Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 07:32
En suite de nos discussion avec Georges parti mais présent

 

Un processus pour une gestion nouvelle et non un compromis sur celle existante.

 

Le pouvoir dominant dans le monde et dans les entités humaines constituées et leur mouvement-régression-évolution en relation dialectique, c’est celui des entités géantes industrialo-numérico-financières.

La caractéristique historique de notre temps est la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital.

Ce pouvoir dominant s’appuie sur des pouvoirs locaux qui ne s’attaquent pas à la crise, aux causes de la crise, et ne peuvent en ce cas appliquer des remèdes à la crise qui ne peut dans ces conditions être surmontée, trouver une issue dans un processus de construction sociale et de gestion saineS. Socialement, économiquement, écologiquement, ergologiquement, en unité.

Face à ces pouvoirs locaux et le pouvoir central du capital, qui n’est pas virtuel mais concret et possède ses outils les plus avancés techniquement dans toutes son activité touchant à la réalité objective et subjective, je vous renvoie à la réflexion de Jack London dans « le talon de fer ».

Notre caractéristique historique est une « Fin d’Empire centralisé du capital » et une révolution scientifique et technique ouvrant la voie à une appropriation nouvelle et immense de l’homme sur son univers : à condition que l’appropriation se fasse en santé de l’ensemble du corps social.

La crise de l’empire et la crise de la révolution scientifique et technique est la conséquence du système d’échange A-M-A’, et de la suraccumulation-dévalorisation du capital, congénitale au système et au paroxysme.

Les pouvoirs locaux du capital qui tirent leur emprise sur les populations de la crise elle-même, gèrent en recul et s’ultra-droitisent. Trump est un des « sommets » historiques et à venir de cette droitisation, accompagnée par un mouvement mondial de fascisation.

Nous entrons dans une période de Résistance. Tous les compromis ne peuvent aboutir qu’à un renforcement de cette droitisation. De plus, ce ne sont pas les individus en particulier ni les groupements d’individus du pouvoir du capital qui sont à abattre, c’est le mode de gestion, le critère de production des entreprises, des Etats et du monde.

La pédagogie ne peut plus reposer sur l’indignation contre mais sur le débat sur les critères de gestion, et l’urgence d’un redressement du processus humain repose sur les critères de gestions s’attaquant à la suraccumulation-dévalorisation du capital et des moyens humains mis au service des humains, le travail ; la production, l’échange, l’emploi, la formation, tout cela étant en dépendance mutuelle, commune. C’est cela l’alliance des libertés et du communisme.

Imiter les grandes indignations historiques passées et présentes, au lieu de faire avancer l’idée dans la pratique de la production et des luttes sociales s’en réclamant, est contre-productif.

Un des « grands communistes » ayant appelé "La Cosa », « la chose », la création du parti issu de la dissolution du PCI, déclarait à la fin de sa vie « Indignarsi non basta », « s’indigner ne suffit pas ». Pour ma part je dirai plus : l’indignation voile, couvre et repousse les solutions. Et un discours basé sur « le scandale » et l’indignation, c’est le contraire de la résistance constructrice du futur en santé.

Pierre Assante. 13/02/2021 07:03:13.

P.S. Rappel d’un critère de gestion : pousser le processus de substitution du critère "d’investissement" P/C par VA/CMF. Pour faire simple, assainir le cycle de la production des richesses : arrêter le gaspillage capitaliste des moyens de production et de vie. Développer l’intelligence de la gestion pour une production au service des besoins sociaux en développement-complexification : Agir sur le capitalisme pour le dépasser. Certes c’est moins romantique que la prise du Palais d’Hiver, mais c’est une réponse mondiale et non locale et ponctuelle qui laisse le capital se reprendre jusqu'à une régression économique, anthroponomique, démographique qui peut être celle de la civilisation si ce n’est le la fin de l’humanité. Pour moi l’humanité est une merveilleuse invention de la nature dans son mouvement d’évolution-complexification qui lui donne dans notre petit coin de l’univers et au-delà, conscience d’elle-même, perception, analyse et savoirS sur elle-même.

Si l’on voit les choses au-delà des apparences, on se rend compte que mon parti, comme les autres prône la scission sociale. La scission, c’est le contraire de la lutte des contraires pour le progrès. Et le compromis sur la base de la régression, cela semble une démarche de rassemblement, de dépassement de la lutte des contraires, mais c’est une politique de scission accentuée.

La résistance incontournable passe par le processus pour une gestion nouvelle et non un compromis sur celle qui existe aujourd'hui.

Dans la pandémie, un mouvement impétueux de progrès scientifique et technique se poursuit. Il s’agit de le mettre au service des besoins humains pour faire de l’humanité une conscience de la nature sur elle-même toujours plus avancée  et dans laquelle réside la survie et les subsistances matérielles et morales de l’entité humaine sous ses formes actuelles et à venir, inimaginable.

 

 

Voir aussi Recueil "2034" : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/09/2034-recueil.html

 

ET TOUS LES ARTICLES PAR SÉRIES : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche