut prêter à confusion si elles ne sont comprises que comme des formules étrangères à leur origine, c’est-à-dire étrangères aux analyses sociales qui les ont produites. Mais prenons-en le risque :

- On ne peut transformer le monde avec des idées mais

- Une idée lorsqu’elle s’empare des masses, devient une force matérielle et

- les conditions matérielles de vie déterminent les mentalités  et

- Les processus sociaux ne découlent pas d’un déterministe mais d’une causalité et de bifurcations micros et macros aléatoires, mouvement à la fois continu et discret, « analogique et numérique » pour user de métaphore et

- les idées ont une pesanteur qui leur permet de poursuivre leur mouvement au-delà des conditions qui les ont créées, ce qui permet de comprendre l’importance de la lutte idéologique, il y a autonomie des idées et.

- le mouvement de dénormalisation-renormalisation en spirale progressiste des idées et des mentalités est indissolubles des conditions dans lesquelles les humain.e.s produisent les biens nécessaires à leur vie et

-le travail transformateur de la nature pour assurer les subsistances a transformé l’humain lui-même et ses capacités cognitives non séparable de la totalité de son essence et.

- L’essence humaine c’est la totalité des rapports sociaux et

-l’histoire de l’humanité dans la société marchande est l’histoire de la lutte des classe et

- La dialectique, outil mental d’une meilleure appropriation de la réalité pour vivre et se développer est un dépassement de la logique basée une étude statique et isolée des objets et sur un principe de non-contradiction, mais au contraire basée sur l’observation des forces contraire, leur unité et leur identité qui animent les  mouvements, le mouvement.

Je crains que traiter des 1700€ d’une façon philosophique ne soit considéré comme une complication entravant les tâches politiques urgente. Cette crainte fait à mon sens partie des forces contradictoires, en unité et en identité qui entravent au contraire le mouvement de progrès humain. Je comprends aussi qu'une parole doit être choisie en fonction d'un contexte de communication mais non isolée de la communication.

Pierre Assante. 23/03/2021 07:39:48.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche