Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2020 2 08 /12 /décembre /2020 09:13

 

LE VIRUS ET L'ANGOISSE

et L’ECHANGE A-M-A’

INVERSION :

Ce n’est pas l’angoisse qui crée le virus mais le virus qui crée l’angoisse.

L'inversion des causes et des effets

 

Certes, les effets agissent sur les causes, en relations dialectiques.

Il y a pourtant des effets et des causes et notre siècle, comme les siècles de société marchande et religieuse ont inversé cause et effets.

La production permet la consommation, mais dans le cycle productif long, millénaire, dans son déroulement depuis que l’humain s’est mis à produire les biens nécessaires à sa vie, et non seulement consommer ce que la nature lui offre à l’état original, la production est consommatrice et la consommation productrice.

C’est pourtant, dans la société productrice, la production qui est à l’origine de la consommation, et dans chaque point historique et du temps bref et long.

Depuis notre enfance jusqu’à notre mort, nous sommes formés à l’inversion des causes et effet ; Et cet effet d’inversion a pour cause la consommation liée au besoin dont l’évidence extérieure est plus importante parce que plus apparence, que celle de la production. Ceci d’autant plus qu’à la différence de la société agricole, l’acte productif industriel et dans l’acte industriel l’acte digital, sa dispersion dans une foule d’actes isolés, la totalité et la cohérence de la production est de moins en moins apparente pour le producteur comme pour le consommateur, le producteur-consommateur que nous sommes tous à la fois.

Et cette inversion est parvenue à un paroxysme mettant en danger la logique même de la production-consommation (et distribution), et par conséquent, la satisfaction des besoins et la cohérence besoin-désirs-satisfaction.

Ce paroxysme tient à l’inversion, dans le cycle élargi de la circulation du capital sur laquelle repose nos échanges, l’acquisition des biens pour vivre, entre Marchandises qui constituent les valeurs d’usage pour vivre et l’argent qui est le vecteur d’échange ; des biens qui parviennent sur notre table, qui nous permettent de nous vêtir, de nous loger, de nous déplacer, de nous former, de nous maintenir en relation entre les uns et les autres, et de nous distraire dans l’unité ce ces besoins, la production dite matérielle, stricto sensu en étant la base.

La grande nouveauté des derniers siècles, dans les modes de production et d’échange est le passage de l’échange « Argent-Marchandise-Argent’ plus » à « Marchandise-Argent-Marchandise-Argent’ plus ». C’est l’extrémité du système d’accumulation sociale dans le cadre de l’accumulation privée.

Marx remet sur pied la dialectique d'Hegel, belle et grande mais qui marche sur la tête.

Ce n’est pas l’angoisse qui crée le virus mais le virus qui crée l’angoisse.

Pierre Assante. 08/12/2020 09:00:30.

 

Voir aussi : https://pierre-assante.over-blog.com/2020/12/revenu-universel-voie-de-garage-du-developpement.html

et http://pierre-assante.over-blog.com/2020/11/du-5-decembre-2019-au-29-novembre-2020.html

 

Voir aussi Recueil "2034" : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/09/2034-recueil.html

ET

TOUS LES ARTICLES PAR SÉRIES : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche