Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 08:39

 

PRESIDENTIELLES.

Pour un candidat du PCF exprimant les causes de la crise et les solutions pour en sortir, la dépasser.

 

Ce qu’il faut prendre en compte, je crois, et de façon essentielle, dans ce que disent et analysent Yves Dimicoli, comme d’autres économistes et responsables politiques communistes de la Commission Economique et du CN, Denis Durand, Frédéric Boccara, Evelyne Ternant etc… c’est que nous nous nous trouvons dans et non devant une crise systémique qui menace la survie de notre espèce sur cette terre. Elle peut être voilée par le Covid19, mais fait son terrible chemin, pas seulement mais essentiellement dans l’économie réelle, au sens strict, ici et maintenant, mais aussi dans les têtes, depuis 2008, et de plus en plus, ce qui va de pair.

Se rallier à une "social-démocratie de gauche", quelles que soient ses "capacités électorales", et on a vu à plusieurs reprises ici et dans le monde qu’elles ne sont du tout efficaces, ni sur le plan électoral, ni sur le plan politique, ni sur le plan économique, c’est la garantie de l’échec et des déceptions démobilisatrices de la volonté de progrès.

Le « centrisme » de VGE, de sa trilatérale, de Biden aujourd’hui, nous montrent que le capital s’apprête à poursuivre sa domination sur tous les marchés, du travail, de la consommation, de la production, et international, avec les choix dont nous subissons les dégâts dans la vie quotidienne, dans l’absence de préparation du futur, dans l’affaissement général de civilisation, alors que les capacités des forces productives, nous tous humains, les salariés producteurs, nos techniques, nos savoirs, nos cultures pourraient ouvrir la voie à une nouvelle étape de l’humanité ; alors que tous les dangers nous menacent dans la poursuite du critère du choix du rapport PROFIT/CAPITAL dans la gestion de l’entreprise, des nations, de l’Europe , du monde.

Reconstruire  « la conscience du processus inconscient » que constitue un parti de transformation sociale s’appuyant sur une connaissance du mode de production et d’échange en mouvement de transformation ultra rapide MAIS en faillite, travail abandonné politiquement depuis des décennies (malgré une récente et insuffisante reprise), abandon dont on voit le résultat auquel elle nous a menés, entre autre avec le macronisme ici, c’est la tâche urgente par laquelle commencer pour constituer une rassemblement avec d’autres forces et conquérir un pouvoir dans les entités humaines du local au mondial allant dans le sens du progrès. C’est cette exigence qui constitue la nécessité d’un candidat du PCF aux présidentielles, à condition, bien sûr qu’il exprime collectivement une vue exacte de la crise et les solutions possibles à son issue vers un autre type de développement en santé sociale; et non pas seulement un nécessaire catalogue revendicatif.

En ces jours de commémoration d’un ancien président, rappelons-nous historiquement du tournant des années 1970, des avancées du mouvement ouvrier et populaire qui les a précédées ici, en Europe et dans le monde, et la reprise en main du capital par et dans la transformation des moyens de production, les nouvelles techniques de la révolution scientifique et technique, et l’outil constitué par la TRILATERALE et sa suite, dont justement, pour l’Europe, VGE a constitué une des trois composantes avec les chefs d’Etat du Japon et évidemment des USA en perte de vitesse, qui ont trouvé là une relance et une poursuite hégémonique.

Tous les éléments du rapport de force actuelS en ce début de XXIème siècle nous crient la nécessité de la reconstruction de partis communistes, base d’une alliance non autour d’eux, mais autour de solutions qu'ils promeuvent répondant à la crise, solutions promues par les luttes s’emparant des masses et des forces politiques, syndicales et citoyennes susceptibles de constituer une majorité d’opinion, de transformation progressiste. La bataille pour la sécurité d’emploi et de formation ...et de revenu contre la dictature de la vente de la force de travail, contient, dans le tsunami de la crise de l’emploi galopante en cours, un des éléments de ce rassemblement sur la base de la production et de la consommation des richesses nécessaires à la vie humaine.

Certes de nombreux événements peuvent se dérouler d’ici ces présidentielles et les rendre elles-mêmes fort différentes du scénario prévu par le capital et ses pouvoirs. Mais pour le moment nous en sommes là et c’est de là, de la réalité du moment, qu’il nous faut partir. Rappelons-nous aussi des mois de récentes luttes SNCF, services publics, et industrielles, et contre la « retraite à points », soutenues par l’opinion publique, et celles pour les libertés….etc.

Pierre Assante. Vendredi 4 décembre 2020.

 

Voir aussi : https://pierre-assante.over-blog.com/2020/12/revenu-universel-voie-de-garage-du-developpement.html

et http://pierre-assante.over-blog.com/2020/11/du-5-decembre-2019-au-29-novembre-2020.html

 

Voir aussi Recueil "2034" : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/09/2034-recueil.html

ET

TOUS LES ARTICLES PAR SÉRIES : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Besse Daniel 06/12/2020 08:45

1974 Giscard avec sa société libérale avancée ( la liberté du loup dans la bergerie) la casse industrielle a commencé , aggravée avec la constitution libérale européenne . Cela donne la situation d'aujourd'hui .

Pierre Assante 06/12/2020 09:05

Oui, cette casse industrielle qui a conduit aux difficultés économiques et de vie aujourd'hui mais pas seulement : un ralentissement-régression du processus de civilisation humaine. Le tout lié. Bonne journée.

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche