Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 11:06

 

INVENTION. TRAVAIL MORT. TRAVAIL VIVANT. POUVOIRS.

DÉVELOPPEMENT-COMPLEXIFICATION-CONDENSATION.

UNIVERSALISATION.

 

Travail concret/Travail abstrait

Outil/Travail

Croissances contradictoires dans le cycle élargi du capital

Sortie progressive du système et construction nouvelle

 

1. Invention technologique (Simondon) :

 

Syncrétisme→  Analyse→ Synthétisme

 

MAIS, ajouter à cette analyse :

Idem pour tout geste humain → homme quotidien, mimétique, poïétique (créateur). (Henri Lefebvre. "Métaphilosophie")

                                                                                                              ↓

En unité, en simultanéité (en aller-retour individuel social interne et externe) micro et macro

 

____________

 

2. Outil. Travail unité outil-travail

                                               ↓

                                               Outil et Travail en relation dialectique avec

                                                                                              ↓

Production consommatrice-Consommation productrice

Cycle A-M-A’ (Argent-Marchandise-Argent’)→ croissance de l'outil, croissance du capital constant,

baisse tendancielle du taux de profit,

Baisse tendancielle du taux de satisfaction des besoins sociaux

Besoins sociaux au sens large, total

 

_____________

 

3. Comment résoudre la contradiction Croissance de l’outil/Baisse tendancielle du taux de satisfaction

                                                                                                                                             des besoins sociaux

Travail concret/Travail abstrait

Opposition TRAVAIL CONCEPTUEL/TRAVAIL « physique »

Résolution : relation universelle du développement e la croissance de l’outil dans la relation outil-travail = résolution de la suraccumulation du travail mort en capital, résolution de la contradiction capital/travail.

 

______________

 

 

4.  un petit  exemple :

L’ongle, partie du corps, protection des doigts, protection des gestes de la main, protection de la relation cerveau-main, protection de la relation univers-cerveau-corps-société humaine dans sa recherche et développement et complexification des subsistances

Besoins sociaux au sens large, total : techniques, cultures, transmission,

production-consommation

______________

 

5. Etude de l’ongle très importante mais syncrétique sans étude synthétique du corps

Idem pour le corps sans la société (1)

Idem pour la société sans la terre et l’univers

 

L’étude de la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital sans l’étude de l’espèce humaine dans ses capacités de développement de son activité non seulement économiquement mais en tant que capacité propre d’une espèce en développement et complexification historique, coupe de la vision nécessaire de la relation de l’homme avec l’univers.

La belle et juste controverse Ergologie/Economie des pages 606-621 de « Expérience et connaissance du travail » (Yves Schwartz. 1988) ne peut trouver réponse que par une extension au-delà de la situation historique du CMMnIgF. (Capitalisme monopoliste mondialisé numériquement informationnalisé globalement financiarisé)

Et de la situation historique d’un dépassement qui place de développement humain dans une libération de l’aliénation par le capital, dépassement-libération qui multiple les capacités de connaissance fondamentale et leur application dans l’organisation de la société se posant en appropriation en santé de l’univers : inversion-dépassement  de la « priorité » des « subsistances premières » sur les « savoirs » : la contradiction première devient secondaire puisque elle est résolue par la contradiction seconde des savoirs dans l’unité subsistances-savoirs.

Le baisse tendancielle du taux de profit résolue dans le dépassement de la vente-achat de la force de travail et celle de la vente-achat de la force de travail dans la productivité en progression exponentielle mise en santé au service du temps de développement savoirs-conscience, en développement-complexification-concentration-condensation assurant l’autonomie de la personne et la cohérence sociale, le l’ECRP (entité collective relativement pertinente), de l’espèce avec elle-même, avec la nature et avec l’appropriation en santé de l’univers.

 

___________________

 

6. La relation économie-ergologie, la crise de suraccumulation du capital, la crise du taux de satisfaction des besoins sociaux ne peut être appréhendée que dans une vision en altitude du rapport Outil-Travail,  son évolution, sa rapidité exponentielle de transformation nécessaire mais limitée par le système.

Une vision de haut, dans le temps et l’espace nous dévoilent l’unité Outil-Travail (activité en général) qui est tout à fait différente de la dichotomie économie/ergologie, développement des subsistance/développement des capacités individuelles-sociales, prise de pouvoir sur l’argent/conditions de la gestion, action/formation etc….

 

________________

 

7. La relation Outil-Travail « vue de haut » et dans un « temps long » montre QUE la résolution en spirale infinie des contradictions dépend d’une UNIVERSALISATION en progression exponentielle de cette relation, condition de libération de l’aliénation des rapports sociaux qui caractérisent l’essence de l’homme, les rapports sociaux en crise de baisse du taux de satisfaction des besoins sociaux. Une vision étendue du temps et de l’espace de la relation outil-travail unit la compréhension de la croissance et la contradiction capital/travail. L’unité outil-travail c’est l’unité production consommatrice-consommation productrice que décrit Marx dans son introduction de 1859 : production-consommation-distribution-échange (circulation) contre la vision unilatérale de l’économie politique orthodoxe confortant le libéralisme et son « éternité » déclarée aussi unilatéralement.

 

Marx en aucun cas réduit l’analyse du capital et du travail à la plus-value (livre 1 et la baisse tendancielle du taux de profit (livre 3). Dès les manuscrits de 1848, il situe les bases de son analyse dans une somme d’acquis anthropologique et dans cette somme dans l’homme en tant que conscience de la nature sur elle-même. En mouvement bien sûr et en particularité propre dans l’unicité des composants de l’univers et l’unicité de leurs rapports.

 

Aller au-delà, puisque nous en avons une possibilité historique, c’est lier la contradiction du système et les solutions de ces contradictions avec la résolution des contradictions travail concret/Travail abstrait au cours de laquelle l’existence de l’emploi c’est aussi l’existence de la vente de la force de travail par le salarié sous toutes ses formes anciennes ou nouvelles.

 

La Sécurité d’Emploi et de Formation et la prise de pouvoir sur l’agent à  partir de l’analyse de la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital (Théories sur les crises de suraccumulation et la dévalorisation du capital, Volumes 1 et 2, Paul Boccara) n’est pas une substitution philosophique erronée du concept de travail par celui de l’emploi. C’est au contraire dans la transformation qualitative de l’emploi, l’abolition-transformation de l’emploi par le processus de sécurité d’emploi et de formation, que réside la désaliénation du travail, de l’activité salariale contrainte. Il n’y a aucune opposition théorique à formuler entre la volonté de transformer l’emploi et celle d’abolir la vente-achat de la force de travail. La résolution de la contradiction travail concret/travail abstrait et la « réconciliation » entre économistes et ergologue vont de pair. Il y a travail concret dans le travail abstrait et la représentation-équivalent  monétaire du travail abstrait (plus-value +salaires) voile la réalité de cette unité contradictoire à dépasser dans dépassement du système : encore une fois il y a unit de la production consommatrice et de consommation productrice, dans tous les domaines de l’activité humaine et celle de la construction nécessairement exponentielle pour la survie d’une espèce pensante dans la complexification exponentielle de l’univers. Les régressions n’infirment en rien cette nécessité.

L’analyse sociale est d’autant plus éclairante et résolutive que sont posées sans cesse état présent, négation de l’état présent, négation de la négation-résolution des contradictions de l’état présent, observation de l’unité de forces contradictoires, mouvement des contradictions entre elles, les essentielles et leurs interactions ; la primauté de la matière sur la conscience et le retard de la conscience qui fait partie de la matière, sur l’état présent et ses transformations.

 

La numérisation et l’automation, la réduction du temps de travail contraint et le développement-complexification-condensation du travail de recherche comme outil du développement-complexification-condensation des capacités développement de l’espèce humaine dans l’univers est une issue possible des contradictions systémiques et ergologiques actuelles de l’humanité.

Le rapport Travail mort-Travail vivant et non Travail mort/Travail vivant, c’est le rapport Outil-Travail quel que soit le système économique et social, le mode de production et d’échange. Les particularités de ce rapport sont celles des particularités du mode de production ; avec des particularités plus ou moins saines et progressistes en fonction de la concordance entre développement des forces productives et mode de production et d’échange ou pas. C’est en période de crise d’un mode de production avec le développement des forces productives que travail mort et travail vivant s’opposent irrémédiablement : le besoin de dépassement du mode de production devient incontournable pour guérir la grave maladie sociale induite. Nous en sommes à ce stade d'une façon paroxysmique dans le CMMnIgI.

 

________________

 

8. Mettre en relation l’analyse 

 

Opposition :

Travail concret/Travail abstrait

outil/Travail

Croissance de l’outil/Croissance du capital constant

Croissance du capital constant/ Baisse tendancielle de satisfaction des besoins sociaux

Résolutions :

Baisse tendancielle de satisfaction de besoins sociaux /→/résolution de la crise systémique

Résolution de la crise systémique = →croissance-condensation des capacités de l’espèce

croissance-condensation des capacités de l’espèce→universalisation de l’activité humaine

                       Croissance-Universalisation en relations dialectiques

 

 

Pierre Assante. 02/01/2021 09:32:57.

 

(1)  Concernant la "comparaison-métaphore" entre l'évolution-développement-complexification-condensation de l'organisation de la croissance cérébrale,  de la naissance à la mort, en passant par l'enfance et l'adolescence, ET celle de la société humaine, il me plait de revenir sur les capacités de combinaison-création paroxystique des éléments de la création musicale qui la place au-devant des combinaisons-création de la recherche-développement technique et même artistique, il me semble. Ecouter profondément !

 

Voir aussi Recueil "2034" : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/09/2034-recueil.html

 

ET TOUS LES ARTICLES PAR SÉRIES : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche