Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 10:49

 

« Il faut s’interroger sur le travail syndical

mais on y arrive pas ».

 

« Il faut s’interroger sur le travail syndical mais on y arrive pas » (1). Ce constat, s’il peut être partagé, n’expose en rien les raisons de la chose.

Le syndicalisme s’est forgé sur la défense de besoins « matériels et moraux » immédiats des salariés, des vendeurs de leur force de travail, les organisations politiques ouvrières étant sensées aller au-delà de cet « immédiat » en recherchant et construisant en commun un type de société répondant au-delà de l’immédiat à ces besoins « matériels et moraux ». Il en était question depuis le Manifeste de 1848 !

Depuis des décennies, l’action syndicale ne réussit plus à y répondre. Les augmentations salariales tiennent plus du maintien d’un « équilibre » pour le patronat entre production et consommation. La part de la valeur ajoutée destinées aux revenus du salariat a décru sans cesse. Celle directe versée aux salariés comme celle indirecte fournie aux salariés à travers les services publics. De plus pour permettre la chose, la division  syndicale entretenue par le patronat, le grand patronat international auquel est soumise toute la société, a diffusé un opportunisme aggravant la qualité des rapports entre syndicats et syndiqués ou non syndiqués, et des rapports sociaux en général, soumis à la monarchie de l’entreprise : celle de la vente contrainte de la force de travail par les travailleurs-producteur direct des richesses nécessaires à la vie humaine et des richesses parasitaires mêlées, qui sont une autre forme de l’achat de la force de travail une fois de plus aliénée par récupération patronale indirecte de la part de la plus-value et de la productivité redistribuée.

Chômage (désoccupation dit-on en Italie...), gaspillage quantitatif et qualitatif des ressources humaines, de l'effort commun de l'humanité ne sont pas issus de la domination stricto sensu mais des lois de l'accumulation capitaliste. Le dépassement des dominations passe par les effets d'une coopération et d'une solidarité objectives et subjectives dont les effets peuvent modifier les comportements et les mentalités. "Conditions matérielles de vie et mentalités etc...", je partage cette vision et cette visée.

Dans cet imbroglio des perceptions de la crise de la production, de la consommation et de l’emploi, mettre en opposition travail et emploi est d’une inconséquence crasse. Et faire grève c'est dire : je refuse de continuer à travailler dans ces conditions ! Ne pas oublier ces simples choses !

L’emploi est la forme capitaliste de  de l’organisation de la production, mais cette forme ce n’est pas sur sa fonction productrice qu’il s’agit de la contester et la dépasser, c’est sous sa forme archaïque, celle de la vente-achat de la force de travail.

 « Il faut s’interroger sur le travail syndical mais on y arrive pas ». Si l’on n’inclut pas l’analyse élémentaire des conditions de cet échec, c’est-à-dire la baisse tendancielle du taux de profit, les lois qui la contrecarrent, mais au niveau de cette baisse dans la révolution scientifique et technique numérique, que plus rien ne contrecarre, on pourra se lamenter ad aeternam de cet échec sans que rien ne change en mieux mais que tout se dégrade.

S’Il n’y a pas d’économie en santé sans ergologie de progrès,  il n’y aura pas d’ergologie de progrès sans économie en santé, c'est une tautologie et une lapalissade connue-inconnue. Et c’est un progrès conjoint ici et maintenant et dans le futur qu’une telle interaction qui  peut mener à la poursuite du processus humain en santé, c’est-à-dire des conditions de vie et de travail, en quantité et en qualité échappant progressivement  mais rapidement à la monarchie du « management » lié à la monarchie patronale.

Autogestion de la personne et de l'Entité collective relativement pertinente, l'une avec l'autre et pas l'une sans l'autre, contre taylorisme et libéralisme, l'un dans l'autre.

Le modèle de la monarchie patronale est le modèle infra et supra dont est issue l’accumulation moderne du capital, de sa suraccumulation-dévalorisation qui en découle, de l’austérité qui y est liée et dont nous faisons et ferons de plus en plus le constat et l’effet dévastateur dans la réalité dramatique, dans notre vie quotidienne pendant et après la pandémie, au même titre que la dégradation par le capital et le taux de profit du milieu dans lequel nous vivons, la Terre.

La compréhension d’un projet sur l’organisation du travail et d’un projet sur l’organisation de l’échange, c’est-à-dire du mode de production et d’échange ne peuvent découler que d’une connaissance des lois du système, de son obsolescence et des conditions à créer pour les transformer en santé. De même les savoirs-valeur sont intimement liés aux progrès de l’humanisation ou aux régressions de l’humanisation, c’est à dire aux progrès des volontés de transformation en santé et aux transformations en santé, renormalisations en santé micros et macro constituant des mouvements particuliers dans le mouvement général d’humanisation. Des Groupes de Rencontre du Travail -GRT- ignorants des lois de la circulation et de l'accumulation du capital, leurs conséquences sur le travail et l'activité humaine, de ce qui dans le rapport local et global de production et d'échange est à transformer dès l'état actuel des choses,  vers un autre type de développement, se paralysent eux-mêmes.

La troisième bataille, celle sur les circuits de l’argent, la mondialisation des gouvernances économiques, la circulation des flux financiers, les oligarchies financières, les rapports de force dans le commerce mondial, les batailles juridiques qui y sont liées, n’est pas sans rapport avec le besoin de connaissances des lois du système et de son épuisement, celle de l’usage des fruits du travail, du besoin de réduction continue du temps de vente du travail en lien avec la productivité dont la croissance et la qualité dépendent de la croissance de l’invention humaine : de la quantité et de la qualité de temps attribué à cette invention c’est-à-dire en dernière intense à la recherche fondamentale et appliquée qui dépend elle-même de la qualité de la déadhérence conceptuelle, en rapports dialectiques.

Il n’y a pas de miracle. Toute l’histoire humaine est celle de son dépassement permanent, discret et continu. Celle du syndicalisme de même et l’isoler du contexte historique général, du local au mondial est courir à l’échec. Certes il est plus facile à énoncer cet état de fait qu’à l’améliorer. Pour moi-même que pour tout un chacun. Dans "on n’y arrive pas", le constat peut être momentané, durable ou dépassable. La prise ne compte syndicale de l’ergologie peut et doit passer par une politisation intégrant l’immédiat et la prospective des possibles.

Les batailles politiques actuelles, sclérosées par le système lui-même, ignorent majoritairement la bataille à partir de la connaissance des lois du système lui-même et des solutions possibles de dépassement. Appeler les choses par leur nom, les nommer est nécessairement incontournable au-delà de les effleurer et les suggérer, passages nécessaires mais insuffisants. Poser la question dans la prochaine bataille présidentielle, dont l’imbrication mondiale est évidente,  au-delà de tous les événements la précédant, fait partie de nommer le système, son obsolescence et les solutions à son dépassement, pour agir en santé.

La nécessité d’une Sécurité d’Emploi et de Formation et de Revenu assurant la continuité et le développement de la production en quantité et en qualité, c’est-à-dire du rôle de l’homme producteur et des conditions de la production pour lui-même et pour tous les autres, s’il on est d’accord, il faut le dire et le promouvoir. L’usage en santé de soi par les autres et de soi par soi est totalement étranger à l’opposition théorique et pratique, dans les conditions du moment,  entre emploi et travail.

Pierre Assante. 27/12/2020 09:56:30.

(1) Voir citation dans : 

http://pierre-assante.over-blog.com/2020/12/taf.travailler-au-futur.extrait.yves-schwartz.html

 

Voir aussi Recueil "2034" : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/09/2034-recueil.html

 

ET TOUS LES ARTICLES PAR SÉRIES : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche