Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2021 2 09 /02 /février /2021 10:52

 

LE VOYAGE D’HIVER. Années 1820.

Cycle de lieder de Schubert

sur des poèmes de Müller.

Lied 17. Le village.

 

Les chiens aboient, leurs chaînes ferraillent,

Les gens dorment dans leurs lits,

Rêvent de maintes choses qu’ils n’ont pas,

Trouvent du réconfort dans le bien et dans le mal :

 

Et le matin de bonne heure tout cela a disparu.

Bon, ils ont joui de leur part,

Et espèrent que ce qu’ils ont laissé,

Ils le retrouveront sur leur oreiller.

 

Continuez d’aboyer après moi, chiens vigilants,

Ne me laissez pas reposer dans l’assoupissement !

J’en ai fini avec tous les rêves –

Pourquoi m’attarder parmi les dormeurs ?

 

"...L’un des attraits durables de Winterreise (Le voyage d’hiver) – qui est aussi l’une des clefs de sa profondeur – est sa capacité à quitter  l’anxiété existentielle pour l’engagement politique et social. Ceci est partiellement, comme nous l’avons vu, une affaire d’intention de la part des co-créateurs du cycle, poète et compositeur. Müller et Schubert vivaient tous deux dans une période post-révolutionnaire, inquiète des réformes, et dans laquelle les insatisfactions des classes éduquées, leur sentiment de la répression et de l’expérience d’un régime réactionnaire, étaient tangibles. Que ces sujets aient été particulièrement marquants ou non dans l’œuvre des deux artistes, il est indiscutable qu’ils ont éprouvé tous les deux, dans leur vie de créateur, les pesanteurs de la répression, et qu’ils ont regimbé. Des messages politiques codés se sont glissés dans l'œuvre du poète, en dépit de sa position officielle de conseillé privé et bibliothécaire ducal à Dessau. Les choix faits par Schubert des textes à mettre en musique suggèrent  un degré notable de mécontentement envers l’ordre courant des choses ; sa capacité à décrypter les codes subversifs de Müller n’est pas à mettre en doute – si tant est que nous puissions nous-mêmes les décoder, deux siècles plus tard..."

Ian Bostridge. Traduction Denis-Armand Canal. Actes Sud.

 

 

Voir aussi Recueil "2034" : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/09/2034-recueil.html

 

ET TOUS LES ARTICLES PAR SÉRIES : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche