Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 13:45

 

Nuno casimiro : 

que as festas sejam boas!

"Les fleurs jaillissent des pierres en sueur".

En portugais et en français.

 

 

Hello personas que estimo. Le moment tant attendu de demonstrar que os tengo en mi agenda más personal è arrivato: ecco a few lines to celebrate it. 

En idioma republicano, suivi d'une version en français pour le persone con difficoltà per capire il portoghese. 

E que as festas sejam boas! 

as flores brotam das pedras suadas

Era um tipo pacato que vivia numa casa enorme a interromper a lisura da paisagem. Ocupava-se sozinho do quintal e do gado, reparava muros e chãos. Era um indivíduo metódico, que produzia o que comia e o que bebia.

Nos meses de calor, instalava-se ao serão no alpendre voltado a poente e fazia render o copo de aguardente de ervas maceradas. Na estação do frio repetia gestos idênticos, mas diante da pedra da lareira.

Ocorria-lhe escrever. Passava parte da noite a assentar parágrafos em folhas soltas. Durante dias, às vezes semanas, debulhava as frases que pousava naquelas resmas (nunca usou um caderno, bem ou mal composto). Voltava atrás, rasurava, rescrevia. Às folhas que rechaçava definitivamente reservava o fogo. As outras, definitivas e alinhadas num maço atado com um cordel, enterrava-as no rectângulo de terra para lá do alpendre. Às primeiras horas do dia, pegava no sacho e abria um rasgo no chão com um palmo de fundo, o estritamente necessário para acolher o fardo literário que recobria em seguida com a mesma terra.

Um dia ele desapareceu. O gado que andava à solta foi ratando o que encontrava na propriedade e depois foi-se afastando, à procura do que comer, até esquecer o caminho de volta ao estábulo ou, no caso das galinhas e dos coelhos, acabar digerido por raposas e milhafres.

Mais tarde, o rectângulo para lá do alpendre foi transformado em piscina. Uma escavadora esgaravatou uma caixa do tamanho de um casebre e aí puseram o tanque. A terra remexida tinha ainda algumas fibras dos cordéis que embalavam os manuscritos, mas das folhas, à vista desamparada, já não havia traço.

Mais tarde ainda, muito mais tarde, a piscina deixou de ser usada. Esvaziou-se de água e começou a acumular pó, terrões, um manto fino de matéria, o suficiente para alimentar as ervas rompendo entre as fendas do cimento.

 les fleurs jaillissent des pierres en sueur

 C'était un type tranquille qui vivait dans une immense maison, interrompant la platitude de l’horizon. Il s'occupait tout seul de son potager et de son bétail, réparant ses propres murs et planchers. C'était un individu méthodique, qui produisait ce qu'il mangeait et ce qu'il buvait.

Le soir, il s'asseyait sur le porche orienté à l'ouest et faisait durer le verre d'alcool aux herbes macérées. Pendant la saison froide, il répétait des gestes identiques, mais devant la pierre de la cheminée.

Il lui arrivait d'écrire. Il passait une partie de la nuit à poser des paragraphes sur des feuilles volantes. Pendant des jours, parfois des semaines, il décortiquait les phrases qu'il mettait dans ces rames (il n'a jamais utilisé un carnet, bien ou mal composé). Il y retournait, effaçait, réécrivait. Aux feuilles qu'il rejetait définitivement, il réservait le feu. Les autres, définitives et alignées dans un faisceau lié par une ficelle, il les enfouissait dans le rectangle de terre au-delà du porche. Aux premières heures du matin, il prenait la houe et ouvrait une déchirure dans le sol, une paume de profondeur, juste le strictement nécessaire pour recevoir le fardeau littéraire qu'il recouvrait ensuite de la même terre.

Un jour, le type a disparu. Le bétail en liberté sur la propriété s’est dispersé à la recherche de quoi manger, jusqu'à ce qu'il oublie les étables ou, dans le cas des poulets et des lapins, qu'il devienne repas pour renards et des milans.

Plus tard, le rectangle au-delà du porche a été transformé en piscine. Une tractopelle a creusé une boîte de la taille d'une hutte où poser la vasque. La terre brassée contenait encore quelques fibres provenant des cordes qui emballaient les manuscrits, mais des feuilles il ne restait plus de trace à première vue.

Plus tard, beaucoup plus tard, la piscine n'était plus utilisée, l’eau est devenue verte, puis la piscine s’est vidée de l'eau et a commencé à accumuler de la poussière, des pierres, d’un mince manteau de matière, assez pour nourrir les herbes qui se faisaient un chemin vers le haut, en brisant le ciment.

 

 

Lire aussi ANTICIPER ET DIFFERER :

http://pierre-assante.over-blog.com/2020/12/anticiper-et-differer-suite.html

 

Voir aussi Recueil "2034" : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/09/2034-recueil.html

 

ET TOUS LES ARTICLES PAR SÉRIES : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche