Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 08:03

 

Lettre à des hésitants légitimes

Sur les raisons de la présence dans les présidentielles

 

Bonsoir,

Je me permets cette brève et rapide réflexion :

L'état de la crise du capitalisme, profonde, et accélérée à quelques mois ou ans près par la pandémie (dont l'austérité hospitalière et autres dans les retards pris sur les besoins sociaux, n'est pas sans lien), met le pays et le monde en grand danger, s'il n'y a pas réponse des salariés et des peuples, dans leurs diversités et particularités, en ce qui concerne les remèdes possibles.

Nous avons longtemps parlé, des générations de communistes ont parlé de la crise générale du capitalisme.

Elle est là et elle est mûre ou très proche de l'être à son paroxysme.

Que des militants trouvent un lieu pour exprimer l'urgence de cette réponse et le contenu concret de cette réponse ne peut être que bénéfique.

L’intervention d'économistes communistes de l'école de "l'analyse de la crise de suraccumulation dévalorisation du capital" et ses effets dans une maladie générale de la société, et de « en avant le manifeste » où ils peuvent s’exprimer, constitue une alerte par rapport à cette urgence.

- Elle supplée tant bien que mal à l’affaiblissement idéologique de la société et en elle, plus relativement, des partis communistes, affaiblissement dont la cause première est la désindustrialisation et l’exportation des bases industrielles, alors que l'industrialisation a suscité l'existence de ces partis dans les pays industriellement avancés par le passé.

- Elle supplée à l’affaiblissement de la présence des salariés dans les partis communistes, des "actifs" ouvriers et employés, ce qui va de pair avec l'affaiblissement idéologique, par rapport au passé dans le contexte de l’expansion de la classe ouvrière concentrée dans de grandes unités favorisant les luttes ouvrières en concordance avec l’ensemble des intérêts des populations.

En 1956, de mémoire, les ouvriers représentaient près 60% des effectifs du parti communiste. En 1990 près de 30%. En 2010, ils ne représentaient plus que 8%. La transformation et l’extension du tertiaire et des services  n’en est pas la seule cause. Les TIC qui détiennent de grandes capacités pour une gestion nouvelle,  différente, des entreprises et de la société font partie de la classe ouvrière au sens que le salariat n’est pas uniforme mais divers et se tient toujours au cœur de la production qui permet aux hommes et la société de vivre. Ils sont à gagner politiquement et syndicalement à travers les événements de la crise et des entreprises. Ceci n'est pas une façon de mettre le reste de la population à part, évidemment..., c'est la rapprocher de la question de fond de la production et de l'échange. La massive abstention de la classe ouvrière et des couches les plus défavorisées (seul 1 électeur su 10 du Pcf est issu de ces couches sociales et de la classe ouvrière), laissant la politique du capital « s’occuper » d’eux, faute de trouver un débouché crédible à leur mal être matériel et moral.

Les dernières grandes batailles syndicales et politiques, SNCF, retraite, services publics etc. ont montré pour qui n’est pas aveugle, le rôle d’entrainement des salariés et de la classe ouvrière dans les luttes.

Moi qui connais assez l'Italie, je peux vous dire que ce rôle est perçu par des militants italiens qui n'ont plus le parti qu'ils avaient qui s'est auto-dissous (!), et qui ne réussissent pas à aller dans ce sens autant qu'ils le voudraient, ceci dit sans esprit de suffisance, mais pour mettre en valeur ce que nous souhaiterions tous développer, pour avancer tous ensemble :

POUR Donner un contenu aux luttes qui rejoigne la lutte pour le dépassement de l’exploitation de la force de travail qui a été le thème majeur du Manifeste du parti communiste de 1848 et qui a été le « fer de lance » de l’existence du parti communiste ; et pour reprendre le processus de désaliénation, Il y a la sécurité d’emploi et de formation et de revenu et toutes les mesures de prise de pouvoir sur l’argent, le crédit, les Banques centrales, la production monétaire, les DTS, etc..

Difficile, certes, possible oui, peut-être, à condition de se mettre en mouvement dans ce sens et de créer une convergence des forces de progrès dans ce sens, et pas dans un autre. C’est par l’existence du parti communiste dans le débat politique et l’action politique  et dans le paysage local, national, européen et mondial que pourra se faire un rassemblement, non autour de lui, mais autour de ses propositions, ce qui justifie sa présence dans les présidentielles avec un candidat.

Et d’ici là les évènements peuvent aller très vite et modifier sans cesse le paysage. La capacité de répondre rapidement à ces événements, c’est ce que pose le réseau "En avant le manifeste" dès maintenant, et bien sûr pas lui tout seul, du moins Je crois. Il est un élément important de la réponse

Pierre Assante. 11/12/2020 23:48:47.

 

Voir aussi Recueil "2034" : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/09/2034-recueil.html

ET

TOUS LES ARTICLES PAR SÉRIES : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche